Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2007

UN REVE DE REVEILLON

Depuis quelques années j’apprécie très moyennement le réveillon du 31, sa débauche de cotillons, sa bonne humeur forcée et sa danse des canards à minuit tapantes. En plus il faut bisouiller toute l’assemblée, y compris le copain à mauvaise haleine et les gosses insupportables.
Le dernier que nous ayons célébré dignement était celui de l’an 2000, où sous la pression de quelques amis nous avions partagé le décompte historique devant la télé allumée montrant une tour Eiffel scintillante…
Depuis donc, point de réveillons le 31. Une petite tranche de foie gras, un bon DVD en pantoufles et pyjama(parce que les programmes TV le 31 au soir c’est Waterloo morne plaine), parfois un ciné ou un spectacle (c’était le cas l’an dernier avec Florence Foresti à l’Olympia, super !!!). Bonne Année à minuit et dodo… Mais ne pleurez surtout pas sur notre sort, car en réalité, on triche. On décale, on fait la fête avant, ou après. Cette année par exemple, grosse rigolade en vue le 01 janvier à midi avec copains, copines et progénitures… Nous on sera au top quand tout le monde sera glauque et carburera à l’aspirine et à  l’Alka Seltzer…
Cependant, j’ai encore quelques envies pour le Nouvel An. Des soirées de rêve que je voudrais bien pouvoir m’offrir un jour (je ne désespère pas d’ailleurs). Voici ma petite liste, pas au Père Noël puisqu’il est au chômage technique mais à … qui veut bien…
1. Sur une plage exotique en paréo, les pieds dans une eau chaude, trinquer à la bonne année avec un cocktail local à la main,
2. Dans le salon privé d’un palace, en robe de créateur, avec quelques amis, un très bon repas et un orchestre de musique de chambre,
3. Dans le désert, avec du sable sous les pieds, les étoiles au-dessus de la tête et le silence autour,
4. Sur la terrasse d’un très bel appartement qui domine Paris, un verre de champagne à la main, à regarder scintiller les lumières,
5. Dans un grand magasin, ouvert juste pour moi, avec un énorme bon d’achat à dépenser. Ce qui va à l’encontre de ce que j’ai écrit dans ma note sur le bonheur, mais bon, je ne suis pas encore totalement bouddhiste non plus,
6. Dans une boîte super branchée privatisée rien que pour ma petite bande avec un DJ qui nous passe TOUS nos morceaux préférés. Et on refuse même les VIP’s à l’entrée,
7.  Face à Ayers Rock en Australie (en photo), avec des Aborigènes qui me racontent leurs légendes. Et je leur dis qu’il est minuit et que c’est la nouvelle année. Et il me disent qu’ils s’en fichent parce que le temps n’a aucune importance,
8. Chez l’un des plus grands collectionneurs de livres anciens au monde. Pour voir l’Evangile selon Saint-Jean. Un livre qui a 2000 ans, un des plus anciens livre existant sur terre.  Ce doit être extrêmement émouvant,
9. Avec des indiens d’Amérique faire un pow-wow géant pour la nouvelle année, avec plumes, danses et chants traditionnels, feu de camp et calumet de la paix,
10… Et vous ce serait quoi votre réveillon de rêve… ???

 

1414ebdaf410f091059ab5693070ea20.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

11:50 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Réveillon ; 31 décembre | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Me réchauffer devant un grand feu de une cheminée, parce que je n'ai jamais vécu dans une maison...

Écrit par : mi-souris | 31/12/2007

Répondre à ce commentaire

Toutes tes idées me font rêver !

Écrit par : kitty241 | 01/01/2008

Répondre à ce commentaire

Coucou Manu
comme tu le sais, je suis pas très "réveillon" moi non plus. Je me force un peu tous les ans.. et je me dis qu'un jour je finirai bien par le boycotter.. ou alors:
le passer sur les Champs Elysées.. même si ça fait cliché de provinciale
le passer sous la couette avec du champagne et un homme
le passer au soleil, loin très loin...
le passer dans un très très bon restau avec des amis

Écrit par : Chris | 02/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.