Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2008

Un pt'it goût de revenez-y

Il y a certains jours où je me dit que malgré mon âge avancé - voire cacochyme aux yeux de certains bébés bloggeurs - je suis encore super in the move...

Sans vouloir me lancer de fleurs..

Et puis si, tant pis, je me les lance, sinon qui le fera...

bouquet_fleurs_rose_blanche.jpg

 

Un sujet m'était récemment venu à l'esprit, et le journal Gala m'a grillé la politesse en publiant un article pile-poil sur le dit sujet aujourd'hui.

Le point de départ : la réouverture du Palace - lieu mythique des nuits parisiennes dans les années 70-80 - restauré et rendu à sa vocation originelle : un théâtre, désormais consacré aux spectacles des comiques et autres stand-ups. C'est Valérie Lemercier qui essuiera les plâtres.

Sauf que... N'en déplaîse aux repreneurs des lieux, pour moi le Palace restera éternellement un lieu de danse et de plaisir inégalable ...

Car oui, mes chouchous, vot' Manu ELLE Y ETAIT...

Revenons rapidement 30 ans en arrière. L'ère Disco battait son plein et à New-York ouvrait le Studio 54, où allaient s'encanailler tous les bioutifules pipeules de l'époque, mélangés aux branchés et à des gens de la rue choisis sur leur look ou leur bonne mine.

A Paris, un jeune gay épris de fête et de délire, Fabrice Emaer,  décide d'appliquer la même recette et reprend un théâtre à l'abandon rue du Faubourg Montmartre : Le Palace.

Fêtes folles, dans tous les sens du terme, lasers, le DJ branché de l'époque : Guy Cuevas, extravagants, célébrités, gays, lesbiennes, travelos (on ne disait pas encore drag-queens), branchés, et gens de la rue se mélangent pour créer une ambiance unique. La boite connait un succès fulgurant et les files d'attente s'allongent à l'entrée.

Files d'attentes ou Manu et ses potes super-lookés attendaient aussi. Parfois, on ne rentrait pas, et on allait se taper un kébab rue du Faubourg-Montmartre en faisant les cons. Parfois on rentrait et là, c'était le bonheur dont on profitait jusqu'au bout de la nuit. On matait plus qu'on ne dansait parfois, car le spectacle était vraiment dans la salle... Parfois aussi, on se retenait toute la nuit d'aller aux toilettes, parce que là, c'était vraiment très chaud.. Parfois on crevait de soif, parce que les consos étaient vraiment chères et qu'on avait plus assez de sous...

Des célébrités ? On en croisait quelques-unes... Mais contrairement à la légende, elles n'étaient pas si "mélangées" que ça... Très vite s'était ouvert un carré VIP qui s'appelait le "Privilège" et où les people se retrouvaient entre eux.. Quant aux folles soirées privées, tu rentrais pas, même pas en rêve...

J'ai quand même croisé Gainsbourg un jour de chance. Tétanisée, je n'ai même pas osé l'aborder. J'étais encore jeune...

C'est vrai que l'ambiance était unique et assez dingue. En tous cas, je ne l'ai jamais retrouvée ailleurs..

Un jour pourtant j'en ai eu marre de faire la queue pendant des heures dans le froid. Et je me suis tournée vers des lieux plus traditionnels, mais où on rentrait plus facilement...

Et puis le Palace a fermé, pour une histoire de drogue.. Fabrice Emaer le relance, mais meurt, du sida, en 1983. Fin des années disco, début des années fric.

Il y a bien eu quelques tentatives de relance, mais l'esprit n'y était plus.

Entre temps, de mon côté, j'avais rencontré mon meuri et un peu changé de vie en laissant derrière moi les années Palace..

Mais je n'ai jamais oublié, jamais.. Je ne suis pas nostalgique, non, la nostalgie ne sert à rien et le passé est le passé. J'ai juste un petit pincement au coeur quand on m'annonce que le Palace devient un théâtre avec son décor rococo d'origine restauré.

Pour moi, le Palace restera éternellement un lieu laqué de rouge et noir ou les lasers venaient percuter les boules à facettes et où on pouvait danser jusqu'au bout de la nuit à moitié à poil ou avec une plume dans le derrière sans que personne ne dise rien.

Et je n'irai pas y voir les spectacles qui y passent. Epicétout.

Faut pas déconner avec les souvenirs à Manu.

516816A5BRL._SS500_.jpg

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:38 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : palace, disco | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

ah.... Le Palace. Connais bien et j'faisais comme toi : le spectacle était sur la piste, c'était chaud !
Après, on a viré dans une petite boite à Saint-Mich qui s'appelait le Saint-Séverin. Plus du tout la même chose et nos boissons étaient gratuites...
Par contre, Valérie Lemercier, ça m'tenterais bien !

Écrit par : p | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Ah ben bravo! belle jeunesse en vérité!
Ca plus les substances hallucinogènes (mais as tu vraiment arrêté je me demande parfois vu tes délires mouahahaha)
Sans blague ça devait être bien, je t'envie.

Écrit par : pivoine | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Ben moi aussi j'y allais. Je te l'accorde pas dans les années 70 donc je n'ai pas connu l'éoque gainsbourg et régine. Mais début des années 90, le vendredi soir c'était Bruce Merite qui avait repris les soirées sous le thème "mauvais garçon". J'avais 17 ans et j'adorai y aller.

Écrit par : Pimousse | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

@P : je t'ai reconnue, toi... Si ça se trouve on s'est croisées... Marrant..
@Pivoine : alors mettons les choses aux point tout de suite sur les substances hallucinogènes. Je n'ai guère été plus loin que les joints a part une ou deux tentatives de pilules qui font rire qui se sont mal terminées. Je suis NATURELLEMENT cintrée. Mouahahahah....
@Pimousse : ben Pimousse, on se débride ??? :D

Écrit par : emanu124 | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

bein moi... j'étais pas née :p

Écrit par : juju | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Nan !!!??? T'y étais ??? La classe :-D

Écrit par : missbrownie | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

@Juju : oui, ben, enfonce pas le couteau dans la plaie, jeune fille... Du coup t'as râté quand même des trucs... Fallait naître AVANT... Mouahahaha...
@MissBrownie : oui, internationale la classe. Je sais, ma principale qualité est la modestie :D

Écrit par : emanu124 | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Purquoi tu pensais que j'étais toute sage? J'en ai des casseroles :)
Ne jamais se fier à un bonbon.

Écrit par : Pimousse | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'adore. Non, réellement j'adore ton article. C'est exactement ce que j'aime, l'explicitation d'un lieu, d'un événement par quelqu'un qui l'a vécu, avec ces allers-retours entre information et ressenti personnel : c'est ta vision des choses, et c'est le plus intéressant !

Dis, tu nous feras un billet "si j'avais osé, qu'aurais-je dit à Gainsbourg (et quelles conséquences...)" ?

Écrit par : Chouyo | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'aime beaucoup ton article et j'aurai voulu y être!

Écrit par : ennA | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

@Pimousse : ben ouais, je vois ça... !!!
@Chouyo : merci. Très flattée. Bonne idée le billet. Je garde pour une autre occasion.
@ennA : merci également. Il ne faut pas avoir de regrets. Il y a des choses très bien aujourd'hui aussi... Contrairement à ce que veulent nous faire croire les nostalgiques, tout n'était pas SI extraordinaire que ça dans les années 70-80.

Écrit par : emanu124 | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

'Tain, je me suis cru pendant un moment à la fac en cours d'histoire ... contemporaine quand même ! :D

Écrit par : electromenagere | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Joli article! mais....


ôte moi d'un doute.

C'était en 1920 tout ça? :p

Écrit par : gazelle | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne suis jamais allée engraisser les portefeuilles de ces "créateurs géniaux" dans leurs lieux de débauche et de faux-culs : les futurs bo-bos ! Et ça me rassure sur mes opinions lorsque tu précises que les peoples, elles se mélangeaient... pas vraiment.... ;)

Écrit par : mi-souris | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Pour moi c'était surtout une salle de concerts.
J'y ai vu les Stranglers en 78.
C'était chaud....!

Écrit par : Lecteur | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Ben c'est con maintenant il est mort Gainsbourg ...comme quoi t'auras plus la chance d'aller lui serrer la pince ...Moi avec mes potes on allait à la Tocade à Plouquelque chose (en Bretagne quoi) moins chic je te l'accorde mais on rentrait tout le temps !

Écrit par : oopsy | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Je savais qu'on s'était rencontrées ! c'est pas possible autrement.
Années 80, le palace, les bains, castel, la nouvelle eve, moi et ma coloc on y était tout le temps.

Et j'habitais rue montmartre, pratique pour aller au palace.

Marrant, tu fais remonter quelques souvenirs bien sympathiques.

Et ma coloc de l'époque elle sortait avec un pote de Gainsbourg et allait manger souvent avec lui, elle en a gardé pas mal de souvenirs, elle aussi.
mais ceci est une autre histoire.

Écrit par : Dom | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

C'est bizarre, dans les livres d'histoire ils citent pas ton nom dans le sujet sur le krasch boursier de 29, pourtant...

(oh ça va hein, on rigooole)

Écrit par : Elsa | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

@Electroménagère : ben si ça te fait penser à un cours d'histoire, c'est qu'il n'est pas si mal écrit mon article :D
@Gazelle : hin, hin, hin... C'est petit, tout petit et quasiment pas digne de toi. Tu manques d'inspiration sur ce coup-là. J'attendais mieux comme vanne...
@Misouris : hé oui, un people reste un people. Il veut bien se mélanger ... mais avec des gens comme lui.
@Lecteur : les stranglers ! Ah ouais, grand ... Les Stranglers en 78 ça devait être chaud bouillant
@Oopsy : oui, il est mort le divin Serge. Et il manque.. Qui va brûler des billets de banque à la télé maintenant ?
@Dom : bienvenue au club !!! On est 3 avec P. Il faut vraiment qu'on se voie pour savoir si on ne s'est pas croisées un jour, échanger nos souvenirs et monter un club des anciennes. A propos d'anciennes tu as quand même quelques années de moins que moi si je ne m'abuse.. Tu as fréquenté le Palace avant ou après 83 ?
Sinon les Bains j'y suis allée une fois et j'ai pas aimé.
@Elsa : hin, hin, hin. Voir la réponse à Gazelle... C'est pareil, tout pareil. Reprends-toi ma fille, c'est mou..

Écrit par : emanu124 | 30/10/2008

Répondre à ce commentaire

Y'a 30 ans, j'étais même pas dans le ventre de ma mère.
Ouais c'est fou comment tu pourrais bien être ma maman.

Écrit par : Touwity | 31/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'y étais en 83/84... durant les études...

je suis sûre qu'on a du s'y croiser, marrant.

Écrit par : Dom | 31/10/2008

Répondre à ce commentaire

Ah et je suis née en 64.

Écrit par : Dom | 31/10/2008

Répondre à ce commentaire

@Touwity : ben oui, ma belle, c'est ce que je t'avais dit, mon fils a ton âge...
@Dom : mmmm... pas sûr, j'ai arrêté d'y aller vers 82/83 justement... Sinon effectivement, on est presque dans la même tranche d'âge à 5 ans près... Mon quinquennat approche à grands pas..

Écrit par : emanu124 | 31/10/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.