Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2008

Les fesses de Madame

C'est Lili qui s'y colle pour une histoire à suspense... et à épisodes... La suite à trouver sur son blog.

Quand j’étais petite, je passais tous mes étés chez ma grand-mère. Ma mamie habite dans le sud de la France. Au pays du soleil qui fait virer les cachets d’aspirines en écrevisses en moins de deux heures, au pays de la bonne odeur de bouillabaisse, de la pinède, et des fesses de Madame.

Ah ! d’un coup je sens que mon histoire vous intéresse ! Je n’ai jamais compris comment la simple évocation de certains mots pouvait posséder un effet hypnotique aussi important…

Bref, passons … Les fesses de Madame donc.

Depuis toute pitchoune ce lieu me fascine, m’intrigue, m’interpelle. On m’a raconté cette histoire cent fois et cent fois j’avais les yeux grands ouverts à l’évocation de son histoire.

Dans le trou du cul du monde le village de Grabels, se trouve un lieu-dit. C’est ce lieu-dit qui se nomme les fesses de Madame. Il s’agit d’un gros rocher fendu en deux par son milieu et en bas duquel une rivière devient un mini-lac avec un tourbillon.

On me racontait, qu’un jour, deux petites filles jouaient prés de ce gros rocher. Elles devaient pêcher des petits poissons d’eau douce ou bien cueillir des fleurs pour leur maman assise non loin d’elles.

Plus d’une fois, leur mère leur dit de faire attention, de pas trop s’approcher du bord pour ne pas attirer le dragon qui vit dans la grotte et qui raffole de la chair tendre des petites filles désobéissantes.

Comme tous les enfants pris dans leur jeu, l’une d’elle s’approche trop du bord. La berge cède et la voilà qui se débat pour sortir de l’eau et appelle à l’aide. Sa sœur, en vain, tente de la retenir le temps que les adultes arrivent. La fillette est emportée par le tourbillon, les hommes plongent en s’attachant aux arbres pour la repêcher mais reviennent toujours bredouille. La fillette a disparut en l’espace de quelques minutes dans l’antre du dragon.

 

A suivre…

 

Parce que je n’invente rien, ce lieu existe vraiment :

ROCHER.jpg

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

17:15 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

ah...La photo n'est pas passée. Elle est chez moi si vous souhaitez la voir.

Écrit par : lili | 09/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.