Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2011

Et si ?

La vie se joue parfois à pile ou face.

Et le destin tiens parfois à des évènements tellement minimes que c'est assez incroyable.

Je me suis souvent demandé ce qui ce serait passé si tu avais tourné à gauche, au lieu de tourner à droite ?

Si j'avais continué le piano ?

Si j'avais suivi ce sublime suédois chez lui à Malmö (et oui, cette obsession ne date pas d'hier) au lieu de rejoindre mon petit copain de l'époque qui m'a planté quelques mois plus tard ?

Si j'avais eu le courage de passer ce concours au lieu de céder à la facilité ? 

Que ce serait-il passé ? Ma vie aurait-elle été différente ? 

Peut-être.

Surement.

Ou pas.

J'aurais certainement fini telle que je suis actuellement : casée, génitrice (mais pas tellement mère) clampin  dans une boite quelconque, douée pour pas grand chose à part faire l'imbécile et se faire remarquer pour de mauvaises raisons.

Bon je n'aurais peut-être pas tout à fait eu le même meuri, ni les mêmes extensions, ni le même boulot.

Mais je suis assez convaincue que ma vie ne serait pas fondamentalement différente

Parce qu'on finit toujours par devenir ce que l'on est...

(pitin c'est beau on dirait du BHL)

Mais peut-être que dans un univers parallèle un autre moi-même brune, politiquement correcte, brillante et mère attentive de 4 enfants vient d'être nommée PDG de la world company.

Et que dans un autre, je suis rousse, camionneuse en Australie et pacsée avec un kangourou.

Pendant que dans un troisième, je suis une diva de la soul has-been, noyant son chagrin dans l'alcool et les gigolos.

Un jour si tu es sage je t'expliquerais la théorie des univers parallèles, mais là j'ai piscine et après manucure.

En plus mon kangourou vient d'appeler, il parait que mon 15 tonnes est mal garé et qu'il va partir à la fourrière.

 

(s'il y en a que ça intéresse, je raconterai un jour l'histoire du suédois. Le meuri ne lit pas mon blog, je peux. Et tu comprendras peut-être ma passion pour le nordique. En gros si tu veux une image, le nordique c'est l'Islande : froid dehors et chaud bouillant à l'intérieur)

 

49861282.gif

Heu ben non là je ne veux pas...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:04 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : vie, choix, si | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Haaa commencer la journée par un bon billet "à la Manu" ça requinque (oui j'ai mal dormi toussa c'est ce pourquoi je suis connectée aux aurores !)
Mes pérégrinations occiputale mon parfois menée à cette même réflexion... Et SI ? Je crois que je ferais le même job (oui si j'avais cédé aux avance du sportif Arnaud aussi !), je serais itou une mother (poule et/ou fucking indépendante selon l'humeur).
Bien suuuuur que nous voulons connaitre cet histoire "hot" avec l'homme du grand froid !!!

Écrit par : Poulette Dodue | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

Morte de rire!
Et moi qui se posait un peu le même genre de question ce matin, malade, mari parti en congrès, seule avec mes 2 mioches en train de pleurer depuis 2h parce que 1. Maman j'ai mal à la goooooooooorge 2. Je veux voir mon papa, il est ouuuuuuu mon papa??????? Bref, que serais je devenue si j'avais refusé d'épouser l'homme invisible et de céder aux sirènes de la maternité???
:)
(sinon je vote pour l'histoire du suédois!)

Écrit par : Madame S | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

Rien à voir : j'ai un problème avec ta nouvelle banière.
A chaque fois je pense à Marionnaud : le M, la forme du M, la texture du M et surtout le tube de rouge à lèvres à côté.
Je suis la seule ??? ;-)

Écrit par : Nougatine | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

On dirait Roméo ( si tu te souviens) en adulte...

Camionneuse en Australie, je te verrais bien, mais avec un super bahut hyper frime de la mort qui tue, la zicmu à fond la caisse et des étapes motel prometteuses !!;-)

Curieuse de tout savoir sur le suèdois. A suivre donc...

Écrit par : miss Julie | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

@Poulette Dodue : mais je veux l'histoire d'Arnaud, moi...
@Madame S : c'est la faute des hommes, ils nous racontent des histoires à base de bébés roses et joufflus pour nous avoir. Les salauds !!
@Nougatine : pour l'instant, oui... :D
@MissJulie : c'est tentant comme programme....

Écrit par : emanu124 | 16/11/2011

Répondre à ce commentaire

Quelle philosophe j'aime bien cet article ! Je me demande souvent et si, mais pas par rapport à mes choix, par rapport à ceux des mes parents... Et si ils n'avaient pas etc... comment serait ma vie aujourd'hui.. Même si on finit par être ce qu'on est comme tu dis, ce que je suis est pas mal conditionné par l'enfance que j'ai eue et que je n'aurais pas eue si mes parents etc... Incapable de te dire si ça aurait mieux ou moins bien mais différent ça j'en sure...
Vivement l'histoire du suédois :)

Écrit par : Carole Nipette | 17/11/2011

Répondre à ce commentaire

Ta théorie des univers parallèles m'intrigue !
T'as fini piscine et ta manucure ? ;-)

Écrit par : Miss Cupcake | 18/11/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.