Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2008

C'est bien fait pour eux

Une brêve repérée sur un coin de journal m'a énormément fait plaisir.

Le Mont Athos, monastère Orthodoxe Grec est strictement interdit à tout élément féminin.

Non seulement les femmes n'ont pas le droit d'y poser un orteil, mais mêmes les animaux femelles en sont bannis.

Je me suis toujours demandée d'ailleurs comment les moines comptaient interdire l'accès du sanctuaire aux insectes femelles, ou s'y prenaient pour traire un bouc afin d'avoir du lait, mais passons.

D'intrépides aventurières ont longtemps essayé d'y pénetrer, sous divers travestissements, sans succès, car les moines les repéraient immédiatement.

Or, pour la première fois depuis mille ans, des immigrées clandestines moldaves ont, semble-t-il, réussi totalement par hasard et sans le vouloir à pénétrer dans ce sanctuaire strictement masculin. Comment ? l'article ne le précise pas. Mais je me réjouis profondément d'imaginer la tête des barbus orthodoxes tombant sur les premières nanas vues depuis des années qui leur répondent "on a vu de la lumière, du coup on est entrées" !

C'est bien fait. J'en ai marre des barbus de toutes espèces qui considèrent que la femme est un obstacle à la contemplation divine.

Vive la Moldavie.

10:52 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mont athos, moines | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/05/2008

Réponse aux coms du 26/05

Sur Gadez donc :

Touwity, merci de ton aide, je vais donc me permettre de t'envoyer ma chickounette, et si tu peux me dire la marche à suivre après, j'aimerais bien la mettre en avatar sur le Forum Vib.

En revanche, sur le blog, je garde mon chat souriant, je crois que les gens y sont habitués...

Acgs : j'ai vu ton avatar, mignonne comme tout...

Sur le Concours à Manu les résultats :

Yoko et MissBrownie, merci pour les lauréates.  Walinette, félicitations encore.. Je t'ai envoyé un mail directement pour l'envoi du lot.

Sur La Palme d'Or 

Jérôme : je reconnaît bien là tes goûts ecclectiques et je suis totalement en ligne avec toi. Ce n'est pas forcément le film le plus intelligent du monde qu'on a envie de voir en rentrant chez soi après une journée de m...  Et voir un Kurozawa n'exclut pas de rire sur Fausses Blondes Infiltrées (le dernier film débile mais follement drôle que j'ai vu). Il n'y a pas de mauvais genres il n'y a que des mauvais films...

Gazelle et Acgs : encore deux qui sont incapables de se rappeler un film quand on lui pose la question.  Bienvenue au club ! Ceci dit vos sélections sont quand même excellentes ! ce n'est pas la Dame Misouris qui va vous contredire...

Sur Places VIP à Roland Garros

Acgs et Angélita : ils sont craquants n'est-ce pas, tellement craquants que c'est parait-il une des vidéos les plus regardée sur internet actuellement. Et oui, Touwity, ce sont des vrais. Bien que je ne sache pas te dire de quelle race exactement. Et des pt'its minous y'en a plein partout à adopter. Si tu es sur Paris, je peux te donner l'adresse de l'association où j'ai adopté la mienne...

19:55 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Le concours à Manu - Les oeuvres des participants - Les textes

Voici la catégorie "textes". Demain, dernière publication : les objets félins...

 Angélita - une petite fille féline


"Cette histoire tient en peu de mots, car ce sont des souvenirs, des flashs, des histoires racontées. Mais, je pense, que les adultes gardent des images marquantes de leur enfance. Tel est mon cas.

Je me rappelle la maison de mes grands-parents, à la campagne. Il y avait assez souvent des portées de châtons car les chats vagabondaient dans la nature et au hasard des rencontres, des bébés arrivaient. Je me les rappelle angora, roux, tout soyeux. Je me faisais une joie de leur apporter du lait, de les caresser, de les prendre dans mes bras.

Petite fille, j’avais deux chattes, une en peluche (toute petite et noire) et une en chair et en os qui s’appelait Juliette. Devinez comment s’appelait la peluche avec laquelle je dormais. Donc, ma vraie chatte était adorable. Elle jouait avec notre chien, un caniche. Ils faisaient des parties de cache-cache mémorables. Elle lui sautait dessus mais sans lui faire mal. Une fois que nous étions allés chez ma grand-mère (la mère de mon père) qui elle aussi habitait à la campagne, Juliette est partie se promener. Au moment de partir, ma mère l’a appelée, elle n’est pas revenue. Une semaine sans la chatte, beaucoup d’angoisses. La semaine suivante, nous sommes revenus. Qui est arrivé à fond de train des bois ? Juliette, bien entendu. Une autre fois, nous l’avions emmenée avec nous dans les Landes car mon père assistait à un spectacle, nous avions laissé la chatte dans la voiture avec ce qu’il faut pour pouvoir respirer. Retour à la voiture, plus de chatte, elle était passée par l’ouverture.Cette fois-ci, c’était difficile de revenir une semaine après la rechercher. Ma mère l’a appelée. Notre chatte est arrivée en courant. Nous habitions dans un appartement et elle s’installait sur le rebord de la fenêtre. Elle n’est jamais partie, ni tombée. Elle est toujours restée jusqu’à sa mort. D’ailleurs, je reprends un peu l’article en cours car ma chatte m’a laissé un souvenir sur la joue, une petite cicatrice due à un coup de patte. Après avoir eu des chiens, ma mère a maintenant deux chats chez elle, la mère et le fils qui reviennent de loin puisque ce sont des animaux errants. La chatte a voulu très souvent partir. D’ailleurs, il ne faut pas que les fenêtres soient ouvertes. Le chat, lui, ce n’est pas pareil. Ma mère me raconte que très souvent, ils s’amusent et courent dans l’appartement. Bon, là, franchement, je ne pourrais pas. Chez moi, je n’ai pas d’animaux car il nous a été déconseillé pendant très longtemps d’en avoir à cause de ma fille et mon homme est allergique."

 

Twinkle - Cali, PPDA, Al Gore et Kurosawa

Cali était un chat téléphile. Il partageait son appartement avec deux étudiants, quatres plantes vertes une peluche de Porcinet, et bien sûr la télévision. Un bon vieux poste à l'ancienne, avec image récalcitrante, écran rebondi et angles arrondis. Dès que les étudiants mettaient le nez dehors, Cali se faufilait nonchalamment jusqu'à la télécommande, l'air de rien. Un coup d'oeil à droite, un coup d'oeil à gauche, un frisson de moustaches et hop, capture de l'instrument, coup de patte, début du zapping. Il appréciait tous les programmes, surtout les émissions musicales.

A force de regarder la télévision, il finit par lui ressembler: récalcitrant, rebondi, un peu arrondi.

Hélas, un soir comme tant d'autres où les humains défaisaient le monde, le voyant de la télévision clignota obscénement devant l'oeil militant de l'étudiante.

  • Tu te rends compte! La télé en veille consomme autant qu'allumée, on est en train d'exploser nos émissions de CO2! Comment tu veux qu'on impose des restrictions aux chinois si on ne donne pas l'exemple. C'est naze!

L'étudiant approuva prudemment. Une nouvelle case apparue dans le planning des tâches ménagères: éteindre la télévision.

A partir de ce jour, la vie de Cali devint un enfer. Sa chère télé ne marchait plus. Il se traînait lamentablement toute la journée, attendant qu'un étudiant daigne enfin regarder le JT, une série Z, un match de volley, n'importe quoi. Mais les étudiants avaient bien d'autres choses à faire: discuter, lire, jouer, ou même étudier.

La situation devint si terrible que Cali se résolu à partir. Il découvrit très vite les dangers et les inconforts de la ville, décidant alors de ne quitter qu'à demi l'appartement. Dehors la journée, dedans la nuit tombée, lui paraissait un compromis honnête et raisonnable.

Durant ces pérégrinations, Cali découvrit vite un endroit étonnant et très beau. Une télévision géante abritée par une des maisons voisines. Oh, bien sûr, elle n'était ni rebondie ni arrondie, plutôt grise, rectangulaire, plate et démésurément haute. De nombreux humains se la partageaient, qui allaient et venaient sans se soucier de rien. Un paradis pour chat.

Cali trouva rapidement son rythme. Il prit même l'habitude de ramener dans l'appartement des papiers de la grande télévision, comme un cadeau peut-être. Les étudiants virent fleurir sur leur parquet des programmes machouillés, des tickets déchiquetés, sans bien comprendre d'où ils venaient. Ils découvrirent ainsi qu'à deux pas de chez eux se trouvaient un cinéma d'art et d'essai, allèrent y faire un tour, virent deux ou trois films, et un jour, pour s'y offrir deux abonnements ils vendirent la télévision.

Cali ne se rendit même pas compte que sa télé avait disparu. La peluche de Porcinet par contre la regretta amèrement, mais tout le monde s'en moquait.

C'est ainsi et tant pis pour lui.

 

Gazelle - LE CHAT (égocentrique)


Il était une fois un chat, qui était amoureux d'un lapin.

Le chat, tenté par ces grandes oreilles affutés, tenta de lui faire un draguage.

Le chat perché sur son tabouret,

Lui tint à peu prés ce langage:

Oh regarde comme mon poil luit, comme je suis beau

Sans mentir, mon image, et ma tchatche,

Sont aussi beaux que vos moustaches

C'est plus beau des chats, c'est moi..

A ces mots, le lapin, il fait la grimace

Et il commence à monter la voix:

Ferme ton bec, lui dit il plein d'effroi

 Ma carotte, tu l'aura pas.


Le chat égocentrique, repenti,

tout dragueur vit aux dépends de celui qui l'écoute

Cette leçon, m'a refroidi le foison.

Le chat, Honteux et humilié

Jura que plus tard,il réussirait.

La leçon de cette histoire, c'est qu'un chat, ça se la raconte, mais en plus c'est têtu.

19:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Places VIP à Roland Garros ?

Cette vidéo, je ne pouvais vraiment pas passer à côté...

 

13:35 Publié dans Les vidéos à Manu | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : roland garros, chats | |  Facebook | |  Imprimer | |

La Palme d'Or ? Pas forcément

Dans une conversation autour du cinéma en général et de la remise de la palme d'or à Cannes en particulier, mon fils cadet me demande brusquement : au fait c'est quoi ton film préféré ?

Grand blanc. Je ne sais JAMAIS quoi répondre quand on me demande c'est quoi ton... préféré... Il y a tellement de belles oeuvres dans chaque catégorie artistique, chacune possédant ses propres caractéristiques.

Je lui répond donc, "je n'en sais rien" "mais je peux te donner les films qui me viennent le plus spontanément à l'esprit dans chaque catégorie"

Voici donc, mes palmes d'or spontanées du cinéma - elles n'ont souvent rien à voir avec les palmarès officiels

Grand film historique : Barry Lyndon de Stanley Kubrick - 1976 - une pure merveille de décors et costumes 

 

18455748.jpg

Comédie Romantique : 4 mariages et 1 enterrement - Mike Newell - 1994 - un de mes films favoris de toutes façons. L'exemple parfait que l'on peut faire un film romantique sans tomber dans la mievrerie.

Film d'Action/Espionnage : James Bond contre Dr No - Terence Young - 1963. J'adooore les James Bond avec Sean Connery... Il est terriblement sexy dans celui-ci.

Film de Science-Fiction : evidemment - La guerre des Etoiles - Episode 4, ou 1 comme vous voudrez - Un nouvel Espoir.  Georges Lucas - 1976. Je suis fan de la première trilogie, nettement moins de la deuxième.

Film d'Aventures : évidemment aussi - Indiana Jones  - les Aventuriers de l'Arche Perdue. Steven Spielberg - 1981. Ce film représente pour moi tout ce que doit être le cinéma : distraction, aventure, rêve, et un peu de réflexion. 

Film "intellectuel" : In the Mood for Love - Wong Kar Wai - 2000. Il ne se passe rien, les personnages parlent à peine. Et pourtant ce film est magique.

18798048.jpg

 

Comédie musicale : malgré mon amour inconditionnel pour Fred Astaire, la comédie musical qui m'a certainement le plus donné envie de danser a été "Fame" - Alan Parker - 1980 

18473842.jpg

 

Thriller : incontestablement Le Silence des Agneaux - Jonathan Demme - 1991.  J'ai eu un sentiment de malaise  plusieurs jours après l'avoir vu.

Film Comique : pleins - j'adore - La Panthère Rose - Blake Edwards - 1964 est en très bonne place dans mon panthéon personnel. 

Film indépendant : j'en ai deux ex-aequo : Dogma  - Kevin Smith - 2000. La bible revue façon rock'n roll. Beaucoup plus intelligent que Da Vinci Code. Et Little Miss Sunshine - Jonathan Dayton 2006. Une galerie de portraits familiale déjantée...

18667456.jpg

 

Horreur : j'ai un souvenir halluciné d'une séance de cinéma passée SOUS le fauteuil. Un copain m'avait traîné pour voir Alien  - Ridley Scott - 1979. Je lui ai détruit le bras droit et râté la moitié du film.

18363838.jpg

 

Et enfin 2 genres que j'apprécie peu, mais j'ai quand même réussi à trouver des films qui m'ont marquée :

Western : la chevauchée fantastique - John Ford - 1939. Une diligence, 9 personnes, un voyage dans une atmosphère de drame à huis clos. Avec John Wayne et  l'attaque des indiens en prime.

Guerre : le jour le plus long - Ken Annakin - 1962.  L'histoire du débarquement en Normandie. Même si on connait la fin, on croit au suspense jusqu'au bout et une pleïade de stars en bonus.

18465544.jpg

Tout ceci n'est pas jeune-jeune  et il y a eu récemment de très bon films. Mais pour qu'ils me marquent, il faut certainement que les films passent un peu l'épreuve du temps...

Ni très francophile.. Mais le cinéma français à quelques exceptions près.. mouif. Pour vous rassurer sur ma fibre patriotique, sachez que je voue un culte total aux Tonton Flingueurs, par exemple...  Si ça vous intéresse, j'y consacre une note..

Et vous ce serait quoi, votre palmarès ?

07:43 Publié dans Spectacles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cinéma ; palme d'or | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/05/2008

Réponses aux coms des 24 et 25/05

Sur les réponses aux coms précédentes

Mais non, Nycouette, c'était pour rire... Tu pourras toujours participer.. Simplement la prochaine fois tu partiras avec un handicap...  :-)

Acgs : ce n'est pas non plus avec ce ton là que tu obtiendras quelque chose !

Misouris : dis-donc vous allez pouvoir former le club des râleuses avec Touwity. Tout ça parce que j'ai oublié de mentionner une toute petite fois le nom de MADAME...

 

Sur Serais-je un homme ? 

Non Chris, désolée de te décevoir, je n'écris pas 15 notes par jour... Et merci d'appuyer la campagne "Pretty Woman, c'est une daube"

Acgs : ce que tu me dis ne me rassures pas du tout. Effectivement j'ai tendance à bruiter mes interventions. Je serais donc vraiment un homme? C'est ce qu'à l'air de confirmer aussi Jérôme... Ok, j'en prends mon parti, je suis un mec... Du coup, Angélita et Madison vous aussi, vous êtes des hommes puisque vous vous êtes reconnues dans beaucoup des points énoncés.

Misouris :  ce n'est pas parce qu'on aime pas Bigard, qu'on est nécessairement une fille. Le mauvais goût est transversal. Et hop, dans ta face, comme diraient mes potes juvéniles...

Callie : bienvenue et merci pour ton com. Ne t'affole pas de l'échange ci-dessus. Misouris et moi avons un désormais long historique de parpaings en tous genres derrière nous. 

 

Sur les oeuvres des participants au concours 

Touwity : voir le premier commentaire à Misouris.  Je crois que vous êtes faites pour vous entendre... Et merci quand même pour Anaïs

Misouris : ben oui, fallait pas dire que tu ne voulais pas gagner, tant pis pour toi.

Nycouette : merci. ENFIN quelqu'un qui me fais un compliment parce que les deux pépettes du dessus,...

Kitty : merci pour les participantes 

Acgs : la prochaine fois, j'attends ta participation avec plaisir... Il faudra attendre le 25000 ème visiteur ou le 2498ème commentaire... 

 

Sur Roland Garros 

oui Angélita, j'ai attrapé des tonnes de coups de soleil à Roland-Garros. La particularité de cet endroit est que l'air circule très mal et que les parois du central réverbèrent la chaleur. Quand il fait frais tu gèles sur place et quand il fait chaud tu cuits dans ton jus...

Lili, désolée, pas pu lire ta vidéo, dis-moi comment elle s'appelle et j'irai la voir sur Dailymotion.

Acgs : ce ne sont pas tout à fait les mêmes souvenirs, mais Roland Garros est apparemment très évocateur pour toi aussi...

Madison : ah oui, tout à fait d'accord, Nastase, un vrai artiste dans tous les sens du terme. Et j'ai cité Noah, regarde bien....

 

Sur Gadez donc  

Merci Touwity. Ceci dit j'ai encore une question comment fais-tu pour mettre la mimi en avatar sur le forum VIB ? Le fichier reçu est trop lourd pour cette utilisation. Tu utilises un compresseur ? 

21:41 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Gadez donc...

Je me demandais où les filles - notamment les Vibettes - trouvaient leurs petites bonnes femmes si rigolotes.

Grâce à Touwity qui a cité le site dans une de ses notes, j'ai pu moi aussi exercer ma créativité.

Je vous présente ma pt'ite nana : la chickounette à Manu... Vous noterez le réalisme de la création : le bling-bling, les talons, le chat noir et le verre à portée de main, tout y est...

 

759426692.jpg
 
Si le coeur vous en dit... Pour ceux et celles qui ne connaissaient pas encore c'est LA

17:26 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bless this chick | |  Facebook | |  Imprimer | |