Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2008

LECTURES DE VACANCES - 1

Pendant les vacances évoquées ci-dessous, qui furent, à ma grande honte, très peu actives, j'ai profité de ce temps pour me plonger dans quelques magazines et livres. En particulier l'édition de la semaine passée du Nouvel Observateur qui consacrait un dossier aux Sarkophobes. Ces anciens ou nouveaux non-amis du président déçus par le personnage flambeur, égocentrique, colérique et démagogue qui se dévoile de plus en plus au fil du temps. Le journal divise les anti-sarko en plusieurs catégories distinctes :

  • Les moralistes : plutôt séduits par le personnage au départ, ils sont aujourd'hui déçus par le côté jet-set du chef de l'état. Exemple de cette catégorie, le philosophe Alain Finkelkraut qui stigmatise  la pipolisation du président.
  • Les prophètes :  dans cette catégorie rentre les anti-sarko "historique" . Ceux qui ont tiré  la sonnette d'alarme  bien avant les autres sur  la dangerosité du personnage. Parmi eux : Jean-François Kahn ex-directeur du journal Marianne, Emmanuel Todd, démographe et historien ou encore Alain Badiou, penseur de la gauche radicale
  • Les gardiens du pacte républicain : ce sont les porte-paroles religieux ou penseurs philosophes que le discours plus que maladroit de Sarko sur le catholicisme a réussi à fédérer contre lui : francs-maçons, catholiques de gauche, représentants juifs et musulmans. Bernard Henri Levy, Le grand-maïtre du Grand Orient de France ou encore le recteur de la mosquée d'Evry en font partie.
  • Les stigmatisés : ceux sur qui Sarko utilise sa langue bien pendue (vienvienvienvienvien....).... Surtout quand il est en position de force (Laurent Joffrin de Libération lors de sa conférence de presse) ou protégé par une armée de gardes du corps. Comme dit l'ancien patron de la police de Haute-Garonne "Sarko frappe quand on ne peut pas se défendre". Le courage du lâche en somme. Du coup, il se fait un nombre d'ennemis assez considérable qui l'attendent avec un bazooka armé au premier faux pas.
  • Presque dans la même catégorie : Les Humiliés. Notre Pres' adore paraît-il humilier les gens, c'est son sport favori. Sans doute se venge-t-il de Nicolas Dupont le bellâtre de CM2 qui l'avait tapé devant les filles parce qu'il était petit et qu'il avait de grandes oreilles. Donc Nico exprime son complexe d'infériorité en humiliant. Quelques ex-ministres du gouvernement Chirac, parlementaires et ministres actuels en ont fait les frais, au premier rang duquel François Fillon qu'il traite comme un porte-serviette. Il est d'ailleurs amusant d'apprendre que même Fillon, a priori fidèle d'entre les fidèles a été tenté de démissioner tant la vulgarité de Nico le choquait.
  • Les rivaux : il ne sont pas systématiquement dans l'opposition. Par, justement, son attitude humiliante, Nico s'est fait de nombreux ennemis dans son propre camp qui attendent leur heure. Notamment, Villepin, on s'en serait douté, mais également Jean-Louis Debré, actuel Président du Conseil Constitutionnel qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour lui mettre des bâtons dans les roues. Rentrent également dans cette catégorie quelques parlementaires UMP fatigués du girouettisme du boss.
  • Les épidermiques : on trouve dans cette catégorie plutôt des gens qui ont une certaines notoriété (sportifs, artistes) et s'en servent pour dénoncer les abus du pouvoir. Font partie des épidermiques notamment Yannick Noah, Lilian Thuram, Joey Starr, ou encore Josiane Balasko. Ce qui est assez amusant c'est qu'il y a peu de temps encore on aurait pu ajouter à cette liste une certaine... Carla Bruni qui avait manifesté et chanté contre les tests ADN...
  • Les Moines soldats : j'ignorai complètement ce fait absolument passé sous silence par les médias. Tous les derniers mardis du mois sur la place du Capitoleà Toulouse, douze moines franciscains prient en silence pour dénoncer les conditions de retention des étrangers. Ils sont désormais entourés de fidèles qui les suivent. D'habitude, je ne donne pas trop dans le curé, mais là, chapeau les frérôts.
  • Les tenants de la folie : ce sont ceux qui cherchent des explications mentales à la conduite du leader Minimo. Travaillant dans le domaine psy pour la plupart, il mettent carrément en question son équilibre mental. Leur diagnostic : hyperactivité, syndrome de Peter Pan (refus de grandir), confusion, rendu fou par le pouvoir. Pour eux, c'est sûr, Sarko pète les plombs.
  • Enfin, les Sarkostiques, humoristes, internautes, ce sont ceux qui ont choisi la satire pour mieux lutter contre le nain vengeur... On y retrouve l'éternel Guy Bedos, Christophe Alévèque (de la bande à Ruquier), Patrick Rambaud, le prix goncourt qui pastiche Saint Simon avec sa "Chronique du règne de Nicolas Ier" ou encore les zygotos de la chanson du dimanche et tous les internautes qui font des pastiches de l'actualité. Bien plus modestement, je me range dans cette catégorie ainsi que l'ineffable Gilles, dont les petites BD sont toujours un régal !

Et vous, si vous êtes Sarkophobe, dans quelle catégorie vous situriez-vous ?

NB : bon Misouris, on sait ce qu'il en est mais on te pardonne. Je crée pour toi la catégorie Sarkosceptiques... Ceux qui le surveillent du coin de l'oeil...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

17:10 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Sarkozy | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

prophète of course !!!

Écrit par : kitty241 | 03/02/2008

Répondre à ce commentaire

Merci, je me trouves très bien où tu m'as mis !

Écrit par : gilles Aitte | 03/02/2008

Répondre à ce commentaire

merci aussi, 1 (et surtout) : de m'accueillir et de bien rigoler ensemble, malgrè mon vote, que je ne renie pas, j'assume ma différence et je représente à moi seule la majorité française, dites-donc ! Vous vous rendez compte de la chance que vous avez ?
2: je ne pense pas à lui tous les jours
3 : je suis de la même année que lui et aussi cornichonne : nooonnnnn ! Je ne m'excuserai paaaaaaaas ! :)))
4: je n'aime pas "ses" femmes, et je ne suis pas jalouse !
5 : j'arrête là... parce que... on m'attend partout !!!

Écrit par : mi-souris | 04/02/2008

Répondre à ce commentaire

MI-prophète, mi-Sarkostique, j'hésite... J'adore ta note, et j'aime beaucoup le leader Minimo... Hihihi ! Quand je pense que j'ai passé un an à expliquer à tout le monde autour de moi le danger du personnage, la vulgarité de ses attitudes et de certains de ses propos, la face cachée de beaucoup de ses phrases (racisme primaire, je dis tout et le contraite dès que le vent tourne, insultes, mépris, etc), et que tout le monde me disait que je stigmatisais trop, les mêmes aujourd'hui se plaignent abondamment de certains revers, mais pas trop fort quand même, parce que je ne les loupe pas, à la moindre reflexion, je ressors tout ce que j'ai entendu sur le "FORMIDABLE et COMPETENT Sarko" et sur "CETTE CRUCHE de SEGOLENE"... Vous l'avez voulu, vous l'avez eu, et on n'a pas fini d'en baver, on ne se rend pas compte des lois qui passent en douce et du mal qu'il est en train de faire à notre démocratie. Quand on découvrira le pot au rose au complet, vous n'allez pas être déçus... et là il sera vraiment trop tard pour refaire le chemin en arrière. Bref, au cas où vous n'auriez pas compris, j'exècre ce type, vraiment très profondément, et il me fout la trouille. Sarkophone de la 1ère heure et jusqu'à la mort...

Écrit par : mania | 06/02/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.