Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2009

Un fou vaut mieux que deux tu l'auras...

En surfant sur mes sites favoris, je suis tombée sur un article rigolo - si l'on peut dire -  du journal Courrier International (excellent journal que je vous recommande chaudement par ailleurs)

A côté des grandes maladies mentales telles la schizophrénie ou la paranoïa, existent un certain nombres de syndromes rares d'origine neurologique et qui rendent ceux qui en souffrent un tantinet bizarroides.

Comme par exemple

  • le syndrome de l’accent étranger :  les personnes atteintes de cette maladie commencent subitement à parler avec un accent étranger – souvent d’un pays où elles n’ont jamais mis les pieds

 

  • Le syndrome de la main étrangère : les personnes qui souffrent de ce syndrome perdent le contrôle conscient d’un membre. La main “étrangère” peut contrecarrer le mouvement de l’autre main, par exemple en déboutonnant une chemise que l’autre main est en train de boutonner ou en écrasant une cigarette qu’elle vient d’allumer

 

  • Le syndrome de Capgras Ce trouble, qui porte le nom du psychiatre français Joseph Capgras, est la conviction délirante qu’un ami proche ou un parent est un imposteur.  Il existe également une forme de délire analogue, le syndrome de Cotard, où le patient est convaincu qu’il est mort, en décomposition ou qu’il n’a jamais existé.

 

  • La dysphonie spasmodique L’in­capacité de parler autrement qu’en vers, en chuchotant ou avec une voix de fausset

 

  • Le syndrome d’Alice au pays des Merveilles Ce trouble neurologique, qui tire son nom du fameux conte de Lewis Carroll, fait paraître les objets – et certaines parties du corps du patient – plus petits, plus grands, plus proches ou plus distants qu’ils ne le sont en réalité

 

  • La synesthésie Cette autre forme de perception brouillée se traduit par une étrange combinaison des sens qui conduit le patient à associer des chiffres avec des couleurs, des sons avec des goûts ou d’autres sensations

 

Ayant moi-même le grand bonheur de bénéficier d'une famille de toqués complets, à part mes ascendants et descendants (et encore ma mère est quand même borderline) j'ai quand même été inspecter par précaution mes collatéraux sous le nez pour vérifier s'ils n'étaient pas eux aussi, atteints d'un syndrome rare. J'ai aussi fait un petit check sur ma personne, par précaution. Et force est de constater, qu'après étude sérieuse, il s'avère ma famille et moi-même sommes atteints de plusieurs syndromes qu'on peut ajouter à la liste précédente :

 

  • Le syndrome du téléphonisme aggravé : touche généralement les mères et les pousse à confondre leur bras avec un téléphone. La victime pense donc que pour faire circuler le sang il convient d'appeler ses copines - et éventuellement sa fille - une quinzaine de fois par jour à raison d'environ une heure par appel. Et quand le téléphone sonne elle saute dessus en vol plané comme si sa vie en dépendait. Forcément, puisqu'elle considère que le téléphone fait partie intégrante de son organisme.

 

  • Le syndrome du mutisme marital : frappe essentiellement les hommes mariés dotés d'une femme très bavarde. Ils ne s'expriment plus que par "groumpfs" interposés. Les seules phrases qu'ils arrivent encore à articuler sont "passe-moi le sel" et "il fait quel temps demain ?".  Le traitement passe généralement par l'éloignement de l'épouse de façon à ce que le patient puisse enfin articuler deux mots de suite avant d'être coupé dans son élan.

 

  • La distributeurbancairosthésie : concerne les adolescents. Dans ce trouble, le jeune confond un adulte (père, mère, grands-parents, ou autres) avec un distributeur de billets. Il essaye donc constamment de tirer de l'argent et peut devenir irritable si les billets ne sortent pas. Dans les cas les plus graves, les sujets ont des visions et voient des logos de banque sur le visage de leurs interlocuteurs.

 

  • La marcophilie : pousse le sujet, souvent féminin, à vouloir acquérir uniquement des objets griffés, notamment dans le domaine de la maroquinerie. Dans les cas poussés dits de "marcophilie fachonvictimesque" la victime peut tomber dans des excès identiques à celles des addictions narcotiques. Elle est prête vider un compte en banque voire à agresser une petite vieille pour entrer en possession du must-have du moment.

 

  • La partirenvrillosthésie : les sujets - plutôt féminins - commencent à formuler des hypothèses délirantes sans aucun fondement. Ces hypothèses provoquant en général une hilarité incontrolable qui ne peut se calmer qu'à coup de doses intensives de relaxant musculaire ou par une contention en camisole de force.

 

  • Le syndrome du  questcequej'aifaitaubondieupourmériterça : est en général une réponse masculine à la maladie précédente. S'accompagne de soupirs accentués et de tics oculaires incontrolables dits "yeux levés au ciel". Dans les cas accentués, le sujet a également des haussement d'épaules nerveux ou a tendance à s'enfermer dans des pièces hermétiques...

 

Et vous alors, vous souffrez aussi d'un syndrome bizarre ? Allez dites tout à tata Manu...

big_4066_chat_noir_fou.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : folie, maladies rares, courrier international, famille | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Ouf, aucun des syndromes cités

Écrit par : angelita | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

tu m'as bien fait rire et c'est l'essentiel en ce début de semaine, je pense qu'en y réflèchissant bien on doit tous pouvoir caser quelqu'un dans un de tes syndromes... et même plusieurs à vrai dire !
je te confirme le téléphonisme aigu on l'a aussi dans la famille !

Écrit par : virginie B | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Bon moi j'aime bien le syndrome Alice lol
Sinon je travaille fort pour la marcophilie j'arrive pas à me soigner c'est grave docteur ?
En tout cas je me joins à Angelita pour te dire merci pour cette tranche de rire

Écrit par : sublime | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Je pense que je souffre aussi de la "partirenvrillosthésie".
Je souffre aussi de la Dansite aguë qui se manifeste par une incapacité à rester debout immobile sans faire un pas de danse.

Sinon en vrai je suis dyslexique. Si si...

Écrit par : Tink Again | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

My god on est vraiment entourés de tarés en fait!

(Bon et moi rien)
(Si si j't'assure)
(Ah si.. je suis blogueuse!)
;)

Écrit par : KRiSS | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Ah moi je suis atteinte du syndrome de la trop bonne trop connite.

Écrit par : e-zabel | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Alors là tout de suite j'ai envie de dire que tu as sité tous les symptômes que je connaissais !! Vraiment excellent ce billet !

Écrit par : Babou | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

le seul truc qui me rendrait folle à enfermer, c'est si on est lundi et qu'il y a plus de café.

Le reste, ça n'effraierait personne de mon entourage si je souffrais de TOUS les syndromes à la fois.

Écrit par : Mélina | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

le syndrome d'Alice, ça s'appelle pas aussi "prise de LSD"? y'a un air, quand même, dans les symptômes, nan?

la distributeurbancairosthésie, j'avoue, ça me fout les jetons...

Écrit par : Daydreamer | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Excellent billet pour commencer la semaine, merci pour cette tranche de bonne humeur!
Chez moi, j'ai un homme atteint du syndrome Pas-vu-la-vaisselle-dans-l'évier qui se traduit par une cécité partielle du patient mâle se déclenchant uniquement quand il est dans la cuisine. De nombreux spécimen peuvent également être atteints des syndromes Pas-vu-les-poils-dans-la-baignoire, Pas-vu-la-crasse-sur-le-carrelage, Pas-vu-la-lessive-à-pendre...

Écrit par : Colline | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Angélita : heureusement pour toi !!
@Virginie : le téléphonisme aigu est une maladie assez courante
@Sublime : oui, le syndrome d'Alice c'est rigolo, quoique pour ceux qui en souffrent, ça ne doit pas toujours être facile à vivre.
Quant à la Marcophilie, éviter de regarder les vitrines pourrait être une solution.
@Julie-Tink : la dansite peut être une variante de la partirenvrillosthésie.. Quant à la dyslexie, c'est quand même très courant. Moi je souffre de dyslexie des chiffres. Je n'arrive pas à mémoriser une suite de chiffres sans les mélanger.
@Kriss : mais... c'est.... GRAVE... Il faut que tu consultes IMMEDIATEMENT :D
@e-zabel : oui. Soignes-toi vite. Sinon tu vas avoir tout les boulets qui vont te tomber dessus :D
@Babou : merci beaucoup !
@Melina : est-ce qu'il faut que j'appelle le Samu psychiatrique pour toi et ton entourage ? :D
@Daydreamer : oui ce sont les mêmes symptomes, mais apparemment sans substance. Quand à la distributeurbancairosthésie, je te confirme, avec 3, commence à économiser..
@Colline : bienvenue et merci pour ton com. Effectivement les syndromes que tu décris sont assez courant dans la population mâle... Le patient étant frappé de cécité partielle et sélective, puisqu'il voit TRES BIEN en revanche que le match de foot va commencer dans 5 minutes à la télé :D

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

ouais, moi j'ai le syndrôme du jesaisjamaiscommentmhabilleralorsquej'aiseptvalisespleinesdansmonsalon
(j'ai pas mis de suffixe, ça faisait beaucoup)

et le syndrôme du "jeprêtepasmonfilsàunechouettefille", tu l'as pas, çui là?

Écrit par : Camille | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

J'en ai quelques uns. Je comprends mieux les "groumph" de l'homme. JE dois être trop bavarde.

J'ai aussi subi la distributeurbancairosthésie , avec mes neveux qui quand leur mère leur dit "non je ne t'acheterai pas ce jouet" ils répondent, c'est pas grave on va demander à tata pimousse.

Chez moi la marcophilie ne s'exprime que pour les chaussures ou les cas, ce qui est déjà beaucoup!

Écrit par : Pimousse | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Camille : moi je souffre d'une variante la "jairienamemettreosthésie" alors que j'ai deux armoires pleineS. Quant au fils, touche pas à mon bébé. Il est bien trop jeune.
@Pimousse : je vois que tu es pas mal atteinte également..

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Génial cet article ! Tu es vraiment douée. Moi je souffre de Jenaimarredetremochepathie. J'ai ça depuis longtemps et malgré les compliments énamourés de mon homme, j'arrive pas à m'en défaire. Les symptômes : attirance effrénée pour les miroirs, pour vérifier qu'on ne fait pas peur ; cris d'horreur pendant les visionnages de photos de vacances ; achat compulsif de crèmes magiques.

Écrit par : Chonchon | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Je pense que mon Homme souffre de mutisme marital :-S

Écrit par : missbrownie | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Chonchon : merci, ça fait plaisir..
@MissBrownie : toi aussi ? Bienvenue au club..

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Le mal de dos ça compte ?

Écrit par : electromenagere | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

chez moi en ce moment c la grippe et ca me suffit pffffffffffffff

Écrit par : juju | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

je souffre déjà de syndrome prémenstruel et c'est pas drôle.

Écrit par : pivoine | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Electroménagère : boh non, c'est pas mental le mal de dos.. Si ?
@Juju : soignes-toi bien alors...
@Pivoine : oui, c'est déjà pas mal. Je n'en souffre pas mais effectivement ça doit être pénible...

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Qu'as-tu encore fait à cette pauvre Cannelle ?

Écrit par : Mi-Souris | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

ben c'est simple, moi je souffre de pas mal des syndrômes suscités et du fameux: "accrodeblogàmanuphilie" ...

Écrit par : noisette | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Misouris : rien du tout, elle est atrocement gâtée et caressée, point barre..
@Noisette : je ne vois pas DU TOUT de quoi tu parles... :D

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Dis, dis, tu as oublié le blogismeintensifaigu !!! Ou, plus grave, la blogite : l'inflammation du blog...

Écrit par : Chouyo | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

j'avoue que je part en vrille desfois...
sinon enfant j'ai fait le syndrome de l'ami imaginaire
biz

Écrit par : lili est insolente | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Chouyo : exact, tu as raison..
@Lili insolente : ah oui ? Beaucoup d'enfants font ça, il faut dire...

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Emanu ! Merci de votre passage... Trop fatigué pour commenter aujourd'hui, je dirai cependant que ces maladies, celles du haut, sont fort tristes. Je vous écrirai demain je l'espère pour nouvelles...
J'embrasse Cannelle, la chargeant en même temps de vous embrasser, ce qu'elle semble déjà décidée à faire.

Écrit par : Michel | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

très bon billet... j'adoooore ! (hihihi on se comprend). Eh ben moi, désolé mesdames, mais JE VAIS BIEN. (c'est pas grave au moins, docteur ?)

Écrit par : rv | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Michel : je transmets votre bisou à Cannelle, toujours très sensible à votre venue, ainsi que sa maîtresse..
@RV : coucou, vous, de retour ??

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

et bein alors là si tu voulais m'épater t'as gagné ! j'ai beau travailler en psy, j'en ai pas vu bcp de ces syndrômes. Dommage, ça serait plus marrant que la réalité professionnelle... par contre, les syndrômes dont tu t'affubles et ta famille avec me parlent plus... comme quoi ce qu'il y a dans les livres et qu'on nous apprend à l'école, c'est pas tjs ce qu'on rencontre dans la vraie vie !!

Écrit par : bribrid'avignon | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

euh rien de très original, juste addict à internet et au chocolat !!

Écrit par : kitty241 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Bribri : ah ben tu vois, je t'ai appris quelque chose aujourd'hui... :D
@Kitty : c'est vrai, c'est assez commun :D

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

Moi je crois que c'est un truc du genre "jesuisconavecmonchat"

Écrit par : oopsy | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Oopsy : je suis atteinte du même syndrome, t'inquiètes, on est au moins deux...

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

C'est après mes 20 ans que j'ai compris qui j'étais. Le choc est rude, surtout pour mes pauvres parents...mais voilà je suis celui dont on ne prononce pas le nom impunément...je suis le Diable. C'est grave Doc ?

Écrit par : YouKnowWho | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

@YouKnowWho : bienvenue et merci pour ton com ! Si c'est grave ? A ce stade, oui, je pense... :D

Écrit par : emanu124 | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire

trop funny! Et tu connais la pathologie qui consiste à ne pas aimer les gens? Sérieusement!! La dernière fois dans une salle d'attente, j'observe une dame qui avait l'air un peu... dérangée. Et ma voisine, me dis "surtout, ne la regardez pas dans les yeux, elle n'aime pas les gens et a des réactions bizarres!"!?!

Écrit par : PetitPagne | 12/02/2009

Répondre à ce commentaire

@Petitpagne : ben oui, ça s'appelle la misanthropie.. Et Molière l'avait déjà décrite :D

Écrit par : emanu124 | 12/02/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.