Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2008

JDM

Aujourd'hui j'ai eu une JDM (Journée de Merde).

Déjà en arrivant sur ma ligne de métro - celle qui va de "ça ne marche pas" à "en raison d'un incident technique, le traffic est interrompu"  - j'entends le fatal "en raison d'un incident technique, blabliblabla... enregistré en boucle par une RATPeuse à la voix aussi avenante que celle d'une marchande de poisson avant son café à 5 heures du matin à Rungis.

Ma ligne de métro, pour une raison inconnue, soit tous les dépressifs de Paris ont décidé de s'y suicider, soit ils y mettent tous les vieux métros  en fin de vie qui ne tiennent plus qu'avec des élastiques. 

Ok, tout va bien, j'ai super mal aux jambes, parce que j'ai tout déchiré à la salsa hier soir et je suis perchée sur mes jolies mules à talons très très haut...

Je sors donc du métro et décide de rejoindre un autre point d'accès mis à la disposition des pauvres piétons  par la bienveillante Régie Autonome des Transports Parisiens...

Après 10/15  minutes de marche à faire aie, aie, à chaque pas, je rejoint donc une AUTRE ligne - celle qui va de "le traffic va bientôt reprendre" à "une partie du personnel technique étant en grève..." qui doit me permettre d'atteindre ma destination.

Après des couloirs interminables et des escaliers à n'en plus finir j'arrive à bout de souffle sur le quai pour entendre que sur ma ligne initiale le traffic était en train de reprendre, et que, par contre, sur celle que je venais de rejoindre "en raison d'un incident technique, le traffic est perturbé.."...

Aaarggghhh...

Après une attente, un métro se présente et je me dirige bon gré mal gré compressée comme une sculpture de César vers ma destination intermédiaire la gare qui est celle-ou-la-racaille-des-banlieues-avec-le-couteau-entre-les-dents-et-la-capuche-sur-la-tête- découpe-les-braves-gens-en-morceaux

Là, après un nouveau couloir interminable, je découvre que le conducteur du train ayant décidé de rester fumer une clope et boire un coup  avec ses collègues,  le train de banlieue que je prends pour aller travailler dans la joie et la bonne humeur est supprimé.

Re-aaargghhh...  et re-20 minutes d'attente. Car le conducteur du train suivant n'ayant pas fini d'éplucher les potins de Voici avec ses potes arrive largement en retard par rapport à l'horaire prévu.

Résultat des courses : une heure de retard et des envies de meurtre. Si un personnel ferroviaire ou métropolitain s'était présenté devant moi à ce moment, je pense qu'il aurait passé un sale quart d'heure...

Arrivé dans ce havre de joie et de bonheur que me propose mon employeur... JDM ...JDM ... JDM... Tout va de travers TOUTE la journée : les catastrophes s'accumulent les unes après les autres, je vous passe les détails techniques, mais nous avons fini, mes collègues et moi en vrac les cheveux dressés sur la tête et dans un état de nerfs proche de la piqure de Valium... Et pour finir en feu d'artifice, croyant tester un mail automatique, je l'ai en fait envoyé à un fichier de 350 personnes qui vont tous me demander pourquoi demain et planter ma messagerie...

La totale, je vous dis, la totale...

Et en plus, en rentrant, mon meuri fait la gueule, mes fils font la gueule, le chat fait la gueule et je ne peux même pas me consoler avec une édition de Nouvelle Star très moyenne où il reste Ken-le-marin à belle gueule qui plait aux ménagères de moins de 50 ans et aux Vibettes (elles vont râler), une fille qui chante avec sa grosse voix sur un ventilateur (il lui mettent toujours le vent dans les cheveux, on se demande bien pourquoi) et un brun ténébreux qui se la pète un max et chante (faux) du jazz ... En plus il faut se taper Lio qui nous fait un festival de conneries et de nichons tous les mercredis.

Rien pour rattrapper ce "bad hair day" comme disent les anglais (la journée qui commence mal parce que vous n'arrivez pas à vous coiffer)

Ah si, ce serpent visqueux d'Elkabbach s'est fait virer d'Europe 1 : enfin une bonne nouvelle !

C'est pourquoi ce soir vot' Manu, elle a plus trop ni d'énergie, ni d'envie d'écrire...

Boh, demain sera un autre jour...En plus je ferai ma star chez Touwity... Si vous avez envie de rigoler deux minutes..

Salut mes chonchons... 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20:34 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : vie quotidienne, nouvelle star | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Y a des jours comme ça faut pas chercher !
En ce moment je suis harcelée par un ardent défenseur d'Ingrid Chauvin.... au secours à l'aide !!!!

Écrit par : acgs | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

et ba c'était vraiment pas ta journée, pauvre Manu... :/
je savais déjà que les transports parisien n'étaient pas ce qu'il y a de meilleure niveau grève et ponctualité, mais là tu me fou les boules quand même ! dès septembre je vais me délocaliser en région parisienne pour mon stage et je devrais prendre le métro... ça va être sympa je le sens ! :D

Écrit par : Nycouette | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

pauvre manu, désolée pour ta JDM ! c'est pour cela que je préfère ma voiture !!! ne regarde pas la nouvelle star mais juste le résultat demain sur la toile et couche-toi tôt avec un bon bouquin ! sinon y'a une 2ème bonne nouvelle (après elkkabach ...), Monfils est en demie finale et la match était un vrai régal ! eh oui, je l'ai vu ! ! faut qu'il y ait des avantages à être handicapée des pieds ... et "last but not least" j'ai plein d'idées pour ton superbe anniv' !!! jac s'y met aussi!

Écrit par : mal | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

Oh la la ma pauvre, tu aurais mieux fait de rester coucher. En espérant que ça aille mieux demain ^^

Écrit par : ennA | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

comme dirait le sage demain est un autre jour et "après-demain j't'en parles même pas"

Écrit par : christèle | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

Bon, je vois que je ne suis pas la seule.
Quelle journée, chère amie. On pourrait cumuler nos forces et peut-être que cela ira mieux.

Écrit par : angelita | 05/06/2008

Répondre à ce commentaire

Ah, le métro, je m'y reconnais mais c'est une ancienne vie... Aujourd'hui, c'est 10 minutes de bus et à la Roche sur Yon, on ne se bouscule pas pour le prendre.

AGCS : En revanche, j'aime bien Ingrid Chauvin. Mais je n'harcèle personne ! ;-)

Écrit par : Misterwan | 05/06/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.