Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2012

Le journalisme du rien

Avant c'était mieux.

Quand Le Liechtenstein déclarait la guerre au Luxembourg on envoyait un gusse en treillis et rangers qui hurlait  dans son micro entre deux sifflements d'obus

"NOUS SOMMES SOUS UN FEU NOURRI DE L'ARTILLERIE LUXEMBOURGEOISE EDMOND-JULES, JE NE SAIS PAS SI JE VAIS POUVOIR MAINTENIR LA LIAISON LONGTEMPS"

Puis est arrivée la guerre de le golfe.

Version 1. Début 91.

C'est à ce stade que le traitement de l'info en France a commencé à changer. Vu que nos reporters hexagonaux était tenus loin de la ligne de front par les GI's et qu'il fallait bien meubler, nous avons commencé à avoir des heures de direct d'un intérêt totalement fulgurant du style

"Alors Edmond-Jules, et chez vous, que se passe-t-il ?

Et bien Paul-Kevin, ici il y a du soleil, et je crois même avoir vu une sauterelle se cacher sous un buisson. Sinon ? J'embrasse ma fiancée (et toi aussi) (on se voit toujours au retour ? J'aime beaucoup tes petites fesses moulée dans ton nouveau jean. Bisous).

Je m'en souviens parfaitement, j'étais en congés maladie pile poil à ce moment, j'ai du subir des heures de direct inepte au lieu des feux de l'amour pour comater, fiévreuse, sur le canapé.

Couplée avec l'arrivée des chaines d'info continue, on a donc eu droit depuis cette époque à une montée en puissance d'une info en boucle pour remplir des heures de direct.

La journée d'un reporter planté devant un endroit aussi animé que le cerveau d'une Miss Univers regardant un reportage sur l'existentialisme théorique ne servant rigoureusement à ... rien.

Sur un plan informatif bien sur.

A part vraisemblablement à caser de précieuses pages de pub, nourricières de la chaîne, qui lui permettra d'envoyer encore et encore de charmants reporters plantés devant le moindre non-évènement qui pourrait avoir un retentissement médiatique, meubler pendant des heures. Jusqu'à la nausée.


Que les chaines d'info continue pratiquent l'exercice, ok, c'est leur fond de commerce et il faut bien "tenir" des heures de direct. Mais les chaînes généralistes ? Remplir la moitié ou 75 % d'un journal avec des "Je vous confirme Alexandre-Albert qu'ici il ne se passe strictement rien" je n'en vois vraiment pas l'utilité.


Les exemples récents ne manquent pas : le siège de l'appartement de Merah à Toulouse avec le plan fixe du cul du camion de la police pendant des heures et trois détonations au loin ; les heures de planque à guetter la fumée blanche dans l'attente de la désignation de Benoit XVI ; les gros plans interminables sur la façade de la clinique de la Muette pendant la ponte présidentielle (avec supputations abracadabrantesques sur le nom de Sarkozette junior).


Et cerises sur les gateaux : le gros flop de I télé (ou BFM j'ai un doute ?) filmant pendant des heures la porte de la maison de DSK à New-York, et diffusant la pub pile-poil au moment où il sortait ; et le spectaculaire exercice de commentaire de porte fermée que nous a offert David Doukhan devant celle de François Hollande au soir de l'élection présidentielle.


Ceci dit, ce stand-up improvisé a contribué à faire de ce brillant jeune homme le spécialiste intercontinental de la porte et la star de twitter pour un soir.

Je ne suis pas certaine que ce soit son but dans la vie, mais il aura gagné son quart d'heure de célébrité.


En attendant, c'est la patience du téléspectateur qui vacille et la crédibilité de l'information qui en prend un coup.

On a presque envie de se rabattre sur les reportages de France 3 régions sur l'élevage de la moule de bouchot en Charente-Maritime, ça repose.

Voire de faire un truc totalement dingue, et qui risque de changer ta vie à jamais.

Ouvrir un bouquin.

4dfb5f1af1cb5.jpg

JE TE JURE QUE C'EST PAS UN MONTAGE...

(ENORME... Mouahahhhaahhaah)


Je remercie au passage tous les gens qui m'ont donné des exemples de directs interminables et ineptes pour illustrer ce billet

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:02 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : actualités, information, chaines d'info, reportages, télé | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Bien vu ! et j'aime bien les minutes dans un restaurant vide avec la patronne qui détaille le menu d'un politique en campagne...

Écrit par : Carole Nipette | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai une amie qui a un collègue journaliste qui bosse pour une chaîne d'info en continue il a été envoyé à Toulouse pour couvrir l'assaut des forces de police. Il a demandé à la chaîne de ne prendre l'antenne que s'il se passait quelque chose. On lui a dit non, on te prend à l'antenne tous les 1/4 d'heure. Il était en rogne, il n'avait rien à dire et c'est lui qui passe pour un boulet aux yeux des gens pas la chaîne qui ne l'a pas écouté.
C'est vrai que des heures à dire il ne se passe rien c'est con pour un journaliste...

Écrit par : Sophie | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

la guerre du Golf V.1. c'est aussi à ce moment la montée en audience de France Info, radio bienvenue qui sait rester à l'abri du sensationnalisme et nous interesser avec ses rubriques renouvellées

Écrit par : nardeau | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

Ah Ah ! c'est là que je me satisfait d'être journaliste pour un hebdo local...pas besoin de faire ces c****** devant une caméra...

Écrit par : valou | 22/05/2012

Répondre à ce commentaire

@Carole : qu'on a eu au deux tours d'ailleurs
@Sophie : comme tu dis
@Nardeau : un contre exemple s'il en fut
@Valou : exactement...

Écrit par : emanu124 | 23/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.