Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2011

ET téléphone maison ? Même pas en rêve

Il parait que le rêve numéro un des français est d'être propriétaire de sa propre maison.

J'admets que l'idée d'avoir un carré de jardin, une terrasse où manger aux beaux jours et aucun voisin qui vous danse le fandango à deux heures du matin au-dessus de la tête est séduisante...

J'ai moi-même été tentée de succomber au pavillonisme il y a quelques années, quand les enfants étaient jeunes et que j'avais un soupçon de culpabilité à les promener au milieu des gaz d'échappement et du bitume.

Sauf que...


Je n'ai aucune vocation à jardiner, je déteste le bricolage, et passer des heures à faire le ménage dans 150 m2 sur deux niveaux me colle un eczéma nerveux rien que d'y penser.

Et surtout, surtout l'idée potentielle de vivre dans des travaux pendant des mois me colle des crises d'angoisses telles qu'il faut au moins un anxyolitique spécial buffle pour les calmer.


Angoisses récemment renforcées par le visionnage d'un documentaire sur les travaux sur France 3. On y voyait divers quidams ou familles entreprendre des travaux massifs ou tenter de se sortir d'une galère avec un entrepreneur indélicat qui avait laissé leur home sweet home en ruine.

J'en était malade pour eux. Surtout dans un des cas : un couple avait décidé de renover une vieille maison de campagne sans aucun confort du sol au plafond. Ils y passaient tous leur week-ends, dormant dans des tentes à l'extérieur, entraînant dans leur sillage leurs ados qui visiblement en avaient déjà plus que leur dose. Et le type déclarait d'un air béat dans un pièce décorée de parpaings et de tas de gravats "oh dans 5 ans on aura quasiment terminé".

DANS 5 ANS ??? 5 ans à sacrifier vacances et week-ends, à vivre dans des tentes et sans eau chaude, et à se brouiller définitivement avec sa descendance pour rénover une bicoque qui sera potentiellement un jour accueillante ? 

 

Mais au secours.

Je préfère tenter la traversée de l'antarctique en tongs.

Surtout que désormais, après réflexion, je suis finalement contente d'être restée en appartement sur Paris intra-muros. C'est vrai qu'avec des enfants, une maison ça peut être sympa. Mais avec des ados, en banlieue dès qu'ils commencent à sortir, vous passez nuit et jour à faire le taxi en attendant qu'ils décrochent leur permis.

En ville, vous les collez dans les transports, et hop ! Roulez jeunesse.

Une raison de plus de ne rien regretter. 

Pour goûter aux joies de la terrasse ensoleillée ? Il y a toujours des centaines de locations qui n'attendent que moi et que je n'aurais pas à me fatiguer à entretenir.

Quant au calme, vous avez plus de chance d'avoir un crétin qui passe la tondeuse pendant que vous faites la sieste dans votre jardin qu'un voisin de palier qui étudie le bombardon.

La seule épine dans mon pied est une maison de campagne détenue par mes parents dans l'Allier. Il se peut qu'un jour (le plus tard possible je touche tous les bois à ma portée), je sois obligée de m'en occuper. 

Je déteste cette baraque. Mais les hommes de la famille y tiennent beaucoup. Et ne veulent pas entendre parler de la vendre.

Je crois que je vais y envoyer le meuri bricoler pour sa retraite. Ca l'occupera.

Pendant que j'irai faire des croisières musicales avec Frédéric François sur la méditerranée.

Et surtout que j'éviterai d'y mettre les pieds au maximum. 

 

Ma+Maison+de+R%C3%AAve+Barbie?url=http%3A%2F%2Fimages.king-jouet.com%2F6%2FGU163916_6.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : maison, pavillon, travaux, campagne, banlieue | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Et puis, quand on a une maison et une journée, on y retrouve des oiseaux et des souris morts ! (j'ai pleuré un paquet de fois en rentrant à la maison) Et s'il y a des champs autour, de grooooosses araignées rentrent dans la maison. J'ai même une collègue qui a acheté une maison parce que ses enfants grandissent qui a des problèmes incroyables avec... la fosse septique !
Vive les appart' !
(Mais bon, quand même, quoi de mieux qu'une tomate du jardin ? ;-))

Écrit par : Lili | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

(une journée = un jardin ==> je ferais mieux de me réveiller avant d'écrire)
Bonne semaine !

Écrit par : Lili | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Si j'avais les sous je voudrais les deux, l'appart à Paris et la maison de campagne le week end (2 ou 3 sur 4) et donc si j'avais les sous ce serait sans travaux et avec femme de ménage... et piscine... et spa... Heu...

Écrit par : Carole Nipette | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

@lili : les tomates poussent très bien sur un appui de fenêtre aussi :D
@Carole : en vrai si j'avais beaucoup de sous mon idéal serait une maison de ville (quoiqu'il y ait encore l'entretien) ou, encore mieux a mes yeux, un appart' avec une belle terrasse en dernier étage, sans voisins !

Écrit par : Emanu124 | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Je dois dire que je te rejoins assez... Moi, c'est la maison de village, que je veux, mais déjà toute retapée, avec une cour et un blacon, mais sans terrain. Faut dire qu'on a un grangeon dans les vignes, qu'on a retapé tout doucement, en buvant des bols et en faisant des barbecues... Là, c'est cool !

Écrit par : Arsinoe la Crapaude | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

J'habite à la campagne, dans une ferme que je rénove avec mon ami !! ARG !! Et j'adore ça. Une partie est largement habitable, environ 70 m2 et le reste... Et bien on prend notre temps ;-)
Et surtout je ne pourrais pas / plus vivre en ville...
Mes chats me ramènent des souris et salissent les vitres, les poules font des œufs tous les jours et partent se promener dans le pré avec les vaches. Les voisins, qui sont à 200 mètres, me donnent des poires et des figues et les autres, qui sont à 300 mètres me donnent des noix. Je leur donne des pèches.
Tout va bien. Et si j'avais de l'argent, j'achèterais une garçonnière à Paris pour profiter de temps en temps de la capitale et en faire profiter les gens que je connais !! Il faudrait peut être que j'en parle à mes ami-e-s et qu'on se cotise pour acheter une garçonnière à Paris ;-)

Écrit par : nol de nol | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Perso j'habite en province et après 2 ans de banlieue parisienne (Meudon), je dois dire que pour rien au monde je ne reprendrai une vie parisienne en appartement.
Outre les tomates, les courgettes, les fraises, les framboises et les cerises du jardin qui ne demandent pas tant de boulot que ça, j'apprécie d'ouvrir ma porte fenêtre et de laisser mon petit bonhomme de 18 mois jouer seul dans sa cabane dans le jardin.
J'adore ne mettre que 10 minutes pour aller au boulot en voiture sans un bouchon, j'adore le coût de la vie ici, j'adore le calme.
Et surtout je suis à une heure de Paris en train ce qui fait que je peux profiter des bons côtés parisiens de temps en temps.

Écrit par : Sophie | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour ça dont je me remets difficilement!!!

"Mais au secours.

Je préfère tenter la traversée de l'antarctique en tongs."

Écrit par : claramints | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord avec toi! Le rêve de la maison c'est over-rated!

Écrit par : Un célibat au goût de Nutella | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

"Je déteste cette baraque. Mais les hommes de la famille y tiennent beaucoup. Et ne veulent pas entendre parler de la vendre."

Du coup, je vois évidemment pas pourquoi tu te poses la question de l'entretenir. Et je suis pas suspecte de partialité, je suis moi-même une jardinière passionnée, incapable de vivre en appartement, à peine capable d'imaginer qu'on puisse aimer ça. Et pourquoi pas? la biodiversité, c'est aussi celle de nos choix. Si nous allions tous vivre en ville, ce serait dur pour ceux qui aiment la ville (déjà que...). Et si tous les habitants des villes venaient vivre à la campagne, on les mettrait où?

Écrit par : cultive ton jardin | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Je plussoie à 100%.
En maison à la campagne, je me suis farcie le bruit des voisins, l'isolement et obligation de se farcir la voiture pour le moindre déplacement... j'en oublie sur l'entretien du jardin et de la maison qui bouffe du temps et autres bestioles en tous genres qui se croient chez elles...
En ville, je vais où je veux facilement à pied, en vélo ou en bus/métro et les voisins ne sont pas si bruyants.

Écrit par : mfgeek | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai peur dans les maisons, ce qui limite radicalement mes envies de connaitre les joies du jardinage et des escaliers dans tous les sens!

Écrit par : cranemou | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai peur des limaces... sans commentaire :-)

Écrit par : Nekkonezumi | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

@Arsinoé : ah ben c'est du joli !!
@Nol : tout mon contraire, en somme...
@Sophie : on en reparle dans 12/14 ans quand tu feras radio-taxi ? :D
@Claramints : ben faut te remettre, ma grande...
@Un célibat : après tout, chacun son truc. Je comprends tout à fait les gens qui en rêvent. Juste, c'est pas mon truc....
@Cultive ton jardin : je pose la question parce que l'entretien de la maison risque de tomber dans mon escarcelle un jour !
@mfgeek : voilà. Je suis pareille
@Cranemou : effectivement, c'est une bonne raison
@Nekkonezumi : euh....

Écrit par : emanu124 | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

"Frédéric François sur la méditerranée" = je choisit la traversée en tongue !

Écrit par : Poulette Dodue | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

Pas bête, je devrais tester les tomates d'appui de fenêtre !!

Écrit par : Lili | 20/09/2011

Répondre à ce commentaire

Comment dire...Je viens de prendre rendez vous avec géomètres et architectes pour refaire la maison de montagne ( une nuance qui a son prestige en rapport à celle de campagne note le bien hein ;-)) et j'ai pas encore les plans que j'angoisse...car comme toi et l'allier moi la montagne çà me gagne pas du tout du tout...tu e file un peu de tes anxiolytiques stp ?

Écrit par : Corinne | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

@Poulette dodue : tu m'appelles quand tu as fini, hein...
@Lili : ça marche très bien...
@Corinne : tiens....

Écrit par : emanu124 | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.