Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2012

In vino veritas

Le vin est resté un monde hermétique, obscur et étrange jusque tard dans ma vie.

En fait jusqu'il y a 3 ans, je N'AIMAIS pas ça.

Hérésie totale dans le pays qui a érigé la vigne comme biberon tutélaire. Et où la dégustation du nectar obéit à un rituel précisément codifié depuis des siècles.

C'est un week-end oenologique avec dégustation à 9 h du matin qui m'a débloqué la papille vinifère.

Je n'aurais jamais cru y survivre mais je suis tombée dans une cuve de Sauternes. Et je n'en suis plus ressortie.

Depuis je découvre l'univers du vin petit à petit.

J'en suis bien sur à un stade assez peu avancé. Je préfère encore les blancs légers et un peu liquoreux (parce que sucrés) aux rouges corsés et charpentés qui exigent un palais plus éduqué et un peu d'accoutumance. 

Mais je commence à distinguer les notes, les arômes, les parfums et la charpente d'un vin. 

Ce qui est un début.

Toutes les occasions d'approfondir cette toute nouvelle connaissance sont donc les bienvenues.

Notamment si ceci se déroule dans le sud de la France, à la découverte d'un cépage peut-être moins connu et autour d'une formule originale.

Précisement le cas du verre gourmand dans la très jolie ville d'Avignon.

Le principe ? Une rencontre avec les vignerons-producteurs passionnés qui vous présentent leurs vins et un cocktail dinatoire

Soirée VG.jpeg

(sauras-tu trouver Charlie ?)

au cours duquel vous cherchez le meilleur vin présenté pour accompagner les bouchées et verrines servies. Comme un café gourmand en somme, mais pour l'apéritif...

Bouchées 2.jpeg

Tout ceci dans un cadre grandiose au milieu d'une ambiance forcément méditerranéene et conviviale.

Chartreuse.jpeg

Du vin, des petits plats et une bonne ambiance, que peux-tu espérer de plus ??

Pas grand-chose en fait.

Je suis, entre autres, tombées sur un petit muscat qui tiendrait largement tête à un Sauternes à côté d'un bon foie gras ou d'un fromage persillé.

Muscat.jpeg

Voire d'un dessert au chocolat. Ou d'une viande blanche épicée, marinée ou en casserole.

Car les vins liquoreux un peu sucrés ne sont pas exclusivement réservés à l'apéritif ou au foie gras, mais s'accomodent avec plein de choses différentes, pour peu que tu sois amateur ou trice.

Les autres vins présentés rouges, et blancs, qui ont toujours ma préférence s'en tirant très bien aussi. Je signale quand même le coup de coeur de mes compagnons de route : l'Envy, du domaine des Pasquiers, un rouge aux harmonies de vanille. Pas mon préféré, mais je reconnais son originalité.

Bref, même si le côte du Rhone n'est pas forcément le terroir auquel je pensais instinctivement au départ, il est clair que désormais, je pourrais l'ajouter au rang de mes connaissances.

Ca me fera une occasion de plus de frimer dans les diners en ville et au rayon vin de mon magasin favori. (comment ça, tu ne connais pas les Côtes du Rhône.... Hiiiiiinnnn).

La fête n'aurait pas été tout à fait complète sans une visite d'Avignon et de ses environs, ville que je te recommande chaudement hors de la période du festival, si tu passes dans la région. 

Avignon.jpeg

Avignon2.jpeg

Sans parler du marché couvert, qui est une raison à lui tout seul de faire le déplacement.

epices.jpeg


Dont j'ai ramené une boite des meilleurs calissons de France (boite engloutie en 24 h chrono, tu parles)

calissons.jpeg

Pour les amateurs d'architecture et de gastronomie, c'est un vrai bonheur.

Enfin pour moi, c'était le bonheur. 

Je vais donc aller trinquer à mon bonheur, tiens. Ca fera une bonne occasion de déboucher une bouteille.

Et si vous cherchez des idées d'apéritif un peu originales,  quelques idées de verres gourmands

vins,côtes du rhône,avignon,muscat

Merci à Louise et à la collective des Vins du Rhône pour le séjour et la balade Avignonnaise 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vins, côtes du rhône, avignon, muscat | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Ouah, ca avait l'air sympa! En es-tu revenue pompette? J'ai honte mais j'avoue que tu es plus avancee que moi dans ce domaine (je n'ai jamais aime le vin et je ne pense pas que ca change un jour mais bon, il ne faut pas dire "fontaine, je ne boirai jamais de ton eau"), mais rassure-toi, je me rattrape sur d'autres choses :-)

Écrit par : MC Hammer | 15/10/2012

Répondre à ce commentaire

Comment ça tu as déjà tout mangé les calissons ? Nous aussi ^^

Écrit par : Missblogdel | 15/10/2012

Répondre à ce commentaire

Oh que ça m'aurait plus !!! je suis plutôt une amatrice de rouge tanique..et de blanc non-sucré. Le palais ça se travaille c'est sur.
Les calissons slurp aussi !

Écrit par : Poulette Dodue | 15/10/2012

Répondre à ce commentaire

Je bois du vin depuis que je suis ado (enfant avec de l'eau...), et dans ma famille, la dégustation est une religion. Tu les verrais le dimanche, à essayer de deviner le nom des vins servis au repas du midi !
Ben moi j'aime de plus en plus le vin, mais j'ai encore beaucoup de mal à discerner quoi que ce soit, hélas...
Sympa la sortie à Avignon !

Écrit par : Amy | 15/10/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.