Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2010

Le dessert qu'il déchire la race à sa mémé

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais les desserts très lourds à la fin d'un repas copieux, très peu pour moi.

 

Voir arriver une forêt noire, un Paris-Brest voire la traditionnelle bûche génoise-crême au beurre au réveillon, et mes dents du fond baignent déjà rien que d'y penser.


C'est pourquoi ce dessert vu dans "un dîner presque parfait" m'a tapé dans le neuneuil et que j'ai décidé de l'adapter à ma sauce pour terminer le réveillon.


Donc dans la série "la cuisine à Manu que la recette elle en jette un max mais qu'en fait elle prend 2 minutes à faire"...

LA BRIOCHE PERDUE, OREILLON DE PECHE ROTIE, COULIS DE FRUITS EXOTIQUE, PETITE MERINGUE, NAPPAGE CALISSON.

Il te faut 

Une brioche maison ou pas

Quelques calissons

20 cl de crême fleurette

Des meringues maison ou pas

Du coulis maison ou pas

Une boîte de pêches au sirop

Du sucre vanillé

Du sucre en poudre

2 oeufs

1/2 litre de lait.


Alors, commençons par la brioche. Que tu peux faire toi-même .. ou pas. Si tu es flemmarde.

Je la fais à la machine à pain. Programme pains briochés. Avec (dans l'ordre, c'est important pour la MAP)

250 g de beurre

1 oeuf

3/4 cuillers à soupe de sucre

1 pincée de sel

200 ml de lait

400 g de farine spéciale pain brioché

2 Sachets de levure (pour qu'elle soit bien gonflée)

 

Faite maison ou achetée, l'important est d'avoir la brioche la veille pour la laisser sécher 24 h à l'air libre... Trop fraîche, elle ne se tiendra pas suffisamment à la cuisson.

Ce que tu peux faire aussi la veille c'est le nappage calisson. Comment faire ce truc superfragillistic ? Simple.

Tu mets à chauffer de la crême fleurette (j'en ai mis 20cl)  et tu fais fondre à feu doux 4 ou 5 calissons dedans en fonction du degré de goût sucré que tu veux obtenir.

Tu mélanges bien de façon à obtenir un melange mousseux jusqu'à ce que les calissons soient entièrement fondus. Et tu laisses reposer.

En théorie, si tu es une fortiche de la cuisinerie, tu pourrais faire la veille tes meringues et ton coulis de fruits exotiques (Ceci dit le coulis, tu peux remplacer le fruit exotique par autre chose, selon tes préférences aussi).


Mais comme je ne suis ni fortiche, et une grosse flemmasse, j'ai acheté du tout prêt.

J'entends déjà le crissement du stylo de la blogocuisine sur l'ordre d'excommunication.

 

Bref.

Le lendemain donc, tu reprends ta brioche et tu la tranches en morceaux bien épais. Avec un emporte-pièces, tu découpes des morceaux ronds dans tes tranches. Que tu réserves, toujours à l'air libre.

Au moment du dessert, tu te lèves et tu dis à tes invités "je vais vous éblouir". Tu files à la cuisine, et tu prépares la trempade pour la brioche perdue. Tu mélanges deux oeufs, ton demi-litre de lait, le sucre vanillé et un peu de sucre, voire un peu de cannelle si tu aimes,  et tu bats le tout jusqu'à obtenir un mélange bien homogène.

Tu ouvres ta boite de pêches au sirop. Tu vides la majorité du sirop de la boite et tu en gardes juste assez pour en garnir le fond d'une poêle. Quand la poêle est bien chaude tu vides tes oreillons de pêche dedans et tu les parsèmes à nouveau d'un peu de sucre de façon à les faire caraméliser dans le mélange sirop-sucre.

Tu fais chauffer une autre poêle, et tu fais fondre un bon morceau de beurre dedans. Quand le beurre est bien chaud, tu trempes tes tranches de brioche dans la préparation jusqu'à ce qu'elle soit bien humectées. Et tu les passes à la poêle jusqu'à ce qu'elle soient bien dorées.

 

Tu dresses une assiette avec un rond de brioche perdue, un oreillon de pêche, un peu de coulis, une meringue avec le nappage aux calissons froid ou rechauffé, comme tu préfères.

Et hop !! Tu es la reine du repas, ton fils te décerne un 14/20 et te demandes quand tu en refais la prochaine fois.

En te disant qu'il ne te donne que 14 pour t'entraîner psychologiquement au moment où tu passeras à la télé dans un dîner presque parfait.

C'est là que tu lui réponds "même pas en rêve Maurice" et que tu repars vers ta cuisine dans une auréole de gloiritude et un halo de bonheur.

 

IMG_0349-1.JPG

IMG_0350-2.JPG

IMG_0351-1.JPG

 

 

 

06:00 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : brioche perdue, meringue, pêches, calissons, nappage | |  Facebook | |  Imprimer | |

05/12/2010

Couleur cafééééé que j'aime ta couleuuuur café...

 

(petit hommage à Gainsbarre au passage)


Il n'y a pas que le thé dans la vie.

Pour les amateurs de saveurs, le café est un incontournable.

Que vous l'aimiez corsé, serré, allongé en carafe ou expresso, le café vous réchauffe le matin, vous donne un coup de fouet à midi, et vous aide à digérer un bon repas..

Le café est une tradition familiale chez nous, mon père ne saurait fonctionner sans ses 6 ou 7 petits noirs quotidiens. Moi je n'en suis qu'à 3 ou 4 mais totalement indispensables. C'est la seule addiction que je n'ai pas pu arrêter pendant mes grossesses par exemple.


Je ne peux pas envisager un réveil sans café, d'ouvrir un dossier au bureau sans m'arrêter devant le distributeur, et de ponctuer mon déjeuner de midi par un expresso bien parfumé.

 

Quand Lavazza m'a proposé un atelier cuisine autour du café vous pensez bien que j'ai couru comme un lapin crétin sur patin à roulettes. Surtout quand il s'agit en plus d'y faire n'importe quoi avec des copines.

 

J'ai réussi a tenir mon sérieux environ 3 minutes pendant la  découvert toute l'histoire du café puis la  démonstration culinaire autour du petit grain noir par la chef Alba Pezone.

Alba.JPG


Après, c'est parti relativement en sucette. Je ne suis pas la seule coupable

 

N'est-ce pas Sandrine Camus ?

Sandrine.JPG


Mais malgré nos âneries je dois dire que la cuisine au café c'est une vraie suprise et une jolie découverte !

De l'entrée au dessert, en passant par le plat, le café se consomme salé, sucré, en sauce ou en arôme !!

 

Une petite faim par hasard ?

Sandwich.JPG

Sandwich pain d'épice au chèvre, sauce miel-café

 

potage.JPG

 

Potage potimarron - noisettes pilées, chantilly au café

 

lasagne.JPG

Lasagne saupoudrée au café (si si, une tuerie)

 

creme.JPG

Entremet... au café, bien sur

Et pour finir ...

 

tiramisu.JPG

L'incontournable Tiramisu.. Mais façon Alba, et au café, bien évidemment...

 

 

 

 

La dégustation (enfin si on peut parler de dégustation, j'ai repris deux fois de tout) s'est terminée par un bon petit café, évidemment. Avec les nouvelles machines Lavazza a modo mio, qu'elles sont bien jolies...

A modo mio.JPG


 

Avant de repartir comme une star de la Dolce Vita dans une fiat 500 rouge...


Tout ça c'est bien beau me direz vous, mais nous le café on en voit pas venir la première goutte.

Et bien si. Tu vas le boire le cafioux...

Dans un joli service fait exprès pour, même je te ferais dire..

5221071576_6b3333f29e_z.jpg

Tu veux ces jolies petites choses ?

Facile, tu laisses un com en précisant que tu joues.

Et hop !! A toi l'expresso comme en Italie..

Tu as jusqu'à ce soir et Mlle Cannelle, le seul huissier de justice félin reconnu par l'état, tirera l'heureux(se) élu(e) au sort !! Son nom sera annoncé mercredi ici même.


Et tu peux même aussi tenter ta chance pour également tenter de gagner un séjour à Rome ainsi que 10 machines Piccina, en participant au Grand Jeu organisé par Lavazza sur la thématique de l’Espresso : http://bit.ly/lavazzaespresso


C'est pas topissimo fortissimo tout ça ??

 

J'attends donc vos commentaires en grattant ma mandoline...

Et gratte, gratte sur ta mandoline, mon petit bambinooooooo

 

Eeeeet honte sur moi j'ai oublié de donner le nom du ou de la gagnante du service à café a modo mio mis en jeu dimanche...

Et le random generator a designé...

 

Le commentaire n° 17 qui a été déposé par Emma

Bravo à toi, et envoie moi ton adresse postale par mail !!

 

10:50 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : lavazza, café, a modo mio, atelier, cuisine, alba pezone | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/11/2010

Barman, fais péter le punch..

.... J'arrive..

... Pour peu que j'arrive à retrouver le chemin du bar...

Il parait que le cocktail chaud c'est de la hype en devenir.

Finis les mojitos, pinacoladas, cointreaupolitan & autres sex on the beach, le cocktail qu'il te faut pour être une it girl avant tout le monde c'est le punch.

C'est ce que nous a expliqué notre charmant chef es-cocktail Greg Erschoff

 

 

IMG_0295.JPG

 

en nous présentant THE mélange qui va faire sensation cet hiver... Le KUSMISKAÏA.

Un peu de préparation, quelques ustensiles

IMG_0304.JPG

On fait chauffer un poil ....

IMG_0307.JPG

Dans une tasse, et hop !!

On repart en zigzag et on rigole toute seule dans le métro en regardant des affiches..

IMG_0313.JPG

(Aucun rapport mais j'adore ce lapin crétin géant)


A déguster avec quelques zakouskis, bien sur, soirée Russe oblige..

IMG_0309.JPG

IMG_0310.JPG

Mais au fait, toi aussi tu aimerais avoir cette recette fulminante qui te rendra hype, Kusmiskaienne et ivre ?

Il suffit de demander

  • Faire infuser pendant 15 jours 1L de vodka et 10 cuillières de thé Label Imperial Kusmi


  • Faire reposer pendant 7 jours 7 cuillières du même thé dans 70 cl de sucre liquide


  • Mettre dans une grande casserole 40 cl de porto blanc, 20 cl de Lilet blanc, 20 cl de la vodka infusée, 10 cl du sirop obtenu ci-dessus, 10 cl de jus de citron, 4 cl de sirop d'ananas Monin, 6 zestes d'orange et 6 zestes de citrons (bio de préférence), 1 bâton de cannelle


  • Faire chauffer le tout à feu doux 25 minutes sans bouillir (sinon l'alcool s'évapore)


  •  Filtrer le contenu... Et c'est parti..

 

Ce cocktail sera servi à la prochaine nuit slave Kusmi.. Pour les veinards qui pourront y assister ! Tentez votre chance ICI.

Et si vous voulez les recettes des Zakouskis... Ce sera une autre fois. J'ai la flemme.. (suppliez-moi, j'adore)

Je vous signale aussi que Kusmi sera l'un des partenaires de l'ENORME concours de noël qu'il va être énorme et qui débutera lundi..

Mais je n'en dis pas plus... Surprise !!

 

06:00 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : cocktail, kusmi, zakouskis, nuits slaves, recette | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/10/2010

Ras le cupcake

Amie internaute, entends-tu le vent de la révolte gronder du fond ...

Du fond de quoi d'ailleurs..?


Oui, nous sommes aujourd'hui une poignée de résistantes à nous dresser face à un envahisseur odieux venu d'ailleurs et qui vient parasiter nos chariots de desserts.

Le cupcake.

 

GetAttachment.jpg

 

Sous prétexte que cette pseudo-pâtisserie est apparue dans 2/3 séries branchouilles on la voit désormais partout.

Elle nous envahit, elle nous vampirise, elle nous casse les pieds. Et la langue.


Car le cupcake est une hérésie alimentaire : des couleurs criardes sur des volutes crémières sans aucun goût, ni intérêt gustatif.

Le cupcake c'est le roman Harlequin de la pâtisserie : fade, à l'eau de rose, crémouille et écoeurant au bout de deux bouchées.

 

En résumé, le cupcake c'est un gâteau qui n'a pas de couilles.

 

Moi je veux des financiers fondants, des cannelés moelleux,

 

caneles1.jpg

 

 

 

des macarons subtils,

 

Delmontelun.jpg

des madeleines aromatisées

 

 

Madeleines%20au%20Th%C3%A9%20Matcha.jpg

 

Et même car je ne suis pas sectaire, des pâtisseries venues d'ailleurs : un bon brownie chocolat-noix de pécan, des gâteaux scandinaves à la cannelle, des cornes de gazelles craquantes, des gaufres belges avec une boule de glace ou, délice des délices, un cheesecake léger comme une plume et zesté d'une pointe de citron..

 

Hmmmmmm trop boooooonnn...


Mais otez de ma vue et de mes sens cet espèce de champignon Disneyien qui n'a d'autre vertu que d'avoir été consommé par Carrie Bradshaw dans Sex & the City.

 

carry.jpg

 

Oui, joignez-vous à nous et crions tous ensemble "A mort le cupcake, vive le cheesecake !"

 

Et finissons-en définitivement avec cette hérésie pâtissière !! Si vous souhaitez vous joindre à notre combat, vous pouvez vous aussi arborer cette SUBLIMESQUE bannière élaborée par Electroménagère, la grande ordonnatrice de cette révolte.

 

Ras le cupcake.jpg

Ou encore cette autre sublimesque bannière (car la maison ne reculant devant rien, elle vous donne le choix) concoctée par Lalex !

scaled.php?tn=0&server=843&filename=s54.jpg&xsize=640&ysize=640


Vous pouvez normalement lire les autres billets de l'armada anti-cupcake aujourd'hui chez Marjolie Maman, Nawal, Cathy, Lavande, Hauts les Mains Peau de Lapin, Electroménagère, Réquia, Fanette et Mlle Gwen. Avec le soutien de Lalex, donc, &  Papilles.

 

Les photos sont de Nawal, sauf celle de Carrie Bradshaw et celle des cupcakes qui est de Sandra ! 

06:00 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (58) | Tags : cupcakes, financiers, cannelés, madeleines, macarons, pâtisserie | |  Facebook | |  Imprimer | |

15/10/2010

J'ai les boules

J'ai eu la mauvaise idée de narguer les gens sur twitter avec ma dégustation de boules de coco en direct.

Du coup une foule en délire de 3 personnes m'a demandé la recette.

Au lieu de faire 3 mails distincts ce qui est relativement fatiguant à mon âge, autant mettre la recette en ligne.

Tout le monde pourra en profiter. Et arrêter de me casser les pieds sur l'air des lampions.

Pour faire maison donc les boules ou perles de coco, ces petites douceurs gluantes et addictives que vous pouvez trouver dans votre restaurant asiatique "le palais de Pékin" (où le propriétaire cuisine du rat et emploie des clandestins selon M6, je vous le rappelle)

Il vous faut pour 4 personnes :

400 grammes de farine de riz gluant (dans les supermarchés) asiatiques

540 ml de lait de coco

Environ 250 g de sucre en poudre

1 paquet de noix de coco rapée

Préparation : 15 minutes, Cuisson : 15 minutes

Mélangez tous les ingrédients ensemble sauf la noix de coco rapée dans un saladier, jusqu'à obtention d'une pâte ferme.

Déposez la pâte obtenue sur une feuille de papier sulfurisé au fond d'un panier à vapeur ou d'un autocuiseur. Faites cuire 15 minutes

Faites plusieurs fournées si besoin.

Versez la noix de coco rapée dans une assiette creuse.

A la sortie du cuit-vapeur et dès que la pâte a un peu refroidi, formez des boules et roulez-les dans la noix de coco rapée de façon à bien les enrober.

Servez tiede ou froid. Vous pouvez aussi les conserver dans une boite pour les réchauffer ultérieurement.

Et hop ! C'est tout

Elle est pas belle la vie ? Si, comme une boule de coco.

Je n'ai pas encore essayé par contre d'y introduire de la pâte de soja, comme dans les perles de coco des restaurants ou des traiteurs.

Si quelqu'un tente l'expérience, je veux bien son retour !

boules%20coco.jpg

J'en profite également pour vous signaler qu'il reste une semaine pour participer au giga-concours de l'anniversaire de la mort qui tue pour gagner du thé Kusmi et tout ce qu'il faut pour le boire.

Tout est expliqué ICI...

 

 

06:00 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : recette, perles de coco | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/10/2010

I am the queen of ravioles

 

Je déteste inviter des gens.


Faut ranger, nettoyer, acheter 40000 trucs différents pour réaliser deux pauvres recettes tenir le crachoir à ses invités et courir sans arrêt de la cuisine au salon pour servir les gens.

Sans parler du sempiternel casse-couilles de service "ah non les cacahuètes je suis allergique" "tu n'aurais pas du rouge à la place du blanc" "sympa ta pierrade de viande rouge, et pour les végétariens, tu a prévu quoi ?"

Du coup pour me venger, je fais des pinacoladas au degré alcoolémique de 90 %, je renverse de la sauce exprès sur les genoux des convives, je hurle sur le premier qui rentre dans la cuisine et je prétend que la glace du dessert a entièrement fondu.


Sans parler du fait que je frime odieusement en présentant à mes invités des plats qui les mettent minables tellement ils semblent sophistiqués.

En prétendant que j'ai mis des heures à les faire.

Alors que ça m'a pris deux minutes.

Le plat bluffant qui prend deux minutes, c'est ma grande passion.

Tellement je suis flemmarde, tellement je suis frimeuse. Tellement je suis flemmeuse.


Alors vous pensez si j'ai kiffé notre petite soirée culinaire organisée par Maggi à l'atelier des chefs. Avec nos bloggeuses culinaires préférées, notamment Cathy en chefs d'équipes !

Uniquement des recettes de ce style réalisées avec les aides culinaires Maggi : 2 minutes et hop !

Notamment celle qui suit, que je réalise aujourd'hui pour nourrir ma mère.

 

 

Je vous assure que vous mettiez de l'huile de truffe ou pas, c'est RIEN à faire..


Un petit aperçu du reste de nos réalisations ??

DSC05955.JPG

Hmmmmm....

DSC05949.JPG

Trop joli

 

IMG_8466.JPG

 

Miaaaam.. !

 

IMG_8537.JPG

 

Encore, encore !!

 

Et si vous voulez avoir ces recettes, je suis certaine que Réquia qui nous a concocté cette délicieuse soirée se fera un plaisir de vous les fournir !!

06:00 Publié dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : ravioles, atelier des chefs, maggi, recettes | |  Facebook | |  Imprimer | |