Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2008

3ème étage, rayons livres et disques

Sur ce coup là, je vais faire mon Angélita qui nous fait régulièrement des résumés de ses nombreuses lectures sur son blog.

Inspirée par ses résumés, j'ai donc pris un Harlan Coben "Promets-moi" pour mes vacances. ... Que je n'ai pas lu puisque nous étions en vadrouille = temps de lecture ont été très limités.

Je l'ai donc fini au retour.

L'histoire : Myron Bolitar, ancien jeune espoir du basket reconverti en agent de sportifs a fait une promesse à la fille de ses meilleurs amis : Aimée. Celle d'être présent pour elle en cas de coup dur. Quelques jours plus tard, Aimée lui demande de venir la tirer d'une situation délicate, puis disparait. Myron est donc la dernière personne à avoir vu la jeune fille, dont la disparition rappelle étrangement celle d'une autre jeune fille, Katie Rochester. Myron mène l'enquête avec son équipe d'associés atypiques : un play-boy richissime rompu à toutes les techniques de combat et deux anciennes catcheuses dont l'une est son associée. Ses investigations vont lui permettre de découvrir plus d'un secret dans la petite ville où il habite.

Mon avis - si ça intéresse quelqu'un -

Les plus : un bouquin efficace, avec une galerie de personnages bien imaginés. Distrayant et nickel pour la plage.

Les moins : compte tenu de ce que j'avais entendu dire d'Harlan Coben "maître du suspense", j'ai trouvé justement que le suspense, n'était pas super-prenant. On se retrouve plutôt dans une ambiance "les détectives mènent l'enquête chez les Desperate Housewives". Même ressorts que dans la série TV : au premier abord, une petite ville tranquille où des évènements inattendus vont dévoiler au fur et à mesure des secrets pas très avouables. Il y a même à la fin de l'histoire (que je ne vous raconterais pas), à mon sens, des choses assez téléphonées, voire un peu incohérentes. On a l'impression que l'auteur a eu un peu de mal à finir son bouquin.

Du coup, j'ai été un brin déçue par rapport à ce que j'en avais entendu dire. Mais peut-être n'était-ce pas son meilleur livre ? En tous cas, dans le même genre "suspense best-seller grand public", j'ai lu mieux, notamment chez Patricia Cornwell ou Mary Higgins Clarke, dont les premiers bouquins étaient vraiment prenants (après elle s'est contentée de faire toujours la même chose).

Et finalement, un bon petit Agatha Christie, c'est pas mal non plus.

Si ça vous intéresse :

51GyunI-M5L._SL500_AA240_.jpg


Quant au rayon disque, en faisant mon repassage - oui car je pratique des activités ménagères, je vous l'avoue, au risque de briser le mythe - je suis tombée sur une reprise absolument atroce du titre "Cherchez le garçon". Il parait que c'est le gagnant de la Star Academy de cette année qui a commis cette horreur.

La vache, avec mon fils à la guitare et mes copines qui font les choeurs, franchement, et sans me vanter,  je fais mieux.

C'est pathétique.

Je me devais donc de revenir aux origines, et pour les plus jeunes d'entre vous qui n'ont pas connu ce temps que les moins de vingt ans, blabli, blabla ou qui étaient encore en grenouillères, voici donc la version originale commise par le mythique groupe Taxi Girl, un des piliers de la new wave française au début des années 80. Le groupe comprenait entre autres dans ses rangs, Daniel Darc chanteur déglingué qui a inspiré des tonnes de musiciens et Mirwais, rendu célèbre quelques années plus tard pour ses collaborations avec Madonna.

Le clip est ridicule (ça fait penser à "Isabelle a les yeux bleus" des inconnus), mais la mélodie reste inoubliable.

 

 

Et puis, pour terminer un petit hommage à Isaac Hayes, géant du funk qui est mort aujourd'hui. Salut Isaac, ça, on l'aura toujours dans les oreilles...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : harlan coben, taxi girl | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Attention avec les jeunes blogueuses..!
J'ai essayé de me la jouer vieux musicologue (comme toi, on est de la même génération) avec Elsa.
Elle s'est fâchée..!
Si on peut plus parler de Dazed & Confused maintenant.....
Ah les jeunes......!
N'empêche que ç'aurait pu être pire : t'aurais pu parler du célèbre "Juke Box Babe" d'Alan Vega....!

Écrit par : Lecteur | 11/08/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai lu il n'y a pas longtemps "ne le dis à personne" du même auteur et j'étais un peu déçue aussi.
Le style est agréable mais bon j'aurais aimé un peu plus de suspense, de quelque chose.
Patricia Cornwell c'est terrible par contre!

Écrit par : Pivoine | 11/08/2008

Répondre à ce commentaire

Chais pas, je lis que de la daube, en ce moment. mais genre, de la daube, quoi.
alors bon....
Pis la musique, chais pas non plus, aujourd'hui, j'ai décidé d'être sourde.

Écrit par : Camille | 12/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les Myron Bolitar permettent de passer un bon moment, faciles à lire, c'est vrai.
Mais j'aime beaucoup le style.
Comme tu le sais, j'aime beaucoup Harlan Coben, mais en matière de lecture, de musique, chacun ses goûts

Écrit par : angelita | 12/08/2008

Répondre à ce commentaire

Oh que si, je connaissais la chanson des Taxi Girl! Deux de tens', le chanteur dans le clip: il a l'air épanoui ou à moins qu'il se la joue torturé :-)

Écrit par : ennA | 12/08/2008

Répondre à ce commentaire

petite préférence pour "l'autre" : "aussi belle qu'une balle", mais eh oui que de souvenirs...; et puis isaak le grand.. quel malheur pour la musique qui décidément n'en avait pas besoin !remember l'instru "cafe reggio", ou la mythique reprise de "walk on by" ? quels monuments !

Écrit par : rv | 12/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.