Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2011

La question qui tue

 

Les hommes, c'est pas pareil.

 

Prenez un sujet au hasard : le meuri.

Alors que nous avons passé le week-end entier à nous regarder dans le blanc des yeux, le meuri choisit invariablement le lundi matin 8.31, alors que j'ai mon sac sur le bras, la main sur la poignée de la porte et un pied déjà en dehors de l'appartement, pour aborder un sujet de fond.

Au choix :

  • Se marier, 
  • Faire un gosse, 
  • Vendre un gosse sur Ebay, 
  • Deshériter ma mère, 
  • L'étude comparative des PIB's du Kazakhstan et du Zimbabwé, 
  • Acheter un aspirateur Philips ou Electrolux, 
  • Partir en Nouvelle-Zélande pour changer de vie, 
  • Qu'est-ce qu'on mange ce soir ? 
  • Je ne supporte plus ton chat, 
  • Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ? (moi je n'ai pas changé d'adresse)

 

C'est là que, stressée par l'heure, l'idée de la reprise et de ne pas jeter mon sac au lieu de la poubelle que je tiens fermement de la main gauche que je lui hurle dessus "mais tu pouvais pas m'en parler AVANT ????"

Oui, pourquoi ? Alors que j'ai été là, tout le week-end, sous son nez, tranquille, sage et prête à recevoir la parole divine, pourquoi attend-t-il le DERNIER moment pour aborder les sujets importants. Au risque de se faire envoyer paître sauvagement.

Pour avoir le plaisir de me dire "on ne peut jamais parler AVEC TOI" ?

Un truc psychanalytique avec sa mère ?

La procrastination ?

Pire (je n'ose envisager la chose) : lui faudrait-il un week-end complet pour que ses synapses se connectent ? En un mot serait-il mou du bulbe ?

Je n'ai aucune réponse à cette question. Ce point restera donc un mystère complet dans mon existence. D'autant que semaine après semaine, malgré mes hurlements hystériques, le meuri persiste à me parler de ses problèmes existentiels à 8.31 h le matin au moment où je m'apprête à franchir le seuil du domicile conjugal (et conjugué)

 

Et qu'apparemment, après sondage exprès, parler de choses importantes dans des moments totalement biscornus est une spécialité typiquement masculine.

 

N'empêche, c'est assez pénible. Nous les femmes nous réservons les questions importantes à des moments importants : en voiture quitte à créer un carambolage, quand l'homme bricole, pour qu'il se plante la perçeuse dans la main, à travers la porte des toilettes ou, mieux, pendant qu'il regarde son match de foot. 

Ainsi nous sommes certaines qu'il répondre "oui, oui, mais oui, fais comme tu veux" à "ça ne t'embête pas si je m'achète un solitaire 12 pions, bien sur ?"

 

A propos de sondage : et vous, la question qui tue, c'est quand ?

 

Et aujourd'hui, retrouvez une autre illustration de la question qui tue chez Dom !

 

images?q=tbn:ANd9GcQZN45GMKfVH8Mug7skfuin1iBTvDS96WFVMtQ1iQ3_Tx6DHsec

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Eh eh, célibataire, je n'ai pas à affronter ça ;-)
Pas mal quand même le coup du 8h31... !

Écrit par : Lili | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

écoute je ne veux pas me désolidariser à tout prix ou te faire croire que je vis avec l'homme parfait mais le mien ne fait pas ça )

Écrit par : chocoladdict | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

Mouhahah "je ne supporte plus ton chat"!!! On dirait moi avec mon homme :-)
ici ça peut arriver à tout moment la question qui tue, souvent en fin de repas ou avant le dessert!

Écrit par : Carole Nipette | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

@Lili : à une minute près, c'est à peu près ça...
@Chocoladdict : OH MON DIEU, il faut que tu consultes, et rapidement...
@Carole : ah voilà, donc vous c'est en fin de repas, en pleine digestion..

Écrit par : emanu124 | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

huhuhuhu!!! le mien est plus ou moins pareil! il me parle de trucs important quand j'ai l'un des nains dans les bras, hurlant de fièvre et que je dois l'emmener au doc/aller au taf/déposer le grand a la crèche...

Bref, je crois que je vais le bruler vif, ou l'enterrer a coups de pelle sous la terrasse! XD

Écrit par : Naelwynn | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

Je sais pas trop si c'est mieux, mais le mien ne pose pas de question du tout. Il fait et attend que j'gueule (ou pas)

Écrit par : Borabohneur | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

Tu l'as donnée, la réponse !

"Ainsi nous sommes certaines qu'il répondre "oui, oui, mais oui, fais comme tu veux" "

Écrit par : Memy | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

faut avouer que nous aussi, on sait QUAND poser la question qui tue, t'as bien fait de le souligner (tiens, justement, j'avais envie d'un nouveau Dreyffus, hin hin hin)

Écrit par : Dom | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

Pour le moment je ne me pose plus la question, pas de mec sous la main ^^

Écrit par : Emilie | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

Il est taquin le meuri... L'ex aimait bien me réveiller à 3 heures du matin pour ses questions existentielles (genre : il est repassé la chemise bleu porte-bonheur, y a une présentation avec les suisses à 9h...)
9a rapporte la vente de gosses sur Ebay ? Je vendrais bien ceux des voisins.

Écrit par : Océane | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

@Naelwynn : enterre-le. Ca fera pousser les thuyas
@BoraBonheur : hiiiiiinnnnn mais il est pas normal cet homme
@Memy : oui, c'est pas faux
@Dom : attend la prochaine coupe d'europe de foot, et hop !
@Emilie : bon ok. Mais les mères font souvent ça aussi...
@Océane : non pas trop. Les gens n'en veulent plus des gosses, ça coûte trop cher

Écrit par : emanu124 | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

le mien il pose pas trop de questions
ou si ...ils en posent particulièrement quand je suis sur le pc et lui affalé sur le canapé en attendant patiemment son tour sur l ordi. mais je pense que c est une technique.
Alors qu es ce que tu fais poru les vacances ?je serais je pense un peu en avance ..

Écrit par : bergie | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

Moi il attends le moment voluptueux ou je m'endors. Pas une minute avant, non non. LE moment délicieux où je me laisse gentiment glisser... Et PAF ! "il faut qu'on s'occupe de la lettre de licenciement de nounou !" -heu là ? Maintenant ? "toute façon tu t'en fous de tout toi. Il y a des délais pour faire les choses..."
Non mais hé !!!

Écrit par : Chocolat | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

@Bergie : je ne sais pas encore. On fait de plus en plus au dernier moment !
@Chocolat : ah et bien comme Dom !! Son mari fait pareil ..

Écrit par : emanu124 | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

comme je le disais de l'autre côté je me la pose souvent mais je n'arrive jamais à me répondre :-)

Écrit par : Phileas | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

ha mais je vois bien de quoi tu parles !! Je suis cernée de mâles (heu dis comme ça on croirait que je suis la reine des abeilles !).Mes gnomes mâles donc ,sont très forts pour la question qui tue au moment qui tue

Écrit par : Poulette Dodue | 23/05/2011

Répondre à ce commentaire

ben nous on est encore aux débuts magiques qui suivent la rencontre...

c'est sans doute pour ça qu'il fait la vaisselle et pose les questions exsitentielles au bon moment.

;-)

BM

Écrit par : Beautymist | 24/05/2011

Répondre à ce commentaire

@Phileas : oui, voilà. On va prendre son petit cachet et on va faire un gros dodo...
@Poulette : hélas !!
@BM : pourvou que cha douuure

Écrit par : emanu124 | 24/05/2011

Répondre à ce commentaire

Il aurait tendance à parler de sujet qui fâche, quand je suis de super bonne humeur !
Comme si ça le faisait chier, que je sois de bonne humeur !
Comme si il adorait qu'on s'engueule !
Je me pose des questions à cause de toi !

Écrit par : Fr@mboize | 28/05/2011

Répondre à ce commentaire

Tu peux. C'est suspect

Écrit par : emanu124 | 28/05/2011

Les commentaires sont fermés.