Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2008

Le Prisonnier

Je vois souvent sur les blogs de mes cop's "j'aime la série untel", "ma série culte c'est truc" ou "je ne rate jamais un épisode de machin"...

J'ai aussi des séries cultes d'aujourd'hui, mais également d'hier... Certaines dont les plus bébés d'entre vous n'ont peut-être jamais vu ou entendu parler.

La première d'entre elle, culte d'entre les cultes : Le Prisonnier.

200px-PennyFarthing.svg.png

 

Cette série de 17 épisodes diffusée entre 1967 et 1968, raconte (si on peut dire) l'histoire d'un agent secret britannique qui démissionne brutalement de son poste et rentre chez lui. Alors qu'il est en train de faire ses valises dans son appartement londonien, un gaz anesthésiant est diffusé dans la pièce. À son réveil, il se retrouve dans le Village, un lieu idyllique et esthétique habité par une communauté insulaire constituée d'une part de villageois numérotés comme lui et, d'autre part, de leurs geôliers, deux classes indifférenciables. Il sera désormais le Numéro 6 et n'aura de cesse de tenter de s'évader du Village. Curieusement, il est le seul habitant dans ce village à essayer de s'enfuir.

On ne sait à aucun moment qui sont les geôliers du héros, le numéro 6, pourquoi il a été enlevé, quel est son vrai nom, ni qui est le chef de cette mystérieuse organisation - le numéro 1. Le village est dirigé par un numéro 2 qui change a chaque épisode, chaque nouveau numéro 2 essayant de réduire à néant la résistance et les vélléités d'évasion du héros...

Le « village » en apparence si joyeux et si coloré, mais dont les habitants sont totalement aliénés et dont les règles de fonctionnement sont absurdes peut symboliser une société totalitaire et le numéro  1 serait un tyran invisible dont la "parole" serait transmise par les numéros 2, qu'il élimine au fur et à mesure qu'ils échouent dans leur mission.

En fait, l'auteur, Patrick Mc Goohan, n'a jamais vraiment livré les clés de la série, laissant ainsi à chacun sa propre interprétation... 

Il y a néanmoins une fin, que je ne vous raconterai pas, si vous souhaitez un jour voir cette série, disponible en DVD ...

Dans le générique de chaque épisode (que je vous ai mis ci-dessous) on voit le résumé de l'enlèvement du numéro 6 et de son arrivée au village avec le dialogue suivant : 

- Où suis-je ?
– Au Village.
– Qu'est ce que vous voulez ?
– Des renseignements.
– Dans quel camp êtes-vous ?
– Vous le saurez en temps utile... Nous voulons des renseignements, des renseignements, des renseignements.
– Vous n'en aurez pas !
– De gré ou de force, vous parlerez.
– Qui êtes-vous ?
– Je suis le nouveau Numéro Deux.
– Qui est le Numéro Un ?
– Vous êtes le Numéro 6.
– JE NE SUIS PAS UN NUMÉRO, JE SUIS UN HOMME LIBRE !

Beaucoup d'éléments de la série sont devenus mythiques : les costumes, le vélocipède symbole du village, les dialogues (le "bonjour chez vous" que s'échangent systématiquement les habitants), les accessoires (le fameux "gardien" ballon géant qui rattrappe les fuyards), l'esthétique très pop-années 60, et les décors, dont le lieu de la série lui-même, PortmErion, vrai village rococo bâti au Pays de Galles par un excentrique, et qui sert de lieu de convention annuel au fans.

Je ne peux que vous conseiller ce monument de l'histoire de la télévision, dont je viens d'apprendre qu'il serait question de faire un remake version 2009, avec un village situé en Afrique et un numéro 2 interprété par Ian Mc Kellern, le Gandalf du fim "Le Seigneur des Anneaux"... Je demande à voir, avec un gros doute !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20:06 Publié dans Spectacles | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : le prisonnier, patrick mc goohan | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Je connais juste de nom cette série mais je n'ai jamais regardé. J'adore cette ambiance années 60, british,... Quand j'étais plus petite, tous les samedis après-midi, M6 diffusait des vieilles séries: Chapeau melon et bottes de cuir, le saint, les thunderbirds, Cosmos 1999 ou Amicalement vôtre. Je passais mes après-midis devant la télé! Je me souviens d'une série avec 3 personnages (1 femme et 2 hommes) avec des pouvoirs surhumains mais je ne me rappelle plus du titre de la série. ça te dit quelque chose?

Écrit par : ennA | 13/06/2008

Répondre à ce commentaire

Tiens, je viens de finir un épisode de nip/tuck. Tu connais cette série ?

Écrit par : Touwity | 13/06/2008

Répondre à ce commentaire

Moi j'arrêtais toute activité le samedi après-midi dès que Bernard Golay (qui présentait "Samedi est à vous") annonçait un nouvel épisode.
La boule blanche me faisait flipper grave mais j'étais fan de la première heure.
Aujourd'hui j'ai 117 ans et je porte le numéro 61616391561698139686981698 bis.

Écrit par : Lecteur | 14/06/2008

Répondre à ce commentaire

c'est aussi une de mes series cultes !
Mais on parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre... ;-)
(nip/tuck : beuuuuuuuuurk)

Écrit par : Madison | 14/06/2008

Répondre à ce commentaire

@ Enna : c'est pas "l'âge de cristal" que tu cherches?

Écrit par : Pivoine | 15/06/2008

Répondre à ce commentaire

Cette série est rediffusée actuellement sur la chaîne NRJ 12.
Je la découvre avec beaucoup de plaisir, elle a un petit coté "quatrième dimension" tout à fait sympathique !
Une mini série de 6 épisodes est en cours de tournage : http://www.leprisonnier.net/remake.php3
Un film peut être aussi : http://www.leprisonnier.net/p56.php3#film

Écrit par : Franck | 02/11/2008

Répondre à ce commentaire

@Franck : bienvenue et merci pour ton com !! Et également pour toutes ces informations sur une éventuelle 2ème vie du Prisonnier.. Est-ce souhaitable ? A voir...

Écrit par : emanu124 | 02/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.