Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2008

Carnets de Voyage en Floride - 3 - Key Largo, les Everglades et Naples

Suite du voyage des Manu's

Au revoir Key West et bonjour les Everglades..

Partis de Key West, notre petit paradis coloré, nous avons remonté à l'envers toute la route qui traverse le chapelet d'îles au sud de la Floride. Pour nous arrêter pour une nuit à Key Largo, l'île la plus proche de la côte et à l'entrée du parc National des Everglades, où nous avions l'intention de faire un périple "nature et découverte".

Pour les cinéphiles, Key Largo évoque un film à suspens mythique réunissant Humphrey Bogart et Lauren Bacall,  où le héros Frank McCloud (Bogart) se rend dans un hôtel vétuste de l'archipel des Keys que gère un vieil estropié, aidé par sa belle-fille Nora (Bacall). L'hôtel est rapidement investi par un gangster Johnny Rocco et son gang qui veulent se protéger de l'arrivée d'un cyclone. 

Sur place, les cinéphiles seraient déçu. Rien de l'atmosphère noire et lourde du film. Pas grand chose à voir non plus d'ailleurs, mis à part des hôtels, des restaurants et des spots de pêche et de plongée... Nous avons quand même dîné dans un restaurant dénommé "Le Bogart". Bien évidemment...

Le lendemain matin, départ pour notre escapade nature, via l'entrée sud du parc ..

Après avoir pris documentation et renseignement à bureau d'information nous avons roulé sur la route qui traverse cette partie des Everglades. Cette route s'ouvre sur des chemins pédestres qui permettent de s'immerger dans la nature...

Après avoir sélectionné notre parcours : stop et chasse au croco ! Ou plutôt à l'alligator, roi incontesté des marais Floridiens !

Au fait, savez-vous comment on distingue un croc' d'un gator' ?

Le gator a 92 dents, le croc' 120. Le gator est plus allongé et plus foncé et vit dans des eaux mi-douces/mi-salées. Le croc est plus mastoc et d'un vert plus clair. Il vit plutôt dans des eaux salées..

Ceci dit si un saurien vous fonce dessus, je conçois que vous n'ayez pas vraiment le temps d'inspecter son dentier pour savoir de quelle espèce est la bête qui va vous bouffer la jambe gauche.

Donc nous avons fait un petit parcours balisé d'une heure derrière un groupe japono-germano-divers qui écoutait un ranger du parc (en ne bittant probablement que couique) lui expliquer les beautés de la nature et qui nous a permis d'admirer poissons locaux, tortues de Floride (celles qui bouffent les tortues françaises), et nos premiers gators lézardant à l'ombre des arbres...

Revenus à notre point de départ, nous nous apprétions courageusement à entamer une autre promenade sur un deuxième sentier, plus ombragé, je dirais même carrément noyé sous une voute verte... Sauf que, Mesdames et Messieurs, nous avons fait précipitamment demi-tour au bout de 5 minutes... Pourquoi ? A cause de la bête la plus féroce de la région. Un tueur assoiffé de sang sans pitié craint de tous, pire que le gator .... LE MOUSTIQUE...

Et oui, car le moustique des Everglades, jamais vu ça nulle part.

Un truc de folie gros comme un boeuf, qui attaque en nuage et arrive à vous piquer même à travers les vêtements ! Je vous assure, dès qu'on arrêtait la bagnole sur la route, les moustiques se regroupait sur les fenêtres en se cognant sur les carreaux. Un film d'horreur : Moustiquor III - le retour de l'insecte mutant !

Nous avons donc renoncé au ballades à pied et pris en voiture la route qui coupe le nord du parc. Jolie ballade, à recommander. Si de loin, on pense que les Everglades est un vaste marais uniforme et vert, de près, on constate qu'il n'en est rien. Le paysage change constamment et passe très rapidement d'une prairie humide aux longues herbes, à une forêt tropicale avec fougères arborescentes, en passant par de la mangrove ou encore un mélange assez étonnant de bosquets constitués de pins et de plantes tropicales - je n'ai jamais rien vu de tel ailleurs Et nous avons rejoint en fin d'après-midi notre première étape sur la cote ouest de la Floride (et au Nord du parc des Everglades) : Naples - petite ville balnéaire nommée ainsi en hommage à son homologue italienne.

Nous étions le 04 juillet - jour de fet' nat' Usienne. Après une douche et un repas réparateur, nous avons donc essayé de nous méler à la liesse collective en visionnant le feu d'artifice local sur la plage. Manque de bol, le concierge de l'hôtel nous ayant mal renseigné sur l'heure, nous sommes arrivés à la fin.  Nous avons donc juste goûté l'ambiance locale avec les douze jeunes et les trois fétards autochtones qui terminaient la soirée "on the beach" en tirant des petits feux d'artifice perso.  Sages quand même les fétards. Faut pas déconner, le shériff tourne en voiture (véridique).

Le lendemain, nous avons attaqué le parc par la face nord pour faire ce que ma belle-soeur appelle "un promène-couillon" : l'incontournable ballade en airboat (le bateau plat avec le gros ventilo derrière). Partis d'Everglades City - petite ville tranquille dédiée à la pêche et aux promenades dans les mangroves,  le sympathique capitaine du bateau-vroum nous a conduit pendant une heure à travers les tunnels de verdure, à la rencontre du gator mangeur de Marshmallow. Car oui, l'alligator (qui a un régime alimentaire totalement destructuré) ADORE les Marshmallows et les croquettes pour chiens. Après une démonstration de ce fait - je suis témoin, la bestiole adore vraiment la guimauve - notre capitaine Haddock a même extrait pour nous une bestiole de la flotte, en la hissant quasi sur le bateau, ce qui a valu à mon meuri une surdité persistante de l'oreille gauche pendant deux jours à cause du hurlement que j'y ai poussé à ce moment.

La fin de la journée à été consacrée à un dernier petit tour dans les Everglades, à une visite de Naples, ville bien mignonne et propre - mais sans intérêt particulier - et à une baignade sur la très jolie plage locale.

Encore des photos ? Of course...

Prochaine étape : Les Iles de Sanibel et Captiva et Sarasota...

194.JPG
Les habitants de Floride aiment les boites aux lettres Kitsch
232.JPG
C'est joli de loin, mais essayez d'y faire un pique-nique ! C'est plein d'eau l Ou alors avec des palmes et un tuba...
238.JPG
Des pélicans pas farouches - ils ont fait une partie de la ballade en airboat avec nous
251.JPG
Et un gator sauteur !
272.JPG
Je vous l'avais bien dit - l'indicateur de moustiques est au plus haut !
281.JPG
 L'alligator est la mascotte de la brigade des pompiers de Naples !
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

21:57 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : floride, usa, key largo, everglades, naples | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

je me rappelle en Floride ils vendaient partout des t-shirts et serviettes de plages de requins ou de crocodile, on ne pouvait pas y échapper !!!!

Écrit par : sounie | 22/07/2008

Répondre à ce commentaire

J'aime bien la boîte aux lettres, je te laisse le gator sauteur

Écrit par : angelita | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.