Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2011

Paye ton ado - le retour de la revanche : l'orientation du mollusque

Jeunes parents, imaginez que vous ayez à demeure une extension cumulant un QI de pois-chiche, un tonus musculaire de bulot, un appétit d'éléphant et une libido débordante.


Que la chair de votre chair poursuive des études (enfin poursuive, pas évident qu'il les rattrape comme je disais précédemment) et qu'elle arrive en terminale.


Et qu'à 2/3 mois du choix de l'orientation dans des études supérieures, qui se déroule en mars,  la seule réponse que vous obteniez à la question "bon tu sais ce que tu veux faire ?" est "ben chaipas, quoi".


Evidemment, l'orientation future étant une préoccupation totalement aléatoire à côté de 1/ avoir le maximum de potes sur Facebook 2/ un smartphone digne de ce nom 3/ une bouche où caser sa propre langue et plus si affinités  4/ Une fontaine de coca en libre service.


C'est donc vers le mois de janvier, au cours d'un déjeuner familial, que la crispation parentale atteint son summum. Le père se met à hurler

"mais tu as REGARDE les brochures ?"

la mère renchérit "euh y'a internet aussi" (oui le père est encore très brochures, donc faut lui préciser qu'internet existe)

l'ado fait "maiouiiiiieuuuuuuu"

La mère suggère "et toiletteur pour chiens, ça ne t'intéresserait pas ?"

L'ado répond "mouuuuuf"

Le père re-hurle "MAIS QU'EST-CE QUI T'INTERESSE A LA FIN"

L'ado répond "ben, j'aime bien la musique"

Le père fait un double infarctus.

La mère avale un xanax

L'ado demande "je peux sortir ce soir ?"

 

Et ainsi de suite pendant TOUS les repas familiaux de janvier à mars, donc. Sans parler des rallyes dans les salons étudiants et des rendez-vous avec des conseillères d'orientation totalement désinformées et dépressives ("ah ben non, moi les écoles de commerce, j'y connais rien" véridique).


Ce qui vous amène à 2 jours de la date limite pour formaliser souhaits et dossiers d'inscription  dans un système informatique aussi obscur que la grotte du Mordor par temps de brouillard. Et c'est là que votre ado finit par dire à ses parents au bord du nervous breakdown "tiens je ferais bien maître du monde finalement, dans cette école" en vous exhibant une plaquette sortie de nulle part.

Où à la dernière page figure un tarif pour 5 ans. Qui équivaut environ au PIB du Kazakhstan. Et vous privera de vacances pour la décennie à venir.

D'autant que 2 ans plus tard, votre rejeton vous dira certainement "boh maître du monde c'est nul, finalement je vais faire toiletteur pour chiens". En vous agitant sous le nez le tarif d'une école qui cette fois pourrait largement servir de maître étalon aux agences de notations internationales.

 

Finalement, après une expérience terminée avec l'aîné, et une en cours avec le plus jeune, je n'aurais qu'un conseil à vous donner :

Laissez votre progéniture se démerder toute seule. Vous arriverez au même résultat désastreux de toutes manières, mais au moins vous n'aurez ni ulcère à l'estomac, ni trou dans la tête à force de vous frapper la tête par terre.


Et parents d'enfants en bas-âge ou futurs qui auraient des velléités de reproduction, vous ne pourrez plus dire que vous n'avez pas été prévenus.

 

toilettage.jpg

Finalement toiletteur pour chien, c'est pas mal comme métier 

 

Spéciale dédicace à Isabelle !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (53) | Tags : ado, éducation, orientation professionnelle, terminale | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Et toiletteur pour chat, ça existe ?

Écrit par : Angélita | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

quand j'avais l'âge de ton fils, je ne savais pas du tout ce que j'avais envie de faire dans la vie ou alors très vaguement..il y a tellement peu de passerelles école-monde de travail que cela reste très abstrait et les réorientations dans certaines filières sont en effet très nombreuses...tout ce que je lui souhaite c'est de trouver sa voie et des repas plus zen pour tout le monde :)

Écrit par : chocoladdict | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

et son truc de maître du monde ça existe pas en version fac (genre boursier?)? que tu puisses partir en vacances quoi...

Écrit par : Juju | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

OH NON MANU ! C'est mon pire cauchemar, j'y serai dans un an et déjà j'hyperventile... J'ai les yeux qui se retournent quand j'entends mon fils déclarer (souvent) "non mais c'était intéressant cette réunion c'est sûr mais comment te dire ? J'ai pas eu de déclic..."

Écrit par : Léonie Canot | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Mais le chien est joli.

Écrit par : Léonie Canot | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Du coup je fais un lien vers chez toi depuis mon billet du jour car le monde DOIT savoir ce que nous endurons.

Écrit par : Léonie Canot | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Moi j'avais décidé 20 jours avant la rentrée, j'ai été m'inscrire comme une grande et j'ai dit à mes parents "voila, je me suis inscrite". Je ne regrette pas mon choix.
Par contre moi je savais et j'étais hyper renseignée sur les études supérieures, je changeais juste de certitude tous les 3 mois.
Maintenant ils s'excitent sur mon Frangin qui "sait pô", "peut-être menuisier ou strip-teaser" mais je pense qu'il finira aussi par se décider, houspiller ne sert à rien comme tu l'as très bien dit ^^

Écrit par : Captain | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Ah mes parents ont vécu ça avec ma soeur et moi il n'y a pas longtemps.
Moi je voulais être prof de math et donc aller à la fac. Mais non des amis bien pensants et certains membres de ma famille : "faut faire une prépa c'est la voie royale". J'y suis allée un an le temps que ça me dégoute des maths. Là j'ai dis je fais médecine pour devenir chirurgien mais rebelote "c'est pas un métier de femme, patati patata". J'ai fais pharmacie du coup. Et biensûr j'ai loupé le concours à 2 reprises, du coup j'en étais à 3 1ère année et toujours rien ! J'ai décidé de faire un IUT en me disant dans 2 ans j'ai un boulot, et au moins j'avais compris que j'aimais la chimie. Et paf là j'ai réussi ! DUT chimie puis école d'ingé en chimie puis boulot à la sortie de l'école.
Mais j'avoue qu'à 17-18 ans pas facile de savoir exactement ce que l'on veut faire, et pas facile de trouver la formation.

Tiens je me souviens d'un truc j'habite le trou du c** du monde. je cherchais où faire mon DUT je demande aux fameuses conseillères. Elles me répondent le plus proches pour vous Toulouse soit 500 bornes. J'y suis allée et une fois sur place je me suis rendue compte qu'il y avait la même chose à 130 km de chez moi dans l'académie de la dite conseillère !!

Écrit par : Sophie | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

c'est tellement ça. Je l'ai vécu avec ma grande il y a 2 ans... et maintenant c'est le "petit". Qui doit décider tout-de-suite-maintenant mais qui n'a AUCUNE idée. Mais là, pas con, la 1ère fois m'a servi de leçon, il s'en débrouille.

Écrit par : bbflo | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Génialissime, et tellement vrai. J'ai pas d'enfant encore, mais une petite soeur dans la même situation. Mes parents s'arrachent littéralement les cheveux, du moins, mon père s'arrache ceux qui restent. La conclusion me va très bien :p

Écrit par : sol1ps1ste | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

je connais bien cette situation ! il faut se dire que rien n'est irrémédiable et qu'ils peuvent changer après. notre condition était qu'il fasse quelque chose !

Écrit par : olympe | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

D'où l'intérêt de cette merveilleuse assoc' qu'est Actenses :))

Écrit par : Audrita | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

c'est sûr, pas facile de savoir ce qu'on a envie de faire... et mes parents se sentaient impuissants eux aussi, l'info est vraiment dure à trouver et les idées reçues remayées par les profs et l'entourage foisonnent (comme fac = échec, IUT = emploi très vite, prépa = voie royale...)
Perso je me suis un peu laissée porter... Je suis contente du point d'arrivée, mais je ne suis pas sûre que j'aurais fait le même trajet, avec le recul!
Et finalement Manu, il y a quand même plus de passerelles qu'on ne le pense, une année d'études supérieures n'est jamais perdue et il y a toujours moyen de bifurquer.

@Sophie: sans rire, on t'a dit "c'est pas un métier de femme?" j'hallucine.

Écrit par : Gabrielle | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Attends, laisse-moi me reposer un peu... Le mien vient tout juste de rentrer à l'école maternelle petite section. J'ai l'intention de ne pas stresser avant au moins le CP. Après, on verra. Pour l'instant, il veut être ranger de l'espace. Mais ça peut changer.

Écrit par : thenewme | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Manu

Premier comm ici .... Mais je rigole tellement ....
C'est exactement ça, et j'en suis arrivée à la même conclusion que toi : qu'ils se démerdent, le Grands et P'tits Mecs !!!
MERCI !!

Écrit par : Béatrice | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

ah ben je n'aime pas dire du mal des collègues, mais putain, ils apprennent quoi, les conseillers d'orientation ?
Tous les témoignages que je lis, plus mon expérience perso d'ado, plus ce que je vois maintenant au lycée, je dirais qu'en gros, si tu sais exactement ce que tu veux faire, où et comment, ils peuvent t'aider. Sinon, fuis !
Perso, je n'ai su ce que je voulais faire qu'après ma maitrise... donc leur demander de trancher dès le lycée (voire avant pour les plus "faibles") je trouve ça rude...

Écrit par : eddie | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

MDR, j'ai cru qu'on avait été filmé pendant un repas!
Grand ado est en terminale et à un jour du début des préinscriptions ne sais toujours pas quoi faire! HELP!!

Écrit par : christelle | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

bordel ! c'est demain le début des pré-inscriptions ??? mais le mien aussi est en terminale et il n'a aucune idée.

Écrit par : bbflo | 19/01/2011

C'est l'angoisse... J'envie les mômes qui ont une vocation et surtout ceux qui ont en plus la chance d'avoir des gens qui les motivent... Sinon pour la majorité c'est la galère, plus facile pour les riches qui peuvent payer une école où au moins on t'apprend un métier...
J'ai choisi la communication parce qu'à l'époque c'était en vogue et que ça faisait rêver mais franchement les filières de la fac c'est quand même bof...
Et Erasmus ça le tente pas?
Toiletteur pour chiens au moins, voilà un métier de service ou une machine ne pourra remplacer l'homme!

Écrit par : Carole Nipette | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

pour l'instant, ils en sont à vouloir faire le même taf que leur père... + chanteur, si j'ai bien compris...

(m'enfin, l'aîné, on l'a collé au piano... et il se débrouille vachement bien, le bougre... associé à sa mégalo galopante et intraitable et à son caractère de miiiiiiirde, on devrait avoir un bon auteur/compositeur/interprète dans quelques années... il se teindra en roux... ;-)))))

Écrit par : Aïgor | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

oui merci manu... je commence déjà à stresser avec les miens...

Écrit par : Phileas | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

j'ai eu mon bac en 1997 et je vois que niveau "aide aux ados" dans le brouillard de l'orientation de la part des lycées rien n'a changé. Sinon, vous faites comme mes parents, vous ne vous en occupez pas et ton ado finira père au foyer ;)

Écrit par : sabine | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Non mais s'occuper des chiens c'est peut-être un métier d'avenir avec tout ce que certains consacrent comme budget. Moi j'avais plus de 30 ans quand j'ai vraiment sû ce que je voulais faire.....Les jeunes sont souvent mal renseignés, peu informés, d'où cette "ignorance" face à leur métier dans l'avenir et c'est dommage.

Écrit par : Sandra | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

omondieu omondieu omondieu - Je ne veux pas qu'ils grandissent

Écrit par : Anne (Papilles et Pupilles) | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que vu sous cet angle, j'ai presque envie de racheter une boite de préservatifs

Écrit par : Meyilo | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

@Angélita : ah mais oui. Les chats de race à longs poils, faut les toiletter
@Chocoladdict : si tu pouvais dire vrai (soupir)
@Juju : j'espère bien que si. Mais à mon avis, il va nous faire le coup de l'école qui coûte une blinde
@Léonie : pitin on devrait nous canoniser
@Captain : l'expérience de l'aîné m'a au moins appris ça. L'année du bac du second est beaucoup moins hystérique
@Sophie : on est pas aidés quand même !! Hallucinants les conseillers d'orientation

Écrit par : emanu124 | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

@Bbflo : pareil en gros. Sauf que tu dois quand même ouvrir le porte monnaie
@Sol : beaucoup de parents passe par cette douloureuse épreuve je pense
@Olympe : mais oui. Evidemment. Sans y laisser trop de plumes ni d'un côté ni de l'autre
@Audrey : ah oui ? Je ne connais pas cette assoce...
@Gabrielle : mais évidemment. Le tout c'est de ne pas bifurquer 25 fois de suite...

Écrit par : emanu124 | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

@TheNewMe : ranger de l'espace, c'est bien comme métier je trouve
@Béatrice : my pleasure !
@Eddie : oui. Difficile de savoir ce qu'on veut faire à 18 ans c'est évident.
@Christelle : bienvenue au club !!
@Carole : je pense aussi que c'est un métier d'avenir
@Aïgor : oh pitin. Pauvre gosse
@Philéas : et tu n'as pas fini, je t'assure
@Sabine : c'est le triste constat que je fais également
@Sandra : oui mais le problème, comme on le disait avec Sabine ci-dessus c'est que rien n'a changé en vingt ou trente ans
@Papilles : dommaaaaaaage
@Meylio : je crois qu'effectivement ça donne envie.

Écrit par : emanu124 | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

j'ai mal commencé, je voulais lui dire autre chose à votre fils, c'était au début de la chanson:
...il te faudra souffrir
pour avoir du talent
si tu es doué pour le malheur
t'as une belle carrière qui t'attend
j'évitais les études
qui me poursuivaient
j'étudiais tout de ces filles
qui ne s'interressaient qu'aux + grands
j'étais gâté, génération dorée...
refrain

Écrit par : humour japonais | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

comment ça, "pauvre gosse"??? et le piano, il souffre pas? :D

Écrit par : Aïgor | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

dernière minute. discussion à l'instant avec Fils Cadet.
"tu sais que c'est ouvert, les pré-inscriptions ?"
lui (il joue sur internet donc manifestement je l'emm***) : ouais, je sais
moi : et alors ?
lui : oh ben vu mon dossier, de toute façon, je serai pris dans aucune école donc je vais pas m'inscrire et je verrai pour une fac lorsque j'aurai mon bac
moi : ???
...
à suivre !
(remarque il n'a pas tort, il a une furieuse propension à foutre le bordel en classe, donc forcément il a un dossier plus-pourri-tu-meurs)

Écrit par : bbflo | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Moi aussi ils m'ont fait le coup du toiletteur pour chien ! n'empèche j'ai vachement hésité... avec le recul je pense que ça m'aurait éclaté.
Bref, ouai, c'est flippant. Les miens ils ont pas intéret à grandir.
En tout cas t'as l'air de gérer !!
Cool !

Écrit par : Garrice | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

@Humour Japonais, oui c'est clair...
@Aïgor : visiblement, si.
@Bbflo : boh au moins il est réaliste. C'est déjà ça.
@Garrice : je ne gère rien du tout. C'est dramatique

Écrit par : emanu124 | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Je sais pas combien ça gagne, mais ça doit être marrant, toiletteur pour chiens. Et puis, contrairement au coiffeur, tu n'as pas besoin de faire la conversation...

Écrit par : Marie Amélie | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

Hannnn mon fils vient de me dire qu'il hésitait entre police, ambulance et conducteur de grue.

Je lui ai répondu "tu voulais pas être architecte"

"Bah j'ai changé d'avis" il a dit....

Ca promet, ça promet.

Ok, mon fils a 6 ans m'enfin !

Écrit par : isa-monblogdemaman | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

Je note ton conseil, Manue : "ne pas me prendre la tête avec l'orientation de mes fils". Ca pourrait m'être utile, vu qu'à 6 ans, j'ai l'impression de l'envoyer au bagne tous les matins, je le vois bien dans le même rôle que ton fils cadet.
Les conseillers d'orientation ne se sont visiblement pas améliorés depuis ma scolarité, à part prof ou coiffeur, je me demande s'ils connaissent d'autres voies professionnelles?!?!?

Écrit par : Firemaman | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

Solidarité totale. La numéro un nous annoncé après deux ans d'apprentissage et son CAP de palefrenier en poche, que finalement l'équitation, elle adorait.... Mais comme loisir ! Puis a fini par poursuivre sur un apprentissage de plaquiste ( je ne savai smême pas ce que c'était) et démissionner.
Le numéro deux semble vouloir devenir cuisinier, j'en suis heureuse pour lui, espérons que quand il aura son diplome il ne nous annoncera pas que le chcolat c'est bon, mais comme gourmandise !!!
La numéro trois hésite entre comédienne ou avocate !!!
Parents unbeaumétier, mais qu'est ce qu'on en bave avec ces petits c...

Écrit par : la meli-melo | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

oh mon dieu... même prévenue, je pense que je vais mourir... surtout que j'ai déjà une idée de la chose, en la matière de mademoiselle ma belle soeur, 21 ans au compteur et ... niveau seconde uniquement...

Écrit par : e-zabel | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

@Marie-Amélie : si, avec le maître. C'est pas mieux.
@Isa : moi je dis orthodontiste comme métier. Tu tords 3 bouts de ferraille dans la bouche des gosses et tu te fais des couilles en or.
@Firemaman : je me demande s'ils connaissent informaticien
@La mélimélo : tu es particulièrement gâtée je trouve
@e-zabel : 21 ans et niveau seconde ? WTF...

Écrit par : emanu124 | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

Mon plan c'est de leur annoncer très tôt dans la vie qu'ils doivent choisir leurs études ET en planifier le financement en anticipant largement à l'avance... Bon on sait comment un plan tient le choc face aux dures réalités de la vie mais au moins s'ils n'ont pas préparé le fric ce sera LEUR problème.

Écrit par : Galstar | 21/01/2011

Répondre à ce commentaire

j'en ris aujourd'hui, hein... faut que je cumule suffisamment d'humour pour dans 13ans!

Écrit par : cranemou | 21/01/2011

Répondre à ce commentaire

Waouh, cet article plus tous les commentaires qui suivent me font réagir. Alors je dois avouer que j'ai bien rigolé, parce qu'effectivement tout le monde le sait il est difficile de se projeter dans l'avenir pour les ados (mollusques) et qu'est ce que c'est angoissant pour les parents...
Je ne dis pas que j'ai la solution, mais c'est en partant de ce constat du 'j'sais pas , moi"' que j'ai décidé de créer Cahier de famille. J'ai exercé en tant que conseillère d'éducation (CPE) mais je ne me sentais plus à ma place. Les élèves, les parents ont bien sûr beaucoup de questions sur leur scolarité et leur avenir, mais ils ne se déplacent pas dans les établissements pour divers raisons. Je me suis donc décidée à répondre au mieux à leurs questionnements, à vos questionnements. Je connais le système éducatif et surtout je prends du temps pour vous répondre, un service personnalisé c'est ce qu'on demande non?!!

Vous pouvez visiter mon site et n'hésitez pas à m'appeler : www.cahier-de-famille.com

Et puis surtout restez ZEN !!!A bientôt.

Écrit par : Audrey-Anne | 21/01/2011

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai la version mini, 7 ans elle veut être princesse ramasseuse de poubelles ou alors toiletteuse pour gens et soit dit en passant merci M6 pour "l'espoir de l'année" coiffeur et esthéticienne ^^

Écrit par : MissC | 26/01/2011

Répondre à ce commentaire

@Galstar : peut-être un poil rude comme méthode
@Cranemou : je te conseille de faire des provisions effectivement..
@Audrey : on essaye, on essaye
@MissC : ben quoi, c'est bien comme métier, non ?

Écrit par : emanu124 | 26/01/2011

Répondre à ce commentaire

Et Christophe Maé, avé sa voix de châtré et ses textes à 2 balles, tu crois qu'à 17 ans il savait ce qu'il voulait faire, lui, quand il serait plus grand ?
(euh, en fait, il n'est pas "plus grand")
(ah bon, ok, ça marche pas, alors)
(ben non, surtout maintenant qu'il a la médaille)

Bon, ben, en fait, on peut ne pas savoir ce qu'on veut faire plus tard, rester petit et avoir la médaille quand même...
CQFD

Écrit par : L'Arlésienne | 27/01/2011

Répondre à ce commentaire

@L'arlésienne : et chanter mal et avoir une médaille ?

Écrit par : emanu124 | 27/01/2011

Répondre à ce commentaire

billet imprimé et collé sur la porte de la chambre de fille ainée en seconde annee de bac ( ...) Merci. ( trop tard pour l’ulcère)

Écrit par : Radegonde | 11/02/2011

Répondre à ce commentaire

Boh, l'ulcère, faut pas... Ca sert à rien !

Écrit par : emanu124 | 11/02/2011

c'est pas faux.
Juste j'ai du mal à cicatriser rien qu'en pensant que n°2 est en seconde et lève les yeux en coeur avec son aînée des que je profere des mots violents comme :linge sale pas dans l armoire avec linge propre, non les serviettes trempées ne vivent pas tapies en groupe au sol ( si possible sur le parquet) tout ça tout ça...

Écrit par : Radegonde | 11/02/2011

Répondre à ce commentaire

Tu n'as pas fini !!

Écrit par : emanu124 | 12/02/2011

En plein dedans aussi!! C'est pas simple comme période, entre là ou il va s'inscrire et là ou il sera pris .... il y a comme un grand écart. Et quand je penses que je vais remettre ça l'année prochaine (sauf accident de parcours) pour N°2.... Gros soupir

Écrit par : Annika Panika | 18/02/2011

Répondre à ce commentaire

Le prof responsable des stages en entreprise pour les élèves de 3° a répondu a ma fille qui lui disait qu'elle voulait être pédiatre : "c'est n'importe quoi en 3° on sait pas encore ce qu'on veut faire !". Un conseillé d’orientation à demandé 3 fois au fils d'une amie ce qu'il voulait faire plus tard 3 fois ce dernier lui a répondu "musicien" puis la 4ème fois il a dit pâtissier pour s'en débarrasser et ça a marché : musicien ça doit pas être un métier !
Ils sont space parfois nos marmots mais il faut avouer qu'ils ont affaire assez souvent à des "spécialistes" qui ont raté une marche quelque part.

Écrit par : Titèi | 18/02/2011

Répondre à ce commentaire

@Annika : courage ma soeur !!
@Titei : les spécialistes ne le sont souvent pas tellement.... Justement !

Écrit par : emanu124 | 18/02/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.