Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2012

Le mur du çon

(Titre emprunté à l'une de mes sources d'inspiration majeure : le Canard Enchaîné. Le journal qui prouve qu'on peut traiter de sujets sérieux avec humour)

 

Tu le sais, amis lectoral, je ne m'énerve que très rarement.

Une fois toutes les 15 secondes en moyenne.

Et sur des sujets qui en valent souvent la peine comme le jaune couleur de l'hiver, les community managers qui nous font des misères, l'augmentation des croquettes pour les chats ou le diable qui s'habille en Dior alors que normalement c'est en Prada.

La faim dans le monde, c'est mineur, on est bien d'accord.

(Si tu passes pour la première fois par ici, je te rassure, parfois je m'énerve aussi à bon escient - surtout si escient est blond, suédois et musclé)

Donc, ce week-end un frappadingue avait décidé de prouver que l'homme peut voler à la vitesse de la lumière, se transformer en torche humaine et atterrir à l'aide d'un parachute après avoir sauté d'une capsule stratosphérique.

Bien.

Si le gars joue avec sa vie, tant que ça ne dérange personne à part le risque de se transformer en barbecue interstellaire, pourquoi pas.

Chacun fait ce qu'il veut de sa peau.

Mais que l'ensemble soit transformé en énorme opération marketing polarisant les réseaux sociaux, youtube, les médias et le reste du champ de l'information...

Surtout au profit d'une SALOPERIE DE BOISSON qui FLINGUE les gens et qui LOBBYISE pour que ses méfaits soient largement MINIMISES ??

Excuse-moi de ne pas partager la liesse générale. Et de ne pas m'extasier sur l'exploit du fou volant et de sa capsule.

1/ Je n'en ai strictement rien à cirer que le gars cherche à passer le mur du son en combinaison michelin pour se faire des sensations fortes.

2/ lL prétexte de l'expérience scientifique derrière me laisse assez dubitative.

3/ Laisse-moi te rappeler 2 minutes la stratégie de Red Bull.

Le fondateur, Dietrich Mateschitz est l’homme le plus riche d’Autriche et la 193e fortune mondiale avec 3 milliards de dollars, selon le magazine Forbes. Un tour de force pour une marque si jeune née dans les années 80, dont la boisson n’est distribuée en France que depuis 2008, et déjà dans le Top 100 des marques qui valent le plus à travers le monde, selon un récent classement.

Comment a-t-elle obtenu ce résultat ? A coup de sponsoring forcené. "Le groupe devient une marque évènementielle et expérientielle plus qu’un fabricant de boisson énergisante", décrypte Boris Helleu, professeur à l’Université de Caen et spécialiste de marketing et d’économie du sport professionnel. Le groupe dépense au bas mot 30% de ses revenus pour booster sa notoriété. Outre l’obtention en F1 du titre de champion du monde des constructeurs pour la seconde année consécutive, il a également remporté un nouveau titre de champion du monde des rallyes en s’associant avec Citroën. Et est engagé dans le football avec les Red Bulls de New York ou le Red Bull Salzbourg.

Evidemment toute cette jolie stratégie vise les jeunes adultes en quête de repères, de fête et de branchitude.

En minimisant les effets potentiels de la boisson, encore mal connus.

Red Bull est censé contenir de la taurine, une substance détectée pour la première fois à la fin des années 1950 dans la bile du taureau. Sauf que la taurine incorporée dans la boisson est synthétique et ne provient absolument pas du taureau. 

Après un effort physique extrême, le corps ne produirait plus les quantités de taurine exigées, et il en résulterait une insuffisance. Red Bull joue sur cette incertitude en affirmant que son produit non seulement donne de l’énergie, mais «favorise l’intelligence et la concentration». Des études récentes ont prouvé qu’il existe de réelles interactions entre la taurine et l’alcool – d’où la popularité du cocktail vodka Red bull dans les boîtes de nuit. 

La taurine a été identifiée comme étant un neuro-transmetteur, soit une substance qui favorise les transmissions entre les neurones dans le cerveau, et aurait en plus un effet de désintoxication et de renforcement de la contractilité cardiaque, mais les effets concrets de la taurine sur l’organisme restent peu clairs.

"Aucune étude scientifique n’a été réalisée sur ce produit" explique Jacques Diézi, professeur de pharmacologie à l’Université de Lausanne.

Tiens tiens.

Ca me rappelle vaguement quelque chose.

La stratégie des cigarettiers dans les années 70/80, ça ne te dit rien, jeune padawan, tu n'étais pas encore né.

Pourtant, les F1 décorées de "Camel" et autres "Marlboro", les soirées en boite, le sponsoring à outrance d'évènements jeunes et branchés, tout pareil.

On sait depuis ce que cette stratégie cache.

Alors évidemment, voir les médias du monde entier polarisés sur un évènement sponsorisé par une marque telle que celle-ci, tu peux comprendre que ça m'irrite un poil les synapses.

Au-delà de l'exploit sportif potentiel, que je ne remets pas en cause, mais dont, encore une fois, je me contrecogne totalement pour ma part, je me désole qu'une stratégie marketing aussi rouleau compresseur polarise des médias alors qu'il y a tellement d'autres sujets bien plus graves dont on ne parle jamais.

C'est probablement très cliché comme réflexion.

Mais peu importe, j'assume.

 

J'attends les résultats des soit-disants programmes de recherche menés derrière cette opération avec la plus grande impatience et de pied ferme.

Si, si. (et je ricane dans mes dents)

Tu te rappelles le proverbe chinois "Quand le sage montre la lune, le fou regarde le doigt" ?

Je pense que dimanche on nous a montré la lune pour nous cacher le doigt. 

Le doigt dressé. 

Bien verticalement.

Sources et emprunts de textes  : 20 minutes et dangers santé.org

A lire aussi : Red Bull, le grand ami du sport dans La Tribune

 

tumblr_mbwd691mVN1qzleu4o1_500.jpg

(Oui, oui, la photo est superbe, je le reconnais. Mais parfois j'aime bien regarder DERRIERE la  photo)

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : red bull, felix baumgartner, saut, espace | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Ce que je retiens surtout, c'est que Red Bull a un meilleur programme spatial que pas mal de pays.
Et je bois du Monster c'est totalement différent.

Écrit par : Kae | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Je suis entièrement d'accord sur ce sujet Redbull, je ne supporte pas non plus ces boissons énergisantes et je ne vois pas le rapport avec le sport.
D'un autre côté je me dis qu'il n'y avait peut-être pas de sponsor plus honorable prêt à mettre autant d'argent pour le projet. Et que si le type avait eu les moyens de se payer 5 ans d'entraînement + tout le matos nécessaire à lui tout seul, il se serait certainement passer de la pub ridicule collée partout.

Écrit par : Eloise | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Alors la pomme de service elle n'a tilté que très tardivement que c'était une marque de boisson dégueulasse tant au gout que par ce qu'elle contient qui sponsorisait le truc. Oui je suis conne parfois j'avais pas fait le lien et surtout je ne voyais que le futur saut du branque de service, et moi j'aime bien les barjots dans ce genre.
En fait je ne suis pas sensible aux marques et aux pubs en général. Je peux retenir un spot qui m'a bien fait rire ou simplement trouvé joli sans pour autant me souvenir de la marque ni même avoir envie d’acheter le produit parce que je sus sans doute réfractaire à ce que m'on m'impose en général et aussi une vieille peau rodée aux réclames des années 70. Mais je dois reconnaitre que ce n'est pas le cas de ma gosse a qui je donne régulièrement des cours de décryptage et des explications sur les trucages, ça commence à fonctionner.

Après si le saut de Felix est utile ou pas en fait ben voilà quoi je m'en fiche un peu, il est barge, il a toujours sauté d'endroits plus fous les autres donc bon c'en est un parmi les autres. Il semblerait que la Nasa ai déjà récupéré sa combinaison miracle, en même temps vu ce que fait la Nasa ces derniers temps et les budgets qu'elle a ils ne sont pas près de renvoyer un mec dans l'espace... A moins que Coca ou Pepsi ne les sponsorisent :-D

Écrit par : Cécile - Une quadra | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Ce matraquage m'a gonfflé clairement ! J'ai aussi un peu buggué hier au grand journal quand j'ai vu les gars avec leur tish red bul (oui avant ça j'étais naîve, j'avais entendu seulement 359 fois l'info à la radio).
Les astronautes, les parachutistes sont ravis...grand bien leur fasse !

Écrit par : Poulette Dodue | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

ah mais je ne regarde plus ni le grand ni le petit journal, c'est peut être pour ça que j'ai pas buggé :-D

Oui ils me gonflent avec leur ton faussement décalé ;-)

Écrit par : Cécile - Une quadra | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Je n'avais pas analysé les choses comme ça, mais effectivement, c'est un grand/gros coup de pub pour une marque que j’abhorre pour les mêmes raisons que toi.

Écrit par : La Ronde | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

J'entends tout à fait ta circonspection face à cette histoire de sponsor mais contrairement à toi, moi je m'en contre-tape de Redbull car je préfère retenir l'exploit en lui-même.

Écrit par : Bloody Lucy | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Voilà voilà, moi aussi, je n'ai retenu que "sponsorisé par Red Bull". Pourtant l'exploit ne me laisse pas de marbre, mais le fait que ce soit une gigantesque opération marketing me gêne beaucoup. Merci pour ces infos sur la marque, je ne les connaissais pas.

Écrit par : Amy | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Jamais bu de Red Bul
Pas regardé le saut

Je me souviens d'un reportage sur France2 dans lequel des parents accusaient Red Bul d'être à l'origine du décès de leur fils ...

Écrit par : MissBrownie | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

De mon côté, je n'ai pas vraiment prêté attention au sponsor mais plutôt à l'exploit en lui-même. Il fallait un sacré courage pour faire ça et une petite dose de folie certes... J'ai suivi en direct l'ascension et le saut et j'ai trouvé ça complètement incroyable. Et magnifique!
Ca a du être un peu comme quand nos parents ont assisté aux premiers pas sur la lune mais avec une qualité d'images incomparable.
Ca n'avait jamais été fait et c'est grâce à ce genre d'expériences que la science avance. Et je ne pense pas que ca soit un prétexte en l'air pour se faire de la pub.
Maintenant on sait qu'un homme qui passe le mur du son s'en sort indemne. On a appris un tas de choses sur les pressions et co. Il ya aura certainement des répercusions dans différents domaines ayant un lien avec la recherche aérospaciale.

Ce qui est dommage c'est qu'aucun organisme gouvernemental comme la NASA et autres n'ait financé l'expérience mais que ce soit une initiative privée. L'avantage c'est que le grand public avec la médiatisation a pu vivre l'expérience en direct ce qui n'aurait peut-être pas été le cas si ça avait été la NASA.

Écrit par : Une trentenaire divorcee | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

En fait hier soir sur Arte dans le 28 minutes, la nana en charge des "réseaux sociaux" a dit la même chose, en invité il y avait Jean Louis Etienne.
Elle lui a demandé si ça le gênait, sa réponse a été claire, si ce monsieur avait une fortune personnelle qui lui permette de vivre durant les 5 ans de préparation, de financer la logistique, ou si des organismes gouvernementaux avaient financé le projet ça aurait été certes mieux mais ça n'a pas été le cas, alors il a cherché des financements privés, tout comme moi lors de mes expéditions aux pôles, et dans ces conditions on prend ce qu'on trouve tant qu'ils n'interfèrent pas dans le contenu du projet on peut faire avec.

Écrit par : Cécile Une quadra | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

@Kae : ce qui est assez regrettable à mon sens. Pas que tu boives ce que tu veux. Que Red Bull s'occupe de conquête spatiale.
@Eloise : je le pense aussi. Je me demande juste si à sa place j'aurais accepté n'importe quoi pour mener à bien mon projet.
@Cécile : je ne suis pas contre.... Si la pub reste discrète. Ce qui n'a pas du tout été le cas ici. Le sponsoring peut être acceptable, bien au contraire, dans l'art par exemple...
@Poulette : je ne savais pas que le Petit Journal avait fait un sujet là-dessus aussi. Pas regardé hier soir
@La Ronde : coup de pub excessif et trop envahissant
@Bloody Lucy : je ne sais pas bien ce qu'il va apporter à l'humanité mais enfin, je reconnais, c'est un exploit
@Amy : je t'en prie
@MissBrownie : je m'en souviens aussi, maintenant que tu en parles...
@Une trentenaire : justement. Le sponsor omniprésent m'empêche totalement de ressentir la même émotion que lorsque l'homme a marché sur la lune (que j'ai vécu en direct)

Écrit par : emanu124 | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Emanu124 m'a tuer... tellement elle a trop raison sa race!
Bravo pour ce billet!

Écrit par : Marilou | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je m'incruste =) parce que ton article vient d'aller dans le sens de ma réflexion et où je me disais (en-dehors de ce que tu as déjà dit très justement) : "ben merde cette opération vient de coûter 50 millions d'euros, juste pour qu'un gars saute dans les airs alors qu'en fait, ça aurait quand même bien servi à je sais pas moi, la dette des pays, la faim dans le monde, des vaccins, le sida ? Non ??" Et le pire c'est qu'on l'apprend après coup et qu'on n'a pas un mot à dire. C'est comme le foot, des millions qui pourraient un tout p'tit peu être mis pour la bonne cause.
Finalement ça ne fait que me dégoûter un peu plus mais le pire c'est que j'peux rien y faire, comme tout le reste... Et c'est bien dommage.

Écrit par : lablune | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

@Marilou : merci merci...
@Lablune : ne plus acheter de RedBull pourrait être un début...

Écrit par : emanu124 | 17/10/2012

Répondre à ce commentaire

Il n'y a malheureusement pas que les boissons énergisantes qui sont hyper dangereuses pour nous, et y'a un paquet à revoir sur toute l'industrie alimentaire et pharmaceutique. Mais voilà... Money.

Écrit par : melolimparfaite | 18/10/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.