Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2011

Faisons n'importe quoi sous prétexte de liberté d'expression

Deux affaires parallèles et concomitantes (voire simultanées, voire concordante, en fonction des points de vue et vice-versa) ont retenu, entre autres, l'attention des médias ces derniers temps.

Et la mienne donc. Quoique mon attention soit assez volatile et principalement polarisée sur les balayages californiens, la french manucure et les collections printemps-été comme tout le monde le sait.

 

D'un côté le possible retour de Bertrand Cantat. Entre autres pour une participation à une pièce durant le festival d'Avignon, dont les organisateurs avaient quand même commis l'incroyable bourde d'inviter au même programmeJean-Louis Trintignant, le père de sa défunte compagne.

 

D'un autre côté, l'éviction de Pierre Bellanger, sulfureux PDG de Skyrock par les actionnaires de la radio. 

Je rappelle que ce monsieur a été condamné en 2008 pour corruption de mineure.

Grosso modo L’accusation lui reprochait d’avoir "d'avoir initié une adolescente de 17 ans à diverses formes de sexualité, notamment de groupe, homosexuelle ou sado-masochiste, avec la participation de sa soeur aînée".

Bellanger a toujours nié les faits reprochés, affirmant que Laetitia, sa victime, était consentante. Ils s’étaient rencontrés fin 1999, par l’intermédiaire de la soeur de Laetitia, Emmanuelle, 19 ans, qui vivait avec le fondateur de Skyrock et deux autres femmes dans un appartement parisien.

Magnifique. 

 

Soyons clairs, je suis totalement pour la liberté d'expression. Quitte à laisser un Zemmour répandre son délire parano sur les immigrés dans les médias qui jugent bon de l'inviter pour faire du buzz.

 

Je fais mienne la célèbre citation attribuée à Voltaire (mais qui est en fait un raccourci d'un de ses articles pour l'encyclopédie) « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. »


Toutefois, j'aurais tendance à me montrer un tantinet moins tolérante contre des condamnés pour raisons sérieuses qui ramènent leur fraise. Surtout pour se faire passer pour des martyres.


Pour Cantat, Ok, tout le monde a le droit a une deuxième chance,  même après un homicide qu'il soit volontaire ou pas.

Il a payé sa dette (partiellement d'ailleurs). Et Marie Trintignant était peut-être une hystérique droguée qui a poussé son mec à bout.

N'empêche. Personnellement, je me range aux côtés de ceux qui pensent que Cantat a bénéficié de soutiens et de conditions qui ne sont pas celles de tout le monde, justement. Et qu'il pourrait se montrer un peu plus humble et discret. Outre le cas Marie Trintignant, son attitude avec sa première femme, qui s'est suicidée, est loin d'être claire. Tout comme ses relations avec ses ex-compagnons de Noir Désir qui, sans jeter la pierre à leur leader, évoquent l'impossiblité de continuer à travailler avec lui.

 

En ce qui concerne Bellanger, tant qu'à faire, lâchons-nous, partouzons en coeur à l'âge de 40 ans avec des mineures, et érigeons-nous en martyre du capitalisme sauvage avant d' appeller à la résistance contre les méchants actionnaires. Avec manifestations d'auditeurs, et personnalités en bouclier défensif. Je ne suis pas certaine d'ailleurs que ce monsieur n'utilise pas la liberté d'expression comme prétexte pour sauver ses miches et ses revenus.

 

Je vais donc jouer les mères la morale et utiliser ma liberté d'expression pour demander à ce qu'on leur ferme un peu le clapet à tous les deux.

 

Quitte à passer pour une affreuse réactionnaire. 

Mais que voulez-vous, les types qui tapent sur les femmes ou qui tripotent les petites filles, ont tendance à me déclencher un Gilles de la Tourette assez poussé qui se manifeste par des insultes du style "enculé" et une forte propension à vouloir les scalper à la tronçonneuse.

Si je m'écoutais je me ferais quasiment peur.

Je ne m'écoute plus, donc.

Faites la même chose. 

Ca vaut mieux pour tout le monde...

 

ia5tikaf.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : bellanger, cantat, justice, liberté d'expression | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Je viens de faire une découverte : le Gilles de la Tourette est contagieux et se propage via les revues de presse et billets de blog.
moi aussi le mot Enculé me vient aux lèvres face à ces des zozos la.

mais moi j'ai pas besoin de ne pas m'écouter.
je suis sourd

Écrit par : lolo | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Oui, mais qu'est-ce que j'apprécie quand je lis ces billets-là...

Derrière l'aspect people, le problème est grave, et toute société doit l'affronter. C'est celle de la justice pleine et entière, de la réhabilitation, ce que l'Etat peut exiger, ce à quoi l'ancien détenu ou condamné a droit, la pleine et entière liberté à partir du moment où il a accompli sa peine, ce que le public attend, la décence.

D'un côté, Cantat a écopé d'une peine qu'il a accomplie, mais pas totalement. Le doute s'immisce et c'est déjà un problème : aux yeux du public, il y aura toujours le soupçon qu'il n'ait pas totalement payé. Et une personnalité fluctuante, à ses débuts attachant, devenu ensuite le criminel qui révulse.
Alors que la réintégration des anciens détenus est aussi une priorité, faut-il le boycotter ? Est-ce que l'on boyocotterait des vêtements fabriqués par un ancien détenu ? Non.
Mais le problème est que Cantat a choisi de renouer avec son ancien métier ou approchant, la scène. Quelque chose de public, et ce n'est donc pas la morale qui est offensée mais la décence. Beaucoup plus difficile à expliciter... Alors oui, on lui demanderait de faire profil bas alors qu'il est désormais libre, on pourrait dire que c'est une double peine surtout que son métier réel est la scène. Mais... on aurait attendu, moi la première, cette intelligence à se retirer de la vie publique.
Quant à Bellanger, disons que la jeune fille était consentante, ce derrière quoi il semble se cacher. Et bien... quand bien même ! De la même manière que Cantat, et toutes proportions gardées, il a été condamné et se retrouve avec un métier public en lien avec le monde des jeunes. Il y a une indécence à cela qui réveille quelque chose : pas la morale, mais le besoin du public de cloisonner les choses. Il y a là un "mélange" (métier public dont l'impact est important, personne condamnée pour une affaire sexuelle et de mineure) qui ne peut que crisper, et malgré la totale liberté dont il jouit d'exercer son métier, on aurait attendu... de la décence.
Comme un ministre de l'intérieur deux fois condamné qui était pourtant resté en fonction, toutes proportions gardées.
Et quoique dans leur bon droit, ayant payé leur dette, et totalement libres, ce qui choquent au final, c'est le rôle public. Et l'absence de décence qu'attendrait le public qui attendraient qu'ils se retirent, s'effacent. Exercer le même métier, mais dans l'ombre.
Difficile question que celle de la réhabilitation...

Écrit par : Chouyo | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

D'accord avec toi sur ces deux points de vue, étant bordelaise, je suis sensible sur "l'affaire" Cantat. Du groupe, un est déjà définitivement parti. La seule chose qui est demandé à Cantat c'est de la discrétion et faire profil bas. Il peut écrire des chansons, mais monter sur scène c'est beaucoup trop, surtout quand on a deux décès de femmes derrière soi, quelles que soient les circonstances. Ce qui me plairait finalement, c'est qu'on entende plus parler de lui, bien des gens continuent leur carrière sans s'exposer non ?

Écrit par : Eve | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'approuve ce point de vue. Il y a un truc qui me cjatouille et m'agace depuis quelques jours pour les memes raisons.

Écrit par : dubuc | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai longuement hésité avant d'exprimer mon avis, de peur de passer pour une chieuse,ou une contradictrice patentée, c'est pas mon but.
D'avance je tiens à préciser que les enculés qui tabassent leur bonne femme, je connais hélas. Donc même si mon avis n'est pas totalement éclairé, ce n'est pas celui d'une jeune fille naïve qui vit dans un monde de bisounours.
Mon avis donc... Je ne suis pas d'accord avec le fond, surtout pour Cantat. Tu le dis, Cantat a purgé sa peine, même partiellement c'est le droit, et loin d'avoir eu un traitement de faveur, le jeu légal des remises de peines lui a moins profité qu'à un détenu lambda, du fait de sa notoriété et du barouf que cela eut pu faire. Donc, il a fait sa peine point. Et commencer à mégoter pour lui sur le sujet des remises de peine, revient à remettre le système en cause pour tout les détenus, le droit c'est le droit, on l'applique ou pas.
Ensuite, un type ou une femme fait sa peine et sort de prison : il n' a pas le droit à refaire sa vie ? Le principe de la peine c'est qu'elle est censée remettre les compteurs à 0, et donc à permettre la réinsertion. Pour Cantat comme pour Mr Dupont.
Que je sache (ou alors je ne lis pas les bons journaux...) il s'est fait plus que discret sur ce qui l'a mené en prison et n'a jamais évoqué la mémoire de Trintignant, ce que le loi lui interdit par ailleurs : la chose est jugée et entendue. Il ne s'est jamais répandue dans la presse pour parler de ses souffrances réelles ou supposer, il n'a jamais ouvert la bouche pour une interview ou un témoignage. Il se tait.
Mais voilà qu'il veut exercer son métier. L'enculé si j'ose dire ! Vouloir vivre et travailler ! sans déc', on a le droit quand on sort de prison ? Certains arguent la décence : je crois qu'il la respecté, en n'essayant jamais de donner une quelconque version des faits, autre que celle rendue par la justice.
Commencer à demander une exception de vie sociale pour lui, c'est ouvrir une brèche pour tout les autres. Et pourquoi ne pas interdire à Mr Dupont de redevenir fleuriste, il pourrait rencontrer des femmes et les violer, et il faut interdire à Mr Durand de redevenir financier, il peut aussi croiser des gens et les tuer, non ?
Le principe de la peine de prison ne vaut que si on autorise le retour à une vie sociale ensuite.
Sinon, autant prendre nos précautions et rétablir la peine de mort pour les pédophiles et les tabasseurs de femmes, et les violeurs, et les assassins e vieilles dames, etc.. chacun étant libre d'amender cette liste non-exhaustive.
Je suis fière d'habiter dans un pays qui autorise la rédemption et ne condamne pas à la mort sociale C'est la vertu de la Justice que de n'être pas celle de la famille et du cœur.
Car il va de soi que si quiconque touche à mon fils, qu'il ne tombe pas entre mes mains, je pourrais le tuer. Et je remercie la Justice et le Droit de me protéger de moi-même.
La douleur des Trintignants est normal, je ressentirai la me^me, je suis mère. Mais qu'on ne vienne pas reprocher à un homme ce qu'il ne fait pas : Cantat est plus que discret.
Quant à la mort de Kristina Rady, imputer son suicide à Cantat, reviens à prêter aux"riches". Avant de le connaitre, elle avait un passé d'artiste torturé bien connu, et ils se sont bien trouvé, à se comprendre mutuellement dans leurs déchirements personnels, elle a eu uen vie mouvementée avant Cantat, pendant Cantat et après Cantat.
C'est peut-être mieux de ne pas trop s'avancer sur ce qui conduit quelqu'un au suicide, cela procède de l'intime, qui peut savoir vraiment ?

Pour Bellanger, bah, qu'il se démerde pour son poste, il est pas malheureux et il y a des causes plus urgentes à défendre. Toutefois, ramener sa condamnation de corruption sur mineur n'a rien à voir en l'occurrence.

Qui sait de quoi on doit se prémunir ? Il faut toujours se rappeler qu'on peut un jour être impliqué dans une affaire de justice, à tort ou à raison, et se féliciter de ce qu'on puisse en tourner la page si cela arrive.
Façon le Skyrock de SuperNana est mort depuis longtemps...

Sur ce pensum, je vais tenter de faire ma journée :)

Écrit par : Océane | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Pour Cantat, moi qui ait une fille, de savoir qu'il aura participé au festival d'avignon en même temps que moi, c'était impossible non aux yeux d'un père et surtout quand on sait qu'il n'a rien fait pour la sauver, c'est impardonnable

Écrit par : dominique | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai lu le post ce matin.
Je n'ai pas voulu commenter car je ne suis pas tout à fait d'accord sur Cantat.

Par contre j'approuve à 100 % le com d'Océane sur ce point, ses idées et ce qu'elle explique.

Écrit par : Angélita | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'adore le dessin final (surtout la phrase). Je serais assez d'accord avec l'analyse d'Océane en ce qui concerne B. Cantat… 
bises !

Écrit par : auntie jo | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

En même temps le bon rap français est mort le jour où skyrock s'est proclamé "premier sur le rap" non ?

Écrit par : Phileas | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec oceane aussi. Pour avoir suivie l'histoire de très près je sais qu'elle est dans le vrai.

Écrit par : ali | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Océane, bien sûr que la réinsertion ça existe, le problème dans ce cas, c'est que c'est un homme "public", ça fait une grosse différence avec un plombier. C'est simplement une question de respect envers les enfants de l'une et de l'autre et leurs familles. Perso, ça me foutrait en l'air de le voir s'amuser sur une scène pendant que je pleure encore ma fille, en l'occurrence deux filles.

Et peu importe que Kristina ait été torturée ou pas, pareil pour Marie, un seul bilan : elles sont décédées et elles étaient oh combien proches de lui. Alors arrêtons de discuter sur le pourquoi et le comment puisque nous n'y étions pas, nous ne savons que ce que la presse et les medias en ont dit. Il reste qu'un peu dignité serait bienvenue de la part du chanteur.

Écrit par : Eve | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Ah la la Cantat ! mais foutez lui la paix et laisser le bosser ! cet homicide est vraiment un accident ! un accident ! il a payé pour un accident ! merde alors ! et je trouve qu'il adopte vraiment un profil bas..... laissez le bosser quand même !!!!!

Écrit par : ckan | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Eve : il n'y a pas de différences à opérer, sinon il n'y a pas de justice. Quand tu es une mère de victime anonyme et que tu croises le type qui a fait souffrir ta gosse, tu souffre moins que le père Trintignant ? Non. Faut-il interdire au plombier de circuler sous peine de croiser sa victime ? Non. Je trouve Cantat digne au sens où il ferme complètement sa gueule sur ce sujet. Tout le monde s'exprime sur cette affaire, pour ou contre lui, sauf lui. Ne lui tenons pas rigueur de faire son métier. Et j'irais plus loin : il a des enfants lui aussi, n'a-t-il plus jamais le droit d'afficher un sourire ? D'être heureux ? De s donner une chance de passer de bons moments ? Si c'est le cas, moi je dis rétablissons la peine de mort, c'est plus simple.... Cette question du droit au bonheur n'est pas indécente, sinon la notion de Justice, de droit et de dette n'a plus de sens.

Écrit par : Océane | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis assez d'accord avec cet article, ce qui est bizarre c'est que la plupart des articles que j'ai lu sur Skyrock ne font aucune mention des condamnations precedentes de Bellanger... Il est juste presente limite comme un martyr!

En tout cas Manu bravo pour cette prise de position courageuse.

Écrit par : D | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Océane tu exagères, il n'est pas question ici de peine de mort et on ne va pas se battre pour cette affaire non plus. Imagines un instant que tu es la mère ou le père, je ne pense pas que tu réagirais pareil, sauf si tu es catholique intégriste. Personne ne lui demande d'arrêter de sourire non plus. Et que veux tu je trouve indécent qu'au départ il ait accepté d'aller à un festival où était programmé Trintignant, du coup ils n'y seront ni l'un ni l'autre. Franchement je n'ai rien contre Cantat, il fait partie ici de notre paysage artistique, mais je peux te dire que le fait qu'il remonte sur scène n'a plus à personne. N'aurais t'il pu attendre encore, composer pour les autres, etc ... ?

Et je fais pas de différence avec les plombiers, c'était une image. Le gars qui a tué 3 personnes hier sur un abribus, tu aimerais le voir se pavaner dans ton quartier si tu étais le veuf et père ?

Bon j'arrête là sur le sujet, nous avons toutes des avis différents et je respecte celui des autres, mais je ne changerai pas d'avis.

Écrit par : Eve | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Eve : j'ai précisé que je suis mère, et en tant que telle je pense que je serais capable de tuer quiconque s'attaque à mon fils, et c'est en ça que je remercie la justice de se substituer à moi. Et oui je comprends, et oui comme j'ai précisé le problème de l'enculé qui tabasse sa femme je connais d'une certaine manière, et tout cela ne m'empêche pas de me distancier. Et Cantat ne se pavane pas, je crois :)
Quant au type d'hier, j'espère qu'il paiera la prix qu'on est en droit d'attendre de ce genre d'agissements. J'espère aussi qu'il se rendra compte de l'énormité de ses actes, ce qui est moins sur...

Écrit par : Océane | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Ah le débat Cantat...des années que ça dure, et je n'ai pas changé d'avis.
D'ailleurs je partage le tien.
Que ce mec se fasse le + DISCRET possible, c'est tout ce que je lui demande!!
Il s'en est déjà pas mal sorti dans cette affaire vu sa faible peine. Alors qu'il continue à se faire oublier, et qu'il se recycle dans un métier non médiatisé...Tiens, pourquoi il ne bosserait pas dans une assoc contre la violence faite aux femmes, par ex...?

Les avis sur ce sujet étant très partagés, comme le montrait un article du Parisien dernièrement...Nous ne tomberons jamais tous d'accord, c'est sûr. (C'est un peu du 50/50 généralement.) Néanmoins, j'ai lu avec bcp d'intérêt les autres réactions de ta note . ( Chouyo et Océane, notamment qui se sont longuement exprimées. )

Écrit par : miss Julie | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Eh ben... je ne connaissais pas le clou de l'affaire Sky... ça me refroidit un peu dans mes ardeurs là!
J'estime que ce genre de crime, que ce soit un meurtre ou un détournement de mineurs sont loin de mériter une telle clémence de la part du public. c'est un manque de respect envers les victimes, toutes les victimes! (d'ailleurs là je ne suis absolument pas objective ayant connu "ça")...
alors qu'ils ferment leur clapet, et qu'ils arretent d'emmerder les braves gens!

Écrit par : Naelwynn | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Lolo : mon pauvre !!
@Chouyo : difficile question en effet. Et très jolie démonstration de ta part
@Eve : c'est aussi ce que je pense. Il pourrait continuer dans la musique sans s'exposer sur scène par exemple
@Dubuc : ah oui ? Lequel... ?
@Océane : oui à la rédemption. Non à l'exposition.
@Dominique : on ne saura jamais vraiment ce qui s'est passé ce jour là. Je pense qu'ils étaient défoncés tous les deux. Mais c'est juste une hypothèse.

Écrit par : emanu124 | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Angélita : ce qui fait que sur ce point nos avis divergent. Mais ce n'est pas grave !
@Auntie Jo : c'était bien les shadoks, non ?
@Phileas : parce qu'il y a eu du bon rap français ?
@Ali : qui peut savoir ? Je crois qu'on ne saura jamais vraiment ce qui s'est passé.
@Ckan : profil bas ? Pas tant que ça je trouve.
@D : alors que c'est loin d'en être un
@Miss Julie : c'est exact !! Je crois que le cas divisera toujours
@Naelwynn : dans le cas de Bellanger, ce serait un minimum de décence, oui...

Écrit par : emanu124 | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Cantat devrait vraiment se faire oublier, fermer sa gueule, définitivement, disparaitre ...
Quant à Bellanger, il devrait maintenant se consacrer pleinement à son harem ...

Écrit par : M1 | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Pour Cantat je rejoint complétement Océane, il a payé, son job c'est chanteur, ben il reprend son job, point final. Ceux qui ont sévèrement merdé dans cette histoire ce sont les programmateurs d'Avignon, comment ont ils pu penser un instant inviter Jean Louis Trintignant, qui jusqu'ici s'est toujours montré très digne dans sa douleur contrairement à sa femme qui a tenté d'en tirer profit au maximum et en a fait des tonnes via tous les medias possibles et imaginables, et Cantat sur un même festival ?
Certains trouvent qu'il n'a pas payé assez cher ? Je ne sais pas je ne suis pas juge, l'affaire a été instruite, jugée, ila fait sa peine de prison en bénéficiant d'une remise de peine inférieure à celle communément accordée à cause de sa célébrité justement et de la couverture médiatique lors de la première demande. Pour moi il a payé, il est resté discret, il veut reprendre une activité professionnelle, il en a le droit et sans aucun doute le besoin, de toute façon quoiqu'il fasse on viendra le faire chier j'ai l'impression. Concernant le suicide de son ex-compagne je ne connaissais pas du tout cette femme mais le suicide est un acte on ne peut plus personnel dont les causes de passage à l'acte sont très difficiles à déterminées. A ma connaissance il ne l'a pas suicidée, alors ? Que vas t on lui reprocher à ce sujet ? De l'avoir connue ? D'avoir été près d'elle à un moment et n'avoir rien vu ? Demandez à la fille d'une amie si, quand son jeune mari après lui avoir dit au-revoir, bonne journée, bisous, et allé prendre sa voiture pour partir bosser et s'est flingué avec le fusil de chasse au bout de l'allée de la maison alors qu'elle était enceinte de 7 mois, demandez lui si ça fille est responsable, fautive etc dans cet acte, si elle a vu des signes précurseurs... par contre oui elle a culpabilisé longtemps, ça a entaché ses premiers mois de relation avec son fils etc et elle a eu le soutien de son entourage pour remonter et réapprendre à vivre avec cette idée qu'elle n'a rien décelé, que personne n'a rien vu venir, elle a de la chance c'est une personne lambda elle a eu le droit de reprendre son travail et on l'a soutenue au lieu de l'enfoncer.

Le mec de skyrock ben pour moi une nana de 17 ans est certes mineure mais souvent bien plus active sexuellement qu'on ne le croit et ce n'est pas une gamine. Faut pas mélanger le type qui se fait une nana de 17 ans et le mec qui va s'occuper d'une gosse de moins de 15 ans ou pas encore nubile et surtout non consentante ou pas capable de donner son consentement.
Qu'en est il de la condamnation qu'il a reçu dans cette affaire ? Elle était consentante ? Elle voulait explorer d'autre face de la sexualité ? Le chef d'inculpation de départ et celui retenu à l'arrivé ? Et que vient faire cette histoire dans le fait qu'il ne peut plus être PDG d'une radio ou qu'il râle parce qu'il n'a pas envie d'être débarqué ? Ce sont deux choses parfaitement différentes. Après s'il n'est plus compétent pour s'occuper de la radio, s'il a détournée du fric ou je ne sais quoi y a pas de souci il faut qu'il soit poursuivi et condamné pour cette action, mais la chose jugé ben c'est fait on n'en parles plus. Si les actionnaires veulent le débarquer pour cause de ras le bol de sa tronche qu'ils se démerdent pour trouver un biais inattaquable mais jouer sur une chose déjà jugée qui visiblement n'était pas gênante pour faire ce job avant ben non, pas d'accord, s'ils l'avaient débarqué à ce sujet au moment de sa condamnation dans un accès de Skyrock radio propre oui mais deux ans après ça fait un peu réchauffé et lent à la détente.

Bon ben voilà quoi on peut pas toujours d'accord sur tout ;-)

Écrit par : Cécile - Une quadra | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Cécile, tu m'excuseras, mais je repassais voir si Manu avait répondu. Je dis tjrs ce que je pense sur la blogo ( enfin quand j'en ai le temps) et, cette phrase là, venat de toi me choque??? Je cite...

"Trintignant, qui jusqu'ici s'est toujours montré très digne dans sa douleur contrairement à sa femme qui a tenté d'en tirer profit au maximum et en a fait des tonnes via tous les medias possibles et imaginables".

Que veux tu dire par là ,concernant la mère de Marie?
"Profit de la mort de sa fille"...j'ai vraiment du mal à saisir le message que tu as voulu faire passer??

( Je précise qu'on discute... et qu'on n'est pas entrain de se mettre sur la gueule...;-)) C'est aussi ça, l'intérêt d'un blog...

Écrit par : miss Julie | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Nadine Trintignant a littéralement écumé les plateaux radio et télé, pendant toute l'affaire et ce dés avant la mort de sa fille, elle a été d'un manque de pudeur absolue, incitant systématiquement à la haine. Honnêtement Cantat c'est pas plus ma came que ça, Noir Désir y a 2-3 titres que j'aime bien le reste bof, Marie Trintignant j'avais jamais trop suivi sa carrière, j'adore Jean Louis Trintignant et j'aurais donc pu avoir plutôt un a priori favorable envers Marie dans cette histoire, mais sa mère a été tellement... je ne trouve pas de mot exact alors je dirais un truc approchant.. puante, indécente, s'exposant sans cesse et régulièrement, parlant du film non terminé comme DU film de sa carrière tant de la mère que de la fille et bon c'était vraiment pas super... bref comme si elle profitait soudainement de cette mise en lumière pour mélanger les genres...
Dans la foulée de l'affaire elle sort un livre sur sa fille et refait une fois de plus le tour des popottes avec ses paroles franchement déplacées, excessives pour faire la promo... Vraiment cela m'avait laissé une sensation de "mon film est foutu, ma carrière aussi sans doute mais je vais pas me laisser faire et il va morfler, tout en cherchant à tirer parti financier de la situation" je n'ai pas, lors des diverses interventions que j'ai vu de cette femme ressenti de peine ou de tristesse ou même de saine colère de sa part, pas de deuil que de l'arrogance et de la morgue et une sorte de jeu faux... c'est peut être une impression erronée, mais réellement elle m'a écœurée, et j'ai plaint Marie d'avoir du vivre à proximité de cette harpie et bosser avec elle. Je pouvais comprendre sa peine profonde, sa colère, mais sa façon de communiquer de façon systématiquement outrageuse m'a réellement déplu au plus haut point et dés qu'on parlait de Cantat elle était là pour attiser la haine. Qu'elle lui en veuille je le comprend et c'est normal, qu'elle attise systématiquement les plus vils instincts dés qu'elle apparait à la télé je dis non. Elle a réclamé de la dignité à Cantat, il a été 100 fois plus digne qu'elle ne l'a été.
Cantat a tout pris mais le frangin de Marie qui était avec eux il comptait pour du beurre ? Il aurai pu lui aussi appeler les secours...
Le père de Marie par contre s'est exprimé très peu, a laissé parler sa peine et sa colère, a eu des mots très durs pour Cantat mais n'en a pas fait des tonnes a su parler d'autre chose ensuite et lors de la sortie de prison de Cantat a reconnu de façon très humaine que c'était dur pour lui de le savoir en liberté mais que la justice était ainsi faite, il s'y pliait et restait ouvert à sa reprise de boulot et un éventuel contact. Bon visiblement rien n'a été fait depuis c'est d'ailleurs ce qu'il a reproché à Cantat lorsqu'il a parlé suite à Avignon et il n'avait pas prévu qu'on leur impose de passer plusieurs jours dans le même événement, je peux comprendre son refus de participer au festival, mais jamais il n'a demandé à ce que Cantat cesse de travailler ni crié à l'erreur judiciaire comme son épouse, ni utilisé cette histoire pour se (re) mettre en lumière, contrairement à son ex épouse.
Je me trompe peut être mais cela a été mon ressenti tout au long de cette affaire que j'avais suivie parce que Jean Louis Trintignant et Noir Desir (en tant que bordelaise ça interpèle)

Écrit par : Cécile - Une quadra | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@M1 : bon d'accord
@Miss Julie et Cécile : j'aime bien quand vous débattez avec vos arguments sans vous envoyer des noms d'oiseaux à la tête. C'est très agréable. Ceci dit, je campe sur mes positions, c'est mon avis et je le partage comme dirait l'autre.. Et pour Nadine T, je crois que si on avait touché à un de mes fils je ferai le plus de bruit possible partout où je peux

Écrit par : emanu124 | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Ok Cécile, merci pour tes explications. C'est tjrs intéressant d'essayer de comprendre des points de vue différents. Ceci dit, je vais avoir la même réponse que Manu, sur ce coup là. Je crois que moi aussi à sa place, j'en aurais foutu plein la tronche à Cantat, ne serait ce que pour évacuer toute la haine envers celui qui a buté ma fille.

Merci pour ces échanges à toi et à Manu. Même si l'on ne tombera pas d'accord, j'aime les blogs où il y a débat.

Écrit par : miss Julie | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.