Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2008

Les Miscellanées à Manu

Ce soir, du bric du broc, du bric et du broc, du tout, du n'importe quoi, du fourre-tout, du pèle-mèle, bref...

Les Miscellanées à Manu

D'abord, si vous vous souvenez dans ma note des j'aime pas, j'avais parpiné sévère Renan Luce. Du coup Paul, fan du dit gratouilleur, s'est fâché en me disant que les lyrics de Rere Lulu étaient du même niveau que ceux de Brassens.

Comme je ne veux pas faire de mauvais esprit, on va faire une petite étude de texte comparée...

Voici donc un extrait de la prose de Rere

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines
Qui sèchent leurs dentelles au vent sur les balcons
C'est un peu toi qui danse quand danse la mousseline
Invité au grand bal de tes slips en coton

De ma fenêtre en face
J'caresse le plexiglas
Je maudis les méninges
Inventeurs du sèche-linge
Plus de lèche-vitrine
A ces cache-poitrines
Que tu séchais

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines
J'ai toujours préféré aux voisins les voisines

J'ai toujours préféré aux voisins les voisines
Qui vident leurs armoires en quête d'une décision
Dans une heure environ, tu choisiras le jean
Tu l'enfil'ras bien sûr dans mon champ de vision

Ok, ça cause de sèche-linge, de nichons, de jeans, et de bals de slips en coton. Déjà faut qu'il arrête la ganja, ça lui attaque le neurone, les bals de slips en coton, perso, j'en vois que quand j'ai bu un peu trop de Pinacolada... Après, pour ma part,  je préfère aux voisines les voisins. Et au-delà des préférences érotiques, comment dire, je trouve qu'il n'y a pas de quoi déterrer le cadavre de Raimbaud... Et vous, vous en pensez quoi??? Parce qu'évidemment, je ne suis pas très objective...

Maintenant, je vous copiecolle un morceau d'une chanson de Brassens... La première à laquelle j'ai pensé : "Gare au Gorille"...

Par hasard - je vous assure - elle parle grosso modo du même sujet. Des gens qui matent d'autres gens avec des arrières pensées érotiques...

C'est à travers de larges grilles,
Que les femelles du canton,
Contemplaient un puissant gorille,
Sans souci du qu'en-dira-t-on.
Avec impudeur, ces commères
Lorgnaient même un endroit précis
Que, rigoureusement ma mère
M'a défendu de nommer ici...
Gare au gorille !...

Tout à coup la prison bien close
Où vivait le bel animal
S'ouvre, on n'sait pourquoi. Je suppose
Qu'on avait du la fermer mal.
Le singe, en sortant de sa cage
Dit "C'est aujourd'hui que j'le perds !"
Il parlait de son pucelage,
Vous aviez deviné, j'espère !
Gare au gorille !.

Oui, vous en pensez ce que vous voulez, et je ne vais pas faire une analyse de texte précise mais en deux couplets, la seule phrase qui se répète est "Gare au Gorille", aucune autre redite... Car le père Georges, il avait du vocabulaire, lui. Il savait faire swinguer les mots et il ne comblait pas les creux de son inspiration en parlant de sèche-linge.

Bon, ok, je suis de parti-pris, tout ça...Si j'ai réussi à convaincre une ou deux personnes par cette modeste démonstration, ma mission sur cette terre est accomplie, je peux mourir tranquille... Tiens ci-dessous, en hommage au père Georges :

georges-brassens-by-chris69.jpg

 

Après, puisque nous sommes inondés de JO, une copine m'a passé un article du Times anglais assez rigolo. Apparemment, le village Olympique des athlètes aux JO est un lupanar géant, pire que Sodome et Gomorrhe un soir de Love Parade.. Ca fornique à tout va et avec tout ce qui passe.. Pourquoi ? c'est l'été, il fait chaud, les corps sont jeunes, dénudés, bronzés, musclés, y'a de la suédoise, de l'australien, du sud-africain, et même, en cherchant bien, du kazakh (oui, j'adore citer le Kazakhstan ou le Zimbabwe, ça me fait mourir de rire). Du coup c'est le grand mélange des genres et des fluides. Mais la raison principale est purement physiologique. L'effort intense fait grimper la testostérone aux rideaux chez les mâles, mais aussi chez les femelles. Et du coup testostérone à donf = feu aux fesses.

cook385_386791a.jpg

Du coup, je ne vous raconte pas l'ambiance dans les vestiaires après un shoot de testostérone au 110 mètres haies ou aux barres asymétriques ! Vous vous imaginez par exemple, l'équipe de France de hand ball qui vient d'arriver en finale à l'arraché ?

Tous ces grands gaillards musclés avec des bras comme des troncs d'arbres !

Yihaaah...

portrait.jpg

Ok, je vais prendre une douche...

 

Enfin, pour terminer ATTESSSION... J-1 avant le concours qui déchire tout de la mort qui tue qu'elle est tellement grave qu'elle déchire sa race...

Ca démarre demain mes choupinoutes, tenez-vous prêts...

Rendez-vous sur Hellocoton !

20:50 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : renan luce, brassens, jo, sexe, concours | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

moi j'aiem bien Renan luce, c'est frais, ce sont de jolis jeux de mots ! mais j'aime brassens aussi, alors ...Arf, oui, tu es parti pris, je crois !
Bon, on va voir ce concours !! Y a pas mal de gens qui veulent en faire, je me demande quand je vais caser le mien !!!

Écrit par : sounie | 22/08/2008

Répondre à ce commentaire

y'a du concours qu'à tous les coups tu gagnes ? faut se doper à la testostérone ?

Écrit par : oopsy | 22/08/2008

Répondre à ce commentaire

@Sounie : je ne suis PAS DU TOUT de parti-pris. Seulement un peu de mauvaise foi. Pour le concours c'est demain...
@Oopsy : nan, pour le concours il va falloir faire preuve d'imagination. Pas de testostérone.

Écrit par : emanu124 | 22/08/2008

Répondre à ce commentaire

Pareil que Sounie; Brassens est un génie du mot, Renan Luce n'en n'est pas plus désagréable pour autant (je sais, c'est verbeux ce commentaire, mais je suis en train d'encartonner mes kilomètres de bibliothèque, du coup je feuillète à la fois de la French Theory, un bouquin sur l'Alchimie, les poèmes Saturniens et un bouquin pour enfants qui me fait chialer à chaque fois)

Bref, on va mettre ça sur le dos du generation gap ma chère. Tiens, il écoute quoi ton fiston?

Écrit par : Elsa | 22/08/2008

Répondre à ce commentaire

Et quand tu penses que la plupart de ces hand balleurs jouent à Montpellier ou sont passés par Montpellier ;-)

Écrit par : Pivoine | 23/08/2008

Répondre à ce commentaire

@Elsa : les fistons, il y en a un qui aime bien le jazz et la soul (je vous avais bien dit que le jazz c'était in) et l'autre aime le rock - surtout celui des années 70. Tu vois, c'est très varié chez nous...
@Pivoine : je plaque tout, et je viens habiter Montpellier immédiatement.

Écrit par : emanu124 | 23/08/2008

Répondre à ce commentaire

Ah bah parfait, je vois que ça brasse de la bonne musique de par chez vous! Le jazz, je plus-que-plussoie, le vieux rock idem, tu peux te dire que ton travail de mère a été bien fait...

Écrit par : Elsa | 23/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.