Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2012

Le passé c'était mieux avant

Dans un ekksssellent article de courrier international que je vous recommande chaudement de lire de bout en bout, le journaliste de Vanity Fair, Kurt Andersen, déplore le fait que notre époque avance peu.

Enfin, en lisant attentivement, il déplore surtout que culturellement nous faisions un peu du sur-place.

Constat que je partage avec lui.

Effectivement dans les domaines culturels et artistiques traditionnels le nombre d'oeuvre ou d'artistes susceptibles de réveiller les morts ou de vous mettre les pwals à l'équerre est assez réduit.

En peinture, sculpture, musique, littérature, danse, cinéma, peu d'originalité, beaucoup de mass marketing et de recyclage, voire de vessies qu'on tente de nous faire prendre pour des lanternes (oh la jolie reprise d'un tube d'il y a 15 ans, remixée et resservie comme un truc de djeuns).

Du vu, du revu, du rerevu. Avec de temps à autres une pépite un peu isolée.

Une impression d'ensemble un peu terne et convenue. La pépite occasionnelle étant un peu l'arbre qui cache la forêt.

En revanche, là où je diverge avec Kurt, c'est que je trouve qu'il y a une vraie créativité dans d'autres domaines. 

Notamment le cyber-espace. 

Kurt ne doit pas fréquenter les bidouilleurs en ligne ou les concepteurs d'images de synthèse jeux vidéos, sinon il verrait combien certaines images 3D font appel à l'imagination. Ou la suscitent.

Là où je diverge aussi avec Kurt, c'est qu'on a sempiternellement l'impression qu'avant c'était mieux.

Or, j'ai maintenant cinq décennies derrières moi, pour te dire Kurt, que non, pas forcément.

Ok, certaines époques étaient peut-être un peu plus créatives. Les sixties ont connu un foisonnement artistique inégalé à date. Certes.

Mais on a tendance à se rappeller les meilleures oeuvres d'une époque en oubliant les daubes.

Déjà dans les années 70 (je peux en témoigner) on pleurait sur la pauvreté culturelle de l'époque par rapport à la décennie précédente. 

Nos ancêtres des cavernes trouvaient probablement que la génération qui les précédait dessinait mieux les chevaux sur les murs des grottes qu'eux-mêmes.

Dans les 80's on pleurait sur les 70's, Dans les 90's, le 80's et ainsi de suite.

Et pourtant je peux t'assurer que les trucs bien étaient plutôt minoritaires et perdus dans un flot de productions très moyennes à toutes les époques.

Que ceux qui ont porté des pantalons en velours côtelé rouille, des pulls cols roulés lycra, ont posé du papier peint jaune et marron au mur et se souviennent de la variété française et internationale dans les années 70 lèvent le doigt, par exemple.

On a toujours tendance à embellir le passé en ne gardant que les bons souvenirs et en oubliant le reste. C'est normal. Et humain.

Je fais partie de ceux qui font confiance à la créativité assez surprenante dont peut faire preuve le genre humain quand il s'en donne la peine. Qui pensent aussi qu'elle ne doit pas être cantonnée à l'exercice académique des arts dits "nobles". 

Et qui sont persuadés que tant que des gens auront envie de s'exprimer, ils le feront de façon créative. Quelque soit la forme qu'empruntera cette création.

Tiens, regarde, la preuve, ce billet ...

(ben quoi ?)

 

(merci à Catnatt d'avoir indiqué l'article en référence)

papier-peint-psychedelique-par-papier-peint-des-annees-70-2542715_1350.jpg

Me dis pas que c'est beau, ça ...

 

Le reveal et les gagnants du concours "et si tu ne payais plus ta banque" ce sera ce soir sur ce billet !!!

 

Aloooors tinDIIIIIIN : le lot du concours mystère du week-end dernier est....

Ce petit guide 

41K%2BWHbRRFL._SL500_AA300_.jpg

L'auteur Serge Maître dirige le service juridique de l’AFUB (Association française des usagers des banques), dont il est le secrétaire général. Porte parole de l’AFUB, il est devenu un référent pour la presse audio-visuelle et écrite, où ses interventions font autorité.

Le guide contient toutes les astuces, légales, pour ne pas payer ses agios, pour retarder ses échéanciers de prêt, faire jouer ses assurances.... Tout pour que le banquier arrête de nous faire payer des frais inutiles et souvent, exagérés.

Les 5 gagnants sont : Carole, Cécile, Nardeau, Poulette dodue et Mimilady. Envoyez-moi vite vos coordonnées postales par mail. Bravo aux gagnants et merci à tous les participants !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : arts, création, nostalgie | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Les pantalons en velours cotelé, c'était plutôt dans les années 60, enfin jusqu'avant la guerre après on est entré dans l'ère du jeans !
je suis aussi confiant que toi dans la créativité d'aujourd'hui mais peut être pcq elle s'exprime par des canaux moins traditionnels elle n'est pas (encore) reconnue a la hateur qui convient. De plus je pense que la création en général a besoin de temps, souvent un temps long pour être reconunue, appréciées et (hélas souvent) valorisée (dans le bon et mauvais sens du terme)

Écrit par : nardeau | 03/04/2012

Répondre à ce commentaire

C'est... coloré.

Je n'ai pas lu l'article, mais parle-t-il du fait que quelque chose de très artistique et original peut ressortir de l'utilisation de quelque chose d'existant comme base ? Faire du neuf avec du vieux, c'est un peu (beaucoup) la tendance actuelle quand même...

Écrit par : Memy | 03/04/2012

Répondre à ce commentaire

j'ai mal aux yeux, bordel!

Écrit par : Aïgor | 03/04/2012

Répondre à ce commentaire

@Nardeau : nan nan, je te confirme les pantalons en velours côtelé c'est début 70's. Ca a disparu vers 76/77.
@Memy : oui, il le dit...
@Aïgor : arrête de jurer, un peu.

Écrit par : emanu124 | 04/04/2012

Répondre à ce commentaire

mon conseiller financier bloquait le service domiweb (crédit mutuel) ce qui m'oblige à aller au distributeur toute les semaines afin de retirait l'argent pour payer mes factures trop facile et trop sécurisant pour moi de régler par internet
Merci de me faire savoir si il en a le droit
avec mes remerciements et mes salutations distinguées
ps: Je cherche partout le livre de Mr Serge Maitre comment ne pas payer son banquier .....

Écrit par : Mene Evelyne | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

mon conseiller financier bloquait le service domiweb (crédit mutuel) ce qui m'oblige à aller au distributeur toute les semaines afin de retirait l'argent pour payer mes factures trop facile et trop sécurisant pour moi de régler par internet
Merci de me faire savoir si il en a le droit
avec mes remerciements et mes salutations distinguées
ps: Je cherche partout le livre de Mr Serge Maitre comment ne pas payer son banquier .....

Écrit par : Mene Evelyne | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.