Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2011

Ma vie est un sketch - juste pour rire

Vous ai-je déjà narré comment j'ai rencontré le meuri...personnage récurrent du blog, et accessoirement de ma vie qui vous fait régulièrement désopiler à coups de joggings roumains, chaussettes dans les claquettes et notions de la technologie moderne qui se sont arrêtées au magnétoscope et au walkman ?

Je ne crois pas. Pourtant l'histoire vaut son pesant de macarons.

 

Il y a donc quelques décennies, il y a un an, il y a un siècle, il y une éternité, on iraaaaaa où tu voudras, …. Jeune salariée je passe, comme toute personne débutant dans le monde professionnel, une longue période sans congés.

Mon voeu le plus cher est de me carapater faire le bulot sur une plage exotique et palmifère dès mes droits aux congés ouverts.

 

Début juin très précisément. Ce qui après sondage express, n'emballe personne dans mon entourage copinesque, scotché de façon tout à fait conservatrice à la période 14 juillet-15 août.

 

Tiens mes copains aussi étaient conservateurs, je ne les ai pas conservés du coup.

Dépitée, je me demande ce que je pourrais bien faire toute seule. Et que je me décide à pousser la porte du club med'.

 

Le club med' vintage des village de cases, sanitaires collectifs, GO en paréos hawaiens et colliers de boules pour payer les conso, avec youpi-lala, coquillages et crustacés, amours et jeux apéritif. Celui d'une époque où on pouvait encore fumer en public, bronzer au monoï, manger des trucs gras et comparer les performances des GO sans protection.

Un genre de paradis perdu.

 

Arrivée à destination, Djerba pour être précise, un fringant GO traîne mes deux valises et trois sacs (je voyageais léger et me changeais pas plus de 4 ou 5 fois par jour à l'époque) jusqu'à ma case … Portant le doux nom de Bigorneau. Je n'invente rien.

Et me jette à l'intérieur avec mon paquetage en me lançant un regard noir. Traînez une pipelette et 45 kilos de bagages à travers une plage et vous serez tout à fait disposé à massacrer la première licorne rose qui passe à votre portée.

Je me relève, pose les yeux par terre et découvre l'autre lit de la case occupé. Normal. A l'époque, on casait les célibataires en chambre double de façon aléatoire.

 

Ce qui était était moins normal c'est que ces affaires étaient plutôt du style chaussures taille 43/44, slip à poche, rasoir et tee-shirt « j'aime la Corse » taille L.

Ne manquait plus que le bob Ricard.

 

Je me dis «quand même, ils poussent le bouchon un peu loin, de vouloir Gentiment m'Organiser mes loisirs amoureux »

Mais bon, je vaque à mes occupations. De rencontres sympathiques, en apéro, en sieste, en apéro, en sieste, en rencontres sympathiques, l'heure passe et je me décide à retourner à ma case Bigornesque pour rassembler mes affaires avant d'aller souffler dans le cornet du Chef de Village pour qu'on me change de logis.

 

C'est a cet instant la porte de la case s'ouvre et que dans l'encadrement, nimbé d'un rayon de soleil apparait, au ralenti, triomphant le meuri dans toute sa … Enfin ses... Enfin son... Enfin bref j'ai vu un gusse arriver en maillot de bain, avec ray ban aviator sur le nez, chaussons de planche à voile au pied et... ultime détail qui tue, WITH le paquet de clopes coincé dans le maillot.

 

C'est à cet instant précis que j'entends dans ma tête une musique du genre chevauchée des Walkyries, ou Top Gun, je ne sais plus. Que mon usine à phéromones se met à tourner à plein rendement en libérant des effluves reproductrices à quinze kilomètres à la ronde et que mon cerveau reptilien se met à hurler « OK, toi, le gars tu bouges plus, tu restes à côté de moi, je t'épouses et j'éclate la première meuf qui te fait du gringue »

 

Evidemment, je n'ai jamais demandé à changer de case.

Le meuri m'a révelé quelques temps après que passé un instant de surprise en voyant des robes et du maquillage en passant en mon absence dans la case, il n'avait pas fait lui non plus de grosses démarches pour signaler l'erreur de logement.

 

Il attendait en fait de voir ce que le sort lui avait livré comme paquet surprise.

En cas de sosie de Miqueline il aurait protesté vigoureusement. Dans le cas contraire... Le meuri est pragmatique dirons-nous.

 

Vous aimez les sketches sur la vie de couple ?? Ca tombe bien, cette année, le festival « Juste pour rire » sera une série de spectacle « JUST FOR LOVE » les 22, 23 et 24 septembre au Zenith de Paris.

Artistes programmés : ARTHUR, Anne ROUMANOFF, Stéphane ROUSSEAU,Jérôme COMMANDEUR, Élisabeth BUFFET, Max BOUBLIL, Rachid BADOURI, Ary ABITTAN, VERINO, Claudia TAGBO, Amelle CHAHBI, Baptiste LECAPLAIN, Martin MATTE, NOOM... et de nombreuses surprises !

Un événement CanalSat en partenariat avec Comédie, présidé par ARTHUR.

Dans ce contexte, le festival a créé un partenariat avec le site Vie de Merde  et une page dédiée  où les internautes pourront participer à un jeu-concours participatif : poster leur « VDM » sur leur couple jusqu’au 20 septembre.

Les meilleures seront reprises par Arthur dans son spectacle.

A gagner : un séjour pour 2 au CANADA et des abonnements à CANALSAT.

Certaines VDM du jeu-concours seront également présentées par les animateurs de Rire et Chansons.

Retrouvez CanalSat sur Facebook :  http://www.facebook.com/canalsat

justforlove_carousel.jpg

Partenariat sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

mdr j'étouffe de rire, très marrante l'histoire, et ta manière aussi, je suis de Tunis, je suis aller à Djerba troi ou quatre fois toujours pour une nuit et une surprise épatante, c'est l'ile des rêves en qqe sorte! j'aime bien cette note, je me baladerai dans tes pensées volontiers, passes prendre le thé sur mon blog ;)))

Écrit par : cybelle | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

T'as épousé Popeye (T. Lhermitte) en fait.

Écrit par : Angie | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Lol moi aussi j'ai pensé à Popeye !
J'adooooooooooooooooooore cette histoire !!

Écrit par : Lili | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Superbe histoire.
Comme quoi les rencontres....
A moins que tu n'aies tout inventé ????

Écrit par : Angélita | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Et vous avez vérifié la compatibilité au bout de combien de temps ? Pas le 1er soir j'espère, une jeune fille de bonne famille même collée dans la case de Popeye ne fait rien le 1er soir.

Mais cependant je note que désormais le club Med tu veux plus... tu leur en veux (peut être inconsciemment) ou tu veux pas prendre le risque de devoir changer le Meuri après une bonne carrière de bons et loyaux services ?

Dire que maintenant ça ne risquerai plus d'arriver, ce genre d'erreur c'est hurlement de vierge effarouchée immédiat et contact direct entre les avocats des diverses parties.

Écrit par : Cécile - Une quadra | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

on se croirait dans le film les Bronzés! j'ai adoré l'histoire!!! a mourir de rire!

Tu devrais faire un film sur ta vie, ça vaudrait son pesant de licornes mortes en offrande!!! huHu

Écrit par : Naelwynn | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

@cybelle : fais comme chez toi
@angie : en fait ? Oui.
@lili : muhuhuhuhu
@angelita : tout est rigoureusement vrai !
@Cécile : crois-tu ?
@naelwynn : j'attends les propositions !

Écrit par : Emanu124 | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Je comprends mieux ton amour immodéré du club ! :-)
perso, ma rencontre avec l'ex-madame intègre boite de nuit, intoxication alimentaire, évanouissement, mini jupe, culotte perdue, et oubli de ma personne
(oui je sais ça fait rêver dit comme ça...)
Je vous raconterai ça un jour si vous êtes gentils

Écrit par : Phileas | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

J'aime toujours les histoires de rencontre! :-D

Écrit par : ennA | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Haha, j'ai le même genre en stock, mais ça n'aura débouché que sur des galipettes (ce qui est toujours ça de pris !!). Le Club m'aide, quoi (arf arf)

Écrit par : Nekkonezumi | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

@Phileas : tu dois raconter maintenant. Tu en dis trop ou pas assez...
@ennA : c'est vrai que c'est souvent drôle
@Nekkonezumi : boh c'est vrai que le club débouchait plus sur des galipettes que sur du durable... Mais ça arrivait quand même, la preuve

Écrit par : emanu124 | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

un paradis perdu, je veux bien te croire ! :)
J'adore ton histoire Manu, c'est génial cette rencontre. Cet article va rester dans mon top de chez toi !

Écrit par : Carole Nipette | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

C'est trop mignon !!

Écrit par : emanu124 | 01/09/2011

Le paquet dans le maillot so sexy !!! (je parles des clopes bien sur !)

Écrit par : Poulette Dodue | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Je pleure devant Masterchef, je pleure devant Toy Story et v'la que je pleure chez Manu maintenant. Mais elle est formidable cette rencontre. Comme quoi, la vie a plus d'imagination que nous. Je ne sais plus de qui c'est mais c'est tellement vrai.

Écrit par : isa-monblogdemaman | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

Ca commençait bien, c'était drôle, bien écrit, bien amené, un peu de suspens, un peu de nostalgie d'autant que j'ai quelques souvenirs émus de cette période là .... mais se prendre sans avertissement, au moment où on s'y attend le moins et où on commence à être bien détendu, Arthur et Anne Roumanoff en pleine face, non, désolé, c'est au dessus de mes forces.... Quel choc ! T'aurais pas pu au moins mettre une alerte, un drapeau rouge, un gyrophare, que sais-je ? Je crois que je t'en voudrai longtemps pour ça ....

Écrit par : palaeksa | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

@poulette dodue : j'ai pas gardé de photo.. Dommage
@isa : ben, remets-toi germaine, voyons...
@palaeska : psttt y'a une alerte en bas de page....

Écrit par : Emanu124 | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

Oui, je l'ai bien .... juste apres la double mandale !
Excuse moi de commencer a lire la page en commençant par en haut ;-)

Écrit par : palaeksa | 02/09/2011

@palaeska : ah bon tu lis par le haut toi ? Quelle drôle d'idée .... :D

Écrit par : Emanu124 | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

Huhuhu!!!! Excellent, dis tu pourrai spas remplacer Arthur pour le coup!

Écrit par : Sandra | 07/09/2011

Répondre à ce commentaire

Ah non je suis malade pendant trois semaines chaque fois que je dois monter sur scène...

Écrit par : Emanu124 | 07/09/2011

Les commentaires sont fermés.