Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2013

La politique expliquée aux blondes - 15 - Le retour de la revanche de Liliane

J'avais, en des temps reculés où l'homme ne connaissait pas encore le feu et où les premières traces de conscience peinaient à émerger, commis une chronologie pour les blondes de l'affaire Bettencourt.

En 2010 très exactement.

Ne rigole pas, 3 ans en temps interneto-twitterien ce n'est même plus OLD c'est antédéluvien...

Ici même.

Où l'on s'était arrêtés à la démission du sieur Woerth.

Depuis ?  

Pas grand chose, le feu couvait sous la cendre des ruines de l'empire de l'étoile noire atomisée en plein vol (tavu, je sais aussi être lyrique et incompréhensible quand je veux)

Sauf que...

En 2012 le président du pouvoir d'achat a été remplacé par le président normal. Et que l'affaire a été confiée à un juge qui porte visiblement mal son patronyme de Gentil, vu qu'il tient plus du pittbull à qui on a retiré son pouet-pouet que d'un bisounours a priori.

De plus Sarkozy a un peu titillé les juges pendant son mandat.

Et un magistrat, même de droite, si tu le cherches un peu, il est pire que Mariah Carey qu'on filme sur le mauvais profil. Il n'oublie pas. Jamais. Jamais.

Mais revenons là où nous nous en étions arrêtés...

Fin 2010 donc, l'homme à la tête de chauve, le sieur Woerth porte le chapeau et accepte volontairement qu'on le pousse à la démission.

Autrement dit il quitte son poste à l'insu de son plein gré pour éteindre l'incendie et servir de fusible au chef.

Par un tour de magie magique l'affaire est  déplacée dans un tribunal de province, histoire qu'elle soit moins  visible et éventuellement enterrée dans le vignoble Bordelais.

En 2011, du coup les choses n'avancent pas monstrueusement.
 
Néanmoins, le parquet de Bordeaux, remonté comme un coucou suisse à qui on fait une interdiction bancaire, poursuit son offensive contre l'ex-ministre et organise une perquisition pour fouiller ses petites affaires  et une autre au siège de l'UMP.

Pendant ce temps, l'ex-comptable de Liliane sur qui on peut compter, Claire Thibout, répète juré-craché en boucle au juge et à qui veut l'entendre avoir remis 50.000 euros en espèces en janvier 2007 à Patrice de Maistre, l'ex-gestionnaire de forture de Liliane sur qui l'histoire a prouvé qu'on ne pouvait pas compter. 

Pardon, il y a beaucoup d'ex dans cette histoire, d'où risque de confusage, mais je n'y peut pas grand-chose si plein de gens sont virés ou démissionnent.

Ce dernier lui aurait laissé entendre qu'il les remettrait à Woerth le 19 janvier 200. Woerth, qui a porté plainte en 2010 pour dénonciation calomnieuse, a toujours démenti.

Dans cette affaire tout le monde dément, donc, y compris Liliane qui dément qu'elle est démente.

La juge de Nanterre Isabelle Prévost-Déprez qu'on a dessaisi de l'affaire sort elle un bouquin "Sarko m'a tueR" . Elle y affirme que elle affirme que l’infirmière de Liliane Bettencourt a confié, dans le secret de son cabinet, avoir vu Nicolas Sarkozy recevoir de l’argent liquide, avant l’élection présidentielle de 2007.

L'UMP proteste dans un élan unanime "cette juge est FOLLE et le petit personnel c'est plus ce que c'était ma pauvre dame".

Tout ceci reste relativement étouffé et on s'attend à ce que l'affaire retombe dans les limbes des affaires jamais abouties.

Mais début 2012, ce sont les juges de la cours de cassation qui mitonnent à leur tour leur petite vengeance à l'encontre de l'omniprésident : ils libèrent la voie pour les juges Bordelais, en leur donnant un sérieux coup de pouce. Ils valident enfin les enregistrements pirates du maître d'hotel comme pièces du dossier à charge.

Tu te rappelles peut-être, si tu suis grosso-modo l'affaire depuis le début, de ces fameux enregistrements où mamie parlait de sous et avait parfois de grosses absences et qui suggéraient aussi des opérations financières destinées à échapper au fisc (La FAMEUSE île privée aux Seychelles, les comptes en Suisse et à Singapour), des interventions de l'Elysée dans la procédure d'abus de faiblesse, ainsi que des liens troubles entre Liliane Bettencourt,  Eric Woerth et son épouse Florence.

NDLR J'aime bien écrire "des liens troubles entre..." CA FAIT PEUR.

Et Hollywood élaborerait le scénario, ils ne feraient pas mieux.Nous les français on est vachement balèzes en trucs tordus quand même.

Les opés spéciales de la CIA c'est le bingo du samedi soir à Bouzy-les-Foins en comparaison.

Dans le courant du premier semestre 2012,  dommages collatéraux de la poursuite de l'enquête et de la validation de ces pièces, un certain nombre de protagonistes de l'affaire partent au zonzon dont de Maistre, et l'ex-avocat de Liliane, condamné pour abus de faiblesse. Tiens, déjà... 

Mai 2012, Nico se vautre à l'élection présidentielle et son immunité part au lavage mi-juin. Avec son écharpe de président.

Du coup en juillet, les juges, ces petits galopins qui ne respectent rien font perquisitionner son ancien cabinet d'avocat.

Et même le domicile de Carla Bruni.

Dans lequel ils retrouvent quelques bricoles, une guitare, des pulls en cachemires, mais pas sa voix par contre.

Si quelqu'un sait où elle a disparu, Carla offre une bonne récompense.

L'étau se resserre autour de l'ex-président tel un boa constrictor autour d'un lapin de garenne ou le neurone d'un footballeur quand on lui présente un livre pour adultes.

Des proches sont convoqués en tant que témoins : l'ex-secrétaire général à l'Elysée, Xavier Musca, son ancien conseiller juridique, Patrick Ouart, son avocat, Me Thierry Herzog, que l'on voit à la manoeuvre aujourd'hui et le très controversé ancien procureur de Nanterre Philippe Courroye surnommé "la noix de son maître".

(désolée pour cette vanne navrante, je n'ai pas pu m'empêcher, mon tourette)

22 novembre 2012: Nicolas Sarkozy connait sa première audition directe avec le juge Gentil à Bordeaux.  Interrogé pendant douze heures, l'ancien président ressort sous le statut de témoin assisté, sans être mis en examen.

Il se serait écrié "Bordeaux, c'est le bordel" à la sortie. Avant d'égorger un hamster avec ses dents. Mais ceci n'a été corroborré par aucun témoignage sérieux..

Dans la foulée, Me Thierry Herzog, dans un élan visionnaire, déclare "il n'y a pas de convocation prochaine" et "espère" que c'est "une affaire qui n'existait pas et qui n'existe plus".

Le juge Gentil a du apprécier d'enquêter sur une affaire qui n'existe pas, puisqu'il vient donc de convoquer Sarkozy pour lui coller une mise en examen pour abus de faiblesse dans la machoire.

En gros, et pour faire simple, l'ex-président est soupçonné d'avoir extorqué des sous à Mamie Liliane pour financer sa campagne de 2007 alors qu'il est désormais prouvé qu'elle la battait largement, la campagne, depuis 2006.

Pour l'instant on en est là. 

L'agenda judiciaire fait que L'ex-président pourrait ne pas pouvoir se présenter en 2017, la procédure suit son cours.

Et oui, quand tu piétines pendant 5 ans allégrement tous les gens autour de toi, ils ont une fâcheuse tendance à vouloir se venger dès que tu n'as plus le pouvoir.

Ce qui est embêtant pour Sarkozy, c'est que contrairement à ce qui s'était passé entre Chirac et lui au moment de la passation de pouvoir, il n'y a pas eu d'accord avec Hollande pour que les procédures n'aillent pas trop loin une fois qu'il aurait perdu son immunité.... Et que plusieurs autres casseroles risquent de faire du bruit à ses oreilles d'ici peu.

Il est par exemple un poil empêtré dans l'affaire Karachi ou les millions qu'il a gentiment rendu à Tapie.

C'est ballot pour lui.

Du coup, il fulmine dans son coin pendant que son avocat riposte en préparant la contre-offensive qui consiste visiblement à discréditer les juges.

Ses copains montent plus ou moins au front en fonction de leurs intérêts : Guaino pète un câble,  Guéant siffle dans sa langue, Morano crie au scandale, Raffarin retourne sa veste une énième fois.

Par contre, Copé fait semblant de s'indigner mais ouvre une bouteille de champagne, et on a surpris Fillon en plein Harlem Shake avec des hardeuses Hongroises.

Quant aux autres ils protestent mollement. Plutôt contents que l'ex-taulier finisse éventuellement en taule et leur foute définitivement la paix.

Marine Le Pen, en embuscade, se frotte les mains.

Et Carla sort un disque.

Je crois bien que dans toute cette affaire c'est CA le plus grave.

(je me suis appuyée sur les chronologies du HuffingtonPost.fr et de SudOuest.fr pour rédiger ce lamentable essai, pardon à eux)

Fotolia_50289996_XS.jpg


Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bettencourt, sarkozy, woerth, gentil | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

C"était intriqué, les personnages sont nombreux mais j'y vois un peu plus clair.
J'adore ta rubrique pour les blondes.
Elle me permet de me la péter Brune pendant les dîners mondains alors que je ne regarde jamais les infos, même pas l'after d"Evelyne Délhiat.

Écrit par : anahita | 25/03/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai bien ri... Merci.
Mais je me demande si je ne suis pas un peu blonde finalement..

Écrit par : Elooooody | 25/03/2013

Répondre à ce commentaire

On peux voir la vidéo du Harlem Shake de Fillon et les hongroises ?

Écrit par : Corinne | 25/03/2013

Répondre à ce commentaire

Tes billets politico/blondes sont un régal et une méditation.

Écrit par : Poulette Dodue | 25/03/2013

Répondre à ce commentaire

Définitivement j'adore! Je crois que ta politique expliquée aux blondes sont de loin mes billets préférés!
(et je l'ai lu en buvant mon café, résultat j'ai tellement ri que mon clavier il est tout foutu)

Écrit par : Madame S | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

EXCELLENT!! Je viens enfin de comprendre les différentes tournures de l'histoire ... les tenants et aboutissants, comme on dit :-) ... et je ne suis pas blonde.
Avec des explications comme ça, j'aurai même tenté sciences-po. Merci en tout cas! Je me sens moins bête et je pourrai enfin un peu la ramener aux repas familiaux, ben à Pâques, tiens!

Écrit par : Jade | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.