Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2013

Je ne sais pas m'excuser

Voir passer une pensée du style "s'excuser c'est faire passer sa relation avant son égo".

Méditer.

Réagir spontanément en répondant "je privilégie mon égo, toujours".

Réaliser que le fait de s'excuser m'est assez étranger.

Pourquoi s'excuser d'ailleurs. Mieux vaut réfléchir avant de parler ou de faire.

Une fois qu'une personne est blessée, heurtée, choquée, le mal est déjà fait. Chercher à minimiser ses paroles et ses gestes c'est un peu un pansement sur une artère sectionnée.

Ca ne sert à rien. Ou à pas grand chose.

Il en résultera  un ou une blessé(e) et un ou une dévalorisé(e). Les deux seront mal à l'aise.

Qu'on cherche à se faire pardonner, passe encore, mais qu'on tente d'échapper à des reproches en cherchant à fuir ses responsabilités me dépasse totalement.

Pardon ou fuite, je n'aime ni l'un ni l'autre.

Je ne peux quasiment pas physiquement parlant demander pardon de toutes manières. J'ai passé l'âge et l'envie de revenir sur mes erreurs, mes décisions, mes affirmations, de demander l'avis des gens sur la façon dont je me comporte. Et d'expier mes pêchés comme il est de bon ton chez nos amis catholiques.

Je ne suis pas catholique, l'expiation et moi ne sommes pas compatibles.

Sauf en cas d'énorme boulette professionnelle ou organisationnelle qui plante un nombre appréciable de gens. Et qui serait due à mon incompétence ou à une erreur imbécile.

Sinon, a priori, tu peux toujours attendre que je quémande une absolution de ta part.

J'ai pleinement conscience de mes fautes, ça devrait suffire.

Et si ça ne suffit pas, et bien tant pis.

Je peux vivre avec le regard des autres qui ne comprennent pas mon orgueil insensé.

Mon orgueil insensé et moi-même vous saluons bien au passage d'ailleurs.

A bon entendeur...

Fotolia_939510_XS.jpg

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : comportement, excuses, orgueil | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

:))) même si je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est inutile de s'excuser et que c'est beaucoup plus productif de réfléchir avant, s'excuser c'est aussi faire savoir à l'autre qu'on a conscience de la boulette qu'on a faite, qu'on a entendu l'autre dans le malaise voire la douleur qu'on aurait, par manque de travail intellectuel, causé et qu'à partir de là il est fort probable qu'on ne recommence pas (ou différemment, de manière à pas se faire choper par exemple ...)


ton post suivant sur le train de l'angoisse m'a bien fait rire, au passage.

Écrit par : Jess | 29/03/2013

Répondre à ce commentaire

Cette note m'a choqué ! J'attends des excuses ^^

Écrit par : Stéphane | 11/04/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.