Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2009

Blaireau du jour, bonjour..

Dimanche midi, anniv' d'une copine. On se réjouissait à l'avance d'une bonne bouffe et d'un coup à boire en très agréable compagnie d'une vingtaine d'adultes consentants dont quelques inconnus, mais, comme dit l'autre, plus on est de fous..

Et puis les copains de ma copine sont mes copains...

Quoique...

Nous arrivons devant la propriété grande banlieusarde de ma potesse au moment où son meuri (car elle a aussi un meuri) descend de sa voiture. Par l'autre portière s'extrait une... comment dire ... hallucination visuelle. Format joueur de rugby qui aurait arrêté le rugby (c'est à dire que les muscles migrent vers l'avant pour se transformer en cuirasse Kronenbourg), 2 mètres, 100 kilos, des mocassins marron au pied, un jean, une chemise bleue AVEC cravate sous un gilet rose (pétard le rose, genre Paris Hilton) et une casquette de sport bleue délavée, visiblement chinée chez Emmaus.

Un croisement entre Michael Moore et le paysan Creusois en goguette au salon de l'Agriculture..

Ma lèvre inférieure subit un flêchissement imperceptible de quelques centimètres. Et je me dis  "NON MANU, tu ne JUGES pas sur l'apparence, TU DIS BONJOUR, TU NE RIGOLES PAS et tu es une BONNE FILLE".

Ok, on se présente, Manu, bisous, bisous, le meuri, poignée de main... tout ça..

On part s'installer dans le salon pour l'apéro, en saluant les invités déjà arrivés et en attendant ceux qui ne l'étaient pas encore..

Mon instinct de survie me commande de me placer LOIN de l'énergumène sus-décrit. J'ai un assez bon instinct de survie, lié à quelques générations d'ancêtres plus ou moins massacrés.

Et heureusement...

Car à l'autre bout du salon, les plaisanteries graveleuses, hors sujet et pas franchement drôles commencent à jaillir au fur et à mesure que l'apéro - et les verres absorbés - progressent.

Pourtant j'aime plutôt pas mal les plaisanteries pouet-pouet en temps ordinaire, vous avez pu vous en rendre compte..

Arrivée d'un couple de copains dont la moitié masculine est Antillaise, saluée par un "ah voilà les quotas !". Personne ne relève, je dresse l'oreille, mais pense avoir mal interprété le contexte. Nouvelle salve de plaisanteries vaseuses et bruyantes jusqu'à l'arrivée d'un autre couple dont la partie testostéronée est ... Tunisien. Retour des quotas... Petit bruissement dans l'assistance MAIS personne ne réagit. Troisième salve de quotas à l'arrivée d'une copine dont le prénom est un peu exotique...  Au 4ème quota je me lève d'un bond et commence à l'ouvrir... Mais brouhaha aidant personne ne m'entend.

Oui, car quand je m'énerve, j'ai tendance à monter à la charge en oubliant totalement le format de mon interlocuteur. Qu'il soit un bestiau d'un quintal tout en muscles, ceinture noire de Tae-Kwan-Do et moi un yorkshire nain énervé, ne va pas du tout m'arrêter. Mon meuri a l'habitude. Il n'intervient même plus.

La copine assise à mes côtés me tire en revanche par la manche en m'enjoignant  de me rasseoir..  Elle me raisonne en me disant que ce n'est ni l'endroit ni le moment de faire un esclandre. Le maître de maison nous rejoint et je lui fait part de mon étonnement de le voir  fréquenter un boulet pareil. Il me dit de ne pas le prendre ce que dit l'énergumène au pied de la lettre et qu'il ne connait personne d'aussi gentil et timide.

Un peu estourbie par ces révélations, je lui demande "mais qui c'est, ce clampin, au fait ?" Il répond "c'est mon avocat !"

Blanc...

Comme quoi le blaireau se reproduit dans toutes les couches sociales, contrairement à ce qu'on pourrait en penser...

Le repas et l'après-midi se déroulent sur fond de vannes et réflexions toutes plus distinguées et drôles les unes que les autres. Je ferme les écoutilles en faisant abstraction et me concentre sur des conversations VRAIMENT intéressantes et drôles avec mes cop's...

A la fin de l'après-midi, les présents réduits à un petit comité se disent au revoir en se souhaitant bonne route. L'avocat du diable m'empoigne et me plaque au mur en faisant mine de me rouler une pelle, devant mon meuri. Je lui sussurre à l'oreille "tu sais que mon genou est juste à la bonne hauteur, je te conseille vivement de me lâcher, sinon tu vas très bien imiter Mikael Jackson pendant les 5/10 minutes qui viennent"...

La menace s'étant frayée un chemin jusqu'à son cerveau babouinesque, l'hurluberlu me lâche enfin et nous prenons congés...

Renseignements pris, le monsieur, par ailleurs normalement gentil et sympathique a eu une année très difficile sur le plan personnel et a vraisemblablement melangé alcool et médocs ce qui l'a conduit à ces dérapages à répétition. Ce qui peut expliquer, mais pas excuser sa conduite. Et le maître de maison qui le trouvait jusqu'ici gentil comme tout en avait quand même un peu ras-le-bol en fin d'après-midi...

Ceci dit, au niveau professionnel, ce monsieur reste apparemment un très bon avocat..

Et vous, vous en avez eu récemment à faire à des blaireau de ce style ?? (ennA avait fait il y a peu  un article sur le même sujet)...

 

blaireaud%27eurasie.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:02 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : boulet, beauf, blaireau, anniversaire, copine | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Non, pas eu affaire à ce genre d'énergumènes.

Écrit par : angelita | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

des blaireaux malheureusement on en croise tous mais là franchement tu as du passer une superbe journée avec le clou à la fin !!! hallucinant ! vive la bêtise (parce que je suis polie lorsque j'écris sur les blogs de mes copines) !

Écrit par : Virginie B | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

jamais à ce point, surtout le décalage entre l'homme et la profession dont tu démontres exactement que l'habit ne fait pas le moine.

en principe, je me la ferme et me dis qu'après tout, c'est lui le mufle et pas moi, même si ne rien dire est lâche.

en revanche, si j'ai le malheur de picoler un tant soit peu, j'ai tendance à faire comme toi, la distance et la vision troublée, je fais plus le distinguo entre 150 kilos de muscles et le pois chiche.

Écrit par : Mélina | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Quel con! Et il n'a rien dit pour le quota de juif? Il a du le manquer celui-là.

Écrit par : Pimousse | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Il fallait que tes amis aient leur "quota" de blaireau pour cette party hinhinhin!

Écrit par : pivoine | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Pas de blaireau de cette catégorie dans mon entourage, surtout pas avec ce décalage "social". Mais, travaillant en logistique, je cotoie le monde merveilleux des routiers et leur lot de blagues lourdes et autres allusions en dessous de la ceinture... Bon, ils ne sont pas tous comme ça, HEUREUSEMENT !!!!

Écrit par : Chtite Calimero | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Angélita : c'est pas plus mal, je t'assure..
@Virginie : oui, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un aussi beau specimen
@Mélina : avec un verre dans le nez c'est encore pire, mais même à jeun, la colère me fait aussi perdre le distingo entre le microbe et l'armoire à glace.
@Pimousse : apparemment, le gars n'est pas du tout raciste. Il a simplement perdu les pédales.
@Pivoine : comme tu dis
@Ch'tite : les routiers, ça doit être quelque chose...

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Des blaireaux aussi lourds, ça fait longtemps que je n'en ai pas cotoyé, à part un diagnostiqueur de chauffage peu subtil, mais c'était gentillet à coté du tien.

Écrit par : firemaman | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

t'es vraiment patiente, moi je me serai cassée beaucoup plus tôt!

Écrit par : sarah | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Je t'imagine très bien en petit yorkshire nain énervé :-D

Écrit par : missbrownie | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Firemaman : oui, là je crois qu'on tient un cas d'école
@Sarah : à la fois, c'était l'anniversaire de ma copine, j'ai renoncé à faire un esclandre pour ne pas gâcher sa fête..
@MissBrownie : hihihi...

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

euh... il a posé les mains sur toi et tu l'as juste menacé au creux de l'oreille??? Sainte Manu, priez pour nous... Non, sérieux, t'es une perle!

Y'a un abruti au boulot, qui, lors d'un arrosage, est passé derrière moi et s'est approché d'un peu trop près (tu sais, le coup débile pour te faire fléchir les genoux?)... je lui ai mis un voyage, et pas en sourdine!!! Un autre, un jour, a posé sa main sur ma nuque: même punition, scandale sonore et méprisant immédiat. Depuis, il m'appelle "Madame".
D'où kia écrit "vas-y, tâte la marchandise!"???

Écrit par : Daydreamer | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Quelle aventure ! Quelle aventure !! Tu aurais mieux fait de faire une photo ! Ou de tourner une vidéo !
Hihihhihihhihiiii ! Sacré Manu ! Tu es une grande sensible au fond... ;)

Écrit par : Mi-Souris | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

tu as des amis d'amis bizarres...

Écrit par : Camille | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Daydreamer : oui, mais les mains il les a enlevé vite, rien qu'avec quelques mots... La puissance du verbe que veux-tu..
@Misouris : grande sensible ? Ca dépend pour quoi ...
@Camille : tu fais partie de mes amis. Tu le savais ?? :D

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Non pas récemment et je ne m'en porte pas plus mal !

Écrit par : e-zabel | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bah moi, pas depuis la fameuse soirée avec mon loser, hihihi! Merci pour le lien Manu!
C'est vrai que ses problèmes expliquent son attitude mais ne l'excusent absolument pas. C'était la première fois que tu le voyais? Parce que pour le au revoir, je n'aurai pas voulu être à ta place :-S

Écrit par : ennA | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Vu où je bosse j'en croise pas mal et oui!!!!!!!! Ne me demande pas où je bosse , c'est moche!!!! A au fait Tagada tsouin tsouin pouet pouet et hop !!!
Manu , tu n'es plus juge, j'ai perdu le swap ouinnnnnnnnnnnnnnn mais j'ai découvert un blog où j'aime venir!!! J'aime ton ton.........pouet pouet.......ok je sors!!!!!

Écrit par : Sandra | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@e-zabel : ah rêvons d'un monde blaireau-free !
@ennA : de rien. Je n'aurais pas voulu être à ma place non plus :D
@Sandra : arrreeettes... Sinon comment il va dégonfler mon égo ??

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

j'en ai un dans ma promo 0_0 il a eu 0 à toutes les épreuves du concours, on sait pas comment il est arrivé là, d'ailleurs la salle ou il est en stage veut le virer, et les profs pensent à faire pareil..

Blague graveleuse, il est con, te colle, s'approche de toi tout doucement les bras croisés quand tu parles en quelqu'un pour te prendre en embuscade parce que c'est un tout seul;

iL EST AFFREUX. Mon dieu je l'évite ce mec.

Écrit par : Gazelle | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Oh lalala. Ohhhhhhhhh lalalala. Déjà, je compatis sincèrement, parce que tu as du passer malgré tout un certain temps à lever l'oreille, à te raisonner, à re-lever l'oreille et à te re-raisonner...
De mon côté, comment dire, c'est actuellement que j'en rencontre, ce sont plutôt des "elles", qui présentent bien, sont très mondaines et évidemment enfants-domestiques-brunchs. Je n'en dis pas plus, mais des billets devraient suivre dans peu de temps...

Écrit par : Chouyo | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Gazelle : je vois le genre : le BLAIREAU de compétition. Oui, évites-le à tout prix..
@Chouyo : on les attend donc tes billets..

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Tu crois qu'il défend aussi des "quotas" ?? Si oui, les pauvres... Sont pas sortis d'affaire....

Écrit par : proserpine | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Haaa, quel bonhomme abject! moi aussi j'aurais été du genre à faire des réflexions, pas facile quand t'es pas chez toi et surtout quand c'est l'anniv d'une copine...

Écrit par : caro | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Halallalalalalalalala, les blaireaux c'est beau. Ca fait un moment que je n'en ai pas vu étant donné que je ne navigue qu'en mes cours de danse et ma maison. Ceci dit parfois en cours j'ai de beaux spécimens...

Écrit par : Tink Again | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

il a l'air bien atteint celui là

Écrit par : lili est insolente | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

Mais quel délice ce blaireau là... un vrai plaisir de lui mettre le genoux dans le service 3 pièces...j'ai senti une légère frustration de ta part de pas avoir pu levé la gambette à la bonne hauteur ;-)

Écrit par : sublime | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Proserpine : je ne sais pas qui il défend.. Et je n'ai pas très envie de le savoir.
@Caro : oui, effectivement c'est le problème j'avais le choix entre exprimer mon indignation et plomber l'ambiance !
@Julie Tink : des blaireaux dansants j'en ai connu quelques-uns aussi !
@Lili Insolente : bien atteint, et vraisemblablement très bourré. Je te confirme.
@Sublime : oui, j'étais vraiment à deux doigt de lui balancer mon genou... Il s'est écarté à temps, je crois..

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

j'espere qu'il lit ton blog

Écrit par : olympe | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Olympe : je ne pense pas, nous n'avons pas évoqué l'existence de mon blog entre deux plaisanterie au ras du bitume.. Mais nos amis communs lui parleront peut-être de l'article ?

Écrit par : emanu124 | 20/01/2009

Répondre à ce commentaire

je pense que personne n'aurait pu me retenir et que je lui aurais balancé un truc dans la g.... ! tu as eu beaucoup de courage Manue !

Écrit par : george sand et moi | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

La vache ! Quel connard ! Je ne supporte pas ce genre de personnage. Et l'histoire des "quotas" est hallucinante. Moi dans ces cas-là, je l'ouvre et comme je suis tout sauf diplomate, généralement ça fait un froid. M'en fous. Y a trop de blaireaux sur cette terre. Faut pas les laisser faire.
J'ai malheureusement une amie qui est raciste... pas raciste pure et dure, mais juste des petites réflexions genre tous les maux de la société sont dus aux arabes. A chaque fois, je la mouche, mais comme c'est par hasard une fille vraiment gentille, je n'ose pas trop lui rentrer dedans. Mais mon mari et moi sommes de plus en plus gênés, on évite certains sujets et je crains que cette amitié ne finisse par vraiment vaciller. La dernière fois, j'ai fait la gueule pendant la dernière demi-heure, tellement ça m'énervait de me "contenir".

Écrit par : Chonchon | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Acgs : non je n'ai pas eu beaucoup de courage, on m'a retenue ! Et je me suis dit réflexion faite que je ne voulais pas gâcher l'anniversaire de ma copine.
@Chonchon : ah là au contraire. En petit comité ou en face à face, amie ou pas amie, sur certains sujets, je balance. J'ai déjà eu des échanges assez vifs avec quelques copains/copines. Et Peu importe que ça nuise à notre relation ou pas. On peut avoir des avis divergents sur certains sujets, mais si l'amitié est solide, ça ne doit poser aucun problème. En revanche, s'il y a gêne dans la relation, c'est que quelque chose pose vraiment problème. Et à ce moment, il faut se poser des questions.

Écrit par : emanu124 | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

Mouai, un blaireau n'est pas obligé de faire ce genre de blague non plus, il y en a d'autres à faire.

Écrit par : Pimousse | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Pimousse : à la fois, une blague de blaireau, c'est une blague de blaireau..

Écrit par : emanu124 | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

alors non j'en connais pas des comme ça, sauf les malades psy mais bon, eux ils se soignent... !
j'suis sure qu'il en a une touuuute petite.. hihi

Écrit par : bribrid'avignon | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Bribri : c'est bien possible... Tu t'y connais !!! :D

Écrit par : emanu124 | 21/01/2009

Répondre à ce commentaire

une blairette au bureau qui pensent que tous les gens un peu bronzés sont arabes et dans sa bouche : arabe c'est péjoratif !
heureusement elle est isolée !

Écrit par : kitty241 | 22/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Kitty : Blaireau, Blairette, même combat...

Écrit par : emanu124 | 22/01/2009

Répondre à ce commentaire

Quel con! Et il n'a rien dit pour le quota de juif? Non celui là il a du le manquer peut être.

Écrit par : Pimousse | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

Dis-donc, c'est une blague à la mode cette histoire de quota?? Récemment à un dîner prout prout dans un quartier prout prout, j'arrive avec l'Homme, et là t'as un mec qui lance la même phrase que ton blaireau... Bon, je sors mon sourire diplo forcé de c... Mais le type a eu le malheur de récidiver en nous appelant les "quotas" (car il avait oublié nos prénoms). Et là, je forget le blaireau-ducon haut placé que j'avais en face de moi pour lui lancer un de mes regards qui te glace le sang (il paraît...) doublé du déroulage au max de ma langue de vip'... Nan, j'peux pas répéter c'que j'lui ai sorti...

Écrit par : PetitPagne | 26/01/2009

Répondre à ce commentaire

@Petitpagne : malheureusement le blaireau sévit partout !

Écrit par : emanu124 | 26/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.