Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2008

Je déteste ... le 15 août

Il y a un certain nombre de jours détestables dans l'année. Au nombre desquels figurent le 01 janvier et ses bisous bonnanesques obligatoires (beurk), le 1er mai, ses manifs et ses clochettes imbéciles, la fêtes des mères ET, bien entendu le 15 août.

Le 15 août, les rues sont vides, soit il fait une chaleur à crever soit il fait moche. Les rares zombies qui errent désoeuvrés regardent désespérés les vitrines des magasins fermés, tous fermés. Même pas un petit H&M pour se changer les idées, rien, nada. En plus, les zombies,  ils font la gueule parce qu'il sont les seuls à rester sur place alors que tout le monde est parti s'amuser.

Enfin, s'amuser, c'est vite dit. Même dans les lieux de vacances, les gens font la gueule parce que la date du 15 août sonne la fin de leur période de congés payés. Et qu'il vont devoir se remettre en route dans quelques heures avec quelques millions d'autres clampins sur des routes surchauffées et tellement embouteillées que bison fûté pête un câble et prend le premier vol pour l'Australie pour y monter un numéro de transformiste...

Dans les quelques seuls trucs ouverts, les travailleurs sont hargneux parce qu'on les a obligés à bosser un jour où tout le monde glande. Essayez d'arracher un sourire à la caissière du cinéma dans son bocal, je vous paye des chocolats...

Et si par malheur il vous manque un élément de base tel que le pain, vous devez faire environ 35 km pour en trouver un morceau  dans la seule boulangerie ouverte de la région où il y a environ deux heures de queue. Ceci dit, là au moins, il y a un peu de vie.

Quand je fumais encore et qu'il m'arrivait de tomber en panne de clopes ce jour fatidique, j'étais obligée de traverser la moitié de Paris pour trouver un tabac.

Et c'est Paris, imaginez si ça vous arrive au milieu de la Creuse !

N'essayez même pas de tomber malade un 15 août. Une de mes copines a fait l'expérience d'héberger un méchant virus intestinal ce jour là. Du style costaud, la bestiole, probablement une souche exotique. Quand SOS médecin est arrivé au bout de 6 heures d'attente, elle avait rejeté de quoi fertiliser un terrain d'un hectare et était semi-comateuse. Evacuée d'urgence à l'hôpital - enfin une urgence relative, parce qu'il a fallu attendre l'ambulance une heure de plus - elle a largement eu le temps de décorer le couloir des urgences où les brancardiers l'ont abandonné pendant deux à trois heures, avant qu'un médecin passe, se demande pourquoi on avait laissé un cadavre sur un brancard, réalise que le cadavre respirait encore et qu'il serait éventuellement bon de l'ausculter, en râlant, bien évidemment, puisque c'était lui qui se coltinait la garde du 15 août.

Le 15 août sonne la fin de la période bénie où les gens sont plus cools, où vous trouvez de la place dans le métro, ou une place pour garer votre voiture juste devant l'endroit où vous vouliez aller, ce qui, le reste de l'année relève à Paris de l'utopie totale. Le 15 août, ça sent la rentrée, l'année à remettre sur les rails, les factures à payer, les jours qui raccourcissent, les collants qu'il faut remettre et la fin des petits barbecues entre potes dans le jardin.

Ouais, le 15 août, c'est moche et ça n'a aucun avantage. Soit disant que c'est pour fêter la montée de la vierge Marie au ciel une fois qu'elle a défuncté. Mais je me suis renseignée, rien n'est dit dans les Évangiles sur la fin de vie de Marie. Une tradition rapporte que l'Assomption aurait eu lieu à Éphèse à la Maison de la Vierge Marie, accompagnée de l'apôtre Jean, à qui le Christ, sur la croix, avait confié Marie ; une autre tradition parle de Jérusalem.

Bref, c'est le flou artistique, même du côté des pères de l'église. Si ça se trouve c'est juste parce qu'un pape lambda a voulu se faire un week-end prolongé il y a quelques siècles et qu'il s'est dit "tiens je vais leur pipeauter une histoire sur la vierge Marie, ils n'iront jamais vérifier, et du coup, je me fais un jour férié en rab'"

Du coup, maintenant, on se coltine un jour pourri tous les étés.

Moi, je voudrais lancer une pétition pour qu'on le supprime. On a qu'à passer directement du 14 au 16 et on en parle plus.

Heureusement, cette année, les tasses exclusives que Sounie m'a fait et que j'ai récupérées, me mettent un peu de baume au coeur...

Sans titre - 1.jpg

Elle sont pas belles les tasses à Manu ??

Et vous alors, c'est le blues du 15 août, ou pas ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20:08 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : 15 août | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

ahhhhhhhh ! elles sont arrivées intactes, cool !!

Écrit par : sounie | 14/08/2008

Répondre à ce commentaire

Suis-je en droit de m'inquiéter devant tant de Photoshop new addiction ?????

Moi demain, ça va être modelage détente, douche à affusion et jets sous-marins (rhâââââ...lovely..!!!!)
Une petite crêpe et hop au lit..!

Si vraiment tu te fais chier demain, tue quelqu'un, ça va te détendre.....

Écrit par : Lecteur | 14/08/2008

Répondre à ce commentaire

Carrément !! je reprends le boulot lundi !
berk !!

Écrit par : kitty241 | 14/08/2008

Répondre à ce commentaire

j'aime bien moi tout est ouvert demain, je fais le pont et j'ai reçu ma déclaration d'impôts ...(c'est là où j'ai pleuré)

Écrit par : oopsy | 14/08/2008

Répondre à ce commentaire

Moi, je bosse, demain, tu vois. je vais faire partie de celle qui souriront quand même, en vendant du macaron, parce que j'ai une conscience professionnelle bien trop developpée, à mon gout.
je vais tenter de faire plaisir ayx clients qui viendront se gaver de macarons chez moi, et ça me fera plaisir, parce que je suis une buse qui met son coeur dans n'importe quel boulot qu'elle fait.
tu vois, je suis pas si mauvaise, dans le fond, hein?!

Écrit par : Camille | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Ben moi, ca va, je ne suis pas à Paris. Mais même avant le 15 aout, j'ai trouvé que Paris était vide.

Écrit par : Pimousse | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Le 15 août c'est mitigé de mon côté. D'un côté ça veut dire que l'été est bientôt fini et ça, ça craint. Mais d'un autre côté ça a toujours été la date de rassemblement en famille parce que justement signant la fin de l'été tout le monde est rentré de vacances. Et généralement le 15 août c'est la grosse fiesta dans le jardin de ma grand-mère et ça c'est bon!
Et sinon très jolies les tasses!

Écrit par : Tink Again | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Ce que j'aime dans mon taf, c'est que je suis d'astreinte les jours fériés que je déteste la plupart du temps cela dit en passant (le pire pour moi c'est le premier de l'an avec ses "bonnes années!" bien hypocrites )et j'adore bosser le 1er de l'an , une bonne façon d'éviter ces débilités populaires, je bénis mon taf pour ça, je t'aime mon tafffff ouiiiii!

cela dit avec de belles tasses comme ça, l'année sera bonne et les prochaines aussi (tant qu'elles seront pas cassées ;)

Écrit par : la fille | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

ah et moi, le 15 aout sonne le glas !!! il est temps de me remettre au travail, c'est toujours tres dur de s'y remettre, mais après, ça va mieux ... bien apres, quand meme, car je sais que ce sont encore les vacances pour plein de gens !

Écrit par : sounie | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

En Suède tout le monde s'en fout, tout est ouvert comme d'habitude mais moi ça m'ennui un peu de devoir aller à la fac toute la journée LOL.

Sinon les 15 août en week end comme ça, je sautais dans un train et direction n'importe où pour une ballade.

Ou alors un tour en forêt trop bien...
Là plus de voiture que nos vélos et donc rien à faire sinon prier que quelqu'un lise mon blog et me donne du boulot LOL.

Bonne journée, bon week-end.

Écrit par : Léa | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Ayant été (et retournant) dans le commerce, je peux t'assurer que les 3/4 des jours fériés ne le sont que de nom.
J'ai un souvenir mémorable d'une cliente se plaignant de mon manque de sourire (pâques je crois) : "vous devriez être contente, vous êtes payée plus et puis moi-même qui travaille dans la vente, c'est un bon jour" réponse de Lili : "il est clair que je préfère être ici plutôt qu'avec ma famille pour gagner 10€ de plus à la fin du mois et puis si vous êtes si contente du revenu généré par les jours fériés pourquoi vous êtes ici et pas dans votre boutique ?"
Je crois bien que je l'ai fâché...
Et puis, ceux qui travaillent dans la vente, vous avez remarquez que les gens qu'on voit les jours fériés sont les habitués, ceux qu'on voit 3 fois par semaine ?

Écrit par : Lili | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Pas le blues, je m'en fiche.
En plus y a les joutes à Sète mais j'y vais pas trop de touristes hinhinhin!
Et au mois d'aout plein de petits commerces sont fermés donc le 15 ou pas ça ne change rien.
Et c'est ma fête!
(ton adresse elle arrive ou bien? je sais ça ne partira pas aujourd'hui mais c'est pas une raison ;-))

Écrit par : Pivoine | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

et bien que d'inspiration pour une paresseuse, le jour ou tout le monde paresse.
va savoir pourquoi ce matin, je me suis réveillée avec une folle envie de rien faire. me voilà donc à midi en train de prendre mon petit dej et lisant ton blog. même pas envie d'aller à la plage, de toute façon, aujourd'hui y a un vent incroyable et il a plut toute la nuit

Écrit par : aurélie | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

pareil je n'aime pas tellement le 15 août, ça annonce la fin de l'été, l'arrivée imminente de la rentrée, ça me fiche le blues !
et cette année vu que c'est un vendredi on a droit à un aqueduc, du coup tout est fermé jusqu'à lundi voir mardi...

allé passe tout de même un bon week end ;)

Écrit par : Nycouette | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Ca sent la fin des vacances, en tout cas pour moi !

Écrit par : Tietie007 | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Moi non plus, j'aime pas le 15 août : plein de commerces fermés, réception du p'tit courrier des impôts qui attendent notre chèque dans 3 semaines:-( etc... Même au Sénégal, ils en font tout un tralala du 15 aôut : faut absolument partir en week-end somewhere, genre sur la p'tite côte, ah ces fashionistas alors!

Écrit par : PetitPagne | 15/08/2008

Répondre à ce commentaire

Même au Sénégal le 15 août...
Pff...
Je suis déçue, déçue...

Écrit par : emanu124 | 16/08/2008

Répondre à ce commentaire

Pas le blues du 15 aout pour moi, c'est un jour comme un autre !

Écrit par : Touwity | 18/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.