Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2011

Prostipute, un métier d'avenir

Pour cacher ses bourdes calamiteuses et attirer quelques électeurs qui hésiteraient à voter Front National, Roselyne Bachelot, une fausse dinde et une vraie méchante pour information, propose de pénaliser les clients de prostituées.

 

Mais oui, pourquoi pas coller un legging vert à tous les rouquins pendant qu'on y est.

Quoique.

 

Clairement, je suis anti-pénalisation des prostituées et des clients. Il y a toujours des gens qui vendent leur corps contre rémunération et des gens prêts à payer pour ce type de prestation. A partir du moment que c'est entre adultes consentants...

 

Soyons lucides après quelques millénaires d’expérience, du tout libéral au tout répressif,  ça n'a strictement aucun effet, sinon de les marginaliser encore plus.

 

Trouver un boulot pas trop pénible aux filles et - éventuellement - une bonne âme consentante qui aime se déguiser en infirmière coquine gratuitement, un psy ou un cours de séduction aux mecs serait nettement plus utile.

 

Evidemment, c'est d'une banalité totale, je suis pour une totale répression par tous les moyens possibles des souteneurs et traffiquants de chair humaine. Ceci dit, tristement, il est plus facile de coller une prune à quelques putes pour remplir les caisses que de traquer les souteneurs.. Un des obstacles à cette répression est que les flics se servent souvent des souteneurs comme indics pour des délits qu'ils jugent "plus importants". Arrêter un gros trafficant de drogue, c'est plus valorisant qu'un petit mac de quartier, probablement.

 

Je précise également que si je déplore la pénalisation de la prostitution, ça ne m'empêche pas de penser que personne ne se lance de gaité de coeur dans le plus vieux métier du monde. Hors de toute morale judéo-chrétienne, se faire ramoner les entrailles à longueur de journée par des gens différents dont certains moyennement ragoutants, ce n'est pas le truc le plus fun de l'univers.

En parlant de moyennement ragoutant, je crois qu'on peut classer dans cette catégorie un acteur dont le titre de gloire est d'avoir raconté sur scène pendant des années comment il s'était fait martyriser par son metteur en scène : Philippe Caubère.

Ce monsieur a pris la plume pour raconter pourquoi il aimait tremper son biscuit dans des dames tarifaires, bien que marié et très amoureux.

Ok, qu'il préfère que d'autres dames que son épouse lui fassent des trucs zizi-panpan, et que sa femme soit d'accord, ça les regarde. 

Mais qu'il aille LE DIRE publiquement, dans un journal et que pépère soit finalement content d'avouer qu'il aime les relations tarifées et que, finalement, c'est presque normal pour un homme... C'est juste à gerber.

Mais qu'il persiste à la télé samedi soir en disant que toutes les féministes qui lui ont crié dessus (les méchantes) sont des foldingues extrémistes ... C'est à gerber ET pathétique.

Queutard et content de l'être, en fait.

Il y a quand même un truc chez les hommes qu'il faudra qu'on m'explique. Les femmes aujourd'hui sont loin d'être coincées, et il y a des tas de filles qui seraient ravies gratuitement d'enfiler une guépière en cuir et de leur tapoter le séant avec une cravache si ça peut leur faire plaisir. Pourquoi dans ce cas, à part situation de disette sexuelle, aller payer quelqu'un pour le faire ??

Un truc à voir avec l'image de maman ? 

Ou alors c'est moi qui suis bêtement bornée et foldingue extrêmiste. Ce qui expliquerais énormément de choses

Notamment que j'ai de violentes envies de scalper des gens au taille-haies.

Tiens hier, c'était à la tronçonneuse.

Je progresse.

737691402.jpg

 

 

C'est mon commentaire sur le billet de Crêpe Georgette qui avait traité du sujet avant moi (et très bien) qui a suscité cette note
 


 


Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : caubère, prostitution, bachelot | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

A l'heure actuelle, il faudrait protéger les prostituées de leurs macs plutôt que pénaliser les clients. Sinon, je pense que les hommes vont voir des prostituées parce que c'est interdit dans l'imaginaire collectif et l'éducation judeo-chrétienne. Les femmes aujourd'hui ne sont plus aussi coincées, c'est vrai, mais c'est leur femme et souvent la mère de leurs enfants, je crois qu'ils font une énorme distinction. Je ne vois pas que quel acteur tu parles ?

Écrit par : Eve | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Si j'ai bien lu Caubere, c'est payer pour l'acte qui le fait bander. Cela reduit la fille a une chatte avec qui il n'a pas besoin d'avoir un investissement autre: affectif, protecteur etc etc. Et il peut la ramoner sans rien lui devoir. C'est ce qu'il écrit en substance.
Vu que la majorité des filles sont mises sur le trottoir contre leur volonté ou parce qu'elles n'ont pas le choix, elles sont ramenées a leur rang de "chatte" a la fois par les proxénètes, la société et a chaque coup de rein des clients.
Une lutte contre la prostitution qui ne se concentrerait pas sur la chasse aux proxénètes ou la réinsertion de filles sous qualifiées étrangères souvent, cela ne servirait pas a grand chose
Sinon, pou ma part et suite a la lecture de Caubere, je suis pour la pénalisation. Ce type ne parle pendant 5 colonnes que de sa frustration potentielle de clients et de ses névroses avec maman et le sexe. Jamais il ne s'interroge sur les prostituées, il est évident que s'il tombe sur une nana de la traite il lui fera son affaire comme aux autres. Et pour ça, faut lui mettre le nez dans sa merde

Écrit par : Lisa | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Eve : ah oui, tiens je m'aperçois que je n'ai même pas cité son nom dans le feu de l'action. C'est Philippe Caubère
@Lisa : ça ne résoudra je pense pas le problème de pénaliser les clients, encore une fois. Ce sont les réseaux de traite qu'il faut traquer et pénaliser absolument. Le problème c'est que les flics se servent souvent des souteneurs comme indicateurs.

Écrit par : emanu124 | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Ok, son visage me dit vaguement quelque chose

Écrit par : Eve | 19/04/2011

Je suis contre le legging vert obligatoire pour les rouquins.

Oui, je sais, ça ne fait pas avancer le débat sur les prostitués, plus vieux métier du monde, qui payent quand même des impôts sur ce qu'elles n'ont pas le droit légal de faire, si je ne me trompe pas, c'est ça ?

Écrit par : Lalex | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'avais entendu parler de Dame Roselyne et de ses idées pas fraiches mais Caubère alors ça!
Et ce qu'on va penser de sa femme à qui il met publiquement la honte il y a pensé?
Payer une femme peut être que ça n'engage pas les sentiments non?

("trafiquant" Manu , tu nous l'as fait à l'américaine ;-))

Écrit par : pivoine | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@emanu124 quand on sort un peu de la problématique de kiki dur brimé de Caubere, la proposition comprend 29 mesures qui tentent de lutter également contre le proxénétisme et essaient d'offrir des portes de sortie aux filles de la traite en termes de réinsertion.
Mais tous les médias se focalisent uniquement sur la pénalisation du client en la prenant pour une mesure qui serait balancée comme ça alors qu'elle est placée dans un contexte global de lutte contre l'esclavage sexuel. En lisant toutes les mesures, j'ai trouvé que la lutte également contre la "demande" de pute était logique et saine.

Écrit par : Lisa | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@emanu124 quand on sort un peu de la problématique de kiki dur brimé de Caubere, la proposition comprend 29 mesures qui tentent de lutter également contre le proxénétisme et essaient d'offrir des portes de sortie aux filles de la traite en termes de réinsertion.
Mais tous les médias se focalisent uniquement sur la pénalisation du client en la prenant pour une mesure qui serait balancée comme ça alors qu'elle est placée dans un contexte global de lutte contre l'esclavage sexuel. En lisant toutes les mesures, j'ai trouvé que la lutte également contre la "demande" de pute était logique et saine.

Écrit par : Lisa | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

merci :)

sinon d'après ce que j'ai compris la mesure ne passerait pas avant 2012. en 2012, s'ils gagnent, ils auront autre chose à faire et si c'est le gauche, pareil.
donc à part surpayer des gens pour un rapport qui restera dans un tiroir...


moi ce que je trouve génial c'est qu'il est considéré normal dans la sexualité masculine d'avoir tant de besoins qu'il faille payer pour. nous ma foi... on se la met derriere l'oreille (enfin si je puis dire).

Écrit par : valerie | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Y a tout simplement des mecs qui n'ont pas envie de se casser le cul à passer par la phase drague etc, qui n'ont pas envie de se lancer dans une pseudo-relation et tout ce qui va avec (comment être sûr que la grognasse que tu récupères est partante vraiment pour un coup d'une nuit et va pas te coller aux basques) et préfèrent payer de temps en temps pour se vider les couilles et changer de la traditionnelle branlette. Y a des choses qu'ils ne peuvent pas se faire tout seuls.

Ce qui ne veut pas dire que je sois pour non plus.

A part ça, une fois que les prostiputes auront plus de taf, ils comptent sur Paul pour leur en retrouver ? Vont en faire quoi, des nanas ? Parce que ça va sacrément remonter les stats du chômage c't'histoire.
Bon d'accord, c'est pas drôle.

Écrit par : Memy | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis assez d'accord avec ce que dit Eve. Les prostituées ont besoin d'être protégées, pas pénalisées. De toute façon il y en aura... c'est pas un truc qu'on éradiquera facilement. En revanche, en légalisant, on diminuera le risque de prostituées qui se font tabasser, ou qui risquent de transmettre je ne sais quelles MST... mais bon, c'est le genre de trucs que tu te fais taper dessus si tu le dis tout haut.
En revanche si un beau mec veut que je mette une guêpière en cuir je suis partante!

Écrit par : Un célibat au goût de Nutella | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Etes-vous sûre que c'est le plus vieux métier du monde ? Personnellement je verrais plutôt sage-femme le plus vieux métier du monde.

Écrit par : nimoher | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Lalex : grosso modo oui. La prostitution est autorisée. C'est le racolage actif qui est interdit....
@Pivoine : oups !! je crois que l'esprit d'Afida Turner est rentré au dedans de moi....
@Lisa : ah merci de cet éclairage différent... Mais je reste sur le fait que pénaliser les clients n'est pas une solution
@Valérie : ben non y'a des putes masculins aussi. Et puis nous on a des sex toys très performants maintenant !!
@Memy : boh si, dis comme ça, je trouve que c'est drôle !
@Un célibat : tu veux passer une annonce, c'est ça ???
@Nimoher : malgré mon âge avancé, je n'étais pas là aux origines. Et c'est ainsi qu'on qualifie cette occupation depuis lurette !

Écrit par : emanu124 | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

bon ben bon courage hein, parceque moi je crois que je vais fermer les coms chez moi

Écrit par : olympe | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Etre Péripatéticienne n'est jamais un choix ou bien très rarement, et l’appellation fille de joie est à mon sens teintée d'une douce ironie ...Les prostituées ne sont plus ces filles des rues qui trouvaient un moyen de subsides maintenant les gamines sont enlevées directement dans les classes d'écoles, mises dans des zones dites "d'abattages" Certes cela existait aussi avant...il suffit de revoir la Chamade...
De nos jours c'est une traite de l'humain qui est devenu quasi industriel...
Maintenant madame Bachelot oublie que les clients ne sont pas tous des bons pères de famille qui vont tremper leur biscuit en le criant haut et fort dans un journal..Et que grand nombres de délinquants y voient une façon de libérer leurs "tensions" sans toucher aux "honnêtes femmes " que nous sommes...( si, si vertueuses, des vraies rosières...)
Qu'avons nous a offrir en échange d'une pénalisation..rien...Si l'état prenait en charge les maisons closes, faisant de ces dames une utilité publique, leur permettant au passage de , non seulement payer leurs impôts, mais aussi avoir enfin la sécu et la retraite...Et enrayer ainsi le trafic et rendant cette profession plus sereine...
Saviez vous que ces dames n'avaient pas le droit d'avoir leurs enfants avec elles, elles ne travaillent pas chez elles pour la plupart..Et pourtant on préférait retirer les enfants et les mettre en foyer ou en familles dites d’accueil...
Il serait temps de rendre à ses femmes leur dignité et si elles veulent exercer qu'elles le fassent comme toute autre profession le fait...déclaration et tout le toutim

Écrit par : sublime | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'ai aucune envie qu'une partie même infime de la population féminine soit sacrifiée (puisque très peu sont volontaires) aux pulsions des hommes, d'autant plus s'ils sont voyous et violents, pour me protéger, moi, soit disant "honnête" femme.
Quelle horreur de dire ça, quel manque de solidarité. C'est bien le problème de nos sociétés et pourquoi nos acquis de femmes sont encore à leurs balbutiements.
Les hommes n'ont aucun mal à se fédérer pour nous nier des places de responsabilités dans l'entreprise, des salaires équivalents aux leurs (puisque les directions sont occupées par eux, c'est eux qui décident des salaires), ou encore hurler en meute pour qu'on leur laisse à disposition une chair féminine bon marché pour aller se vider de leur trop plein de sperme.
Nous les femmes en revanche, nous sommes incapables de nous montrer solidaires les uns des autres.
Si nous nous mettions chacune d'entre nous dans la peau d'une prostituée une journée, à raison de 15 pénétrations par jour, nous n'aurions enfin plus d'atermoiements pour notre position sur cette "activité"
Si les "honnêtes femmes" ne supporteraient pas de faire ce métier, qu'elles soient cohérentes et prônent toutes l'abolition, couplée à une aide à la réinsertion de ces femmes, souvent immigrées, sans diplôme et sans papiers, mises sur le trottoir de force.
Jamais je ne voudrais être prostituée, je me battrai donc toujours pour qu'aucune femme ne le soit.

Écrit par : Ophélie | 19/04/2011

15 !!! cocotte à ce tarif là tu va pas remplir ton quota !;-) si tu n'a pas compris le sens d"honnêtes femmes" c'est pas ma faute...Et solidaire de quoi ! tu y va toi prendre une de ses nanas dans la rue la ramène chez toi lui donne le gite et le couvert ?
Tu ne sais pas ce qui amène certaines à faire ce boulot, c'est souvent le seul signe de reconnaissance qu'elles ont...Tu les juges !
Moi je les remercient d'être là, toi as tu seulement pris le temps de leur parler un jour dans ta vie ?
Je peux que malheureusement dire que je connais trop bien leurs conditions et c'est comme pour tout, si elles ne veulent pas en sortir elles en sortiront pas...Toi et moi on n'y peux rien juste hurler pour que cela soit légaliser et non s'insurger en jouant la grande dame des bonnes œuvres de la charité ;-) La réinsertion la plupart n'en veulent pas mets toi çà dans le crane c'est lamentable c'est déplorable mais c'est ainsi...
N'oublie pas que tu touche à l'humain et à leur vécu et comme on peut s'insurger contre le sort des femmes battues et bien elles retournent trop souvent vers leur tortionnaires...

Écrit par : sublime | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas la possibilité dans mon univers de fréquenter directement des prostituées mais pour me faire un avis sur cette proposition de pénalisation, je suis quand même renseignée sur les différents corps représentatifs. Le strass dit qu'ils ne veulent pas être réinsérés, c'est vrai. Cependant, le strass en 2009, c'est 100 à 200 adhérents et on estime qu'il y a 20 000 prostituées en France. Qu'est ce qui te fait dire que la majorité d'entre elles ne veulent pas être réinsérées? Moi je crois surtout au vu de ces chiffres que la majorité d'entre elles n'a même pas le droit d'ouvrir sa gueule hormis pour sucer.
Je suis contre la légalisation qui "cautionnerait" étatiquement l'esclavage sexuel sans compter que dans les pays où elle a été mis en place, cela n'a même pas diminué la part de prostitution clandestine et forcée.
Je n'ai pas la possibilité matérielle d'en prendre une chez moi pour l'héberger mais je n'ai pas non plus la possibilité de prendre un SDF ou un enfant battu. Est ce que du coup le SDF et l'enfant battu ne doivent pas non plus être protégé par l'état? Est ce que cela ne m'autorise pas à dire ce que je pense? Depuis quand la souffrance de certaines couches de la société ne devrait être soulagée que par les bonnes volontés individuelles et charitables et pas par des mesures de grandes échelles du gouvernement? Jusqu'à preuve du contraire, c'est l'état qui a les moyens financiers et les structures pour cela.
Tu parles des femmes battues : on met leurs hommes violents en prison
Si on parle du viol, les hommes qui le commettent sont poursuivis par la justice.
Pourquoi là, sous prétexte que cette pénétration est tarifée, quand on sait que la proportion majoritaire de ces femmes ne fait pas cette activité par choix, on devrait considérer que cette fois, il n'y a pas "viol".
Et ce n'est pas elle que je juge, ce sont les proxénètes et les clients.

Écrit par : Ophélie | 19/04/2011

"Les hommes n'ont aucun mal à se fédérer pour nous nier des places de responsabilités dans l'entreprise, des salaires équivalents aux leurs (puisque les directions sont occupées par eux, c'est eux qui décident des salaires)"
Je dirige ma boite avec 5 mecs dans mon staff tu vois c'est çà ce bouger pour faire évoluer les choses...:-)

Écrit par : sublime | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je te félicite pour ton cas personnel. Mais cela n'enlève rien à la situation de la majorité des femmes en entreprise. Parce que tu ne vis pas cette situation, ne considère pas qu'il n'y a plus rien à faire pour les autres.

Écrit par : Ophélie | 19/04/2011

C'est çà le souci c'est de voir qu'à travers des rapports et des reportages...Tu les juges oui car certaines ne voit pas autrement leur vie et c'est ainsi ...
Les mecs envoyés en prison payent moins cher pour avoir tabasser femmes et enfants que pour le vol d'une bagnole...
Le viol d'enfant idem et l'inceste n'est pas reconnu si c'est ton père ou ton frère de sang sauf cas de torture...PAr contre beau père ou beau frère oui ???....

Comme tu dit tu fréquente pas ce milieu alors n'en parle pas de façon indigné..mais tente d'avoir un truc différent et va leur parler, laisse tomber tes "idées préconçues " de ce que peux être leur taff et va les voir il y a des associations qui sont là en maraude tu pourra ainsi découvrir ce qu'il en ai vraiment...Désolée pour toi si tu n'as jamais ouvert ta porte à un sdf...Heureuse pour toi si tu n'a jamais eu mettre des parents face à un tribunal pour espérer sauver leur enfant ( qui doit encore m'en vouloir bien plus que des brulures de cigarettes que lui infligeaient ses tendres parents)
Les Eros center en Allemagne sont très bien gérés, ce n'est pas le paradis nous sommes bien d'accord, mais tout y légalement géré et les filles ont un réel suivi médical ...le truc con hein mais bon ...Cela pourrait avoir de l'importance pour elles...
Les filles qui ont un proxo tu les fera pas décrochées sauf si il leur fait une crasse qu'elles ne digèreront pas...tu sais quand une copine te dit mais je l'aiiiimmmmeeee ... ben tu te retrouve face à la même chose.
Les rapaces qui sont autour les ont soit fracassées pour les anéantir, soit manipulées. Toi tu raisonne avec ta pleine conscience, tu leur trace un avenir selon ta générosité mais elles ne verront pas cela ainsi :-)

Et concernant l'entreprise c'est pas en attendant que les choses bougent,c 'est en ce bougeant le cul et crois moi il y a encore des représentants qui me prennent pour la secrétaire....;-) et qui perdent un contrat ;-)

Écrit par : sublime | 19/04/2011

Le taille-haie, euh, manuel ou électrique ? Rapport au fantasme sous-jacent, style décroissant ou nucléaire ?

Vi, je sors.....

Écrit par : Manureva | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

c'est vraiment vraiment cool :) Merci pour l'info

Écrit par : tadalafil | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@sublime Merci de ton point de vue. Si je n'ai pas accueilli de SDF, j'ai quand même eu des actes de générosité et de solidarité dans ma vie, qui font que je ne m'estime pas complètement débile et handicapée par rapport à la souffrance des autres ou complètement déconnectée de la réalité du monde. Je ne vois pas la vie qu'au travers de "rapports".
Tu as pris l'exemple de la femme battue qui revient vers son homme malgré tout. Je trouvais cet exemple très bien choisi. En mon âme et conscience, je ne pourrai pas dire à cette fille, "c'est ton choix, je t'accompagne jusqu'à sa porte mais compte sur moi, pour t'appliquer les compresses sur les bleus". J'essaierai de lui ouvrir les yeux sur sa condition, sur ce qu'elle a d'"anormal" ou en tout cas sur le fait qu'il existe des situations "autres" où elle n'a pas à être frappée. Que c'est possible. Si on se dit que ce sont des parcours de vie en rupture qui font que ces femmes estiment que la prostitution c'est la seule chose qu'elles puissent faire, moi je crois, et cela n'est que mon avis, mais je n'en démordrai pas ;), qu'il faut les accompagner pour qu'elle s'invente un autre parcours de vie, qu'il est possible pour elle. Il y a aussi des associations qui les accompagnent pour ça, et tu vois, si je dois m’enrôler dans une, c'est plutôt vers celle là que j'irai.
Je ne peux pas me dire que c'est "normal" pour une femme de se faire pénétrer 15-20-30 fois par jour, sans désir, pendant des années, tout ça parce qu'elle se dit qu'elle ne peut rien faire d'autre. Tu comprendras que je n'approuve donc pas la légalisation (et je t'assure qu'effectivement en allemagne depuis la legalisation, la prostitution a augmenté).
Quant au sujet plus léger de notre propre situation dans l'entreprise, je travaille depuis toujours, j'ai fait des études, je réclame une meilleure condition, ne t'inquiètes pas que je ne reste pas assise sur mes fesses en attendant que le saint esprit améliore ma situation. Cependant, il est vrai qu'en moyenne, nous touchons toujours 20% de salaire de moins que les hommes, c'est un fait.

Écrit par : Ophelie | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Le truc positif qu'il y a dans tout cet échange c'est que nous avons une vision différente tout en voulant faire que quelque chose bouge pour ces femmes...Toi et moi nous ne pouvons qu'apporter une goutte d'eau dans cet océan..elle est la notre et ne part que de notre bonne intention, notre bonne volonté s...
Cependant si nous voulions faire un mouvement pour ces femmes je crains que pas grand monde vienne défendre ses "dames" dans la rue...
Bon en tout les cas on aura refait le monde ce soir lol manque plus que le pastaga
Manu tu as du contenu pour les moteurs de recherches là sur ce coup ;-)

Écrit par : sublime | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Ophélie et Sublime : faites comme chez vous, hein, je vais chercher le thé et les gâteaux !
@Manureva : voilà !

Écrit par : emanu124 | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

vi, je sors, mais pas avant de dire merci à la dame, j'ai reçu la nappe, l'est très belle, et je la remercie encore une fois. Youpee.

Écrit par : Manureva | 19/04/2011

@sublime Je suis d'accord : il n'y aurait pas grand monde dans la rue pour ces femmes.

Il n'y a qu'à voir ce qui se passe au sujet de ce rapport présenté il y a quelques jours. On ne parle que de la mesure de pénalisation du client (parce qu'elle touche au final dans les faits ou par empathie, tous les hommes) et les 29 autres mesures qui évoquent justement la réinsertion de ces filles, ou la lutte plus concrète contre l'esclavage sexuel, personne n'en parle.

J'en peux plus de voir Caubere être invité chez Libé, Europe1 ou encore dans "on n'est pas couché" pour nous ressasser sa complainte d'homme persécuté (depuis "on n'est pas couché" et la redite de son discours de Libé, avec amalgame sur Cantat, Polanski et sa mère et puis le théâtre c'est de la prostitution et le féminisme c'était mieux avant et vas y que tout ce mélange et qu'on sait même plus de quoi il parle, je ne sais même plus ce qu'il revendique...)

Mais bon, Oui, effectivement, on aura un peu refait le monde ;)

Écrit par : Ophelie | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Donc Morano et Pécresse ne pourront plus faire du racolage à l'ump?

Écrit par : M1 | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Manureva : je t'en prie !!
@Ophelie : mais c'est ça qui est bien !!
@M1 : ben non...

Écrit par : emanu124 | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

du thé et des petits gâteaux !!! Tu nous prends pour des dames patronnesses ! Fais péter les "cahuètes" et un truc de 10 ans d'âge minimum ...Fût de chêne uniquement....
du thé et des petits gâteaux pffuuuttt LOL

Écrit par : sublime | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas lu tout le projet de loi donc je vais m'abstenir de commenter sans vraiment savoir... par contre je peux dire que malgré le fait que beaucoup de gens m'aient dit que Caubère c'était incroyable sur scène etc... je n'ai jamais pu me résoudre à le voir ne serait-ce que deux minutes à la télé, je j'ai jamais aimé sans connaître ce que tu racontes, un signe sûrement!

Écrit par : Carole Nipette | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai vu l'intervention de Caubère à la télé et j'ai été vachement choquée ! Je me suis dit qu'il était borné : il se tape sans doute des call-girls indépendantes et très chères. Que l'on fasse usage de son corps, pourquoi pas, il est à nous. Mais le problème, c'est que l'immense majorité des prostituées sont contraintes, forcées, voire droguées, battues... et ça c'est inadmissible et répugnant.
Légaliser ou pas... j'en sais rien. On dit parfois que les maisons closes avaient du bon (si les filles sont hyper bien traitées et payées) parce qu'il y a de pauvres messieurs, moches, ou difformes, dont personne ne veut, et que ces femmes ont un rôle social.
Pas facile, comme sujet. Et il n'y aura jamais de solution, je pense. Ne serait-ce que par sa force physique, l'homme exercera toujours un pouvoir sur la femme. Alors celui qui a un grain de sable à la place du cerveau ne se posera jamais de question sur le bien-être de la personne en face.

Écrit par : Chonchon | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

@Sublime : ivrogne
@Carole : moi j'ai vu quelques extraits de ses pièces à la télé. Avant cette histoire j'avais déjà un peu de mal avec son jeu et ses histoires.
@Chonchon : toujours ? Non. Il y a eu des société matriarcales. Le mythe de Lilith en est une trace.

Écrit par : emanu124 | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

Il serait bon que les administrateurs de vérifier fréquemment commentaires

Écrit par : Rosa n Dalina | 24/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.