Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2011

Journée noire au bureau

Je ne parle jamais de mes activités professionnelles pour diverses raisons.

Qui sont des raisons et qui sont diverses.

Mais la journée d'hier mérite un coup de projecteur, et vu que ses péripéties ne sont pas vraiment reliées à mon travail j'eusse donc imaginé que je vous les racontasse.

Si vous voulez apprendre comment perdre votre réputation professionnelle en particulier et votre réputation en général, suivez le guide

 

ETAPE 1 : hurlez à plein poumons "PUTAIN DE SA RACE LE RESEAU" juste au moment où le PDG arrive dans votre service. Plongez sous votre bureau.

 

ETAPE 2 : faites croire à la standardiste qui n'a pas inventé l'eau chaude que la photo d'Alexander Skarsgard sur votre Iphone est celle de votre nouveau fiancé. Tenez le truc pendant  5 minutes très sérieusement. Restez stoïque quand elle vous dit "mais tu es mariée" et que vous répondez "ben oui, et alors ?". Dévoilez-lui la vérité. Et surtout moquez vous bien d'elle quand elle vous dit, mortifiée de s'être fait trimballer : "Oh mais tu sais ça aurait pu être vrai,  aujourd'hui, tout est possible". 

 

NB1 Je vais probablement avoir quelques problèmes de réception d'appels à partir de maintenant.

NB2 oui, j'ai un diaporama de beaux gosses à moitié nus sur mon Iphone pour me remonter le moral en cas de coup dur. Dont je fais bénéficier les copines qui passent. Y'a pas de mal à se faire du bien.

 

 

ETAPE 3 : arrivez dans une conversation à la machine à café. Entendre "c'est triste". Pensez que votre collègue parle du temps. Sortir "boh y'a pas mort d'homme !". Voir votre collègue se décomposer et l'entendre vous dire "je viens de perdre mon père". Disparaissez sous la moquette.

 

ETAPE 4 : pensez qu'il n'y a plus personne dans votre coin de bureau à l'heure du déjeuner. Mettez de la zique un peu fort en chantant dessus. Réalisez au bout de 10 minutes qu'une réunion se terminait dans la salle juste à côté. Regardez défiler les participants qui vous observent d'un air mi-goguenard mi-interloqué.

 

ETAPE 5 : cherchez quelqu'un sur Facebook. Tombez sur la page d'un stagiaire. Eclipsez-vous discrètement sans le demander comme ami. Mais  dix minutes plus tard, prise dans une spirale de n'importe quoi, dites-lui que vous êtes tombée sur sa page sur le chat interne. Faites un flop terrifiant et passez pour une dingue a ses yeux et probablement ceux de toute son équipe.

 

ETAPE 6 : partez en vrille dans un fou rire idiot à base de trucs irracontables avec vos collègues (quand tu essayes d'expliquer un fou rire à quelqu'un d'extérieur, ça ne donne rien en général), avec la tête sur les genoux en gloussant hystériquement juste au moment où votre chef vénérée sort de son bureau de mauvais poil. Finissez la tête dans un classeur a essayer d'étouffer vos ricanements. Avec un point de côté et une tête de panda ivre à cause du mascara qui a coulé. Rentrez chez vous en l'état en affrontant les regards des voyageurs des transports en commun qui pensent que vous êtes une junkie au dernier stade de l'addiction.

Tout ceci en moins de 8 heures. 

Vous comprenez maintenant pourquoi ma carrière n'a jamais décollé. 

Parce que si, au moins, c'était la première fois que je vivais la journée de la honte...

Mais non, ce n'est que la dernière d'une longue, très longue série.

(soupir)

 

lapins-cretins-geant.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bureau, travail, gaffes, honte | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Ah ah ah merci de ce petit billet qui m'a bien fait rire de mon matin, même si c'est à tes dépens;))) Tu les accumulés qd même!
Bon courage pour aujourd'hui!

Écrit par : Bulles de Flo | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

Je compatis :) La première m'a encore plus fait sourire parce que sa race le réseau c'est tous les jours pour moi !
Chanter pensant être seule ça m'arrive aussi, je trouve ça drôle de tomber sur quelqu'un qui le fait !

Écrit par : Carole Nipette | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

Je te confirme pour la réceptionniste... elle est moins aimable... Mouhahahahaha

Écrit par : Sandrine | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

Trop fort. Marrant, j'ai déjà fait des trucs comme ça en vrai. Juste parce que je suis distraite. Pas malveillante, mais distraite. Sympa de se sentir moins seule !

Écrit par : LaLangelliere | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

Aaaaaaaaah voilà l'explication complète !
Le "y'a pas mort d'homme" quand même rhoooooo !

Écrit par : Nanette | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

Ah ça la standardiste t'aurai pas du, tu vas souffrir atrocement ces prochains jours, mais ouf en général elles n'ont pas une mémoire à long terme...

Le "y a pas mort d'homme" j'ai déjà donné, hélas, la moquette est généralement bien collée on peut même pas s'y planquer dessous

Quand ua reste oui ben c'est du classique non ? Ah bon tu crois pas ? Merde je sais pourquoi je végète aussi alors...

Une collègue avait fait fort aussi dans son genre, notre boss avait imposé une photo pour illustrer un article de dossier de presse, la nana chargé de ce dossier lui dit que oui la photo est pas mal mais que fait ce vieux dessus ? C'est moyen dynamique.
la réponse l'a foudroyée
"le vieux c'est mon nouveau compagnon"
Hop sortie rapide, ça c'est fait.

Mais on pouvait pas deviner qu'elle prenait des vieux, à 46 ans en général on tape dans le jeune d'habitude ;-)

Écrit par : Cécile - Une quadra | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

@BullesdeFlo : je n'ai travaillé qu'une demi-journée. J'ai limité les dégâts..
@Carole : je chante tout le temps. Mais à moitié. Je suis Jean-Michel Apeuprès. Ca doit être exaspérant pour mon entourage
@Sandrine : surtout si tu me demandes, elle va être très désagréable
@Lalangellière : oui, ça rassure...
@Nanette : kesstuveux (soupir)
@Cécile : la bouleeeeeeetttte

Écrit par : emanu124 | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

Hum si t'as pas envoyé un mail avec PJ craignos (genre un truc hot, ou avec des prouts) au mauvais destinataire (genre au choix le boss, un financeur...) tout n'est pas perdu !!

Écrit par : Poulette Dodue | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

moral dans les chaussettes ce soir... mais je me surprends quand même à rire comme une idiote devant mon écran en te lisant. BRAVO !

BM

Écrit par : Beautymist | 02/12/2011

Répondre à ce commentaire

@Poulette dodue : je crois que je me suis suffisamment enfoncée, déjà.
@BM : merci beaucoup

Écrit par : emanu124 | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

Quel dommage que tu ne bosses pas au même endroit que moi (ou vice versa)... j'adorerais tout ça, moi (sont pas très rigolos, mes collègues, et ils me prennent pour une folle)

Écrit par : Lola SurLaToile | 06/12/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.