Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2012

C'était moins une...

Aujourd'hui, moins de rigolade et plus de d'information.

Les accidents domestiques sont une des causes principales de mortalité en France avec 185 000 décès par an, toutes causes confondues. Bien plus que les accidents de voiture mortels (4000 décès par an)

Et parmi ces accidents domestiques 5000 personnes sont victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone. 90 en décèdent.

C'est ce qui a failli arriver récemment à Johann (que vous connaissez peut-être sous le nom de Yogiimise sur twitter) et ce qui a également failli m'arriver dans mon enfance.

C'est pourquoi nous avons décidé de vous raconter nos mésaventures respectives pour vous inciter à la prudence avec les appareils de chauffage et les chauffe-eaux.

Je laisse la main à Johann, et je concluerai en vous racontant brièvement mon histoire.

 

"On a tous déjà entendu ces messages de prévention gouvernementaux à la radio, à la TV, sans vraiment y porter attention. « Ça n’arrive qu’aux autres ». « C’est vraiment pas de bol. Ça ne m’arriverait jamais, heureusement ! » ou encore « En même temps faut être con pour ne pas respecter ces consignes basiques ». Ben moi, ce type d’accident m’est arrivé. Et j’ai failli y passer.

Ça faisait deux matins que mon corps m’envoyait des signes de moins bien. Comme tout homme qui se respecte, la veille j’avais dit « Nan mais ça va, c’est parce que j’ai pas assez dormi et pas mangé hier soir, mais tout va bien ». Les Hommes et le syndrome Superman. Ce qui me paraissait suspect, c’est que ces faiblesses apparaissaient deux matins de suite, juste pendant la douche. Le tournis, mal de crâne à se taper la tête contre les murs, des fourmis dans les membres et des sueurs froides. J’ai annoncé à ma fiancée que je ne me sentais « pas au top », elle a pensé qu’il y avait un problème avec le chauffe-eau. Je ne voyais pas pourquoi, il avait été vérifié il y a moins d’un an.

« Va prendre l’air ». Je m’exécute, sauf qu’arrivé dans le couloir, mes jambes se dérobent. C’est comme si tout le poids de mon corps était devenu beaucoup trop, d’un seul coup. Je me relève tant bien que mal, sans avoir réellement perdu connaissance. Sauf qu’il s’agissait d’un symptôme supplémentaire, de loin le plus inquiétant. Ok, direction les urgences. Prendre l’air frais me fait déjà du bien. Aux urgences je ne prends pas vraiment au sérieux mes symptômes et me présente davantage pour rassurer ma fiancée.

Le médecin veut faire des analyses plus poussées, mais démontrer un entrain semblable à celui de Droopy un soir de rupture, en plein mois de novembre. Je suis piqué à droite, à gauche, les résultats reviennent. Petite pause chiffres : normalement, le taux maximum de présence de monoxyde de carbone (CO) dans le sang est de 3 %. Ce jour-là, chez moi, il était à 27 %.

Au top qu’il disait. C’est plus grave que prévu, il faut envoyer les pompiers vérifier l’appartement. Ils vont tout boucler, suite à un relevé particulièrement élevé. Mais surtout, ils craignent une intoxication pour ma fiancée et ma fille, alors à la crèche. C’est là que je commence réellement à baliser : si ma princesse est intoxiquée alors qu’elle multiplie déjà les maladies depuis quelques mois, c’en sera trop.

 

Bien sûr ma fille ne comprend rien de ce qui lui arrive mais une chose est sûre : on ne lui mettra pas ce masque à oxygène sur le nez. Ni papa, ni maman ni aucune infirmière aussi gentille soit-elle. Finalement transportée dans un service de pédiatrie adapté, il s'avérera que ni elle ni sa mère ne sont en danger.

Pour moi, c’est un peu plus compliqué. Je dois faire rapidement une séance de caisson hyperbare. Moi je me dis « Hein ? Qu’est-ce qu’il vient faire là-dedans Jean-Marc Barre ? ». Un caisson hyperbare c’est une sorte de cuve à gaz comme on peut en voir dans certains jardins, le plus souvent enterrés. En forme de cylindre, ça doit faire environ 1,80 mètres de hauteur et moins de trois mètres de longueur. De l’extérieur on dirait un peu le Nautylus. À l’intérieur aussi d’ailleurs. Je vais devoir y passer deux heures avec un masque à oxygène sur le nez, sans bouger, en débouchant mes oreilles par moment. L’objectif est de purifier mon oxygène en expulsant le CO à l’aide d’oxygène pur.

 

Autant vous dire que depuis que mon mal de tête était parti, je m’emmerdais royalement à l'hôpital. Je n’avais qu’une envie, retrouver ma petite famille et oublier cette histoire. Sauf que le gaz avait été coupé et que nous ne pouvions vivre chez nous jusqu’à ce que la cause de l’incident n’était trouvée.

 

Finalement, il s’est avéré que ce n’était pas notre installation qui était responsable, mais celle du voisin du 1er étage dont le conduit « fuitait » au travers du nôtre, et déversait du CO dans notre salle de bain. Plus de peur que de mal, mais ce n’est qu’après quelques jours que j’ai réalisé : j’ai failli y passer, ma famille avec, pour plusieurs raisons. D’abord nous ne voulions pas aérer chez nous en raison d’une mauvaise isolation et d’une grande difficulté à chauffer ce vieil appartement.

 

Ensuite parce que nous ne possédions pas de détecteur de monoxyde de carbone : cela coûte moins de 40 euros, il suffit de le placer dans une pièce dans laquelle intervient une combustion (plaques de gaz, chauffe-eau ou chaudière à gaz) et c’est tout. Je milite désormais pour que ce petit appareil soit rendu obligatoire dans toute habitation.

 

Mais surtout : qu’il fasse 30° ou -10° chez vous, il faut aérer chez soi, même 5-10 minutes par jour. Pour le coup, ça peut RÉELLEMENT sauver une vie. Et surtout, surtout ça camouflera les odeurs de chaussettes sales."

 

Je ne peux que vous inciter à suivre ce conseil. Car sans la résistance de mon père je ne serai peut-être pas ici à rédiger ce billet. Nous c'est un ravalement qui a failli nous coûter cher. Et qui dit ravalement, dit fenêtre obturées, bien sur. Le problème c'est que des gravats sont tombés dans les conduits d'aération et empêchent les gaz et le monoxyde de carbone de s'évacuer. Nous commençons tous à être malade, vertiges, vomissements pendant quelques jours, que nous mettons sur le compte d'une banale intoxication alimentaire. Sans nous affoler ou aller consulter pour autant. Jusqu'au jour où je me rappelle parfaitement avoir été prise de convulsions avant le trou noir. Et d'avoir émergé sous un masque à oxygène avec deux ou trois pompiers penchés sur moi. Après moi, ma mère s'était écroulée et mon père avait utilisé ses dernières forces pour descendre l'escalier et appeler les secours (en ces temps reculés, tout le monde n'avait pas le téléphone, et oui). Le détail tragi-comique de l'aventure est que la concierge le voyant descendre accroché à la rampe et faisant des mouvements désordonnés pensait qu'il était ivre et a mis un bon moment à réaliser que quelque chose n'allait pas. Moi et mon père nous nous en sommes tirés avec une bonne séance d'oxygénation, ma mère a été évacuée et hospitalisée pendant une bonne semaine quand même. C'était moins une...

Donc oui, aérez, et vérifiez vos appareils le plus souvent possible et n'hésitez pas à consulter si vous avez des doutes sur vos symptômes. Ca peut vous éviter les désagréments ci-dessus. Voire pire. 

Ca n'arrive pas qu'aux autres. La preuve.

 

source-intoxication-monoxyde-carbone_400x0.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Un billet qui fait réfléchir et surtout réveille la vigilance !

Écrit par : Poulette Dodue | 28/02/2012

Répondre à ce commentaire

Ça me fait peur tout ça. On a un chauffe-eau ici qu'on a changé il y a quelques années. Le vieux montrait des signes de faiblesses et l'installateur nous a dit qu'il était grand temps...
Même s'il est neuf, je crois que je vais investir dans ce détecteur. Ça fait réfléchir, je suis capable de mettre du pognon dans un aspirateur high tech et pas 40 euros dans un truc qui peut sauver nos vies...

Écrit par : Nanette | 28/02/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour

Si je peux me permettre, les Accidents de la Vie Courante provoquent chaque année près de 20 000 décès en France. les accidents domestiques qui en font partie représentent 12 000 décès par an en France et non 185 000....

Le monoxyde de carbone provoque des intoxications graves qui provoquent chaque année 5000 hospitalisations en France et 100 à 300 décès par an.
La vigilance est de mise : faire vérifier ses appareils de chauffage et faire ramoner sa cheminée au moins une fois par an sont les premières mesures à prendre. Ensuite, l'aération fait beaucoup dans un logement.
Le détecteur permet, en effet, d'être averti en cas de risque, encore faut-il l'entretenir régulièrement.

Nathalie d'ORkiDa

Écrit par : FOURNIER Nathalie | 28/02/2012

Répondre à ce commentaire

C'est le truc qui m'a toujours fait flippé... parce qu'un gaz inodore et incolore qui donne des symptomes aussi "anodins" que nausées, vertiges, maux de tête (les mêmes qu'une banale grippe en somme) c'est dur de le détecter à temps... Bref, je suis hyper vigilante mais je ne connaissais pas cet appareil qui d'un seul coup devient hyper interessant à mes yeux (surtout pour moins de 40 e)!

Écrit par : Madame S | 28/02/2012

Répondre à ce commentaire

Ca m'est arrivé il y a une quarantaine d'année... Après ma douche, je suis allée attendre dans la cuisine (où était le chauffe-eau) la fin du programme de mon lave-linge... Malaise, syncope, on m'a évacuée vers le CHU où on m'a trouvé , je crois me souvenir, 42% de CO2 dans le sang, j'aurais dû être dans le coma... On m'a fait respirer de l'oxygène pendant 24 heures... J'aurais dû être alertée par les migraines qui me prenaient après avoir fait la vaisselle : c'est le système d'aération de la cuisine qui était mal installé...
C'est vrai qu'un système de détection pourrait sauver bien des vies !

Écrit par : AFG | 28/02/2012

Répondre à ce commentaire

@Poulette dodue : tant mieux !
@Nanette : alors qu'en fait, l'inverse serait plus souhaitable !
@Nathalie : ah pourtant il me semble que j'avais trouvé ces chiffres sur un site officiel. Ca reste tout de même plus important que les accidents de voiture
@Madame S : tout à fait
@AFG : et oui, tu en as fait l'expérience !

Écrit par : emanu124 | 28/02/2012

Répondre à ce commentaire

bon... on va mettre de côté pour un détecteur alors ! Je ne savais même pas que ça existait et cette chaudière m'a toujours foutu les miquettes... Merci pour les conseils !

Écrit par : Marmouzets | 29/02/2012

Répondre à ce commentaire

c pour ce genre de raisons que j'avais viré mon poele a pétrole pourtant plus économique pour mon appart si mal isolé : mal de tête diffus par moments, j'y ai pensé de suite, et ps envie de risque que mon gamin aie un malaise en mon absence

Écrit par : mimosa | 01/03/2012

Répondre à ce commentaire

Billet très important en effet, merci d'y avoir pensé!
Cela raisonne pas mal pour moi, mais dans une moindre mesure, puisque le gaz est coupé à mon taf depuis une semaine, fuite de CO également... GRDF, labo de police... On a même une tête de mort sur la chaudière!
Alors on se les gèle, mais c'est mieux que d'être intoxiqué!
Merci pour cet article!

Écrit par : Bulles de Flo | 02/03/2012

Répondre à ce commentaire

Ah oui en effet, merci pour les témoignages, une piqûre de rappel ne fait jamais de mal !

Écrit par : Amy / Kahlan | 03/03/2012

Répondre à ce commentaire

@Marmouzets : mais je t'en prie
@Mimosa : c'est une bonne raison..
@Bulles de Flo : aie... Mais c'est pour la bonne cause.
@Amy : je crois qu'effectivement...

Écrit par : emanu124 | 04/03/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.