Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2010

Champions du monde... Des excuses

Attention ceci est un billet a caractère sportivo-sociologique.


Je vais encore me faire des copains dans le milieu du commentaire cramponno-baballesque. Mais tant pis, comme ils sont parfois machos et bornés, ça leur fera les baskets. (j'ai dit parfois, je n'ai pas dit toujours, notez).


Il y a vraiment un domaine où les français sont champions du monde toutes catégories, à défaut d'autres

Celui des excuses

Ce travers est valable dans à peu près tous les domaines chez nous, mais particulièrement frappant dans celui du sport.


Ce n'est JAMAIS la faute du gars ou de l'équipe qui perd.


Le vent ne soufflait pas dans le bon sens, le parquet était glissant, le terrain pas aux normes, le fille de l'entraîneur portait un tee shirt trop décolleté, le joueur souffrait d'un décollement des poils du pubis, voire d'un double décollement des poils du pubis, l'arbitre était méchant, il faisait froid, il faisait chaud, le gardien venait de se faire plaquer par sa femme, ou encore les maillots fournis par le sponsors étaient arrivés en retard.


Dernier exemple en date (qui a provoqué la rédaction de ce billet) : Guy Forget, capitaine de l'équipe de France de Tennis de coupe davis impute la défaite en finale des bleus à "l'attitude limite du public serbe"

Ok.


Guy, perso, j'étais devant ma télé. L'ambiance était chaude bouillante certes, mais pas "limite" j'ai trouvé le public exubérant, débordant, mais pas hooligan, compte tenu de l'enjeu et de l'évènement que cela pouvait représenter pour les Serbes.

Si tu avais eu la même grosse ambiance en France, à Bercy par exemple, je ne suis pas certaine que tu l'aies contestée.

Dans ce cas, il aurait fallu trouver autre chose : Le vent ne souffait pas dans le bon sens, le parquet était glissant, le terrain pas aux normes, le fille de l'entraîneur portait un tee shirt trop décolleté, le joueur souffrait d'un décollement des poils du pubis, voire d'un double décollement des poils du pubis, l'arbitre était méchant, etc, etc..


Et je pose une simple question : COMMENT FONT LES AUTRES ???  Eux aussi se blessent, ont des avions en retard, jouent dans de mauvaises conditions météo, et avec le public contre eux.

Et ils gagnent.

La différence ? Pour gagner il faut parfois AVOIR FAIM. Tourner des pubs en Suisse pour les kinder bueno ou du poker en ligne, ça ne remplace pas l'entraînement ni la motivation, comme disait quelqu'un sur twitter.


Ce mal bien français je l'ai toujours connu. A croire que la victoire chez nous  fait peur. Le "syndrome Poulidor" celui de l'éternel mais alors sympathique perdant existe toujours.

 

Même si, soyons honnêtes, les français remportent de plus en plus de titres dans des domaines divers.


Seulement, à chaque défaite, c'est quasi-systèmatiquement le retour du "ah oui mais, c'est pas de notre faute les autres étaient plus forts". Côté sportifs et côté commentateurs.


Si c'est de VOTRE FAUTE. Une bonne fois pour toutes. Assumez. Et tirez-en les leçons.

Se remettre en question c'est le meilleur service que vous puissiez vous rendre. L'auto-

satisfaction et la complaisance, le pire.

Tiens finalement, ils sont pas idiots mes conseils (melon) je devrais peut-être envisager une carrière de préparateur sportif.

Quoique mes équipes seraient tellement bien préparées qu'elles finiraient vraisemblablement en cure de sommeil, après avoir perdu leur match, parce que trop déprimées pour faire le moindre effort.

Et sur ce coup là, elles pourraient vraiment dire que c'est DE MA FAUTE...

Humour2.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : sport, tennis, guy forget, coupe davis, performance, faute | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Les Serbes jouaient à "à la maison" et c'est un avantage cependant, en règle générale, une équipe qui emporte le double gagne le tournoi. On a perdu quand même et notre fibre patriote en a pris un coup. Ce serait tellement mieux si on l'emportait à tous les coups...! Soyons fair-play, les Serbes ont bien joué et c'est très bien que ce petit pays ait remporté sa première coupe Devis.

Écrit par : Filoer | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Ouh, voila ma foi un bon article...

Entièrement d'accord, il faut savoir assumer. Le panache des grands, c'est de savoir gagner dans toutes les conditions. L'arbitre est mauvais et ne siffle pas telle faute à l'adversaire ? Et bien on en joue, et on fait cette faute là, justement, on nous la siffle pas et du coup on marque. Le parquet est glissant ? Ca veut dire qu'on va plus vite. Le public est à fond pour l'adversaire ? On a encore plus la rage de vaincre, boosté(e) par les sifflets qui font monter l'adrénaline.

Et au fond, la victoire n'en est que plus belle.

Merci pour cet article qui remet les gens là où ils devraient être.

Écrit par : Marine | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Merci de pour ce billet!!!!!
Le français aurait il peur de gagner?
Et c'est si facile de dire "c'est pas ma faute"...

Écrit par : Natnogluten | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Merci de pour ce billet!!!!!
Le français aurait il peur de gagner?
Et c'est si facile de dire "c'est pas ma faute"...

Écrit par : Natnogluten | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

@Filoer : évidemment que c'est plus facile de jouer à domicile, personne ne le conteste. Mais comme tu dis, les Serbes ont bien joué, les français moins bien, point barre. Il n'y a aucune contestation à brandir...
@Marine : je suis d'accord, c'est la marque des "grands" de gagner quelques soient les conditions
@Nath : beaucoup trop facile, oui..

Écrit par : emanu124 | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Le vrai problème du sport, c'est qu'on peut perdre. Par exemple, à l'école des fans, personne ne s'excuse.

Écrit par : electromenagere | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Excellent et drôle! j'adore surtout tes exemples du pourquoi on peut perdre, tu es en pleine forme Manu... et maintenant je vais lire la vieillitude!

Écrit par : Carole | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

D'accord avec le fond de l'article, pas avec l'exemple choisi. L'attitude du public Serbe était vraiment scandaleuse (sifflet, cris au moment du service des français et parfois même pendant les échanges). Mais on est d'accord que ce n'est pas ça qui a fait perdre les bleus !

Écrit par : L-tz | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec toi !
Mais c'est aussi les filières qui font cette attitude
Moi je dis qu'ils aillent faire un petit stage chez bollitieri (orthographe ?) où l'entrainement ressemble plutôt à une prépa des marines et on en reparle...
on a de bons techniciens le plus souvent, mais le mental n'est pas à la hauteur (et on peut le constater à tous les niveaux de compétitions)
et oui on a des français qui gagnent des trucs, pleins de trucs ! mais forcément c'est en dehors de la quadrilogie sacré foot/tennis/cyclisme/rugby (planche à voile, ski, tir, surf, hand pour n'en citer que quelques-uns) donc forcément ça ne fait pas l'ouverture d'un 20h et on ne retarde pas l'émision de drucker pour ça...
et pourtant ils le mériteraient autant que les bouffeurs de bueno
(et sinon le bueno sert à choper de la milf aussi...)

Écrit par : Phileas | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Ces excuses bidons vont dans le sens de la haute qualité des commentaires affligeants.

Écrit par : thenewme | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis peut-être tordue je sais de trouver un rapprochement... mais ça me rappelle bizarrement le bouquin "he's just not that into you"... ce bouquin où les nanas cherchent des excuses au mec pour se dire que non, c'est pas de leur faute, c'est pas elles qui plaisent pas... ben si. lol.
(j'ai l'esprit tordu, je sais)

Écrit par : Célibataire et Stupéfiante | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

j'ai moi aussi entendu Forget y aller de son petit commentaire et j'ai pensé (enfin "pensé" non dans mon cas, je parle beaucoup et je saoule ....tout le monde) la même chose que toi...
bon
voilà
c'était ma contribution au débat
:)

Écrit par : mrscloo ney | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

ouais autant le "oui mais j'avais mal aux dents / une ampoule / une crampe / il faisait trop chaud" et tout d'accord c'est nul MAIS il faut avouer que le public serbe a fait quelques entourloupes... Évidemment ce n'est pas ça qui nous a fait perdre, mais je ne l'ai pas aimé beaucoup ce public serbe. Après, le double était bien, le 1er match de Gaël aussi, le reste, pff, le pire étant le dernier simple, nan mais LLodra quoi...

voilà c'était ma participation au débat :)
(j'en pleure encore)

Écrit par : Marie / GdS | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Ahahahahah, je t'imagine tout à fait en Philippe Lucas !

Écrit par : Petula | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

@Electroménagère : le problème ce n'est pas le sport, c'est la compétition. Dans tous les domaines faut être un winner. Tu veux ou pas. Mais si tu veux, autant assumer et le faire bien, sans "c'est pas ma faute"
@Carole : muhuhuhuhu
@L-tz : non, ils ont surtout moins bien joué dans les deux derniers simples. Bon face à un Djokovic survolté ce n'était pas simple non plus.
@The New Me : ça, les commentaires sportifs, à 80 % du temps c'est affligeant
@Célibataire et stupéfiante : heu... (j'ai pas lu le bouquin, du coup difficile de te répondre)
@MrsClooney : oui, voilà, Forget, ouatellssse...
@Marinette : pleurons ensemble..
@Pétula : je suis Philippe Lucas en fait. Epicétout..

Écrit par : emanu124 | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis bien d'accord ! il faut assumer (mais assumer pour certains, c'est juste pas possible)

Écrit par : doudette | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

eeeeeet oui....

Écrit par : emanu124 | 07/12/2010

je suis assez d'accord avec toi (je me souviens d'une époque où on nous a GONFLES avec le genou de Yannick Noah... qui quelques mois plus tard n'avait plus du tout mal aux genoux et dansait Saga Africa sur la terre battue de Roland Garros pour le plus grand bonheur de la fan de tennis que j'étais à l'époque).

Écrit par : bbflo | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

AAAAAAh ravie de voir que je suis pas la seule à penser ça tout haut depuis des années!
La dernière fois, les judokas avaient dû aller à la compet en bus (6heures) au lieu d'en avion (rapport au volcan. Sans doute que les Bleus étaient les seuls concernés par le volcan, mmmhhh?). Ouais ben moi ces jours ci c'est le temps que je passe dans ma bagnole pour aller et revenir du boulot. Et je voudrais toujours bien voir que BigBoss me dise: oups, boulette, ouais, mais ok, c'est parce que t'es pas venue en hélico.

Écrit par : La fille aux yeux couleur menthe à l'eau | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

@Bbflo : aaaah Yannick et ses genoux... Toute une époque
@LFAYCMAL : oui, les judokas... Et les autres pays aussi, il avaient du galérer à cause du volcan, non ?

Écrit par : emanu124 | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

t'as tellement raison! mais c'est tellement francais ca!
le jour ou on gagnera beaucoup plus de choses en sport, le jour ou on sera assez humble pour dire "oui, on a joué comme des merdes", le jour on on sera a fond fairplay .... bref, le jour on ne sera plus francais!! mouhahaha

Écrit par : pat' | 07/12/2010

Répondre à ce commentaire

Si il y avait que dans le sport... ça marche aussi pour la politique.
Ou alors on fait comme Gbagbo (oué, je suis en boucle là) même quand on perd, on décide qu'on a gagné, épicétou, efficace au moins.

Écrit par : Dom | 08/12/2010

Répondre à ce commentaire

@Pat : mais du coup, on va s'ennuyer alors ??? Flûte, j'avais pas pensé à ça..
@Dom : c'est ce que je fais aussi souvent. Même quand je perds, je décide que j'ai gagné. C'est vachement bien comme méthode.

Écrit par : emanu124 | 08/12/2010

Répondre à ce commentaire

oué, c'est hyper énervant.
cela dit, faut voir aussi la manière dont les commentateurs sportifs et/ou le public leur tombe dessus en cas de défaite.
certains supporters préfèrent voir un match pourri gagné par des Français qu'un p*** de match perdu par les Français.

cela dit, les tennismen pourraient s'inspirer des handballeuses françaises qui sont en plein Euro, et se sont vraiment plantées sur le premier match: pas de fausses excuses, elles reconnaissent qu'elles n'ont pas assurés, et se surmotivent pour le prochain.
mais ça, ça passe pas à la télé...

Écrit par : Gabrielle | 08/12/2010

Répondre à ce commentaire

@Gabrielle : malheureusement non. Il faut bien le reconnaitre, le sport féminin a encore du mal à avoir de la visibilité !!

Écrit par : emanu124 | 08/12/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.