Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2012

Partir, revenir, ... Peut-être

J'ai des fourmillements de fourmis.

Trop longtemps que je n'ai pas été voir ailleurs si j'y étais.

Malheureusement cette année la quasi-totalité de mes finances ont été siphonnées par les études extravagantes de deux extensions majeures, vaccinées, videuses de frigos et pénibles. Ou absentes. Ou les deux à la fois.

Qu'un homme ait réussi à me persuader deux fois de suite de porter des êtres qui m'ont ruiné le physique, le mental et donc maintenant le portefeuille est incompréhensible.

Je devais être droguée, je ne me l'explique pas autrement. 

Privée d'escapades depuis plusieurs longs mois, je dépéris.

Le voyage, l'ailleurs me retrouver lost in translation devient indispensable à ma vie.

Pendant des années je n'ai fréquenté que les hôtels et les sentiers bien droits, organisés, repérés, encacrés. 

Mais, corollaire des chemins un peu moins balisés qui m'attirent plus aujourd'hui, plus j'avance, plus je me laisserais tenter par des voyages moins conformistes.

Prendre un sac et débarquer dans un aéroport où l'on parle une langue inconnue sans savoir vraiment où je vais me fais moins peur.

Pas "plus peur", "moins peur". L'idée me tente de plus en plus en tous cas.

Curieusement je déteste les déplacements. Le voyage en lui-même me stresse. Je déteste la promiscuité, le bruits, le confinement, les cris des gosses, l'attente, les retards, les formalités.

Mais une fois sur place, j'oublie tout.

C'est pourquoi, dès que j'aurais touché une petite prime qui tombera sur mois comme la bruine sur le Sahara en avril, je vais envisager de filer..

 

Au Cambodge, non en Inde, non en Nouvelle-Zélande, non en Namibie, non à San-Francisco, non en...


A la première destination qui voudra bien de moi pour un prix attractif.

Ailleurs. 

Pour mieux revenir dans mon home sweet home et apprécier cet ilôt de stabilité. Jusqu'au prochain rêve d'ailleurs, au prochain sac, au prochain pays. 

Le monde sera mon jardin et ma cour de récréation.

Du moins j'espère.

paintel.jpg

Revoir San Francisco.... Encore une fois..

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : voyage, san francisco | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Je rêve de St Petersbourg, en période printanière ou estivale parce que l'hiver non là je ne supporterai pas. Un jour qui sait... en attendant ça sera certainement moins loin et bien plus classique. Mais comme d'habitude le nerf de la guerre fait défaut, en tout cas il est demandé à un autre poste. Patience... et frein rongé.

Écrit par : Cécile - Une quadra | 02/02/2012

Répondre à ce commentaire

Cà m'arrive assez souvent un rêve d'ailleurs, de découverte, d'autre choses ... pour mieux revenir ! Je découvre ton blog, il est super sympa ! Bravo.

Écrit par : Corinne (Couleur Café) | 02/02/2012

Répondre à ce commentaire

L'Inde... J'espère bien que ce sera le voyage de ma vie... Mais quelques jours à New-York me satisfairaient largement !!! Je n'ai jamais encore eu l'occasion (enfin les sous) de voyager, enfin un vrai voyage quoi, pas l'Autriche hein !! Mais effectivement l'idée c'est ça : partir loin pour mieux revenir

Écrit par : larbredejuin | 02/02/2012

Répondre à ce commentaire

La Guadeloupe en avril, ça te dit ? Je t'invite :-)

Mes oncles te parleront créole, mes tantes te gaveront de bouffe en te rappelant que tu vis en métropole donc que tu es maigre et on ira faire trempette dans les sources chaudes...

Écrit par : Nanette | 02/02/2012

Répondre à ce commentaire

je ne pense qu'à voyage en ce moment... grrr mais qu'est ce qui nous arrive ? lol

Écrit par : virginie B | 02/02/2012

Répondre à ce commentaire

@Cecile : rongeons notre frein ensemble alors...
@Corinne : bienvenue alors. Et merci...
@larbredejuin : les deux sont agréables
@Nanette : super tentant (et gentil) mais j'ai déjà fait plusieurs fois. Je préfèrerais tenter autre chose
@Virginie : le réchauffement climatique ?

Écrit par : emanu124 | 02/02/2012

Répondre à ce commentaire

Tout pareil ;-!
Ca doit être de saison ...

Écrit par : Miss Cupcake | 03/02/2012

Répondre à ce commentaire

La façon dont tu as de dépeindre la "sacro-sainte famille" est hilarante et corrosive!

Je reviendrai.

NowMadNow

Écrit par : NowMadNow | 03/02/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.