Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2009

Vas-y, files-moi tes clés....

L'intro à Manu : Madame Kevin a fouillé chez moi à l'insu de mon plein gré.. Je lui avais laissé les clés pour qu'elle arrose et les plantes et qu'elle s'occupe du chat, et voilà, elle a mis son nez partout..  Même dans les endroits les moins avouables... On ne peux vraiment faire confiance à personne.


C'est moi qui garde l'appartement de Manu pendant son absence.

Je me suis installée avec mes quinze valises.

Lorsqu'elle m'a donné les clés, elle m'a fait promettre de ne pas fouiller, que c'était sa vie personnelle et que si j'étais bien éducationnée...

J'ai promis. Et comme dirait Charles Pasqua, une de mes idoles, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Alors Manu est partie le cœur léger, l'esprit tranquille et la fesse ondulante.

J'ai compté jusqu'à 140445 pour être certaine qu'elle soit bien partie, une grève des avions est si vite arrivée.

Et puis après... je ne dirais pas que j'ai fouillé.

Je dirais plutôt que j'ai essayé de m'approprier un espace privatif afin de trouver un certain confort psychologique.

J'ai rassemblé 250 paires de chaussures (et un boa) que je vais revendre sur E.Bay pendant son absence : intérimaire sous-payée,  je vais me faire une petite prime, c'est normal, c'est la crise.

Sous son lit, j'ai récupéré des magazines contenant des photos d'Hugh Jackman pas très habillé, enfin carrément à poil.

La Manu, elle a son réseau pour trouver de la bonne photo.

Et puis je suis tombée sur un truc qui montre que cette femme est une psychopathe, une obsessionnelle que ça te fout la trouille.

Dans un petit coffre, des documents publicitaires, des photos, des notices techniques avec un seul sujet : l'aïl-faune.

De toutes les couleurs. Sur certains papiers, il y avait des traces de larmes, avec du mascara Lancôme (c'est comme son ADN, si tu préfères sauf que, là, tu n'as pas besoin de toute l'équipe de prétentieux des Experts pour avoir le résultat).

J'ai eu la peur de ma vie avec les poils d'André Manoukian qui se sont dressés sur mes bras. Et j'ai réagi comme lorsque Camélia Jordana   chante : je suis partie en courant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Malheureusement, tu ne racontes pas tout ...

Écrit par : Angélita | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Et t'as trouvé la guêpière qui lui sert à faire du rafting ?

Écrit par : M. | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Et pourquoi ça poste plus mes commentaires ?

Écrit par : M. | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Comme quoi dix lignes bien écrites et nous savons l'essentiel de ce que se blog n'a jamais dit.
Même pas déçu: Je me doutais un peu de la pathologie de cette Manu qui souvent me visite comme un sérial killer en repérage.
P.S: Pour son retour, change de nom, de pays et de visage:Je la devine un peu colère.

Écrit par : Alex C. | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

lire: "de ce que Ce blog"
pardon!

Écrit par : Alex C. | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Yo, la Kévin, t'as embarqué les photos de Jackman? Tu fais tourner?

Écrit par : Daydreamer | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Très drôle le coup de l'I Phone!
le reste aussi mais là c'est trop bien vu!

Écrit par : Carole | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Très drôle le coup de l'I Phone!
le reste aussi mais là c'est trop bien vu!

Écrit par : Carole | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

@ Angelita : vas-y, balance le reste !
@ M. : j'ai gardé la guêpière pour moi et je t'ai inscrite au cours de rafting !
@ Alex C. : j'ai décidé d'assumer. "Madame Kévin" n'est pas dans l'annuaire...
@ Daydreamer : je te les donne quand tu veux parce que Jackman, moi, il ne me fait rien. Je sais, c'est bizarre.
@ Carole : merci ! Et peut-être qu'en parlant des envies d'I-phone de Manu, je parle des miennes aussi...

Écrit par : Madame Kévin | 11/07/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.