Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2011

Nom de nom

La twitto-blogo-facebooko-media et autres blablas sphères ont été agitée ces derniers jours par le débat sur le fait de supprimer le terme "mademoiselle" ou pas sur les formulaires officiels.

Pour aborder et évacuer un débat moulte fois repris et rebattu partout, et le faire rapidement, je rejoins le camp de ceux qui préconisent un "M" ou "F" comme déterminant (histoire qu'on sache qui est qui), à l'anglo-saxonne.

Et évidemment, la femme qui changerait de statut quand elle se marie est un concept qui me dépasse totalement.

Le mariage étant à mon sens un choix d'engagement de deux individus et pas une espèce d'accomplissement supposé pour une femme, qui n'a aucun besoin d'un homme pour "s'accomplir" que ce soit entendu.

Qu'il soit entendu aussi que chacune est libre de ne pas se marier si elle n'a pas envie.

Mais pour celles qui choisissent de lier leur karma à celui d'un pourvoyeur de testostérone, il y a quand même un truc qui m'horripile le poil de cheveu.

Le soit-disant "nom d'épouse".

Ké nom d'épouse.

J'ai un nom, il a été le mien pendant près de 30 ans, je ne vois pas pourquoi j'en changerais. Je l'ai gardé au travail, je l'ai gardé sur ma porte, je l'ai gardé à ma banque, bref, je l'ai tellement gardé qu'on appelle parfois le meuri "Monsieur Manu". 

Ce qui visiblement ne le gêne pas plus que ça. 

Je refuse donc obstinément de remplir la case "nom d'épouse" dans tous les formulaires qu'on me tend ce qui généralement donne la conversation suivante :

fonctionnaire/banquier/clampin de service : mais vous n'avez pas rempli le nom d'épouse

Manu : c'est Manu

fonctionnaire/banquier/clampin de service : mais c'est le même que votre nom de jeune fille

Manu : c'est mon nom

fonctionnaire/banquier/clampin de service : mais vous n'êtes pas mariée alors ?

Manu : si

fonctionnaire/banquier/clampin de service : votre nom d'épouse c'est quoi alors ?

Manu : je n'en ai pas

fonctionnaire/banquier/clampin de service  : si vous êtes mariée, vous avez forcément un nom d'épouse

Manu : non, légalement, non.

fonctionnaire/banquier/clampin de service : ?

Manu : le nom d'épouse c'est un usage, pas une loi.

etc, etc...

Bon, certes, si on creuse un peu, mon nom c'est celui de mon père, époque et contexte oblige. Mais je n'aurais pas dit non au fait de prendre celui de ma mère, si on m'en avait laissé l'opportunité.

Je propose d'ailleurs que les enfants puissent choisir à leur majorité de prendre l'un ou l'autre ou les deux. Quoiqu'il me semble que ce soit déjà le cas pour les enfants des couples non mariés (à confirmer, je n'ai pas creusé le point).

Ca demandera un peu d'organisation de la part de l'état-civil, mais avec quelques ordinateurs et un peu de bonne volonté, on devrait y arriver.

En plus, on ferait plaisir aux généalogistes qui se plaignent de l'appauvrissement des patronymes. 

Donc Manu je suis, Manu je resterai. 

Ne comptez pas sur moi pour être madame épouse le meuri.

Ca ne va pas être possible.

figurines-gateau-mariage-figurine_gateau_mariage_humoristique8664-img.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : mari, femme, mariage, nom, jeune fille, épouse | |  Facebook | |  Imprimer | |

29/09/2011

Chocolatons-nous tous ensemble

Le chocolat est une passion bien française.

Même si nos compatriotes ne sont pas les champions mondiaux de la consommation de douceurs cacaotées, la créativité française chocolatière est quand même, osons le dire, cocorico, au top du top.

Et cette créativité est célébrée chaque année au Salon du Chocolat. Qui se tiendra, pour sa prochaine édition Porte de Versailles à Paris Du 20 au 24 octobre 2011,

Et pour sa 17ème édition, le salon célèbrera la pâtisserie 

Elle sera donc dédiée aux tendances pâtissières et chocolatées, pour offrir aux visiteurs une expérience gustative et sensorielle encore plus gourmande autour de la richesse de ces artisanats et du talent des chefs pâtissiers français et internationaux.

Grands Chefs et créateurs culinaires rivaliseront ainsi d’inventivité et de créativité pour partager leurs desserts favoris avec les visiteurs.

 

Au sein de cette nouvelle génération de créateurs, on soulignera la place de plus en plus grande (et ça me fait vraiment plaisir) de femmes pâtissières qui mettent leur talent et leursensibilité féminine au service de cet art, à l’image de Christelle Brua au Pré Catelan, Elsa Marie au Grand Véfour, Lauren Koumetz & la pâtissière Alice Barday (Popelini, la nouvelle adresse parisienne dédié aux choux à la crème), Julie Haubourdin (ex Ecole Valrhona, a ouvert son atelier) ou encore Laura Petit (jeune créatrice des cookies artisanaux Scoop me a cookie).

Bravo les filles, le chocolat au féminin, voici qui me parle !!


Démonstrations, ateliers et conférences, toutes les animations habituelles du Salon du Chocolat seront articulées autour de ces thèmes fédérateurs que sont la pâtisserie et le chocolat, pour constituer un Pastry Show exceptionnel !

Sans oublier le traditionnel défilé “Tendances Chocolat” dont le thème sera tout naturellement la mode burlesque, gourmande et baroque.

 

 

... Tout un programme, tu as certainement comme moi, l'eau à la bouche.

... Tu veux y aller et t'enivrer de fèves et de sensations pendant toute une journée ?

.. Très bien, tu vas être super-gentil(le) et me laisser un petit commentaire tout choco.

Les 3 commentaires les plus gourmands gagneront une entrée pour le salon (et mon estime sincère)

Vous avez jusqu'à samedi soir. J'annoncerai les gagnant(e)s dimanche sur ce blog.

Sinon, pour vous titiller les papilles, on reparlera de chocolat à gagner ici-même la semaine prochaine..

C'est pas mieux que si c'était bien ?

Mais oui. Vas-y, laisse moi ton commentaire. Et pour une fois personne ne te dira rien s'il y a des traces de chocolat dessus.

 

affiche-salon-du-chocolat-2011-10526901stedc_2041.jpg?v=1

06:00 Publié dans Concours | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : salon du chocolat, créateurs, pâtisserie, dégustation | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/09/2011

Sors tes boobs

Ok, dans un moment de folie pure et d'excitation cybernétique je l'ai clamé sur twitter.

Tant pis pour moi, il va falloir assumer.

Donc je confirme, gravé dans le marbre. 

Je suis prête à tout pour battre Sarkozy en 2012. 

Et puisque 50 % de notre pays est sensible à ce type d'argument...

 

Si la gauche passe, en mai 2012 je montre mes seins à la fenêtre 

Avec écrit au rouge à lèvres "On a Gagné" dessus.

 

Bon évidemment, à part quelques pervers gérontophiles, ça ne va pas passionner grand monde. Mais, pour faire un peu l'article, pour mon âge, mes boobs sont pas mal conservés.

Et non, ne dites pas "fais voir" ça ne marche pas.

Ca ne marchera qu'en mai 2012 et uniquement si le nain est bouté hors de l'Elysée et qu'accessoirement, Marine Le Pen ne nous refasse pas le coup de son père en 2002.

Si ça peut en décider quelques-uns...

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui

Et c'est déjà pas mal.

damiendci80_1080659546_f142.jpg

Et oui....

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : elections présidentielles, sarkozy, défaite, seins | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/09/2011

La politique expliquée aux blondes - 10 - Karachi c'est les feux de l'amour

Amie blonde, je t'avais laissée en suspens en  2010 au moment où l'affaire Karachi commençait à éclabousser les Berlutti de Sarkozy, et où la French Manucure était encore à la mode.

Or, On sait aujourd'hui que Sarkozy a de l'eau jusqu'aux genoux et que la French, c'est totalement hasbinne.

Il m'a donc semblé important 

1/ De souligner que la couleur de l'hiver prochain c'est définitivement le taupe

2/ De t'expliquer le pourquoi du comment de la suite de l'affaire dite de Karachi. En parlant de Karachi, visiblement il y en a quelques-uns qui vont en Karachier dans les mois qui viennent.


Car tu n'y comprends rien du tout, de nouveaux personnages venant sans arrêt s'ajouter à un scénario déjà plus embrouillé qu'une dispute entre Karl Lagerfeld et Jean-Paul Gaultier.

C'est simple, imagine que Karachi c'est les feux de l'amour.

Dans les feux de l'amour Jack Abbott, milliardaire qu'il est très riche est le beau-frère de Victor Newman, milliardaire plein de sous qu'il est très riche, qui a épousé sa la soeur de sa nièce, elle-même divorcée du cousin de son oncle avec qui elle a eu un fils qui est en fait le demi-frère de la belle-mère de Cricket, qui découvre en fait que ce demi-frère est son ex-mari qui avait disparu au Nicaragua et qui a fait de la chirurgie esthétique pour que Paul Williams, qui a épousé sa belle-mère en deuxième noce ne puisse pas le reconnaitre (et parce que la production a changé d'acteur)


Tu arrives à suivre, c'est limpide, non ?

 

Et bien Les rétro-commissions Karachiennes,  c'est exactement pareil. 


Previously on, comme disent nos amis yankees :  reprenons le feuilleton fin 2010 quand l'ex-ministre de la défense Charles Millon se met à table en balançant ses amis de trente ans. L'ex-ministre affirme que c'est Jacques Chirac qui lui a demandé à mettre fin au pratiques de rétro-commissions, déclenchant les réactions en chaîne qui vont conduire à l'attentat de Karachi en 2002.


Dont on sait maintenant qu'il est probablement plus l'oeuvre de barbouzes payés par les commissionnaires furieux d'être privés de leurs petites valises que d'Al Qaida, comme le présentait la thèse officielle pendant plusieurs années.

Au passage, c'est super-pratique Al Qaida, on peut lui faire porter tout un tas de chapeaux divers et variés, sans que personne ne proteste..

 

Les juges commencent alors à éplucher la campagne de Balladur, mais le Conseil Constitutionnel refuse de donner le détail des comptes de campagne d'Edouard à la présidentielle de 1995 (parce qu'il les a validés, c'te blague).

 

Edouard Balladur, dit Doudou, dit Le Goitre,  dont, souviens-toi, notre Nicolas national était le porte parole ET ministre du budget entre 1993 et 1995. C'est lui-même en personne et en talonnettes qui a permis l'installation des circuits parallèles de versement des pépettes aux moustachus autrement dites rétro-commissions, dont une partie revenait via société écran pour, pense-t-on, financer la campagne d'Edouard Balladur.

Nicolas est doué en sociétés écrans. Il est avocat d'affaires de formation, la société-écran, c'est son kif.


Pendant ce temps le juge Renaud Van Ruymbeke qu'on appelle "le pittbull de la financière"  rentre en action décide d'enquêter sur les rétro-commissions. On commence à entendre parler du fameux Takieddine, un des intermédiaire chargé par le ministère de la défense, de potoviner les acheteurs potentiels de nos fabuleux sous-marins français qui font pan avec les fameuses valises.


Takkiedine dont Mediapart sortira un peu plus tard les fréquentations douteuses et les photos de vacances sur son yacht avec, OH MAIS QUELLE SUPRISE, Brice Hortefeux et Jean-François Copé WITH mesdames

Cope-Hortefeux-Takieddine.png


 

Quelle jolie petite famille, sont pas chous ?


Regardez bien la belle blonde que Takiki serre dans ses bras, elle va revenir un peu plus tard dans le scénario.


(tu commences à la voir là, la connexion de l'ex-mari de la belle-soeur qui a épouse le cousin de la tante en troisième noce ?)

 

 

La justice qui creuse, qui creuse, qui creuse comme un lemmings sous acide,  met la main sur des documents du ministère du Budget précisant les montages financiers utilisés pour verser des commissions. Certains documents sont adressés à Nicolas Sarkozy. L'ancien président Giscard d’Estaing accuse : " Il existe une liste des rétrocommissions". Papi flingue, tout est bon pour qu'on parle de lui. Sarko sent le vent du boulet se rapprocher.

Certains ex- ou actuels ministres (dont Villepin) commencent à être entendus par la justice.

En mars 2011, un ancien membre de la campagne d'Edouard Balladur raconte avoir déposé à la banque des mallettes de billets à plusieurs reprises en 1995.

Les fameuses mallettes arrivent dans le décor.


Entre mars et septembre ça patine un poil.. Les vacances arrivent, on noie le poisson. Sarko met la Libye et le ventre de Carla en tête de gondole. Mais à la rentrée, Van Ruymbeke s'énerve et hop, colle Takiki au trou. Plusieurs témoins confirment qu'il  est intermédiaire imposé par le cabinet de François Léotard (ex-ministre de la défense, remember ?).

21 septembre, et ça continue encore et encore : deux proches de Nicolas Sarkozy sont mis en examen. Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur et ami du chef de l'Etat, est interpellé et placé en garde à vue. Thierry Gaubert, ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, est mis en examen et laissé libre.

Sur ce l'ex-femme de Thierry Gaubert, la princesse Hélène de Yougoslavie et celle de Takieddine, (la belle blonde de la photo) en délicatesse avec leur ex en profitent pour se mettre à table et balancent tout à la police : les valises, les billets, les allers-retours, les rétro-commissions, les copains.

Et justement, en parlant de copain, on boucle la boucle. Brice-tout-luisant comme disent les guignols, porte flingue attittré de Sarko et très mignon en short sur la photo ci-dessus, est pris la main dans l'écoute téléphonique. Il avertit son pote Gaubert alors qu'il est déjà en examen que sa femme balance. Or, il n'est pas impliqué dans le dossier, comment peut-il le savoir quelque chose qui n'a pas été rendu public ?


La présidence s'échauffe et assure jeudi, , après la mise en examen de Nicolas Bazire,  que «Nicolas Sarkozy n’apparaît dans aucun des éléments du dossier». Mais comment la présidence peut-elle en être aussi sûre sans avoir eu accès aux éléments du dossier aussi..

Couic.

Vu que les ex se mettent à table, on attend maintenant le témoignage de Cécilia qui en profiterait pour se venger et balancerait elle aussi les valises, ce serait marrant.


En attendant Copé s'est mis aux abonnés absents et Nicolas n'a plus guère que Morano et Guéant pour le défendre. 

Et quand il ne te reste que Morano pour te défendre, franchement, c'est pas gagné...

Sur ce, je pars me mettre une poche de glace sur la tête et noyer mon chagrin dans l'alcool.

Et pour finir de comprendre "Les Feux de l'amour au Pakistan", une infographie du Monde super-claire et explicite qui vous permettra de comprendre toute l'affaire bien mieux que les bétises ci-dessus.

 

 

 

 Dernière minute : hier, dimanche soir, l'audition d'Edoudard Balladur était "sérieusement envisagée" selon une source policière... Edouard a intérêt à se trouver une anosognosie rapidement lui aussi dirait-on...

 

24/09/2011

Just for Love tonight !!!

Hier soir j'ai eu la chance et la privilégitude d'assister à une des trois représentations du festival "Juste pour rire" au Zénith de Paris.

Cette année, ce festival qui rassemble des comiques de tous horizons pour un show tutti-frutti et multi-rigolesque était consacré au couple et à l'amour.

 

Se sont succédés sur scène Stéphane ROUSSEAU,Jérôme COMMANDEUR, Élisabeth BUFFET, Max BOUBLIL, Rachid BADOURI, Ary ABITTAN, VERINO, Claudia TAGBO, Amelle CHAHBI, Baptiste LECAPLAIN, Martin MATTE, NOOM... ainsi que des "guests" surprises venus faire une apparition vidéos


Deux heures de sketches sur l'amuuuuur tujuuuuurs, des gars, des filles, des couples, .. Ou pas ...Pour notre plus grand bonheur avec Arthur en maitre de cérémonie et euh...

Un panda disc-jockey .. Dont pour ma part je n'ai pas très bien compris le pourquoi de la raison existentielle intrisèque.

Oui, pourquoi le panda ? Cette question m'a hantée toute la soirée.... J'ai bien tenté de déchirer le voile obscur du doute, en interrogeant les gens autour de moi, mais rien à faire.

Mon âme torturée restera donc à jamais blessée par l'image du panda derrière ses platines.

Que même la coupe de champagne partagée avec les artistes après le spectacle n'a pu apaiser.

Le panda leur criais-je, le panda.. 

Jusqu'à ce qu'il en aient assez et me jettent dehors par la sortie de secours me forçant à me frayer un chemin à pied à travers les locaux techniques, les accès de secours, puis les boulevards extérieurs en talons de 12 avant de rejoindre le monde civilisé.

Maintenant ce n'est plus mon âme qui crie, mais mes pieds, ce qui grosso-modo revient au même.

 

Trêve de plaisanterie, j'ai passé une excellente soirée avec mention spéciale à Rachid Badouri, un québecois survolté que je découvre (et vous recommande) et Baptiste Lecaplain qui a plié la salle en deux !!


Et si vous voulez savoir de quoi je parle, il reste une représentation ce soir au Zénith de Paris qui sera également retransmise sur Comédie+ (bouquet canalsat) en direct à 20 h 30..

 

Attention, ceci dit, le panda est contagieux.

Je vous aurais prévenus !!

 

Partenariat sponsorisé

 

 

panda.bmp

Oui.... Pourquoi ??
 

07:35 Publié dans Spectacles | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : juste pour rire, just for love, zénith, canalsat, comédie | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/09/2011

Comment faire un billet en 10 minutes

Alors c'est une fille, elle a pas d'inspiration, elle soupire devant son ordinateur, elle cherche, cherche et... rien, alors elle regarde ses mails, puis elle fait des photos sur instagram, elle regarde la télé, elle re-regarde ses mails, toujours rien, elle fait un tweet, elle se fait une assiette de riz, elle renverse l'assiette, alors elle sort l'aspirateur, elle aspire les grains de riz, elle râle, elle aspire, du coup son riz est froid, elle râle parce que son riz est froid, elle mange un yaourt, elle regarde le petit journal, fait un gouzi au chat, elle se remet devant l'ordinateur, toujours rien, alors elle retourne sur twitter, elle raconte une connerie sur Sarkozy, elle repart sur instagram et like les photos, elle retourne sur twitter, mais non rien à faire, alors elle twitte "une idée pour faire un billet en 10 minutes", et amérique québécoise lui répond "tu n'as qu'à écrire comment écrire un billet en 10 minutes", la fille répond "pas con", elle retourne sur son blog, et elle écrit un billet en 10 minutes.

 

 

Merci à Amérique Québécoise (donc) avec un peu de "Bref" à l'intérieur...

10_minutes_internet_video.png

 

 

06:00 Publié dans Blog, Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : billet, blog, twitter, bref | |  Facebook | |  Imprimer | |

22/09/2011

Canal Manu

Si on aime regarder la télévision, aujourd'hui l'offre est assez pléthorique. Des chaînes pour tout, de la musique à la cuisine en passant par le cinéma ou la mode...

Mais quantité ne veut pas toujours dire qualité.

Tu l'as certainement constaté, lecteur chéri de mon coeur, rien sur une chaîne rime souvent avec rien sur quarante douze chaines.

Et les bouquets box ou satellites se transforment souvent en bouquets fanés qui te donnent l'impression de payer pour .... rien.

Sans parler de tes ados qui ont totalement perdu l'habitude de consommer de la télé à heures fixes et regardent ce qu'ils veulent quand il veulent (souvent sur l'ordi et en téléchargement illégal et après tu reçois une lettre d'Hadopi, et après ils viennent te saisir, et après tu te mets à boire, et après tu finis sous les ponts à dormir dans un carton)

CanalSat veut t'éviter de finir dans la misère, c'est pour cela que tu y trouveras tout pour tous les goûts et tous les âges !! Des dessins animés animés (avec même la chaine éphémère du père Noël pour les fêtes de fins d'année), des séries en séries, des films cinématographiques, du sport sportif, des reportages emportés, de l'aventure aventureuse et tout ça quand tu veux et quasiment où tu veux.

Car outre la variété et une nouvelle ergonomie ergonomique de l'interface programme, tu peux regarder tout Canalsat depuis ton Ipad et passer de l'Ipad à la télé d'un simple effleurement de l'écran !

Tu peux même piloter ton Canalsat depuis une kinnect juste en moulinant avec les bras ! Même plus de télécommande...

C'est trop le 22ème siècle...

Ceci dit, malgré la variété de l'offre Canalsat, je reste frustrée. 

Je n'y trouve pas MA chaîne. Ca fait des années que j'attends une chaîne qui me propose séries, sitcoms, programmes courts - allez, principalement anglais et US ... à jet continu.

Du How I Met Your Mother, Modern Family, Big Bang Theory, sans oublier les classiques, Friends ou même ... Alf ! (j'adorais Alf) et les désopilatoires séries anglaises (quelqu'un se souvient de "Allo, allo", qui me faisait hurler de rigolade) et le cultissime Ab' Fab' ... Et pourquoi nos petits programmes courts, Caméra café, Kaamelot, un gars, une fille, et j'en passe...

Une chaîne comme ça ? Mais je m'abonne directement...

C'est ce que j'ai été dire à Bertrand Méheut, le patron de Canal, présent à la soirée de lancement de la nouvelle grille Canalsat.

Qui m'a aussitôt rétorqué "mais c'est de la bombe intersidérale, bébé, yo, on va le faire NOW"

Bertrand kiffe énormément la vibe.

Tellement qu'il a insisté pour faire l'after de la soirée au Baron, où il a déclaré que c'était has been et qu'il nous a entraîné dans une ancienne usine de retraitement des déchets à La Courneuve qui sera le prochain lieu ultra-hype, selon lui.

Après je ne me rappelle plus bien. J'ai perdu Bertrand de vue au bar où il commandait une tournée générale. J'ai bu beaucoup d'un truc rose fluo et fumant. C'était bizarre mais pas mauvais.

Et je crois avoir dansé le booty shake avec un grand gars en marcel avec des tatouages et des piercings.

Juste Bertrand, j'ai retrouvé ta cravate et tes lunettes dans mon sac, je te les renvoie par coursier ?

Tu me dis hein.. Et tu me préviens aussi quand ma chaîne sera prête.

Qu'on fasse la soirée de lancement ensemble..

smll_CANALSAT_LOGO_PETIT.jpg

 

07:14 Publié dans Séries, TV | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : canal sat, chaîne, télé, bouquet, séries, sitcoms | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/09/2011

Trompons nous de combat, c'est tellement plus drôle

S'embrouiller avec les chiennes de garde, ça c'est déjà fait.

Elles n'avaient pas trop apprecié ma remarque sur le fait qu'il y avait éventuellement autre chose à faire que de mettre un "e" à auteuRE.

Si déjà elle suivaient la syntaxe, on devrait dire auteuse et pas auteure, pour commencer.

Ensuite, qu'on prenne "chienne" comme nom de mouvement, ça me plait moyennement. Et pourquoi pas "pouffe de garde" pendant qu'on y est ??

Quoique, à la limite c'est plus marrant.

Mais là ce sont les poils du mouvement "La Barbe" qui commencent à me chatouiller les sinus.

Encore une fois, prendre un attribut masculin comme emblème.. Pourquoi pas une bite au milieu du front tant qu'on y est.

Ensuite pour aller jouer du fifrelin sous les fenêtres de Claire Chazal contre l'invitation de Strauss-Kahn, il y a du monde.

Par contre pour se réjouir d'avoir une femme élue premier ministre au Danemark ? Quelqu'un ? Pourtant c'est bien, non ? Une femme qui arrive au pouvoir. 

Disons-le sans détour : le féminisme théorique commence à me gonfler légèrement. 

Bien sur que l'affaire DSK est symptomatique. De là à faire de Nafissatou Diallo une martyre, ou pire, donner du crédit à Tristane Banon, qui est, je me lance, totalement mytho et brindezingue, je dirais, encore une fois qu'il y a éventuellement d'autre chats à fouetter.

Je suis pour qu'on commence par la base pour remonter au sommet : durcir les lois contre le viol et les violences physiques faites aux femmes, assurer la sécurité et le bien-être des victimes, éduquer hommes et femmes en commençant par une meilleure répartition des tâches ingrates, décomplexer les filles, leur donner l'appétit des postes à responsabilité, offrir une accès facile à la garde d'enfant pour permettre une vie professionnelle, lutter contre les discriminations au quotidien, et contre le sexisme ordinaire, combattre le voile

aaaaah, petit aparté, le voile, impossible, ne venez pas me parler de liberté religieuse, et je mets dans le même sac tous les trucs imbéciles inventés par les ayatollah de tous bords pour dissimuler les femmes. Pourquoi la tentation viendrait-elle des femmes d'ailleurs ?

 

 

Les actions pragmatiques, donc, voilà ce qui me parle.

 

Pas mettre un e à auteuRE où débattre des heures sur une théorie des genres

Avec laquelle d'ailleurs je ne suis pas d'accord non plus (quelle surprise). Les gens veulent toujours que tout soit BLANC ou NOIR. Or généralement la vérité est grise. Pour le genre c'est pareil. Un genre est inné (les hormones) ET acquis (l'environnement social). C'est comme ça qu'un individu se construit.

En plus je refuse d'être un genre, je veux être reconnue, valorisée, écoutée, respectée en tant que FEMME. 

Individu certes, mais femme avant tout.

Et celui qui dit le contraire, je lui pète la tronche. De même que celui qui tente de me peloter la fesse contre ma volonté.

Quitte à prendre des cours de jiu-ji-tsu pour y parvenir.

C'est ça ma vision du féminisme. Qui est d'ailleurs sans doute discordante de celles des mouvements classiques.

Je vais donc me rebaptiser en fémineuse, ou féminelle, ou féminette..

Mais en oubliant pas de bien mettre un "e" au bout en tous cas....

Mouahahahhahaahhhaa

 

Lipstick_2.jpg

19/09/2011

ET téléphone maison ? Même pas en rêve

Il parait que le rêve numéro un des français est d'être propriétaire de sa propre maison.

J'admets que l'idée d'avoir un carré de jardin, une terrasse où manger aux beaux jours et aucun voisin qui vous danse le fandango à deux heures du matin au-dessus de la tête est séduisante...

J'ai moi-même été tentée de succomber au pavillonisme il y a quelques années, quand les enfants étaient jeunes et que j'avais un soupçon de culpabilité à les promener au milieu des gaz d'échappement et du bitume.

Sauf que...


Je n'ai aucune vocation à jardiner, je déteste le bricolage, et passer des heures à faire le ménage dans 150 m2 sur deux niveaux me colle un eczéma nerveux rien que d'y penser.

Et surtout, surtout l'idée potentielle de vivre dans des travaux pendant des mois me colle des crises d'angoisses telles qu'il faut au moins un anxyolitique spécial buffle pour les calmer.


Angoisses récemment renforcées par le visionnage d'un documentaire sur les travaux sur France 3. On y voyait divers quidams ou familles entreprendre des travaux massifs ou tenter de se sortir d'une galère avec un entrepreneur indélicat qui avait laissé leur home sweet home en ruine.

J'en était malade pour eux. Surtout dans un des cas : un couple avait décidé de renover une vieille maison de campagne sans aucun confort du sol au plafond. Ils y passaient tous leur week-ends, dormant dans des tentes à l'extérieur, entraînant dans leur sillage leurs ados qui visiblement en avaient déjà plus que leur dose. Et le type déclarait d'un air béat dans un pièce décorée de parpaings et de tas de gravats "oh dans 5 ans on aura quasiment terminé".

DANS 5 ANS ??? 5 ans à sacrifier vacances et week-ends, à vivre dans des tentes et sans eau chaude, et à se brouiller définitivement avec sa descendance pour rénover une bicoque qui sera potentiellement un jour accueillante ? 

 

Mais au secours.

Je préfère tenter la traversée de l'antarctique en tongs.

Surtout que désormais, après réflexion, je suis finalement contente d'être restée en appartement sur Paris intra-muros. C'est vrai qu'avec des enfants, une maison ça peut être sympa. Mais avec des ados, en banlieue dès qu'ils commencent à sortir, vous passez nuit et jour à faire le taxi en attendant qu'ils décrochent leur permis.

En ville, vous les collez dans les transports, et hop ! Roulez jeunesse.

Une raison de plus de ne rien regretter. 

Pour goûter aux joies de la terrasse ensoleillée ? Il y a toujours des centaines de locations qui n'attendent que moi et que je n'aurais pas à me fatiguer à entretenir.

Quant au calme, vous avez plus de chance d'avoir un crétin qui passe la tondeuse pendant que vous faites la sieste dans votre jardin qu'un voisin de palier qui étudie le bombardon.

La seule épine dans mon pied est une maison de campagne détenue par mes parents dans l'Allier. Il se peut qu'un jour (le plus tard possible je touche tous les bois à ma portée), je sois obligée de m'en occuper. 

Je déteste cette baraque. Mais les hommes de la famille y tiennent beaucoup. Et ne veulent pas entendre parler de la vendre.

Je crois que je vais y envoyer le meuri bricoler pour sa retraite. Ca l'occupera.

Pendant que j'irai faire des croisières musicales avec Frédéric François sur la méditerranée.

Et surtout que j'éviterai d'y mettre les pieds au maximum. 

 

Ma+Maison+de+R%C3%AAve+Barbie?url=http%3A%2F%2Fimages.king-jouet.com%2F6%2FGU163916_6.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : maison, pavillon, travaux, campagne, banlieue | |  Facebook | |  Imprimer | |

18/09/2011

Le bus en folie

Je voudrais faire mon mea culpa.

Ici même je me flagelle avec des orties et je me roule dans le goudron.

Quand Sandra nous a envoyé l'invitation pour fêter l'anniversaire de son blog et que j'ai découvert que nous allions passer 2.30 h dans un bus discographique tournant dans Paris... Je n'étais pas chaude chaude, je dois l'avouer.

Je n'aime ni les endroits confinés, ni être tassée dans une foule, ni la musique qui hurle dans mes oreilles (enfin plus maintenant) et la saturday night fever se déroule généralement désormais chez moi avec une tisane.

Je ne sors plus le samedi soir, c'est tellement mainstream. Je préfère m'ennuyer devant des programmes télés ineptes. Beaucoup plus élitiste comme attitude.

Enfin bref, tout ça pour dire que j'étais partie assez dubitative...

Et revenue... Totalement Ibizée (de retour d'Ibiza, pour les non-initiés)

Parce que je peux vous assurer que 50 filles déchaînées, dopées au carambar et à l'Orangina (alcool interdit car voie publique) qui agitent des sticks fluorescents et trépignent sur du disco dans un bus roulant à travers Paris en faisant des oooooh et des aaaaah devant les monuments illuminés et en interpellant les badauds, c'est un souvenir assez inoubliable.

 

IMG_1060.JPG

Et danser accrochée à des poignées ou faire un pole dance sur la barre d'un bus, je vous conseille, c'est plutôt rigolo...

IMG_1061.JPG

 

En bonus, pour les célibataires, pour draguer les passants, c'est idéal.


J'ai même pécho à la fin en prenant n'importe quel prétexte pour embrasser un jeune homme qui passait par là.... (ceci dit il était relativement consentant).


Je mange donc ici même mon chapeau, et je ne peux que remercier mille fois en me roulant à ses pieds pieds Sandra pour nous avoir offert ce grand moment de bonheur et de rigolade chorégraphique. Et chapeau à toutes les présentes (la liste est trop longue pour les citer toutes) pour l'ambiance de feu de cette soirée... Tellement bien qu'à côté la techno parade, c'est la sortie annuelle de la maison de retraite. 

Trêve de plaisanterie, le disco bus je trouve que c'est aussi une excellente idée de lieu de fête

P_prd1_61_int.jpg

 

Surtout si vous voulez organiser une soirée originale avec des copains ou de la famille de province, une piste de danse ambulante éclairée aux lumières des grands monuments parisiens, croyez-moi, c'est magique !!

 

Et pour finir et sans aucun rapport avec ce qui précède, comme annoncé, les gagnantes des 5 x 2 places pour aller voir Crazy Stupid Love sooooont (tarataratarataraaaaaaa....)

Nekkonezumi

Blogueuse Egarée

Sandrine

Léonie Canot

et

Céline in Paris

 

Les filles, envoyez-moi vite vos adresses postales par mail pour recevoir vos places !!

06:03 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : disco, bus, anniversaire, blog | |  Facebook | |  Imprimer | |