Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2008

Les googoleries

Je lis souvent sur les autres blogs, les résumés des "googoleries" c'est-à-dire les requêtes Google par lesquelles les gens arrivent plus ou moins volontairement sur votre blog.  Certaines sont franchement bizarres, d'autres drôles voire totalement loufoques...

Et bien j'ai moi aussi ma googolerie : quelqu'un est arrivé sur mon blog en tapant "Rachida Dati Collants". 

Je m'interroge donc : oui, j'ai parlé d'une part de Rachida Dati et d'autre part des collants, mais a priori pas ensemble.

Que peux-donc vouloir cet(te) internaute :

  • Trouver la marque des collants de la ministresse de la justice (forts chers apparemment puisque c'est une des raisons de l'explosion de son budget)
  • Acquérir des collants estampillés "ministère de la justice" ?
  • Prouver que Rachida Dati est une glu de compétition ?
  • Etrangler Rachida avec des collants ? Et là je comprends tout à fait cette personne
  • Faire des trucs inavouables avec Rachida et des collants ? Oui,il y a des gens très pervers sur la toile.

N'ayant pas trouvé de réponse, je laisse les autres possibilités à votre imagination..

Salut les djeuns' 

Rendez-vous sur Hellocoton !

19:34 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : googoleries ; rachida dati | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

P'têtre qu'il recherchait tout simplement un filet (!) relatant cette histoire de collants que le contribuable français finance. Au point où elle en est (vous avez vu comme elle maigrit à vue d'oeil?), elle va finir par se pendre avec!

Écrit par : PetitPagne | 03/04/2008

Répondre à ce commentaire

et comment que t'as fait pour savoir d'où il venait hein ?!

Écrit par : Mézigue | 04/04/2008

Répondre à ce commentaire

Bande de méchantes ! Il voulait lui en offrir, c'est sûrement un fêtichiste !

Écrit par : mi-souris | 04/04/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.