Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2013

Les 15 choses à ne pas faire quand tu es un pipeule

Au récent enterrement de Bernadette Lafont, grande figure du cinéma français, en été et en province, aucune présence ou quasiment de la "grande famille du cinéma", ni même d'officiels. 

Alors que d'habitude pour ce genre de cérémonie, ça se bouscule au portillon.

Soit la famille avait refusé une cérémonie VIPs, soit la dame était finalement peu appréciée par ses pairs, ce qui est possible.

Soit, hypothèse horrible mais néanmois réaliste, un enterrement en province en plein été ça manque de glamour et de photographes.

A l'usage de nos amis les pipeules, voici donc un petit guide en 15 points sur ce qu'il convient de ne pas faire quand on a une image à préserver.

 

  • Accepter un partenariat avec Desigual. La marque est tellement hasbinne que même les blogueuses mode refusent d'aller à New York tous frais payés pour en parler. Se retrouver en couve de Vanity Fair affublé(e) d'une tente quechua bariolée est le meilleur moyen de torpiller sa carrière à tout jamais ET d'avoir une rubrique récurrente dans l'émission Fashion Police.

 

  • Apparaître en guest dans une vidéo de Norman. Visiblement le gars est également en cours d'hasbinnisation fulgurante, après une ascension youtubesque tout aussi fulgurante. Et fréquenter le hasbinne, le people n'aime pas ça.

 

  • Dîner dans un petit bistro sans prétention qui ne sert pas un consommé d'orties verveine-macaron au dessert. Comment veux-tu briller en société avec le descriptif d'une andouillette-frites ? 

 

  • Passer tes vacances dans une campagne inconnue au bataillon. Genre la Creuse. Ou le parc naturel des terrils du Pas-de-Calais. Comment veux-tu que les paparazzis te shootent dans un bled que personne ne connait à part son maire et ses 150 habitants ? Saint-Remy de Province, Saint-Tropez ou Portofino sont des destinations bien plus sures.

 

  • Aller chez Morandini. Sauf si tu es une porn star, ou un ange de la télé réalité. Ce qui est grosso-modo équivalent. En plus les dents phosphorescentes sur fond orange à côté de toi c'est mauvais pour ton image écolo-chic.

 

  • Faire la couverture de France-Dimanche. C'est bien pour Danielle Gilbert ou Michèle Torr. On veut être glamour et moderne. Pas faire la tournée Star 80, que diable.

 

  • Se fâcher avec Karl Lagerfeld, Anna Wintour, Hedi Slimane, ou tout autre guru du style. Aie. Très mauvais. Très très mauvais. En revanche, porter uniquement des marques de créateurs pointus. On va pas se mettre de la grande marque connue sur le dos, c'est tellement banal, et c'est uniquement pour les nouveaux riches. Nous on est tellement au-delà de ça...
 
  • Ne pas avoir de twitter ou de page Facebook. Et surtout ne clasher personne. QUELLE HORREUR. Un bon people à l'aise dans ses fondamentaux doit avoir au moins un ou deux ennemis sur lesquels il s'acharne abondamment.

 

  • Ne pas circuler entouré(e) d'au minimum ton agent, ton publiciste, ton attachée de presse. Voire un garde du corps. Plus il y a de monde mieux c'est. Marcher seul(e) dans la rue c'est tellement mainstream. 

 

  • Ne pas être (rayer la mention inutile) végétarien/végétalien/au régime sans quelque chose (c'est tellement mieux pour la santé) /écologiste avec les chats et les chihuahas/ défenseur des droits de l'homme à profiter des soldes / parrain d'une association humanitaire pour les fashionistas / recruté dans les enfoirés pour chanter faux /égerie d'une marque (sauf Desigual donc) / juré dans un télé-crochet ou participant à danse avec les stars, pour les people en voie d'hasbinnisation.
 
  • Ne pas avoir découvert le bouddhisme, la méditation, le travail sur soi, la psychanalyse, l'introspection lacanniene. Ne pas le dire longement en interview. 

 

  • Ne pas avoir écrit un livre sur son enfance torturée parce que sa mère lui avait refusé l'avion de Barbie à Noel.

 

  • Détester Omar Sy et le dire publiquement. Ou Zidane. Ou quelqu'un de très populaire à qui on ne touche pas. Enorme faux pas en terme de communication. Même si c'est le cas. 

 

  • Péter les plombs en pleine promotion et se mettre à hurler "CE FILM EST LE PLUS POURRI QUE J'AI JAMAIS FAIT JE NE VEUX PLUS JAMAIS REVOIR CETTE EQUIPE DE BRANQUIGNOLS", même si on le pense très fort, ou pire  "BANDE D'ENCULES JE VOUS DETESTE, ALLEZ TOUS VOUS FAIRE METTRE PAR MORANDINI" au 20 h chez Claire Chazal.

 

  • Aller à un enterrement en province et en été donc. Pas assez de photographes et de glamour. Attendre que quelqu'un meure à Paris pour descendre les marches de la Madeleine en noir, lunettes de soleil et avec recueillement et grâce.

 

 

 

Donatella+Versace+Versace+Front+Row+Paris+sp01Ub20fbZx.jpg

 

ERF !!!!

 

 

12:05 Publié dans Actualités, People | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : people, attitude, bernadette lafont, enterrement | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/07/2013

Point de vue, images du monde

Loin de moi l'idée de m'intéresser de près à la monarchie Britannique, ses joies, ses peines, ses mariages, ses divorces et ses naissances.

Je laisse cette joie intense à Stéphane Bern.

Mais le récent Buckingham Baby Boom (BBB donc) m'a néanmoins inspiré quelques pensées concomitantes et superfétatoires à défaut de me transformer en Royalista fanatique. 

D'abord j'aime assez Elizabeth, indéboulonable queen aux tenues qui donnent des sueurs froides à des bataillons de fashionistas pointues.

Elles sont atroces.

Donc formidables.

Donc pointues.

La reine est sublimement fasheune depuis un certain nombre de décennies.

Notamment quand dans un élan de folie totale, son designer personnel l'habille récemment de la tête aux pieds en jaune canari ou en vert fluo, telle une pistache géante. et qu'elle s'en sort néanmoins haut la main, même pas peur de rien.

Elle pourrait porter une robe de chambre et un pot de chambre sur la tête qu'elle serait encore classe Babette.

Je dis que c'est ça le style.

Elle a d'ailleurs fini de gagner totalement mon coeur avec son sketch aux Jeux Olympiques de 2012 en compagnie de Daniel Craig. Sa tête de je-m'en-fous-j'ai-85-balais-je-me-lâche m'a fait deux mois complets. 

Ensuite, même si ne respecte pas la monarchie britannique en tant que telle, vu que 1/ ce n'est pas ma monarchie 2/  je trouve que la monarchie est un truc désuet et inutile en général, je ne peux qu'admirer la formidable communication très huilée autour des "royals" .

Après une période difficile dans les années 90 entachée par des scandales à répétition et la mort de l'emblématique Lady Di, les Windsor et/ou leur équipe de communication ont su, pas à pas redorer, leur blason et à nouveau passionner les médias.

Même over saoulée par le buzz insensé autour du mariage puis de la naissance du fils de Will et Kate, je n'ai pu m'empêcher de jeter un coup d'oeil aux deux évènements.

Pour voir. Comme tout le monde. Ce n'est pas pour rien que le grand-père d'Elizabeth appellait la famille royale "la firme" . En plus d'objets très limites improbables et totalement kitsch, la firme vend du rêve à nouveau apparemment. Chapeau les gars. Bel effort.

A propos de buzz insensé, je crois d'ailleurs me rappeler que la naissance de William avait causé une hystérie similaire. Simplement à l'époque internet était embryonnaire et les réseaux sociaux n'existaient pas. Ils ne faisaient donc pas caisse de résonance aux médias en folie guettant la moindre montée de lait royale.

Par ailleurs, même très éloignée de mes préoccupations quotidiennes, j'ai fini par réaliser que la monarchie britannique avait quand même un impact, même limité sur ma vie, que je le veuille ou non.

Depuis ma naissance, j'ai entendu "God Save The Queen" à chaque célébration incluant des grands-britons. Un jour prochain, Elizabeth même très coriace n'étant pas éternelle, et sa succession étant composée de mâles sur 3 générations, le "God Save The Queen" se transformera en "God Save The King".

 

C'est comme si "La Marseillaise" se transformait subitement en "Le Marseillais". Tu peux rigoler, mais ça va me faire bizarre pendant quelques temps je pense. Voire je ne m'y habituerais jamais. Je regrette même quasiment que le royal baby ne soit pas une fille qui, avec les nouvelles mesures proposées par le gouvernement anglais, aurait régné en tant qu'aînée car il n'y aurait plus de priorité aux garçons pour l'ordre de succession.

Une reine c'est bien, c'est moderne, c'est swag. Ca change un peu d'avoir une nana donc le mari est obligé de marcher systématiquement deux pas derrière elle (je ne raconte pas de fariboles, tu peux vérifier).

Je me suis aussi rendue compte après quelques calculs expérimentaux que ce royal baby, même si la médecine fait des progrès insensés et que j'ai une longévité à peu près standard, je n'ai strictement aucune chance de voir son couronnement un jour.

Elizabeth a 85 ans et n'abdiquera jamais (à moins de battre complètement la campagne). Si sa maman lui a légué sa constitution, elle risque de vivre au moins jusqu'à 100 ans et des brouettes. Si elle meurt dans une quinzaine d'années et qu'on applique la même longévité à ses descendants, Charles montera sur le trône à 80 ans, William vers 65 ans, et son fils vers 70 ans, soit en ... 2083 (si je calcule bien, mais je me trompe souvent).

Autant te dire qu'à cette époque, on sera tous Chinois, on mangera des cafards géants élevés dans des fermes expérimentales et je serai volatilisée en poussière depuis lurette.

Ca m'en a foutu un, coup de cafard, justement. J'ai brusquement réalisé qu'un jour prochain pas si lointain je ne serai plus là pour affabuler sur la naissance d'un héritier Windsor sur la toile. Ni pour affabuler tout court d'ailleurs. 

Ca va me manquer. (uhuhuhu)

A moins que ce marmot soit finalement Geoffrey Baratheon et qu'il fasse assassiner toute sa famille pour prendre le pouvoir plus vite.

(faut suivre Game of Thrones un peu, pour comprendre cette dernière référence)

En tous cas, on va quand même lui souhaiter le meilleur au baby qui n'a pas de nom pour le moment, et profiter de la naissance pour faire la bise to Kate.

Je suppose qu'elle a été faite 12574 fois, mais je ne peux pas résister. Mon tourette. Je me soigne. Promis.

197a80bbffab87e34eeadf27d8daf4fd_reine2bisReporters-600x354.jpg

Y'a pas un énorme level de coolitude, là ? 


25/06/2013

La politique expliquée aux blondes - 17 - La combine à Nanard

Etant donné qu'on a parlé hier ici de Guéant qui a le bon goût de jouer les fusibles pour son chef, notamment dans l'affaire Tapie, il était somme toute logique de s'intéresser à l'affaire Tapie elle-même.

Car  Bernard a atterri en garde à vue hier, mais finalement pourquoi en fait ?

Au vu des explications embrouillées parfois offerte à ta curiosité, amie blonde, j'ai décidé dans ma grande bonté de t'aider à comprendre le pourquoi du comment du Nanard en remontant la chronologie de l'affaire.

Après avoir été chanteur et pilote de F3 et avant d'avoir été dirigeant de foot,  animateur télé, ministre, taulard, chanteur, comédien, homme d'affaires et taulard, Tapie a été homme d'affaires.

Euh, oui, vu comme ça, c'est moyennement clair.

Pour simplifier au début de cette affaire, Bernard était dans le business. Sa spécialité ? Reprendre des boites qui allaient mal, claironner qu'il allait les remonter et les revendre par petits bouts en empochant des bénéfices au passage.

Sa gouaille de camelot et son énergie le rendent assez sympathique à l'époque pour enfumer les milieux d'affaires et même le monde politique.

Il incarne la réussite à la française et  fascine même littéralement Mitterrand qui le nomme carrément ministre de la ville en 1992.

Mais revenons à l'affaire Adidas

Parce qu'il est ministre et pour éviter qu'on l'accuse de conflits d'intérêt, Tapie revend  le groupe Adidas, qu'il avait acheté en perdition et, accordons-lui ce crédit, remis sur les rails,  pour 315millions d’euros à des investisseurs, dont le Crédit Lyonnais.

Le groupe est revendu en 1994 par le dit Crédit Lyonnais pour 701 millions d’euros. 2 fois son prix d'achat. Nanard hurle au "montage frauduleux".

S'ensuivent une cascade de procès plus ou moins continus en fonction des autres aléas judiciaires de Bernard, notamment sa mise à l'ombre en 97 dans l'affaire OM-Valenciennes.

(oui, il se murmure que Nanard truquait un poil ses matches, mais se sont de mauvaises langues qui se permettent d'insinuer, jamais il n'aurait fait ça)

Entre temps le Crédit Lyonnais fait un peu n'importe quoi avec ses investissements et le lion se retrouve quasiment à poil. (lion-poil, humour, pouet pouet).

L'état (donc toi et moi) se cotise pour éponger ses conneries, au lion,  et met en place le Consortium De Réalisation (CDR), chargé de gérer le passif de la banque.

A peu près en même temps,  le siège du Crédit Lyonnais brûle de façon fort opportune et une partie des archives disparaissent dans l'incendie.

Ben voyons. Comme c'est pratique.

(Pour les très jeunes et ceux qui ne suivent rien le Crédit Lyonnais c'est LCL aujourd'hui, la banque a remonté la pente et changé de nom pour se faire un peu oublier et éventuellement nous prendre pour des buses)

D'aléas en intempérie, en avanie, en allers-retours et en procès divers, finalement en 2005 le fameux CDR est condamné par la cour d’appel de Paris à verser 135 millions d’euros à Bernard Tapie.  

Le consortium consortise et fait à nouveau appel du jugement, refusant de mettre la main au portefeuille. 

2006 la Cour de cassation fait son boulot et casse. La condamnation du CDR est annulée. Retour à la case départ, on en voit pas le bout.

2007 : entre temps Nanard est devenu pote avec Nicolas, et fait activement campagne pour lui. En mai Nicolas est élu, Bernard se serait écrié "c'est dans la poche". En Octobre : le CDR et Bernard Tapie acceptent de régler leur petite affaire auprès d’un tribunal arbitral privé, procédure parfois employée dans ce type de conflit au long cours. On apprend aujourd'hui que cette décision a donné lieu à pas mal de de réunions de concertation, dont certaines à l'Elysée ET potentiellement en présence de Bernard (ce qu'il nie farouchement). Voire de Nicolas (ce qu'il nie farouchement aussi).

2008 : les trois juges du tribunal arbitral condamnent en toute impartialité le CDR à verser à Bernard Tapie 285 millions d’euros d’indemnités, dont 45 millions à titre de préjudice moral, soit 403 millions d’euros avec les intérêts.

Note les 45 millions au titre de "préjudice moral" qui te donne carrément envie de coller toi aussi un procès à ta banque pour préjudice moral parce qu'elle s'est trompée dans ses agios.

Bernard exulte et s'empresse de faire quelques menues emplettes discrètes comme un yacht, une villa à Saint-Trop', un hôtel particulier à Neuilly et un groupe de presse, La Provence.

2011 : Nicolas arrive en fin de mandat et les juges qu'il a passablement agacé pendant sa présidence se vengent en commençant à farfouiller dans ses petite affaires. Dont ce fameux jugement arbitral. Et à force de farfouiller, il trouvent des petits détails embarrassants. Tellement embarrassant que le 4 août, la Cour de justice de la République (CJR) ouvre officiellement une enquête sur Christine Lagarde, qui était ministre des finances au moment du jugement pour « complicité de faux » et « complicité de détournement de biens publics ».

9 décembre : le PDG d’Orange et ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde, Stéphane Richard, est entendu comme témoin par la CJR. Le PDG d'Orange est vert de rage. (boh, je peux non ? Non ?)

2012 : en mai, Nicolas est définitivement battu. Bernard perd son pote et ses éventuels soutiens. Les juges grattent de plus en plus profond, ça sent le règlement de comptes. Fort fort fort.

18 septembre : ouverture d’une information judiciaire contre X pour « usage abusif de pouvoirs sociaux et recel de ce délit » au préjudice du CDR.

En gros pour te résumer on soupçonne X d'avoir magouillé en abusant de sa position pour arriver à ses fins.

Qui est X ? On ne sait pas pour l'instant. Marc Dorcel ne répond pas au téléphone à ce stade.

 

2013

24 janvier : perquisitions chez Bernard Tapie et Stéphane Richard.

27 février : perquisitions au domicile de Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée lors de l’arbitrage. Dont on parlait hier, souviens-toi.

20 mars : perquisition au domicile parisien de Christine Lagarde. C'est potentiellement là qu'on a retrouvé la fameuse lettre "oh-oui-Nicolas-prend-moi-sur-la-table-du-conseil-des-ministres"

24 mai : Christine Lagarde est placée sous le statut de témoin assisté par la Cour de justice de la République (CJR) à l’issue de deux jours d’audition.

Christine is free. Elle est heureuse. Le FMI commence à se dire qu'il ne mettra plus de français à sa direction avant environ 2 siècles.

29 mai : L’un de trois juges du tribunal arbitral, Pierre Estoup, est mis en examen pour « escroquerie en bande organisée. ». Pour quelqu'un qui disait ne pas connaitre du tout Tapie, on retrouve quand même chez lui une douce dédicace de Nanard le remerciant d' "avoir changé le cours de sa vie". 

10 juin : Stéphane Richard et Jean-François Rocchi, président du CDR, sont placés en garde à vue. Je ne sais pas très bien pourquoi le président du CDR est collé au zonzon, mais bon à ce stade, tout le monde y va. Il n'y a pas de raison qu'il ne s'amuse pas un peu aussi.

12 juin : Stéphane Richard est mis en examen pour « escroquerie en bande organisée ». Mais relâché. "Un type bien" disent tous ses collaborateurs. Apparemment, oui. Un type bien pour donner des sous en tous cas.

 

Hier : Bernard retrouve le chemin du parloir. Et dit qu'il "n'en a rien à foutre".

Rodomontade tapinesque ou vraie affirmation ? Va savoir. Parce ce qui est intéressant maintenant c'est de savoir comment Tapie a obtenue une somme pharaonique. Certes, il a soutenu Nicolas dans sa campagne et après et, comme tous les gens de gauche qui ont retourné leur veste, il a été récompensé par un sucre. Mais dans ce cas le sucre est quand même gigantesque ce n'est même plus un sucre ou une sucrière mais carrément une usine à betteraves ! A-t-il activé des réseaux ? Gardé des dossiers du temps de son ministère ? A-t-il encore des atouts dans sa manche ?. Connaissant le personnage, c'est fort probable.

L'autre question est de savoir s'il va entraîner d'autres personnes que lui dans sa chute ou si on va lui laisser porter le chapeau...

Les prochains jours devraient nous éclairer sur ce dernier point.

 

J'ai emprunté la chronologie des Echos pour écrire ce billet...

 

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tapie, credit lyonnais, garde à vue, sarkozy, guéant, lagarde, richard | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/06/2013

La politique expliquée aux blondes - 16 - Mon boulot ? Fusible du chef

Amie blonde je m'aperçois avec horreur que je t'ai laissée dans le brouillard et l'incertitude depuis le mois de mars.

Ceci dit, l'affaire Cahuzac était relativement facile à comprendre, sauf cas neuronal désespéré. Et le reste des rebondissements de notre politique intérieure pas tellement passionnants à suivre. 

L'inspiration n'était donc pas au rendez-vous pour me lancer dans un decryptage blondesque.

Mais, le printemps et l'été promettent quelques dossiers qui me font frotter les mains d'avance (après avoir appliqué du top coat, bien sur) car cette fois, il y a matière à rigoler et à décrypter la chose pour toi, amie peroxydée qui cherche à comprendre les mystères des cabinets ministériels et de la présidence.

Euh, non, ne me tends pas un rouleau de papier toilette.

Cabinet ne veut pas forcément dire pipi.

Quoique.

Parfois on a envie de se faire pipi dessus aussi.

Je vais prochainement par exemple m'atteler à un résumé de l'affaire Tapie, qui est presque aussi claire que le tunnel sous la manche par temps de brouillard  vu la façon dont les divers médias nous la présentent.

Même moi je n'y comprends parfois pas grand chose, c'est dire.

Note au passage la très haute estime dans laquelle je tiens mon cerveau, c'est toujours pas mal d'estimer une partie de son anatomie, et vu que j'ai omis de passer le rester à la chirurgie esthétique, il ne me reste que ça en fait.

Note également comme j'use et abuse de la digression pour remplir un billet avant d'arriver à son sujet principal qui finalement ne tiendra qu'en quelques lignes.

C'est ce qui s'appelle noyer le poisson.

Ou envoyer un écran de fumée pour faire croire que tu sais des choses.

Ou, quand tu as quelqu'un à envoyer à ta place pour prendre des coups quand tu as fait des trucs pas très recommandables, faire sauter un fusible.

Et en politique, quand tu arrives au sommet et que tu es chef, il est souvent hors de question d'être mis en cause dans des dossiers où tu risques de te faire pincer les doigts dans une porte. 

En général, tu t'arranges avant pour désigner un gusse de ton équipe pour aller à la Santé et ramasser la savonnette qu'un gentil co-détenu a malencontreusement fait chuter à ta place.

Par exemple, pour revenir en arrière sur les présidences précédentes, Charles Hernu avait porté le chapeau pour Mitterrand dans l'affaire du Rainbow Warrior (c'est moi seul qui ait donné l'ordre, le président ne savait rien), et Juppé dans celui des emplois fictifs de la Mairie de Paris (c'est moi seul qui ait signé les papiers, le président ne savait rien).

A priori là tout de suite maintenant pour Sarkozy, on sent confusément que c'est plouf-plouf-ce-sera-toi-qui-portera-le-chapeau.... CLAUDE GUEANT TU AS GAGNEEEEEEE OUAIIIIIIIIS.  Tu t'y colles et on viendra te porter des oranges au parloir. Et quand tout ça ce sera fini on te trouveras un joli placard doré bien payé où tu pourras finir ta carrière péperlito, voire même repartir de zéro, avec un peu de chance, tu sais les gens ont tellement peu de mémoire...

Claude effectivement, peut chanter "toute la pluie tombe sur moi" en faisant des claquettes menottes aux poignets.

Affaire Tapie, dessous de tables de cabinet, financement Libyen de la campagne de Sarkozy, emploi fictif, détournement de mobilier, la TO-TALE.

Même le Figaro en parle et liste le cahier des charges c'est dire si Claude est dans la panade.

D'autant que son ex-patron le petit Nicolas s'est soigneusement chargé de proclamer "c'est pas moi, c'est lui" dans les médias.

Je lui reconnais au passage un immense talent à Nicolas. Celui de toujours trouver quelqu'un pour prendre les coups à sa place. Ca doit dater de la cour de récré où déjà il devait soudoyer ses copains avec des bonbons pour se faire taper dessus par le baleze de l'école à sa place.

A ce stade de tirage sur l'ambulance, je soupçonne quand même qu'en prime d'avoir endossé plus ou moins volontairement le job de fusible, ses copains à qui il a servi des coups tordus à l'Elysée, puis au ministère de l'intérieur ne se vengent en balançant quelques dossiers juteux, maintenant que Claude n'a plus aucune protection officielle.

Et oui, rappelons au passage que Claude a loupé son parachutage à Boulogne. Qui lui aurait procuré une immunité parlementaire qui lui fait bien  défaut aujourd'hui. 

C'est ballot.

Nous verrons donc si Claude poursuit son rôle jusqu'au bout ou si, dans un accès de folie furieuse, il arrache ses fringues en hurlant "JE VAIS TOUT VOUS DIRE, NICOLAS A TOUT MANIGANCE".

J'ai un gros doute sur ce dernier point. 

On en a retrouvé suicidés dans la nuque pour moins que ça.

A moins que le gars veuille entraîner lui-même, son parti et ses copains dans l'abîme sans aucune chance de remonter la pente après, il n'y a pas intérêt.

Il va donc certainement préférer le placard doré, éventuellement après un court passage dans le quartier VIP à la Santé assorti d'un petit procès.

Ca va lui permettre éventuellement de peaufiner sa vengeance.

Après tout, Guéant aussi doit avoir des petits dossiers bien propres sur ses amis qui peuvent servir en temps voulu.

On a pas fini de rire et de faire des "politique expliquée aux blondes"

C'est clair comme de l'Excellence crème 10 minutes de L'Oréal

3600521453469_XL.jpg

 

 

 

 

04/04/2013

Je n'aime pas Edwy Plenel

Re- billet court de flemmasse.

Etayé par aucun argument sérieux, ni construit.

Un billet court au pif.

On parle beaucoup de lui en ce moment et c'est son moment de gloire.

Il avait sorti hier le rainbow warrior et fait trembler Mitterrand

Aujourd'hui il a outé un ministre et peut-être fait tomber un ex-président.

On le voit partout, et visiblement il jubile dans sa moustache. 

Et oui, il fait un peu tout seul le journalisme d'investigation qui manque à la France où les acteurs majeurs des médias sont parfois complaisants avec des politiques parce que gravitant dans les mêmes cercles.

N'empêche.

Je n'aime pas Edwy Plenel.

Pourquoi ?

C'est absolument irrationnel.

Je n'en sais rien en fait. Une impression. 

Sa tête ne me revient pas.

Et finalement ses méthodes non plus.

J'ai l'impression que l'homme se complait plus dans le sensationnel que dans l'investigation

Pourquoi par exemple sortir les informations au fur et à mesure avec des "et bientôt ON VOUS EN DIT PLUS" comme un banal journal pipeule ?

Pour faire vendre ? Ok, tout le monde a besoin.

Et si c'était aussi pour faire parler de lui..

Va savoir.

Je sens confusément que ce type a des comptes à régler avec l'univers entier et que sous son masque de chevalier blanc se cachent des choses beaucoup moins nettes.

Je n'aime pas en résumé les gens qui font la morale à la terre entière sous un prétexte ou sous un autre. Avec un sourire suffisant et un air de "je vous l'avais bien dit".

Les Robespierre immaculés qui s'érigent en modèle de vertu en disant à l'univers entier comment il doit se comporter.

Les censeurs puritains. Les coupeurs de tête. Les justiciers. Les messieurs propre.

Surtout ceux qui viennent faire des effets de manche à la télé pour expliquer à l'univers entier comment ils sont droits, intègres et purs.

Les gens intègres et purs sont modestes. Et ne viennent pas dire à la télé avec un petit sourire satisfait dire qu'ils avaient raison.

Sinon Robespierre a fini guillotiné par les mêmes gens qui l'avaient porté aux pouvoir.

Et qui ont eu un jour assez de son jusqu'au-boutisme dictatorial.

L'histoire a toujours quelque chose à nous apprendre.

220px-Robespierre.jpg

 

11:31 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : mediapart, edwy plenel | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/04/2013

Bouc émissaire

Billet très court.

Suite aux décès regrettables sur l'émission Koh Lanta la responsabilité a été littéralement jetée sur la production,  puis sur les médias, puis sur les réseaux sociaux, responsables d'avoir poussé un homme au suicide.

C'est tellement facile.

Et tellement pratique.

Cette manie qu'on les gens de chercher UN responsable dans un drame. Alors que souvent c'est UN ENSEMBLE de responsabilités collectives

Elle évite justement d'avoir à affronter une responsabilité collective.

Car oui, ce problème sur Koh Lanta c'est notre responsabilité collective.

Toi qui regarde en rigolant des candidats s'affamer et bouffer des chenilles, la production qui veut du spectacle pour faire de l'audience, les candidats qui veulent leur quart d'heure de célébrité, les secours qui ne sont pas arrivés assez vite, les médias qui ont poussé l'info. 

La loi de l'offre et de la demande.

On te propose du sensationnel. Tu participes ou tu regardes. Tu commentes. Tu es responsable.

Moi, toi, eux.

Arrête de te voiler la face.

Tu t'en souviendras éventuellement quand tu regarderas dans une dizaine d'années (ou moins) des gens jouer à la roulette russe en direct en échange de quelques centaines d'euros.

Fotolia_35444993_XS.jpg




06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : koh lanta, décès, télévision, médias, responsabilité | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/03/2013

La politique expliquée aux blondes - 15 - Le retour de la revanche de Liliane

J'avais, en des temps reculés où l'homme ne connaissait pas encore le feu et où les premières traces de conscience peinaient à émerger, commis une chronologie pour les blondes de l'affaire Bettencourt.

En 2010 très exactement.

Ne rigole pas, 3 ans en temps interneto-twitterien ce n'est même plus OLD c'est antédéluvien...

Ici même.

Où l'on s'était arrêtés à la démission du sieur Woerth.

Depuis ?  

Pas grand chose, le feu couvait sous la cendre des ruines de l'empire de l'étoile noire atomisée en plein vol (tavu, je sais aussi être lyrique et incompréhensible quand je veux)

Sauf que...

En 2012 le président du pouvoir d'achat a été remplacé par le président normal. Et que l'affaire a été confiée à un juge qui porte visiblement mal son patronyme de Gentil, vu qu'il tient plus du pittbull à qui on a retiré son pouet-pouet que d'un bisounours a priori.

De plus Sarkozy a un peu titillé les juges pendant son mandat.

Et un magistrat, même de droite, si tu le cherches un peu, il est pire que Mariah Carey qu'on filme sur le mauvais profil. Il n'oublie pas. Jamais. Jamais.

Mais revenons là où nous nous en étions arrêtés...

Fin 2010 donc, l'homme à la tête de chauve, le sieur Woerth porte le chapeau et accepte volontairement qu'on le pousse à la démission.

Autrement dit il quitte son poste à l'insu de son plein gré pour éteindre l'incendie et servir de fusible au chef.

Par un tour de magie magique l'affaire est  déplacée dans un tribunal de province, histoire qu'elle soit moins  visible et éventuellement enterrée dans le vignoble Bordelais.

En 2011, du coup les choses n'avancent pas monstrueusement.
 
Néanmoins, le parquet de Bordeaux, remonté comme un coucou suisse à qui on fait une interdiction bancaire, poursuit son offensive contre l'ex-ministre et organise une perquisition pour fouiller ses petites affaires  et une autre au siège de l'UMP.

Pendant ce temps, l'ex-comptable de Liliane sur qui on peut compter, Claire Thibout, répète juré-craché en boucle au juge et à qui veut l'entendre avoir remis 50.000 euros en espèces en janvier 2007 à Patrice de Maistre, l'ex-gestionnaire de forture de Liliane sur qui l'histoire a prouvé qu'on ne pouvait pas compter. 

Pardon, il y a beaucoup d'ex dans cette histoire, d'où risque de confusage, mais je n'y peut pas grand-chose si plein de gens sont virés ou démissionnent.

Ce dernier lui aurait laissé entendre qu'il les remettrait à Woerth le 19 janvier 200. Woerth, qui a porté plainte en 2010 pour dénonciation calomnieuse, a toujours démenti.

Dans cette affaire tout le monde dément, donc, y compris Liliane qui dément qu'elle est démente.

La juge de Nanterre Isabelle Prévost-Déprez qu'on a dessaisi de l'affaire sort elle un bouquin "Sarko m'a tueR" . Elle y affirme que elle affirme que l’infirmière de Liliane Bettencourt a confié, dans le secret de son cabinet, avoir vu Nicolas Sarkozy recevoir de l’argent liquide, avant l’élection présidentielle de 2007.

L'UMP proteste dans un élan unanime "cette juge est FOLLE et le petit personnel c'est plus ce que c'était ma pauvre dame".

Tout ceci reste relativement étouffé et on s'attend à ce que l'affaire retombe dans les limbes des affaires jamais abouties.

Mais début 2012, ce sont les juges de la cours de cassation qui mitonnent à leur tour leur petite vengeance à l'encontre de l'omniprésident : ils libèrent la voie pour les juges Bordelais, en leur donnant un sérieux coup de pouce. Ils valident enfin les enregistrements pirates du maître d'hotel comme pièces du dossier à charge.

Tu te rappelles peut-être, si tu suis grosso-modo l'affaire depuis le début, de ces fameux enregistrements où mamie parlait de sous et avait parfois de grosses absences et qui suggéraient aussi des opérations financières destinées à échapper au fisc (La FAMEUSE île privée aux Seychelles, les comptes en Suisse et à Singapour), des interventions de l'Elysée dans la procédure d'abus de faiblesse, ainsi que des liens troubles entre Liliane Bettencourt,  Eric Woerth et son épouse Florence.

NDLR J'aime bien écrire "des liens troubles entre..." CA FAIT PEUR.

Et Hollywood élaborerait le scénario, ils ne feraient pas mieux.Nous les français on est vachement balèzes en trucs tordus quand même.

Les opés spéciales de la CIA c'est le bingo du samedi soir à Bouzy-les-Foins en comparaison.

Dans le courant du premier semestre 2012,  dommages collatéraux de la poursuite de l'enquête et de la validation de ces pièces, un certain nombre de protagonistes de l'affaire partent au zonzon dont de Maistre, et l'ex-avocat de Liliane, condamné pour abus de faiblesse. Tiens, déjà... 

Mai 2012, Nico se vautre à l'élection présidentielle et son immunité part au lavage mi-juin. Avec son écharpe de président.

Du coup en juillet, les juges, ces petits galopins qui ne respectent rien font perquisitionner son ancien cabinet d'avocat.

Et même le domicile de Carla Bruni.

Dans lequel ils retrouvent quelques bricoles, une guitare, des pulls en cachemires, mais pas sa voix par contre.

Si quelqu'un sait où elle a disparu, Carla offre une bonne récompense.

L'étau se resserre autour de l'ex-président tel un boa constrictor autour d'un lapin de garenne ou le neurone d'un footballeur quand on lui présente un livre pour adultes.

Des proches sont convoqués en tant que témoins : l'ex-secrétaire général à l'Elysée, Xavier Musca, son ancien conseiller juridique, Patrick Ouart, son avocat, Me Thierry Herzog, que l'on voit à la manoeuvre aujourd'hui et le très controversé ancien procureur de Nanterre Philippe Courroye surnommé "la noix de son maître".

(désolée pour cette vanne navrante, je n'ai pas pu m'empêcher, mon tourette)

22 novembre 2012: Nicolas Sarkozy connait sa première audition directe avec le juge Gentil à Bordeaux.  Interrogé pendant douze heures, l'ancien président ressort sous le statut de témoin assisté, sans être mis en examen.

Il se serait écrié "Bordeaux, c'est le bordel" à la sortie. Avant d'égorger un hamster avec ses dents. Mais ceci n'a été corroborré par aucun témoignage sérieux..

Dans la foulée, Me Thierry Herzog, dans un élan visionnaire, déclare "il n'y a pas de convocation prochaine" et "espère" que c'est "une affaire qui n'existait pas et qui n'existe plus".

Le juge Gentil a du apprécier d'enquêter sur une affaire qui n'existe pas, puisqu'il vient donc de convoquer Sarkozy pour lui coller une mise en examen pour abus de faiblesse dans la machoire.

En gros, et pour faire simple, l'ex-président est soupçonné d'avoir extorqué des sous à Mamie Liliane pour financer sa campagne de 2007 alors qu'il est désormais prouvé qu'elle la battait largement, la campagne, depuis 2006.

Pour l'instant on en est là. 

L'agenda judiciaire fait que L'ex-président pourrait ne pas pouvoir se présenter en 2017, la procédure suit son cours.

Et oui, quand tu piétines pendant 5 ans allégrement tous les gens autour de toi, ils ont une fâcheuse tendance à vouloir se venger dès que tu n'as plus le pouvoir.

Ce qui est embêtant pour Sarkozy, c'est que contrairement à ce qui s'était passé entre Chirac et lui au moment de la passation de pouvoir, il n'y a pas eu d'accord avec Hollande pour que les procédures n'aillent pas trop loin une fois qu'il aurait perdu son immunité.... Et que plusieurs autres casseroles risquent de faire du bruit à ses oreilles d'ici peu.

Il est par exemple un poil empêtré dans l'affaire Karachi ou les millions qu'il a gentiment rendu à Tapie.

C'est ballot pour lui.

Du coup, il fulmine dans son coin pendant que son avocat riposte en préparant la contre-offensive qui consiste visiblement à discréditer les juges.

Ses copains montent plus ou moins au front en fonction de leurs intérêts : Guaino pète un câble,  Guéant siffle dans sa langue, Morano crie au scandale, Raffarin retourne sa veste une énième fois.

Par contre, Copé fait semblant de s'indigner mais ouvre une bouteille de champagne, et on a surpris Fillon en plein Harlem Shake avec des hardeuses Hongroises.

Quant aux autres ils protestent mollement. Plutôt contents que l'ex-taulier finisse éventuellement en taule et leur foute définitivement la paix.

Marine Le Pen, en embuscade, se frotte les mains.

Et Carla sort un disque.

Je crois bien que dans toute cette affaire c'est CA le plus grave.

(je me suis appuyée sur les chronologies du HuffingtonPost.fr et de SudOuest.fr pour rédiger ce lamentable essai, pardon à eux)

Fotolia_50289996_XS.jpg


06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bettencourt, sarkozy, woerth, gentil | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/03/2013

Ma famille est une PME

Qui n'a pas un jour à croisé des parents frustrés de ne pas avoir fait carrière dans tel ou tel domaine et qui poussent leurs bambins à réaliser leurs rêves à leur place ?

Notamment dans les mondes artistiques ou sportifs.

Les mères ou pères courant les castings avec une progéniture plus ou moins ravie de passer des heures à s'entraîner ou à attendre qu'on la sélectionne pour poser/danser/jouer.

Les enfants qui ont le feu sacré seuls existent, mais sont assez peu nombreux.

Papa ou maman sont bien souvent à l'origine d'une vocation.

Parfois pour le meilleur. Des artistes, sportifs ou célébrités renommés remercient leurs parents de les avoir poussés faute de quoi, il n'auraient jamais réalisé leurs rêves ou trouvé leur voie.

Souvent pour le pire.

Je n'évoquerais même pas dans cette catégorie les concours de mini-miss dont le concept est tellement affligeant que je rejoindrais volontiers les rangs des gens favorables à leur interdiction totale, malgré ma tolérance ordinairement assez élastique pour toutes sortes de trucs idiots.

Il n'y a qu'à voir le taux de gens en perdition chez les ex-enfants stars ou tout juste connus pour s'en persuader. Pour quelques-uns qui réussissent adultes : Elizabeth Taylor, Ryan Gosling, Léonardo Di Caprio, Justin Timberlake ou Sophie Marceau pour la France, par exemple, combien, au mieux, retombent dans un anonymat total une fois adulte, parce qu'ils n'intéressent plus personne ; au pire, basculent totalement parce que faute d'une enfance stable, il perdent brutalement tous leurs repères.

Mais plus forts que les parents "agents" arrive aujourd'hui une nouvelle forme de parents exploiteurs. Les parents "patrons".

Des gens plus ou moins célèbres pour de plus ou moins bonnes raisons qui entraînent avec eux leurs enfants dans une espèce de PME familiale du spectacle permanent.

Je ne te ferais pas l'affront de te rappeler le sort de la "pauvre" Suri Cruise exhibée en permanence par son papa pour relancer sa carrière déclinante. Et plus ou moins mise à l'abri désormais par une mère un peu plus responsable.

Que dire en revanche sur la famille Smith, tu sais le sympathique acteur de Men In Black, dont les gamins au mépris de tout cursus scolaire normal ou environnement stable ont été mis au charbon quasiment au sortir des couches.

D'abord dans les films de papa. Puis tous seuls comme des grands. La petite en chanteuse, l'aîné en acteur. On couvre bien tous les domaines, au pire on peut interchanger, c'est tellement mignon des petits qui font des claquettes devant un public compatissant. Et puis ça attire la sympathie et ça rapporte de la thune aussi.

Ce qui est loin d'être négligeable. Surtout chez les scientologues où on a une furieuse propension à exploiter les enfants. Oui oui, au passage, je te confirme Will Smith est bel et bien scientologue, même s'il ne l'affiche pas ouvertement.

Que dire aussi de l'affligeante famille Beckham entre un père futur-ex footballeur mannequin slip, une mère qui respire la joie de vivre vu qu'elle n'avale que de l'air depuis environ 10 ans pour toute nourriture. Dont on sent bien qu'ils restent ensemble plus parce que ça fait tourner le business que parce qu'ils vivent un conte de fée où chaque minute est une perle de pluie venue de pays où il ne pleut pas.

Avec des enfants continuellement sous le feu des projecteurs, la petite dernière exhibée comme un accessoire de mode par sa mère qui la confond avec un Kelly Hermès et le fils cadet mannequin chez Burberry à environ 10 ans.

Sans parler du mini-scandale causé (et heureusement) par la fille pré-pubère de l'ex-présentatrice télé Véronika Loubry posant dans des attitudes sensuelles pour le Vogue US habillée et maquillée comme une adulte et dont la mère déclare "Je trouve beaucoup plus choquante une photo pour Petit Bateau, d'une petite fille de 11 ans qui a les seins qui pointent. Là, ma fille n'est pas nue, il ne faut pas exagérer !" .

Les exemples ne manquent pas que les gens soient célèbres ou pas. J'ai rencontré plus d'une fois dans la "vraie" vie des parents transformant leurs enfants en gravures de mode à un  point tel que les gamins n'osaient plus bouger pour ne pas se salir. Ou encore encore les poussant dans une voie artistique ou scolaire parce que c'est valorisant socialement parlant sans tenir aucun compte des aptitudes ou des souhaits de leur descendance.

Que penser d'une éducation où des enfants sont utilisés en grande partie pour renvoyer une certaine image de leurs géniteurs, et flatter leurs égos déjà surdimensionnés ?

Quels dommages risquent de subir ces gosses élevés dans le culte de l'image, du paraître, du projecteur, une fois que le projecteur va s'éteindre ?

Les enfants sont influençables et disposés aux efforts pour gagner l'amour de leurs parents. Mais que dire quand cet amour prend la forme d'un mini-moi qu'on façonne pour satisfaire son égo ou ses ambitions déçues.

Comment un enfant peut-il durablement se construire si sa personnalité est totalement gommée au profit d'une personnalité plaquée par un parent autocentré ou frustré ?

Autant je ne passe pas ma vie sur le nombril des moins de 10-12 ans, vu que le sujet m'intéresse assez peu, comme il est de notoriété publique dans mon entourage, autant je ne peux pas comprendre, ni tolérer de tels comportements de la part de gens soit-disant responsables.

Je dirais même que je serais prête à sortir le bazooka (la preuve) s'il m'arrive d'avoir ce genre d'individus dans mon entourage immédiat

J'espère en tous cas que les enfants Beckham et Smith feront partie de la catégorie de ceux qui, malgré tout, et ils sont un certain nombre, arrivent à se construire et à s'en sortir.

C'est tout le mal qu'on peut leur souhaiter.


5-romeo-beckham-14841.jpg

8-romeo-beckham-14844.jpg

Pauvre gosse (Roméo Beckham en l'occurrence)...

Photos Voici.fr

01/03/2013

Express yourself

Le rédac chef de l'Express fait son boulot de rédac' chef.

Toutes les semaines il éditorialise pour lancer son journal dans le Swag et la bonne humeur.

Cette semaine il a décrété dans sa grande sagesse et son intelligence pointue que les femmes étaient vraiment des emmerdeuses.

Elles râlent pour rien, des trucs insignifiants, sans importance.

La parité par exemple.

Et là, elles lui cassent les pieds, les femmes.

Dans les médias, par exemple, de quoi se plaignent-elles à la fin.

De ne pas être représentées ?

Mais non, tout a changé ces dernières années, elles sont partout

Voire elle piquent la place des hommes, les salopes.

Elles exagèrent, comme d'habitude.

Heureusement, comme il le dit, elles ont des "jolis minois".

(Psssttt, rajoute donc "jolis boobs" ça équilibrera, Renaud).

Renaud qui ne comprend donc nullement que munies de ces jolis minois (et boobs) elles aient des vélléités de prendre des postes importants.

Ni l'initiative de Sylvie-Pierre Brossolette, nouvellement nommée au CSA de renforcer les quotas de femmes dans les médias, pour faciliter leur intégration.

Ils les invite donc, ces amazones médiatiques, à monter à la force du poignet au lieu de lobbyiser comme de vilaines suffragettes.

Car visiblement, Renaud, ton poignet à toi te sers à autre chose.

Tu veux que je détaille ? Non, on va dire, pas en public.

Heureusement, ma collègue Lactu à la loupe  a déjà répondu point par point aux allégations fantaisistes de Sire Renaud dans un EKKKSSELLENT billet que je vous recommande chaudement.

En lui démontrant qu'il n'y a justement que 20 % de femmes dans les médias français.

Dont un certain nombre cantonnées au rang de faire-valoir ou de potiches patentées tourneuses de roues de la fortune.

Je me permets donc ci-avant d'en remettre une couche et de demander à Renaud de réviser ses fiches, voire d'aller jouer du flutiau ailleurs. 

Entre Joffrin qui fait dans le cochon racoleur au Nouvel Observateur  et Revel dans la posture du macho content de lui dans l'Express, la presse magazine française est assez mal barrée en ce moment je trouve.

Sinon j'ai une suggestion, pour remplir les quotas : on pourrait éventuellement mettre des femmes à la place de ces messieurs, non ?

Je pense qu'ils seraient tout à fait d'accord vu leur proverbiale et légendaire galanterie.

2 rédactrices en chef, ça renouvellerait le genre et éviterait éventuellement que ces journaux terminent définitivement là où ils sont actuellement.

Dans une poubelle.

(Sinon pour la parité, on y est pas encore, visiblement, mandieu)

madonna-express-yourself-video-set-0004.jpg

Madonna dans "Express Yourself"

Renaud, je ne suis pas loin de te dire la même chose 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/02/2013

And the Oscar (of the worst dress) goes to....

Oui, donc hier on s'est payé(e)s une tranche de César. 

Si, ne mens pas tu as rigolé.

Je t'ai vu.

Je vois tout.

Je suis omnivoyeuse.

Et je t'avais promis un compte-rendu du pire des Oscars. Faute de pouvoir passer la nuit devant, CAR JE TRAVAILLE MOI MADAME,  je dois me contenter des compte-rendus divers et variés pour repérer les facheunes failles. 

Heureusement le Huffington Post version US et The Hollywood Reporter ont fait des diaporamas complets du tapis rouge.

J'ai donc pu rapidement voir quelles invitées se les étaient pris, les pieds dans le dit tapis, question vestimentaire.

Et nous avons eu quelques très jolies coupés-décalés-ratés...

Jugez plutôt

slide_282786_2149843_free.jpg C'est la femme de Hulk. Elle s'habille avec les reste des vêtements de son mari quand il se transforme. Enfin apparemment.

(petite explication pour les non-initiés, le monsieur joue Hulk dans les Avengers)

slide_282786_2144668_free.jpg

Malgré une impressionnante collection de tenues hideuses, Héléna Bonham Carter arrivera toujours à nous surprendre

slide_282786_2143442_free.jpg

Je sens confusément que j'ai oublié un truc. Mais quoi ? Ah oui ça me revient. De prendre la taille au-dessus en bustier. 

slide_282786_2143590_free.jpg

"Regarde regarde comme je fais bien le lampion japonais, Maurice". "Absolument, bouge pas, je te branche sur le 220 et ce sera impec".

slide_282786_2143592_free.jpg

Viens Sue-Helen, on fait une soirée fluo, comme dans les années 80. 

slide_282786_2143818_free.jpg

OUAAAAIIIIIS D'ACCCOOOOORD KEUPINEUUUUUUH, j'amène les mojitos

Gloria_Reuben_a_p.jpg

Et voici le modèle n° 46. Le créateur l'a appelé "le pot de chrysanthèmes" il a eu une subite inspiration sur la tombe de sa mère.

slide_282786_2143593_free.jpg

Ah bon c'était pas marqué "soirée déguisée" sur l'invitation ? Non? T'es sûre ? Bon ben je continue à sourire et à faire comme si de rien n'étais, hein, je peux peut-être passer inaperçue..

Daryl_Hannah_a_p.jpg

Salut vieille branche, et les enfants, ça pousse ? 

 slide_282786_2144658_free.jpg

J'avais mis ma part de tarte aux cerises à refroidir dans la cuisine. Tu l'as pas vue par hasard ?

Sally_Field_a_p.jpg

Ah c'était ta part ? J'ai cru que c'était la mienne, du coup j'ai tout terminé, désolée...

slide_282786_2143789_free.jpg

Le crossover boubou, robe de samba et guirlande de Noël, je pensais que c'était impossible. Et bien, NON...

slide_282786_2143595_free.jpg

On a retrouvé l'avion de Barbie. 

slide_282786_2144042_free.jpg

Et on a retrouvé le camping-car de Barbie aussi.

slide_282786_2145510_free.jpg

Et le poussin Piou, et le poussin Piou, et le poussin Piou, et le poussin Piou...

slide_282786_2145499_free.jpg

And the Oscar of the chiffon à poussières goes to...

slide_282786_2143920_free.jpg

Ah pardon, légère erreur, the Oscar of the chiffon à poussières goes to...

slide_282786_2143901_free.jpg

 Non finalement The Oscar of the chiffon à poussières goes to... (t'as remarqué y'en a toujours au moins un dans les cérémonies, chiffon à poussières)

En plus mesdames, le blanc sur une peau laiteuse, couplée à une choucroute n'importe quelle styliste te dira que c'est foutu d'avance.

slide_282786_2145509_free.jpg

JACK JE T'AVAIS DIT PAS LE LION DE LA MGM SUR LE TAPIS ROUGE. ON VA AVOIR DES PROBLEMES AVEC LES ASSOCIATIONS DE PROTECTION DES ANIMAUX, BORDEL. 

slide_282786_2145504_free.jpg

Mets tes deux pieds en canaaaaard, c'est la chenille qui redémaaaaaare...

1614057_best-actress-nominee-jennifer-lawrence-for-her-role-in-silver-linings-playbook-arrives-at-the-85th-academy-awards-in-hollywood.jpg

Chérie t'as pensé à retourner la couette ? Parce que sinon elle s'avachit à force...

slide_282786_2144659_free.jpg

Dans ce cas le problème ce n'était pas la robe, simple et de bon goût.

Mais plutôt l'absence de soutien-gorge qui a fait que les tétons d'Anne Hatthaway ont semble-t-il pointé pendant toute la cérémonie, créant un nipplegate international.

m-HEIDI-KLUM-OSCARS-2013-620x930c.jpg

Cas d'école : preuve qu'on peut-être une des plus belles femmes du monde et ressembler à un escargot de bourgogne Lanvin dans une robe mal choisie.

slide_282786_2149853_free.jpg

Enfin, ceci n'était pas vraiment sur le tapis rouge mais une fête post-oscars. Cependant je n'ai pas résisté aux gants Mapa de Faye Dunaway. Une nouvelle tendance après les bottes en plastique en ville, je suppose ? 

 

Cependant Faye ne pourra jamais rivaliser avec les 3 tenues parmi les plus hideuses jamais portées lors d'une cérémonie des Oscars.

Cadeau pour terminer ... Avec les compliments de la taulière

r-CHER-BJORK-WHOOPI-OSCARS-WORST-DRESSED-large570.jpg

 

Photos principalement issues des sites Huffington Post USA et The Hollywood Reporter.