Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Le Rino ? Courez-y vite

La mangitude c'est une sorte de nirvana aromatique pour moi.

Je suis gourmande, je ne peux le nier au péril de mon tour de taille et au risque d'engueulade de mon médecin qui hurle en voyant mes résultats d'analyse "MADAME VOTRE TAUX de cholestérol pourrait alimenter UNE CENTRALE THERMIQUE fonctionnant à la graisse animale".

Un jour je serai condamnée à ne manger que de la salade et des haricots verts sans beurre.

En attendant, j'en profite.

Surtout quand on me propose de tester le bistro gastronomique d'un jeune chef italien prometteur, tu parles que je fonce comme un chat devant qui on agite un sachet de miaoumiam pour le dîner.

Et j'ai bien fait de foncer, je n'ai pas été déçue.

Car je commencerais directement par la conclusion, inutile de tourner autour de la poèle.

COUREZ AU RINO AVANT que le chef Giovanni Passerini soit une star et ouvre un restaurant aux prix dirons-nous plus inabordables.

Pourquoi ? 

Parce qu'un homme qui a réussi à me faire manger 4 ALIMENTS (anguille, épinards, ris de veau et truffes)  que je n'aurais jusqu'à alors même pas voulu toucher avec le bout d'une fourche de 1,50 m avant ce jour, en EN REDEMANDANT en prime, mérite la légion d'honneur des fourneaux (si ça existe).

Parce que sa cuisine est créative, innovante, légère et digne d'un grand restaurant. 

Dégoupillons d'entrée la question pratique.

Oui, c'est un peu plus cher qu'un banal Hippopotamus ou que ta pizzeria habituelle. 

MAIS tu sautes deux repas dans un restau moyen et tu peux t'offrir un vrai grand moment de gastronomie et un très bon souvenir.

Tu as deux menus le soir un à 41 euros avec 4 plats, et un à 64 avec 6 plats.

document.jpg

N'aies pas peur, les plats sont de petites quantités ce qui rend le volume du repas tout à fait approprié.

Astuce : si tu y vas à deux, fais comme Sandrine Camus et moi, prends un "petit" + un "grand" menu et partage ce qui te permettra de goûter à tout.

Je ne vais pas te décrire TOUTE la carte ci-dessus dans le détail mais un j'ai eu un VRAI coup de coeur pour les tortellinis de céleri-rave, d'une finesse extrême.

Le plat qui chante dans ta bouche au point que tu as presque envie de courir embrasser le cuisinier directement.

8454a2c856a411e2851d22000a1fb71f_7.jpg

 

Evidemment, je reviens donc sur le fait qu'en deux plats, le dit cuisinier m'a fait goûter et aimer 4 aliments rédhibitoires jusqu'alors  : un filet d'anguille SOUS un lit de pousses d'épinards avec une garniture d'orange amère sous forme de coulis à tomber par terre ET un ris de veau à se damner avec lamelles de truffes juste goûtues, pas trop fortes (comme c'est souvent le cas, en tous cas trop à mon goût) 

6d8149f256a911e28e2c22000a1fb747_7.jpg

Ne parlons pas des desserts : une brioche perdue avec glace mandarine dont on a l'impression qu'elle vient d'être cueillie sur l'arbre

fbc3d0da56af11e2b9ed22000a1f8cd8_7.jpg

et un incroyable mélange de yaourt de brebis, de chocolat et de glace aux céréales divinement léger.

 

Tu pourras accompagner ton repas de vins français ou italiens, de bonne tenue au choix. 

J'espère donc que mon enthousiasme réel pour ce jeune chef, ancien du Gazzetta sous la houlette de Petter Nilsson (pour les spécialistes) t'aura donné envie de le connaitre, car, encore une fois, son restaurant vaut vraiment le détour.

Si c'est le cas attention, le Rino compte peu de tables, une réservation s'impose.

Je crois même qu'une réservation bien à l'avance s'impose, vu le bouche à oreilles très favorable.

Ce restaurant, et bien d'autres, tu peux les retrouver grâce au nouveau service ZoomOn des pages jaunes sur Facebook  

Sur ZoomOn tu peux découvrir les derniers restos tendances, les bars et autres pubs incontournables, ou des adresses plus insolites mais qui cachent des trésors de savoir-faire...  ! ZoomOn existe en édition parisienne mais aussi pour plein d'autres grandes villes et régions de France pour que tout le monde puisse se régaler !

Et Giovanni Passerini inaugure justement la nouvelle série web food de ZoomOn Paris, dans laquelle des chefs parisiens partagent et présentent leur adresses gourmandes.

Découvre ses restaurants fétiches dans la vidéo ci-dessous.

(je crois que je vais craquer pour le glacier italien, mais chuuuuut)

 

Le Rino c'est 46 rue Trousseau 75011 Paris 

01 48 06 95 85

Du mardi au samedi le soir

Pour le midi c'est le vendredi et samedi uniquement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Cuisine, Sorties | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rino, restaurant, zoom on, pages jaunes | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Je salives !! C'est malin ;-)

Écrit par : Poulette Dodue | 07/01/2013

Répondre à ce commentaire

Manu, je viens de te découvrir, je suis fan !

A la revoyure

Écrit par : Jess | 07/01/2013

Répondre à ce commentaire

Ancien du Gazzetta oui ça fait envie ! c'est pas loin de chez moi, on verra... :)

Écrit par : Carole Nipette | 08/01/2013

Répondre à ce commentaire

@Poulette Dodue : c'est fait pour !!
@Jess : merci (révérence)
@Carole : je ne peux que te recommander

Écrit par : emanu124 | 08/01/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.