Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2009

Y'a plus de jeunesse, ma pauvre dame..

L'intro à Manu : Camille elle est jeune, Camille elle est fraîche, Camille elle est fasheune. Du coup elle profite de façon totalement délibérée et absolument pas fair-play de ces avantages en se moquant de mon âge avancé. C'est pas bien. Y'a plus de jeunesse ma pauvre dame. De mon temps on respectait les personnes âgées, oui...


 

Nous sommes le dix huit juin, un peu après l'année 44.

Me voilà assise devant mon écran d'ordinateur, alors qu'il fait un soleil quasi radieux sur le centimètre carré disponible de ma terrasse.


J'ai promis à Manu que j'allais lui pondre un joli billet doux pour quand elle irait boire du rhum au soleil.

La vérité c'est que j'avais bu quand je lui ai promis, et je savais pas bien ce que je faisais, mais comme je tente d'être intègre avec ma personne, et de faire ce que je dis, je tente de le faire jusqu'au bout, cette fois-ci encore.


Le seul problème étant qu'écrire pour quelqu'un d'autre, c'est un exercice vachement compliqué, rapport que le lectorat est tout à fait différent, qu'on le veuille ou non.

Bien sur, certains restent, d'autres partent, mais globalement, je me voyais mal vous expliquer ici aussi à quel point je suis dans une impasse totale, rapport à l'homme de ma vie, alors que je bassine déjà suffisamment le monde sur mon espace personnel.

Je me voyais mal aussi vous raconter comment j'ai toujours pas trouvé de combishort adapté à mon mariage.

Je me voyais mal vous refourguer ma recette de roulés au jambon, celle-là, même pas en rêve je la donne.

Je me voyais mal vous raconter à quel point je suis fan de BN à la vanille.


(En même temps, je me vois tellement mal tout court, aujourd'hui, je sais pas, la lumière doit être terriblement blanche, ou quoi, mais c'est une infamie totale.)

Du coup, comme je me voyais rien du tout, je me drape dans ma dignité, et je ressors. Je ressors quand même sur la pointe des pieds, non sans me demander si il vaut mieux porter des escarpins noirs, ou des compensées camel.

A la place, je vous indiquerai simplement quelques vérités générales, qu'il est bon de toujours avoir sur soi.

Que, par exemple, l'eau bout à 100 degrés, pas un de moins. (sauf quand on triche et qu'on colle l'eau dans une cocotte à minutes)

Que, par exemple, sur l'autoroute, on est limités à 130 km/h, 110 si il pleut, ou si on est tout jeun au volant.

Que, par exemple, il vaut mieux manger deux carrés de chocolat noir par jour, plutôt que deux carrés de chocolat blanc.

 

chocolat_09.jpg

 

Que, par exemple encore, il est important de se tartiner de crème solaire tout au long du soleil.


Ou bien que, par exemple, Manu, elle est chouette.

(Si)..


Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Absolument. Toutes ces vérités sont vraies. Sauf une...

Koâ, infâme, tu as cru que j'allais dire que Manu n'était pas chouette !!! N'importe quoi dans ta teté, toâ !

Non. Si tu prends un peu d'altitude, l'eau ne bout pas à 100° mais à moins (93 ou 95 ou 97 voire même 98°) car la pression atmosphérique est moins forte. Ce qui pose un réel problème si tu veux tuer des germes pour purifier ton eau : il faut donc la faire bouillir beaucoup plus longtemps.

C'était la minute "faisons un treck en haute montagne avec Manu"...

Écrit par : Chouyo | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

Ah oui, Chouyo, je sais, mais je crois que si je me lançais vraiment dans des considérations métaphysiques, j'allais perdre tout le monde.

Écrit par : Camille | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

donc, si tu te trouvais dans un pays, qui, disons, se trouverait légèrement au-dessous du niveau de la mer, l'eau bouillirait à combien?

et quel est l'âge du capitaine?

Écrit par : Daydreamer | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

Il est top ton billet Camille
C'est exactement ce qui se passe dans ma tête.. Manu je t'ai promis un billet mais quoi dire, quoi écrire!

Toi Camille tu t'en es sortie comme un Chef!

Écrit par : KRiSS | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

@ Daydreamer : à plus, 101° et quelques. C'est d'ailleurs vachement top pour les germes.
C'était la minute "allons cueillir des herbes qui chantent aux Pays-Bas avec Day".

Écrit par : Chouyo | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

combishort et escarpins noirs ? c'est chic ou limite pas classe en vrai ?

Écrit par : oopsy | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

Tu me donnerais ta recette de roulés au jambon, t'as oublié dans ton article ?


Et sinon rien à voir mais je dois le faire, c'est la loi...

La suite du roman de l'été sera en ligne dès lundi matin (7H30) sur mon blog ;)

Bises

Écrit par : M. | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

Des escarpins noirs, sans hésiter. C'est intemporel et ça va avec tout :-)

Écrit par : ennA | 27/06/2009

Répondre à ce commentaire

Merci pour les conseil stylistiques. Je note.

Écrit par : Camille | 28/06/2009

Répondre à ce commentaire

j'en étais sure ( pour le chocolat blanc)

Écrit par : lili est insolente | 28/06/2009

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai pas tout compris... l'impasse totale mène au mariage en combishort?? ou alors le combishort mène à l'impasse totale dans le mariage?!!

Écrit par : Carole | 28/06/2009

Répondre à ce commentaire

Merci de nous rappeler ses quelques vérités ;-)

Écrit par : MissBrownie | 29/06/2009

Répondre à ce commentaire

Me faut du chocolat. De suite.

Écrit par : Virginie et son paillasson | 29/06/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.