Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2013

Je te suis, tu me suis, par la barbitweet...

Un de mes distingués collègues, le sieur Pingoo, a récemment fait la liste de ce qui l'agaçait/ l'énervait/l'exaspérait sur twitter.

En tous cas qui rendaient pour lui les émetteurs persona non grata dans la liste des gens qu'ils suit.

Etant donné que Twitter c'est un peu l'endroit où je passe ma vie, et que moi aussi, il y a des trucs qui m'exaspèrent assez considérablement, je vais t'expliquer pourquoi en fait, je suis un nombre assez réduit de personnes, proportionnellement.

Et je te confirme, j'ai le melon.

Tu peux tenter de me le dire en face.

Oui, tu peux tenter. Je suis ceinture jaune de Tae Kwan Do, même pas peur, viens, je t'attends.

En attendant, parmi les quelques 550 personnes que je suis sur twitter, j'évite assez généralement ceux qui

  • Confondent twitter avec une agence de relations presse. L'auto-promo à ses limites. Et si un peu de personal branling ne nuit pas de temps à autres, utiliser son compte pour se faire reluire 24/24 7 jours sur 7 c'est juste ... Dirons-nous casse-... Je te laisse compléter.

 

  • Confondent twitter avec un service après-vente pour caser leur dernière production. Si je veux me procurer quelque chose, je suis  a priori adulte et consentante. Une ou deux fois, ok. C'est de bonne guerre. Plus ? Je peux réfléchir toute seule si j'ai vraiment envie de ton bidule miracle, d'aller voir ton nouveau site génial, ou de ton bouquin tellement bien mieux plus écrit, je vais me le procurer, merci.

 

  • Enfin, confondent twitter avec un agenda. Savoir que tu vas parler de ta vie qu'elle est belle sur RTL le 08 avril à 9 h 30 m'intéresse assez peu dans l'absolu. Au pire si j'ai envie de t'entendre, les podcasts c'est pas fait pour les chats.


Dans les 3 catégories ci-dessus on trouve beaucoup de politiques ou pipeules ou semi ou furent-people qui essayent de se refaire une notoriété. Ce qui explique que j'en suis très peu, car ils ont rarement des choses intéressantes à dire/lire en fait.


  • Balancent leur billet du jour 45 fois dans la même journée. C'est bon Marcel,  on a vu que tu as pondu le billet le plus génial du  monde, pas la peine de nous le remettre en boucle. En plus si tu veux mon conseil, ça donne l'impression que tu rames un peu pour avoir des lecteurs.

 

  • Re-tweetent à chaque fois que quelqu'un les cite. "Marcel, tu es le plus génial" "Tu es le soleil de ma vie" "J'aime tellement ce que tu écris". Ok ça fait plaisir à l'interessé. Pas forcément à ceux qui le suivent. En bonus, tes lecteurs ont rapidement l'impression que tu as un melon en titane armé.

 

  • Ne te répondent jamais. Même si tu ne peux pas répondre à tout le monde, tout le temps, quand on s'adresse à toi, le minimum de courtoisie est de réciproquer de temps à autres.

 

  • Te donnent des leçons. Il savent tout de la vie mieux que toi. Notamment ce que tu dois penser, faire ou pas. Insupportable. Pour moi en tous cas, qui adore qu'on lui dise quoi faire.

 

  • T'unfollowent dès que tu ose ne pas être d'accord avec eux. Normalement ce sont à peu près les mêmes que ceux ci-dessus.

 

  • Se prennent au sérieux en tant que leader influente du monde des médias (suivez mon regard) (oui, je m'amuse avec elle depuis quelques jours) (c'est mal) (mais c'est tellement bon)

 

  • Te racontent leur vie par leur détail parce qu'ils pensent que ça peut passionner la terre entière. Genre "je me suis raclé la gorge". Bon, moi aussi parfois je raconte ma vie inintéressante, j'admets. Mais je tente de ne pas le faire à jet continu. Et a priori, si ça ne te passionne pas, tu peux me le dire aussi. Je pourrais comprendre (ou pas, en fonction des jours)

 

  • Balancent des liens en continu, tout le temps, sans aucun apport personnel. L'article du Monde, je peux le trouver aussi toute seule éventuellement. J'aimerais juste que tu me dises de temps à autres ce que tu en penses.


  • Usent et abusent d'outils du type "my daily stats" ou Foursquare. A priori, sache-le jeune padawan, on se contretamponne totalement de savoir si tu as perdu 5 followers aujourd'hui ou si tu es descendu boire un café au bistro du coin. Ca n'intéresse que toi.

 

  • Citent des marques à chaque détour de tweet. On doit tous vivre, pas de souci. Mais je ne veux pas non plus me transformer en panneau publicitaire.

 

Sortis des quelques cas d'espèce ci-dessus, et des trolls qui te sautent dessus juste pour t'agresser gratuitement, je vous aime. Enfin presque. Enfin pas tous les jours. Enfin parfois.

Et si tu aime l'humour et que tu es blond à fort QI et à tweet rigolo, ça m'intéresse.

Fotolia_44215853_XS.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réseaux sociaux, twitter, followers | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Huhuhuhuhu la leader influente des médias du monde...
Sinon, je vois que je cumule plusieurs de tes points (mais à petite dose chacun) : ils s'annulent entre eux alors ? Parce que (et j'en suis ravie), tu me suis et me répond toujours ;) !
Au plaisir de continuer à échanger longtemps avec toi, la bise depuis Nantes (la province ! Tu te rends compte ?)...

Écrit par : Lalex | 19/03/2013

Répondre à ce commentaire

Peux vous donner la liste de ceux qui sont concernés!!!! ;-)

Écrit par : Poulain | 19/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.