Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2012

Cadavre exquis

Petite j'adorais ramasser les pétoncles.

C'était fou, on larguait les amarres et on oubliait tout.

On mettait nos cirés jaunes, nos bottes en caoutchouc et on passait des heures dans le vent, la pluie, sans voir passer les heures. On remplissait des seaux entiers qu'on ramenait à la maison avec mon frère.

Maman nous attendait au nid. "Vous êtes vraiment deux pommes" nous criait-elle ! Regardez comme vous êtes trempés. "Vous allez attraper la crève et je vais être obligée de vous soigner pendant des jours, je n'ai vraiment pas que ça à faire en ce moment".

Maman s'énervait rapidement. Mais elle arrêtait, tout aussi rapidement. Et nous frictionnait avec une serviette chaude. Avant de nous faire un chocolat et de partir mettre les pétoncles dans des petits sacs plastiques qu'elle enfournait dans le tiroir du bas du congélateur.

Et qu'elle oubliait.

Comme le reste.

On faisait avec. 

Ces petits oublis sont devenus des moyens, puis des oublis de plus en plus grands.

Un jour elle a oublié de s'habiller pour sortir. Et puis juste après qui elle était.

Elle nous a oublié, aussi avec le ramassage des pétoncles, la pluie, le vent, les cirés jaunes, les bottes en caoutchouc, les serviettes chaudes et le chocolat.

Elle est partie avant de partir. On a pas pu la retenir.

On s'est sentis pommes. Comme toujours.


Sur un défi mot de Sandlablonde (les mots en violet)

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : défi mot, cadavre exquis | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

on oublie pas sa maman, jamais et quand elle part, elle part avec un petit quelque chose de nous

Écrit par : nardeau | 27/04/2012

Répondre à ce commentaire

Un très beau texte.
"Elle est partie avant de partir. On a pas pu la retenir" si juste .
Bref, ce billet m'a touché.

Écrit par : Poulette Dodue | 27/04/2012

Répondre à ce commentaire

Un très beau texte.
"Elle est partie avant de partir. On a pas pu la retenir" si juste .
Bref, ce billet m'a touché.

Écrit par : Poulette Dodue | 27/04/2012

Répondre à ce commentaire

Encore un très joli texte Manu.
Il raisonne d'autant plus en moi que demain, ça fera 4 ans que mon père est parti lui aussi...

Écrit par : Aurélie | 27/04/2012

Répondre à ce commentaire

Très émouvantes paroles.

Écrit par : la méli melo | 27/04/2012

Répondre à ce commentaire

Joli texte !
C'est ce qui est en train d'arriver à ma grand mère... c'est angoissant.

Écrit par : Lolly | 27/04/2012

Répondre à ce commentaire

@Nardeau : et oui.
@Poulette : je te remercie
@Aurélie : pensée pour le papa
@Lamélimélo : merci beaucoup
@Lolly : je compatis. Pas facile comme période

Écrit par : emanu124 | 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

maman a été longtemps absente avant de partir pour de bon, j'ai été contente de son départ, pour elle et nous, on se souvenait d'avant et c'était juste insupportable de la voir loin et si près bises

Écrit par : mimosa | 28/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.