Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2011

Enfant tôt / Enfant tard

Même à l'heure actuelle où certains d'entre nous ont la chance de pouvoir (un peu) gérer leur vie, on ne programme pas toujours la venue d'un enfant.

 

Pour ma part, j'ai mis le grappin sur le meuri à 24 ans, le temps que nous nous décidions (lentement) à, dans l'ordre, vivre dans le pêché, nous marier puis décider qu'il était temps de nous reproduire, j'étais proche de la trentaine.

 

Et quand, dans un instant de folie incompréhensible, nous avons retenté l'expérience pour la deuxième fois, la trentaine était déjà bien entamée.

 

Avantages : la maternitude tardive m'a permis de zoubider jusqu'à un âge avancé

 

Inconvénient : à l'âge où ma cuisse n'est plus aussi fringante et où j'aimerais parfois ralentir le rythme, je dois encore turbiner pour payer des études supérieures dont le montant pourrait servir à reboucher le trou de la sécu.

 

Ceci dit, je n'ai aucun regret.

 

Avec le recul je valide l'option zoubider jusqu'à un âge avancé, avant de se lancer dans les couches et les petits pots. 


Parce que, une fois la progéniture évacuée, on ne fait pas à 40 ou 50 ans ce qu'on fait à 20. Tu te mets moins minable, tu ne fais ni les mêmes fêtes, ni les mêmes expériences, ni les mêmes voyages, ni les mêmes conneries.

Et je préfère avoir été bridée - mouflets oblige - dans la trentaine, alors que de toute manière je commençais à me calmer un peu, que dans la vingtaine.

 

En bonus, avoir des enfants tard évite que le résultat de leur propre reproduction te courre dans les pattes alors que tu as encore une activité professionnelles et que tu aspires à ce que tes weeks-ends soient plus luxe, calme et volupté que crêche municipale.

 

J'estime qu'à l'âge la retraite aujourd'hui on est encore assez frais pour faire youpi youpa avec sa petite-descendance.

 

Evidemment tout ceci est un ressenti personnel et chacun fait comme il veut/peut.

L'important étant de s'y retrouver.

J'ai autour de moi des gens de ma génération qui ont eu des enfants tôt, sont déjà parents d'adultes totalement indépendants, voire jeunes grands-parents et ravis de l'être.

Ils conviennent simplement qu'ils auraient peut-être juste voulu profiter un peu plus de leurs jeunes années.

 

En attendant, pour moi, les choses se goupillent plutôt pas mal.

 

J'ai profité de mes jeunes ET de mes vieilles années.

Et en bonne hédoniste, je compte bien continuer à le faire le plus longtemps possible. Pour ça aussi, je suis tardive.

 

Mojitoooooooooo

baby-mac.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (28) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Tu crois qu'à 45 ans bientôt, il est temps que je fonde un foyer et que j'arrête la zoubida ?

Écrit par : Nicolas | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Pareil que toi. J'ai eu ma fille à 27 ans, c'était pour moi le moment ou jamais.
Car les gosses, je n'étais pas trop pour.
Bref, je me suis bien amusée avant, j'en ai profité.
Et maintenant, même si je ne suis pas une jeune maman comme certaines, je profite de bons moments avec elle en l'amenant à des concerts qui nous plaisent à toutes les 2 et en partageant aussi de fabuleux moments.
Par contre, je ne critique absolument pas les mères qui ont eu des enfants très jeunes, il n'y a pas que des inconvénients.

Écrit par : Angélita | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

@Nicolas : à toi de voir...
@Angélita : moi non plus, comme c'est indiqué dans le billet d'ailleurs. Et il y a aussi des avantages à avoir des enfants très jeunes. C'est juste que ça me convenait mieux perso d'avoir des enfants plus tard

Écrit par : emanu124 | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai eu ma fille à 19 ans. Est ce parce que j'étais mère célibataire ou parce que j'ai eu une mère suffisamment présente? Mais je n'ai pas eu l'impression de passer à côté de quoi que ce soit.
Peut être parce que j'ai commencé à m'amuser et à profiter de ma jeunesse après avoir eu mon bébé, v savoir.

C'est peut être tout simplement l'âge et pas les enfants qui font qu'on se calme?
J'ai eu la seconde à 29 ans, et clairement, je ne faisais plus les mêmes fêtes ni ne me torchais la tronche comme à 22 ans depuis un petit moment.

Mais peut être que je suis une exception! :-)

Écrit par : La Mite Orange | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Tout pareil, j'ai eu Grande-Miss à 24 ans. Avec 1er mari, on sortait tout le temps, on la confiait aux grands-parents ou bien on l'emmenait partout. On a continué à vivre notre vie de d'jeunes.
Super-Boubou est arrivé 10 ans après avec deuxième mari, j'avais 34 ans... et effectivement là j'étais plus calme et j'ai pu mieux profiter de sa toute petite enfance...
C'est la vie quoi...

Écrit par : Val1603 | 29/03/2011

Me voilà rassurée... J'ai eu mon fils à 29 ans, après de longues années de tentatives pour le faire venir...et passée la trentaine, je vais essayer d'avoir un 2ème petit monstre. Mais je me pose sans arret la question : avec mari de 9 ans mon ainé, est ce vraiment la chose a faire ? Parce que quand on aura 60 ans, il en aura combien lui ?
Alors merci de nous avoir fait partager ce sentiment de bien être de maman a retardement ..:-)
Je suis un peu apaisée...

Écrit par : La brune demenage | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

C'est sûr que chacun essaie de voir ce qui lui convient le mieux. J'ai eu mon fils la trentaine bien entamée. C'est vrai que l'avantage est qu'on n'a plus l'impression de passer à côté de sa jeunesse et dans mon cas, j'avais plus de maturité. Après, il y a des avantages et des inconvénients dans tous les cas.

Écrit par : thenewme | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

C'est rassurant de lire ça. Vive la zoubida et les enfants après 30 ans ... enfin 35 même hein, parce que je compte bien zoubider encore un peu.

Écrit par : mipmip | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Ben là tu vois à 43 ans suis super contente de plus avoir mon grand de 18 ans dans les pattes et pour rien au monde je voudrais faire un autre bambin ! Au grand désespoir de meuri numéro 2 qui tente par tous les moyens depuis 8 ans de me convaincre de la joie du pouponnage et de l'élevage de consommateurs de couches culottes..euh à d'autre hein parce que pour moi c'est niet à vie..Et j'attends avec impatience d'être grand mère ..c'est pas encore de suite mais bon je serais patiente et surtout je dois choisir ma belle fille, ben oui j'ai droit à ce privilège ;-)
Et comme tout le monde le dit c'est chacune comme on le sens ;-)

Écrit par : sublime | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Ma grand-mére a eu ma mére a plus de 40 ans (et à son époque, c'était plus que scandaleux). Ma mére m'a eue (la pauvre) a 26 ans et mon frére à 30 ans et moi j'ai toujours dit que je ferai comme ma grand-mére.
Sinon la majorité des mes amies ont eu leurs enfants à la trentaine (petite ou grande)

Écrit par : Stéphanie | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Bah moi j'en avais pas envie avant de toute façon !
Je pense qu'on élève pas un enfant de la même manière si on l'a à 20 ou 30 ans. On a pas la même vision de la vie à 30 ans, on est sans doute plus posé, plus mature et plus stable sur plein de points.
Mais ça ne veut pas dire qu'on est pas capable de les éduquer à 20 ans. Seulement, moi je ne me serais jamais sentie prête, j'étais un grand bébé à cet âge là !

Écrit par : annouchka | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Ben pour ma part rencontre de celui que je pensais pouvoir être un bon géniteur a presque 35 ans, 2 ans d'essais et de reflexion et naissance à 38 ans. Elle restera exemplaire unique pas complétement par choix (pas du tout même mais bon).
J'ai pas choisi l'arrivée tardive, mais en même temps je n'étais pas prête du tout à avoir un gamin avant. J'en ai bien profité avant, là je commence à pouvoir en reprofiter un peu plus vu qu'elle a grandi. La famille n'étant pas géographiquement proche et le budget restreint la baby sitter n'était pas trop envisageable, on l'a souvent trimballée avec nous chez les copains et au restau, elle a donc vite été "sociabilisée" (comme on dit pour les chiots)
Ensuite il y a l'aspect plus on vieilli moins la reproduction est facile, merci j'ai testé, et plus vite on fatigue et moins vite on récupère. Mais bon c'est pas insurmontable... Par contre si elle veut faire des études supérieures ou pire devenir toubib on est pas sortis de l'auberge pour bosser et ramener de la thune à la casa. Son père a eu l'ainé de ses fils à 22 ans et n'a pas eu du tout la même approche avec sa fille 16 ans plus tard dit il.
Moi tout ce que je sais c'est que de toute façon plus jeune je n'étais pas apte à élever un gamin, loin de là, et en plus j'aurai pas su qui était le père :-D
Chacun voit midi à sa porte dans ces conditions et fait comme il peut. Faut pas que ça devienne une obsession de se reproduire, c'est pas obligatoire ;-)

Écrit par : Cécile Une quadra | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

ah ben si j'avais su, j'aurais attendu! le hic c'est que les miens sont de purs accidents (ouais j'assume le terme) et sont arrivés pile au moment ou il fallait... pas! donc je les ai faits, je les ai gardés, et j'ai bien fait! même si avec du recul j'aurais attendu un peu!

Mais je me dis qu'au moins si je veux changer de boulot, je peux le faire maintenant en toute quiétude vu que l'un ira a l'école et l'autre a la crèche!! et pour le reste on a une super nounou...

Et puis mes nains, ils m'ont aidé a grandir, mais pas a murir! mon coté adulescent reste présent! et ça j'adoooore!

Écrit par : Naelwynn | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

même parcours et tout à fait d'accord avec toi
(ben si ça m'arrive parfois...)

Écrit par : Phileas | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

Et ne pas faire de mômes du tout pour profiter de tous les âges de la vie en toute tranquillité ? (m'occuper des neveux / nièces de temps en temps me permet de goûter pleinement aux "joies" du maternage, et le pied ultime... ils finissent toujours par retourner chez leurs parents !)

Écrit par : Memy | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

et tous les jours (nan mais vraiment, minimum une fois par jour!!) y'a un-e malin-gne qui me demande si je vais "tenter la fille"...

ouais, bien sûr...

(j'ai zoubidé, je m'arrache les cheveux, je zoubiderai... nouvelle conjugaison moderne :))

(tu sais que je monte à la capitale le temps d'un week end fin mai? SANS enfants, of course)

Écrit par : Aïgor | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

@LMO : oui, tu es une exception, je pense...
@Val : la vie, comme tu dis...
@La Brune : si je peux rendre service
@TheNewMe : aucune solution n'est parfaite, comme tu le dis
@Mipmip : profite (juste après 35 ans c'est quand même plus long parfois)
@Sublime : walla !!
@Stéphanie : je crois que ça devient un peu la moyenne. Il y a 20 ans c'était plutôt 25/28
@Annouchka : pareil. Je n'ai pas du tout ressenti le besoin de faire des gosses avant relativement tard. J'étais trop immature et autocentrée pour ça. Ah remarque je suis toujours immature et autocentrée..
@Cécile : non, je n'ai jamais dit ça. Loin de moi l'idée de condamner les gens qui n'ont aucune envie d'avoir des enfants
@Naelwynn : c'est fun l'adulescent
@Phileas : naaaaaaan ? Unbelivabeule
@Memy : c'est une option aussi

Écrit par : emanu124 | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

@Aïgor : je sais. Pokanel. Je fais aussi. Mais pas dans la même équipe

Écrit par : emanu124 | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

quoi??? tu vas te commettre avec des gens EN GROUPE???

ptain, Maîîître, tu vieillis mal... :D

Écrit par : Aïgor | 30/03/2011

Ben perso j'ai bientot 38 ans et depuis l'age de 22 ans j'ai une envie indescriptible d'avoir un enfant... La vie n'a durant toutes années pas été très cool avec moi dans la mesure ou je n'avais pas trouvé la maman... Aujourd'hui je suis marié et j'espère pouvoir enfin avoir un enfant. Tout cela pour dire que l'age mis à part l'important est d'être deux à vouloir un enfant... Le reste se fait tout seul.

Écrit par : willaw | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

Ah mais j'ai jamais dit, ni même pensé que tu disait ça Manu, c'était juste moi qui le disait ;-)

Écrit par : Cécile - Une quadra | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

@Aïgor : je t'emmerde Aïgor, tu discutes maintenant ? Toi aussi tu vieillis mal...
@Willaw : tu as certainement raison !!
@Cécile : walla !

Écrit par : emanu124 | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

oui, Maître... je vieillis... je me ramollis... bientôt, je vais faire des câlins à mes enfants... offrir du chocolat à la violettes aux mamies dans la rue... :D (atta, sérieux? tu sais que ça commence à 10h du mat' et que ça dure jusqu'à 17-18h??? Et que pendant tout ce temps-là, tu dois rester avec ton équipe? ... enfin, moi, m'en fous, je serai avec MaO, Chouyo et ptêt même Varda... ça sent la teuf!)

Écrit par : Aïgor | 30/03/2011

@Aïgor : j'ai entrepris une psychothérapie en préparation de ce jour

Écrit par : emanu124 | 30/03/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai été mère à 38 ans et c'est clair que j'ai profité de chez profité avant, vécu des choses encore plus intenses et fun à la trentaine qu'à la vingtaine mais si la vie avait fait autrement j'aurais voulu avoir un enfant plus tôt parce que quand même la patate n'est plus la même à 40 ans et que oui on va tous mourir mais tu sais d'avance justement que tu ne verras pas une grande partie de la vie de ton enfant, j'espère être grand-mère mais si ça m'arrive ce sera à l'âge ou les autres sont déjà souvent arrière grand-mère...
par contre un truc indéniable c'est que comparé aux autres mères plus jeunes je me trouve beaucoup plus zen, je relativise beaucoup plus et j'ai plus le sens des priorités, je n'ai pas fait de fixette sur les trucs naturels comme la propreté ou la marche et pareil pour les relations de couple...

Écrit par : Carole Nipette | 31/03/2011

Répondre à ce commentaire

Certes, l'avantage de la maternité tardive est plus de recul sur la vie. Le désavantage : on encaisse beaucoup moins bien la fatigue et le stress. Je confirme

Écrit par : emanu124 | 31/03/2011

mère pour la première fois juste avant mes 38ans parce que mon ex que j'ai dû quitter ne voullait pas d'enfant, je trouve cet age limite pour la fatigue qu'il faut encaisser et pour plus tard on sera un peu vieux à ses vingt ans,
mais je profite pleinement de ma fille ayant fait le tour de beaucoup de chose avant

Écrit par : sisi | 21/12/2011

Répondre à ce commentaire

La vie ne te laisse pas toujours le choix, effectivement

Écrit par : emanu124 | 23/12/2011

Les commentaires sont fermés.