Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2011

J'irai ? J'irai pas ?

Revoir les vieux groupes/chanteurs qui remontent sur scène momifiés après 12500 ans d'absence : aucun intérêt.

Je ne cultive pas la nostalgie, réécouter des titres anciens ne m'intéresse pas plus que ça et, même si j'ai tort, je considère que, pour le rock live, passé un certain âge, tu atteint rapidement le pathétique.

Oui, même si j'ai moi-même un âge canonique, je n'aime pas voir des gens grassouillets moulés dans des pantalons de cuir trop étroits tenter de s'époumoner sur des vieux tubes en se dandinant de façon ridicule.

Il y a un temps pour tout.

Mais j'étais prête à faire une exception.

Pour le boss.

Bruce Springsteen en personne qui passe début juillet à Paris.

Bruce et ses concerts marathons de 3 ou 4 heures.

Bruce, sa voix, sa guitare, son énergie, son charisme.

Je me disais que malgré l'âge, le patron était sans doute encore suffisamment affûté pour faire chavirer une salle en général et moi en particulier.

J'ai hésité, hésité, parlé avec des gens qui avaient réservé leurs places, hésité, parlé, hésité, parlé...

Et fini par visionner une vidéo de concert datant d'un an.

Bien sur, il est encore bien conservé, la voix est là (à peu près), le punch aussi (à peu près)...

Mais...

Cette vidéo a définitivement fait pencher la balance, du côté du "je n'irai pas"

Car même si, jusqu'à aujourd'hui, je n'ai encore jamais vu Bruce Springsteen sur scène, que je m'en mordrais probablement les phalanges jusqu'au sang et jusqu'à l'année prochaine, et que je vais peut-être rater le concert de la décennie, je préfère garder en tête...

 

Ceci.

La sexytude de Bruce est .... Comment dire.. 

(soupir)

Je ne veux surtout pas faire de comparaison.

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bruce springsteen | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/12/2011

Sur mon 31 !

Si comme moi tu es allergique aux agapes du nouvel an, la soirée cinéma est une bonne alternative.

Et, justement, depuis le 21 décembre, tu peux aller voir "Happy New Year".

Mouhahahaahah (mise en abyme).

Le soir du 31 décembre, l'amour est dans l'air : de nombreux couples attendent avec impatience de pouvoir s'embrasser à minuit, d'autres en profitent pour faire des serments et d'autres encore tentent l'aventure d'une relation nouvelle qui, cette fois, pourrait bien être "la bonne". 

HAPPY NEW YEAR c'est le parcours d'une dizaine de personnages et de leurs rencontres parfois fugaces, parfois décisives le jour qui marque le passage à une nouvelle année.

Avec comme point d'orgue la célébre descente de la grosse boule de Times Squares qui égrenne le décompte du passage à l'année suivante 

Les producteurs Mike Karz et Wayne Rice retrouvent ici le réalisateur Garry Marshall (qui est quand même le réalisateur du mythique Pretty Woman) et la scénariste Katherine Fugate de Valentine's day. Avec un casting de premier plan : Halle Berry, Jessica Biel, Jon Bon Jovi, Abigail Breslin, Chris “Ludacris” Bridges,Robert De Niro, Josh Duhamel, Zac Efron, Hector Elizondo, Katherine Heigl, Ashton Kutcher, Seth Meyers, Lea Michele, Sarah Jessica Parker, Michelle Pfeiffer, Til Schweiger, Hilary Swank et Sofia Vergara. 

 

Sans oublier un des personnages-clés : New-York qui est à l'honneur dans le film : on y découvre en effet des quartiers emblématiques de la ville, tout comme des coins moins connus, qui composent un portrait charmeur de la grosse pomme.

Donc comédie romantique + New-York en décor + un casting prestigieux et une BO très écoutable puisque on y entend entre autres Jon Bon Jovi et Léa Michele (Glee), que demander de plus pour un non-réveillon ?

Rien. 

Après tu peux aussi te mettre un chapeau ridicule sur la tête, te dandiner sur YMCA, boudinée dans une robe à paillettes qui gratte, souffler dans une langue de belle-mère, crier "bonne année" à des gens que tu détestes à minuit, et finir malade à cause des huitres pas fraîches à 5 heures du matin.

C'est toi qui vois.

Perso, le choix est vite fait.

Pop corn et tranquillitude.

Vive le cinéma.

Affiche.jpg

06:00 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : happy new year, film, gary marshall | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/12/2011

Cafééééééééé cafééééé... Mais pas que

Depuis quelques années est apparue une nouvelle forme de dessert.

Le café gourmand.

C'est très fasheune, le café accompagné de petites mignardises diverses et variées qu'on vous sert dans tout bon restaurant qui se respecte....

.... Qui fait parfois hurler les puristes de la tarte tatin.

Ils pointent du doigt la non respectabilité hybride d'un mini-dessert qu'on te sert au nom de l'esthétique plus que du goût.

Inventé pour faire joli dans une assiette de fille qui cherche des prétextes pour ne pas se goinfrer une énorme part de Forêt Noire.

Oui, mais perso, les puristes, tu sais ce que j'en pense. Et la Forêt Noire, je déteste, comme tous les gâteaux lourds à la crème au beurre inventés par des pâtissiers MACHOS pour caler des types au format armoire normande.

Donc, la personne qui a inventé le concept du café gourmand, et qui doit être une FILLE, l'homme étant incapable de conceptualiser un truc aussi raffiné,  je la canonise directement :

1/ J'adore le café

2/ Munie d'un estomac de contenance tout à fait ridicule, je n'ai généralement PLUS FAIM au moment du dessert.

Mais j'ai encore ce que nos amis anglais appelle "une dent sucrée"

L'alliance du café et de mini-portions à grignoter et du café, je suis cliente. 

Sers-moi un macaron, un bébé-clafoutis, une crême brulée craquante, un éclair-petit four fondant ou assimilé et tu auras une occasion unique de me voir sur le dos les pattes en l'air à bavouiller de satisfaction.

Il faut juste que les mignardises s'accordent avec le café (beurk le tiramisu, par exemple) et que le café SOIT BON.

Et là c'est la perfectitude faite dessert.

Et avec Lavazza, aucun risque que ton café soit mou du genou.

Avec sa nouvelle machine A modo mio, ton café sera italien, et... a modo tuo... Comme tu l'aimes. Doux, fort, corsé, mousseux, suave .. au choix. Il y en a pour tous les goûts.

IMG_1459.JPG

Du coup, maintenant que je suis équipée, le café gourmand, je me le fais même à domicile, la maison ne reculant devant aucune occasion de se faire plaisir, sache-le...

IMG_1463.JPG

 

C'est pas la pointe du raffinement ?

Si.

Tu vois c'est facile. Une bonne machine, un bon café, de la jolie vaisselle, et quelques mini-trucs à picorer, et c'est l'ambiance garantie pour le reste de la journée.

Chez moi en tous cas.

Chez toi tu fais ce que tu veux, mais vu que je suis quand même une bombe, je dirais que tu as tout intérêt à m'imiter.

Je dis ça, c'est pour ton bien, uniquement, évidemment

13:36 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : lavazza, a modo mio, café gourmand | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/12/2011

C'est pu'dmon âge

J'eu sorti.

Deux soirs de suite.

En semaine.

Deux sorties incontournables et que je n'avais surtout pas envie de contourner, en fait.

D'où la raison de mon absentéisme bloggesque. 

En rentrant à minuit et des brouettes on a rarement envie de pondre un billet de fond sur les tenants et les aboutissants de l'organisation tribale au Kazakhstan.

Le souci ce n'est pas de se coucher à quatre pattes à une heure du matin. Le souci c'est que vu l'excitation antérieure, l'alcool et le café, j'ouvre grands les yeux à 5 heures du matin.

Youpi.

J'ai donc fait une nuit complète en deux nuits.

Sachant qu'en plus j'ai hurlé "besoin de rien, envie de toi" en Karaoké, dansé sur du David Guetta, tapé le carton au tarot en hurlant "le petit au bout, le petit au bout"  et éclusé quelques godets par là-dessus, tout ça en allant travailer le lendemain, imaginez mon état pathétique hier soir.

Je ressemblait hier soir à un croisement entre l'épave du Titanic après collision avec l'iceberg et Zézette du Père Noël est une ordure.

C'est pud'mon âge.

Je pense que je vais mettre environ un mois à m'en remettre physiquement.

Quant à la restauration de ma réputation elle est définitivement fichue.

Vu que j'ai quand même commis une version karaokesque punk-rock de "Bambino" et triché au tarot tout ça en moins de 24 h.

Je suis donc blacklistée dans tous les bars  et rayée des répertoires téléphoniques de certaines personnes que je ne nommerai pas ici.

Tout Paris est au courant.

La preuve. 

Regardez ce qu'on m'envoie...

424242dc2b9911e180c9123138016265_7.jpg

 

Je crois que je suis repérée, les gens.

06:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : sorties, karaoké, tarot | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/12/2011

Fantasme

Aaaaah le fantasme. 
 
Tu sais ce petit truc qui fait , quand Charles-Edmond te chevauche (ou que tu le chevauches) ton esprit qui devrait être polarisé sur un point précis commence à divaguer vers des sphères un peu plus lointaines où Charles-Edmond a la tête et les abdos de Brad Pitt, ou de George Clooney, selon affinités, dans le meilleur des cas.
 
Voire dans un cas un peu plus tordu, Charles-Edmond est équipé d'une cravache, de menottes, d'un corset en latex, et ta belle-soeur regarde. 
 
Ou il te prend sur un banc public place de la concorde en pleine heure de pointe. 
 
Ou encore Charles-Edmond se retrouve brutalement affublé des lèvres et des seins de Scarlett Johansson.
 
Ce n'est pas grave.
 
C'est même rigolo.
 
Le plus embêtant dans l'affaire c'est que tu soupires "Scarlett" au lieu de "Charles-Edmond" au mauvais moment. 
 
Le pauvre risque quand même d'être assez vexé.
 
Enfin bref.
 
Le fantasme est utile. Voire enthousiasmant. Voire très stimulant. Voire carrément .... torride
 
Il permet de pimenter une relation un peu fade. 
 
Et de rendre encore plus excitante une relation qui l'est déjà.
 
Dans ce domaine, pas de limite à l'imagination. 
 
Car le fantasme reste la plupart du temps au niveau ... du fantasme. Le passage à l'acte est plus rare. Et est-ce vraiment souhaitable d'ailleurs. La réalité étant rarement à la hauteur de l'imaginaire.
 
 
Enfin de l'imaginaire féminin. 
 
 
Parce que pour le fantasme masculin après expérience personnelle et rapide sondage auprès de congénères testostéronés on obtient du 
 
"Euh ben oui, machine là (actrice, présentatrice généralement), elle est bonne."
 
OK.
 
Et sinon ? Au pire si le type est VRAIMENT tordu ça peut donner "Roselyne Bachelot en talons aiguilles" dans les cas extrêmes
 
Autant dire pas grand chose.
 
Alors que la même question posée chez les consoeurs te donne une variété de délires imaginatifs qui vont de Laurent Delahousse nu et enduit de miel attaché sur une chaise à une orgie romaine au son des cornemuses avec Céline Dion qui chante "my heart will go on" pour ponctuer les ébats.
 
La libido masculine semble moins imaginative que la féminine. Ou alors plus pudique ? 
 
Peut-être. 
 
Ou alors est-ce juste la libido féminine qui est plus cérébrale ? 
 
Peut-être aussi.
 
Personnellement - et c'est là que maman, tu sors, s'il te plait ainsi que tous les membres de ma famille susceptibles de lire ce qui suit - personnellement donc, oui, j'ai des fantasmes.
 
Hiiiiiiinnnnnn comme c'est bizarre.
 
Si tu n'habites pas dans une caverne sur la planète Mars, tu vois à peu près de quoi il en retourne.
 
C'est du genre nordique, blond, très musclé en marcel moulant. Et pas trop âgé. On va dire 30 ans pour être politiquement correcte.
 
Certes. 
 
Un suédois c'est bien.
 
 
....
 
Deux suédois c'est mieux.
 
Mon truc à moi dans les recoins de mon cortex tordu c'est le plan à 3. 
 
Mais pas le plan à 3 version macho où deux créatures à fortes poitrines s'occupent du mâle voluptueusement allongé. 
 
Non, le plan à 3 où deux messieurs très musclés et accessoirement  très bien équipés s'occupent de MOI.

Car, comme disait une de mes anciennes relations, c'est bien d'avoir toujours quelque chose à se mettre sous la main.
 
Tu vois, j'ai des goûts simples, rien de très tordu ni de très sophistiqué. Un lit et quelques vikings suffisent amplement à mon bonheur.
 
Je veux juste être la garniture entre deux tranches de pain suédois, en somme
 
Du pain suédois style ça....

Beaux mecs.jpg

 

 
Mouhahahaahah

 
Enfin fantasme, va savoir, Charles. Si ça se trouve, je suis passée du rêve à la réalité 
 
Mais ça mon petit chou, je te laisse dans l'expectative.

 
A propos d'expectative j'aimerais bien savoir si tu osera nous dire ce que toi tu as dans le crâne. 
 
Et si les quelques messieurs qui passent ici savent aller plus loin que "Ah ouais Roselyne Bachelot en talons aiguilles, quand même...."
 
Alors cap' ??

19/12/2011

Plagiaires et faussaires

Le plagiat sur le net on avait l'habitude.

Tu fais un petit billet sympatoche et hop ! Au détour d'un clic tu le découvres sous un autre nom, et même pas crédité (sinon ce n'est pas drôle) sur un blog que tu ne connais ni des lèvres ni des dents.


Voire tu écris un petit tweet rigolo et zou ! On te signale que @copieurcheri vient de faire exactement le même sans RT ni citation bien évidemment.


On avait arrêté de s'énerver, à part de temps à autres, pour le sport ou la beauté du geste.

Après tout, on pouvait se dire avec un tant soit peu d'orgueil que c'était un hommage rendu à notre plume subtile et notre esprit brillant.

Sans oublier parfois de bâcher publiquement le fautif pris la main dans le sac pour lui apprendre à vivre.

Un genre de roulage dans le goudron et les plumes virtuel.

Cependant depuis quelques temps en plus des plagiaires une autre sorte d'escroc du réseau social émerge : l'acheteur de follower.


Alors qu'il est relativement simple d'avoir quelques followers en couchant sur la toile quelques pensées drôles, intelligentes, spirituelles ou même ... utiles, ils jugent plus rapide de se faire passer pour le maître du monde of the world de l'univers du web et de twitter réunis en gonflant artificiellement le nombre de leurs adeptes.

Pour se faire passer pour les rois de l'influencerie on-line.

C'est le cas d'une agence de communication qui s'est fait récemment prendre la main dans le pot de confiture.

C'est pas joli, joli. Surtout de la part de professionnels.


Comment repérer ces nouveaux faussaires qui pensent qu'une réputation numérique est quantitative avant d'être qualitative ?

Facile : leur nombre de followers augmente brutalement et sont souvent... Japonais, ou Coréens, ou Kazakhs, exotiques en tous cas.

Facile à percer à jour.

Et pas très malin pour le coup.


En tous cas mes abonnés sont tous frais, roses, 100 % bio et élevés sous la mère. Je dois bien avoir quelques robots dans le tas, mais globalement... Ils ont été gagnés à la sueur de mon front (ou de mon clavier plus précisément)

Et parce que c'est la sueur de mon front, j'ai un peu de mal avec ceux qui veulent passer par la case départ et récolter 20000 euros en pipeautant les dés si tu vois ce que je veux dire.

Ca pourrait m'énerver un de ces jours.

Et ceux qui me connaissent savent qu'ils ne faut pas m'énerver.

Non, faut pas.

guy-des-cars-le-faussaire.jpg

J'ai rarement vu plus moche comme couverture. Un collector

06:00 Publié dans Blog, Web | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : faussaire, plagiat, blog, réseaux sociaux, twitter | |  Facebook | |  Imprimer | |

18/12/2011

Ande ze winneure izze ...

Donc la personne qui va avoir un parfum parfumé  Ambre Fleuri

 

3704374232.jpg

à mettre sous son sapin pour les fêtes, ou sur sa personne parce que parfumer un sapin c'est moyennement utile, est et restera pour l'éternité (Alain Delon sors de ce corps)

 

MARMOUZETS

 

La dame, si tu veux bien m'envoyer ton adresse postale par mail, ce serait chou.

Pour tous les autres, un grand merci pour vos participations, désolée de n'avoir pas pu tous vous gâter, mais si le parfum vous tente quand même il reste disponible, ainsi que toute la gamme Ambre Fleuri sur le site de Durance 

Ce sera tout pour aujourd'hui.

Et c'est déjà pas mal.

11:14 Publié dans Concours | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : concours, durance | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/12/2011

Journée noire au boulot - 2ème épisode

Avant-hier se tenait la convention annuelle de ma société chérie que j'aime.

(bon comme j'en parle exceptionnellement je positive, on ne sait jamais qui me lit, coucou boss, ça flotte ?)

Figure imposée sympathique ... mais profondément ennuyeuse à laquelle je tente d'échapper année après année.

Autant je considère que la réunion de blabla fait partie du boulot, autant je fuis la soirée de réjouissitude avec youpis, lalas et onfaittournerlesserviettes le plus souvent et rapidement possible.

J'en ai enquillé un certain nombre vu mon ancienneté. Ca ne m'amuse plus du tout. Voire m'exaspère.

L'âge aidant je développe une sainte horreur des dîners de style banquet dans des grandes salles bruyantes où on peine à parler à son voisin.

En plus, dans les agapes avec des collègues, je refuse de me lâcher totalement en grimpant sur la table, le slip sur la tête comme je peux le faire en bonne compagnie, parfois.

Les collègues ne sont pas des amis. Et ta société une famille. Il convient de ne pas mélanger les genre.

Ce qui fait que je reste toujours entre chien et loup avec une impression mitigée.

Cette année n'a pas échappé à la règle que je m'étais fixée. 

J'ai donc une fois de plus séché.

Sauf que, je devais recevoir une médaille d'ancienneté pour mes bons, longs et loyaux services.

Et que ma boss a donc été la réceptionner pour moi, en se fendant d'un petit discours de circonstances que l'on m'a rapporté depuis et qui donnait grosso modo 

"Notre chère Emanu qui nous manque tant, et qui n'a pu être parmi nous ce soir (oui visiblement) est la mémoire vivante de notre société (pitin déjà là, je me couvre la tête de cendres, vu que je suis assimilée à un vieux débris), si vous cherchez une information, n'hésitez pas à aller la voir, elle vous retrouvera tout (merci, je suis déjà pas débordée, j'avais besoin de ça).

Mais elle est aussi tournée vers le futur car c'est une grande adepte et une fine connaisseuse des nouvelles technologies (Ooooh quelle surprise. Là déjà tout le monde me prend pour Sheldon Cooper, enfouie  avec mon PC dans les archives). ...

... Et elle conclut par "cerise sur le gâteau, elle adore vraiment briefer les stagiaires, qui peuvent venir la voir sans hésitation"

Ok. 

Amenez-moi une pelle que je creuse un trou.

Profond le trou.

Jusqu'en Australie même on va dire.

A partir d'aujourd'hui (vu que je suis rentrée mais que le reste de la société était encore en séminaire hier, et j'ai écrit le billet hier, tu captes ?) cette jolie blague va avoir fait le tour des popottes plus vite qu'un neutrinos qui veut sauter une neutrinette et je vais me prendre le truc dans la figure avec des sourires sous-entendus en coin. 

 

Je suis donc officiellement la cougar de la société qui checke tous les stagiaires de 20 à 25 ans.

 

d20c5dc8.jpg

14/12/2011

Ambre, parfum des rois

Le parfum c'est la vie.

Impensable pour moi de sortir sans un pschitt odoriférant sur ma personne.

Et si possible un pschitt qui laisse un sillage original distinctif.

Au rayon des odeurs originale et distinctive figure l'ambre.

Un peu d'histoire :  l'ambre gris doit sa valeur à son utilisation très ancienne en parfumerie et à son extrême rareté. Dans les croyances anciennes, il était réputé comme aphrodisiaque. Dans le sud de la France, il était emprisonné dans des pommes de senteur ou pomander. Portés à la ceinture ou en pendentif, ces précieux objets ciselés en argent envoûtaient par les fragrances sensuelles qui s’en dégageaient. Le pomander avait alors valeur de talisman.

Autrefois extraits des abats de cachalots (oui, je n'y peux rien, c'est comme ça), il est aujourd'hui synthétisé chimiquement. 

Le produit de base extrait de l'ambre gris naturel en parfumerie est l'ambre pur, une solution à base d'alcool qui, exposée à l'air et à la lumière, permet une séparation en plusieurs produits dérivés. 

La note d'odeur peut être boisée, sèche, balsamique, fleurie ou proche du tabac, avec un effet aphrodisiaque. L'ambre gris, ou aujourd'hui sa forme synthétique, forme typiquement la note de base des compositions de parfumerie.

Durance s’est inspirée de cet ancien secret de séduction pour vous proposer une eau de toilette raffinée et captivante. Créée par les parfumeurs Durance de Grasse, la fragrance Ambre Fleuri, orientale et poudrée, charme par ses effluves sensuels. 

Elle est accompagnée d'une gamme complète de soins pour le corps : gel douche, lait parfumé, savons invités, sels de bains...

 

Ambre.jpg

De quoi s'enivrer d'ambre pour la journée. 

Et une jolie idée de cadeau pour les fêtes qui arrivent. 

A propos de cadeau, je peux peut-être te permettre de gâter un ou une proche amateurs de senteurs ambrées.

 

Ou toi-même si tu es égoïste (égoïste, égoïste, égoïste.... )

Un commentaire, un tirage au soir et hop !! L'eau de toilette Ambre Fleurie de Durance sera à toi, rien qu'à toi.

Ambre Fleuri Eau de Toilette DURANCE seule.jpg

Tu as jusqu'à samedi soir pour tenter ta chance. J'annoncerai le nom du ou de la gagnant(e) ici même dimanche.

Sur ce je te laisse, je vais me rouler voluptueusement dans l'ambre fleuri en attendant ton commentaire.

 

Quelques sources sur l'ambre empruntées à Wikipédia. 

06:00 Publié dans Beauté, Concours | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : parfume, ambre fleuri, durance, soins | |  Facebook | |  Imprimer | |

13/12/2011

Réciprocité

Je ne tiens jamais le décompte des anniversaires. 

C'est à peine si j'arrive à me souvenir de ceux de mes enfants et des très proches, alors tu parles, ceux des plus lointains ....

Oui, je sais, il y a des agendas pour ça. Mais j'ai déjà eu des agendas papiers ou électroniques. J'y note consciencieusement des dates ou des informations... Pour ne jamais les regarder ensuite. Ils ne servent donc à rien.

Ma tête me sert d'agenda, c'est dire si c'est pratique.

Hier, le meuri qui, lui, note tout, me rappelle l'anniversaire d'une copine.

Je lui réponds "très bien, tant mieux pour elle"

1/ Comme tous les trucs obligés, les anniversaires m'ennuient de plus en plus. Les faire et les souhaiter.

2/ J'ai réalisé en une fraction de seconde que si je me suis acharnée pendant des années à essayer de PENSER à souhaiter les anniversaires, j'avais rarement la réciproque le jour du mien.

Je me suis dit pendant longtemps qu'il tombait un très mauvais jour : une date batarde de début d'été où tout le monde est occupé à partir en vacances.

Je me suis aussi posé des questions sur mes relations avec les autres et mon taux de popularité parmi mes congénères.

Qui étaient toujours très contents de m'avoir à ambiancer LEUR anniversaire ceci dit au passage.

Je me suis aussi dit que vu ma date batarde et le fait que j'étais souvent partie moi-même en vacances à cette période je n'organisais que rarement une fiesta susceptible de rappeler à l'ordre mes contemporains (et susceptible de leur offrir une soirée avec manger, boire et rigolade à l'oeil).

Puis j'ai fini par ne plus me poser de questions. Et à ne plus rien organiser du tout.

Du coup, évidemment, les "bons anniversaires" se raréfient d'année en année.

Ce qui me fait penser de façon assez pessimiste que beaucoup de gens ne te connaissent que pour ambiancer leurs soirées et que TU leur souhaites un bon anniversaire.

Ils peuvent attendre. Longtemps. Très longtemps. 

Vu que je n'ai pas d'agenda. Et que, oh, comme c'est étrange, je ne sais pas me servir d'un téléphone, ni écrire un email.

Je suis frappée d'anosognosie de la communication, tiens. 

 

Moi en tous cas je n'attends pas mon anniversaire pour que ce soit ma fête.

Qu'on se le dise.

happy-birthday-pinup-with-schnauzer.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : anniversaire, oubli, réciprocité | |  Facebook | |  Imprimer | |