Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2009

Vas-y, files-moi tes clés....

L'intro à Manu : Madame Kevin a fouillé chez moi à l'insu de mon plein gré.. Je lui avais laissé les clés pour qu'elle arrose et les plantes et qu'elle s'occupe du chat, et voilà, elle a mis son nez partout..  Même dans les endroits les moins avouables... On ne peux vraiment faire confiance à personne.


C'est moi qui garde l'appartement de Manu pendant son absence.

Je me suis installée avec mes quinze valises.

Lorsqu'elle m'a donné les clés, elle m'a fait promettre de ne pas fouiller, que c'était sa vie personnelle et que si j'étais bien éducationnée...

J'ai promis. Et comme dirait Charles Pasqua, une de mes idoles, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Alors Manu est partie le cœur léger, l'esprit tranquille et la fesse ondulante.

J'ai compté jusqu'à 140445 pour être certaine qu'elle soit bien partie, une grève des avions est si vite arrivée.

Et puis après... je ne dirais pas que j'ai fouillé.

Je dirais plutôt que j'ai essayé de m'approprier un espace privatif afin de trouver un certain confort psychologique.

J'ai rassemblé 250 paires de chaussures (et un boa) que je vais revendre sur E.Bay pendant son absence : intérimaire sous-payée,  je vais me faire une petite prime, c'est normal, c'est la crise.

Sous son lit, j'ai récupéré des magazines contenant des photos d'Hugh Jackman pas très habillé, enfin carrément à poil.

La Manu, elle a son réseau pour trouver de la bonne photo.

Et puis je suis tombée sur un truc qui montre que cette femme est une psychopathe, une obsessionnelle que ça te fout la trouille.

Dans un petit coffre, des documents publicitaires, des photos, des notices techniques avec un seul sujet : l'aïl-faune.

De toutes les couleurs. Sur certains papiers, il y avait des traces de larmes, avec du mascara Lancôme (c'est comme son ADN, si tu préfères sauf que, là, tu n'as pas besoin de toute l'équipe de prétentieux des Experts pour avoir le résultat).

J'ai eu la peur de ma vie avec les poils d'André Manoukian qui se sont dressés sur mes bras. Et j'ai réagi comme lorsque Camélia Jordana   chante : je suis partie en courant.

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/07/2009

Quand Chouchen rencontre....

L'intro à Manu : Lili Insolente a un chat. Chouchen. Qui a été particulièrement jaloux de voir Cannelle faire sa star en perruque rose et diams.. Il a donc voulu prouver que lui aussi pouvait être un pipeule.. Va-t-il réussir ??


J'aurai préféré vous parler de ma journée, critiquer mes collègues de bureau, parler de dinosaures, de cookies à la pistache, de glace à la pistache, de thé à la pistache, de chocolat, de mon boss, de robes à fleurs, de ballerines à clous.

J'aurai aussi aimé vous parler de papillons, de guilis, de moules à charlottes, de cookies en forme de bonhommes, de corbeille à pains, celles de la mère à Titi.
De tasses en porcelaines. A fleurs.
Celles dont on a jamais un service entier tellement elles sont fragiles.

J'aurai aimé vous faire part de mon envie de napperons, de tables basses ikea, de mon salon que je vais repeindre en rose.
Je ne l'ai pas encore annoncé à l'homme qui y vit aussi.

J'aurai aimé parler de lampions chinois, de mon stylo plume fétiche, celui à la plume tordue, à cause d'un inconnu.
De ma peur de chuter, du plaisir de danser, de mes grosses fesses et de mes petits pieds.

Mais finalement, on parlera du chat.

Parce que c'est un être sensible et lumineux, doué. Et parce qu'il aime Manu, il aime ce blog.

Mais il a refusé le port de la perruque de circonstance. Le rose ne lui va pas.
Soit disant.

manu 3-2 (2).jpg
manu 2-1 (2).jpg



Oui ce chat est partout. C'est malheureux.

Bonne journée !

Et merci pour la place sage Manu, c'est chouette ici.

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/07/2009

Ou est Manu 2

L'intro à Manu : il y a quelques jours, M. lançait le grand jeu "Ou est Manu". Et bien, suite à ce défi,  il semblerait qu'Oopsy soit la première à m'avoir localisé malgré tous mes efforts pour passer des vacances incognito. Apparemment son chat Mimo aurait reniflé ma piste !! Ils sont trop forts tous les deux !!

 

 

manue.JPG

 

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : photo | |  Facebook | |  Imprimer | |

08/07/2009

Cette fois j'ai touché le fond - le making of

L'intro à Manu : il y a quelques temps, avec Sandra nous avions commis une folie totale qui nous a valu un long séjour en cure de sommeil et que vous pouvez voir ou revoir ICI. A peine sortie, Sandra m'a envoyé le making of de cette ... chose. Car oui, telles les plus grandes stars, nous avons un making-of. Ca c'est pour la version langue de bois. En réalité, le tournage a été très pénible. Il a duré 25 heures et nécessité approximativement 1.000.0000 de prises tellement on avait un fou rire irrepressible à chaque fois que la caméra se mettait en route..  Ce qui explique facilement notre état à toutes les deux a posteriori.. La preuve en image..


06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : vidéo, abba | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/07/2009

Amis des chats, bonsoir..

L'intro à Manu : aujourd'hui c'est Valvec qui, pour figurer dans le carré VIP des guests à Manu a été prête à toutes les bassesses. Y compris à la flatterie la plus éhontée, en jouant notamment sur la corde sensible de pomon amour pour les félins en général et pour ma Cannelle en particulier. Finalement, elle a réussi. Je suis sensible à flatterie, en fait. Oui, j'aime qu'on me cire les pompes. Avis à la population..

 

La silhouette féline qui tient ce blog habituellement étant partie ronronner au soleil, on va enfin pouvoir miauler sérieusement...

Et là, je vous entends de loin... « Oh non, ValVec, pitié, ne la ramène pas avec tes idées de loisirs pour les enfants, parle nous de Manu, de la si grande Manu qui nous manque tellement, s’il te plaît »...

Sheba, sheba (sheba/j’sais pas... ouarf/miaou, elle est bonne celle là)

Alors, oui, bien sûr, vous voulez savoir comment elle est Manu, la grande, pour de vrai. Et bien :


1/ Désolée, mais Manu est toute petite, si ! Plus que moi, ce qui n’est pas donné à tout le monde... Alors je n’ai qu’un cri à pousser : Mouahahaaaaaaaa...


2/ Manu est complètement bigleuse, je dirais même plus précisément, grave daltonienne : vous avez déjà vu un chat noir s’appeler Cannelle, vous ?!


3/ Chaque matin, après une petite toilette de chat, hop, Manu se fait féline jusqu’au bout des ongles. La preuve, là


1702402757.jpg



4/ Comme toute catwoman qui se respecte, Manu n’aime pas la pluie... Elle craint pour sa mise en poils...


5/ Manu est assez à cheval sur la ponctualité surtout quand elle a faim et que des croquettes l’attendent !


6/ Manu est bien connu pour ses petits coups de griffes, mais peu savent qu’elle est une pro des Options...


O comme.JPG


7/ Manu est une fan de Nelson Monfort...


1991963548.jpg

De là à dire qu’elle en ronronne pour Philippe Candeloro, il n’y a qu’un pas que je franchis joyeusement !

Voilà, de Manu, vous savez l’essentiel.

Je trouve que j’ai assez travaillé à l’œil (très bonne, celle là !) comme ça...

Alors Manu, des fois que de St-Anne


Guadeloupe 1.jpg

tu lirais ton blog entre deux murges au ti punch, sache qu’à ton retour t’as intérêt à débronzer fissa et à avoir rapporté du matos qui se boit... Parce qu’ici tes nègres ont soif...

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | |  Imprimer | |

06/07/2009

Mets tes deux pieds en canaaard, c'est la chenille qui redémaaarre..

L'intro à Manu : on a beaucoup parlé de moi ces derniers jours, donc vous devez être un peu fatigués (QUI A DIT, "UN PEU MON NEVEU" ? J'ai les noms, je vous préviens... !). Donc on va laisser la parole à Sudinette qui nous a fait un reportage photo tout à fait... euh.. comment dire sur les festivités festivalières dans sa ville.. Et croyez-moi le festival à côté, c'est du pipi de hamster..


Quand on dit Corso, on pense, petit village, fanfare, majorettes et bonne ambiance...

Quand, à Cavaillon, on dit Corso, on comprend, cage, travesti, motard, débauche...

Lise 001.png

Hé j'ai dit motard. J'ai pas dit des tafioles avec des scooter de merde hein! Attention, ce sont les membres du Club de Harley Davidson (uep m'dame) de Robion (j'te laisse chercher sur la carte).

Lise 002.png



T'as vu comment ça claque? Ouais ben même la dame elle y croit pas, elle prend elle même les photos! On sait jamais :D

Je vous parlais de fanfare! Ahhh la fanfare avec l'habituelle "Petit Bonhomme en mousse" ou "Un petit ricard dans un verre à ballon" Uep tout le monde la connait. Même les parisiens (ou surtout les parisiens, c'est selon!) Ben nous, ce soir là, z'étaient en jaune canari (et d'autres en rouge flamme, vert pomme et même en rose bonbon sucés trois fois par Barbie!)

Lise 003-1 (2).png

Puis on a aussi notre Gay Pride à nous, dans notre pays du melon (Cavaillon, je l'ai dit déjà faut suivre hein!) Uep.. Nos BarbieGirl in melon wooorld! Que des mecs, que des vieux, la classe internationale!

Lise 004 (2).png


Je dois avouer qu'après les MachoMen, j'ai cru que le "vrai" défilé (oui tu sais, avec les chars en papier machés, les gamins déguisés et les pompoms girls -aucune cette année d'ailleurs) eh ben non! Je suis un peu restée sur le cul en voyant ça :

Lise 005 (2).png


Uep, à moitié nue qu'elle est. Bon ça me dérange pas, j'ai déjà vu pire (ou mieux hein!) mais bon y'a pleins du gamins tout près. Va leurs dire que la panthère noire dans Le Livre de la Jungle en vrai c'est une nana déguisé et à moitié nue, il te fait des cauchemars à vie et bonjour la facture de la thérapie là non?

Le défilé passe et la reine, que dis-je LA Reine (oui avec un grand R) du jolie nom d'Amandine (personne n'est parfait hein on est d'accord) qui malheureusement pour elle, sera catégorié dans la classe des sadomaso avec cette magnifique cage aux tortures...

Lise 006 (2).png

(oui là c'est de dos, désolé je suis pas une pro non plus!)

Lise 007 (2).png


(et là je fais ce que je peux... c'est quoi cette manie de mettre une main devant sa gueule... franchement)

En fait je suis méchante, parce qu'il y avait de superbe chars.. Même une licorne... Mais un en particulier qui m'a plus que plut (et je pense que notre Manu nationale va aimer aussi), c'est celui du cinéma...


Lise 008 (2).png


(ouais là c'est surtout celui des poch'trons ok! mais techniquement c'est le ciné là)

Et, qui mieux que lui, grande personne du cinéma, et vachement bien fait (par des jeunes de 20/30 ans), peut conclure cet article avec grandeur?

Lise 009end (2).png

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : carnaval, cavaillon | |  Facebook | |  Imprimer | |

05/07/2009

Celui qui démarrait

L'intro à Manu : La Pestouille se lâche. Comme elle vous l'explique plus bas, elle profite de sa venue ici pour parler de son travail incognito. Ou presque. Parce que j'ai quand même fait un lien sur sur blog.. Allez La Pestouille, même pas peur...

 

 

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs. Je vais profiter de cette opportunité magique que me donne Manu, pour faire une chose que je ne fais JAMAIS sur mon propre blog, par peur des représailles. Hé oui c’est comme ça je suis une couarde. Je vais donc parler de mon travail… une grande première. Aujourd’hui lecteurs, viendez découvrir dans le petit monde chatoyant de la production audiovisuelle…

 

 

 

 

AVERTISSEMENT !!!  les chroniques ci dessous relèvent de la fiction. Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé ne serait que pure coïncidence (hm hm et là je croise tous mes doigts de  pieds et de mains. Vous avez envie de me dire "mon gros oeil" et... vous avez peut être raison)

 

 

Il était une fois une boîte qui produisait des films… Une boîte?  Oui, parfaitement ! Une boîte! C'est comme ça qu'on dit dans le milieu de la production audiovisuelle. "tu bosses dans quelle boîte ?" ... " le patron de ma boîte cherche quelqu'un..." etc. donc on dit une boîte pour "une société". C' est pour faire branché. Quoique. A force je crois qu'en fait, ça fait surtout ringard.

Bref. La boite s'appelait we want dollars pictures ( on dit wwd pour aller plus vite) cette petite entreprise produisait donc des films en tous genres (ou en tous cas aurait bien voulu) et nous allons ici vous conter la formidable histoire des personnes qui y travaillaient...


Comme dans toutes les belles histoires il y a les méchants et il y a les gentils. c' est vrai que c'est un peu simpliste. En fait ici c'est souvent les gentils méchants (parce qu'ils font un peu pitié) et les méchants gentils - parce que franchement, parfois c'est vrai, ils abusent.

Pour faire simple on va quand même en rester à méchants et gentils.


les gentils

Zig - (aka ouistiti médisant) c'est moi même. Occupe le modeste poste d'assistante de production. (Nous verrons plus tard la signification exacte de cette fonction) arrivée toute fraîche chez wwd, (Par fraîche, j’entends pleine d’illusion et d’espoir) mais motivée...essaie tant bien que mal d'apprendre ce métier. Dans une vie antérieure journaliste chez radio langue de pute.


Puce - (Aka gerboise maléfique) mon acolyte -mon alter ego. Elle rejoint wwd quelques mois plus tard. Très vite une certaine complicité s'installe. de nature moins peste à la base, elle va vite se laisser corrompre pour notre plus grand plaisir...


Domino - (aka pingouin rieur) the directeur de production. Malheureusement non, c'est pas lui le chef. (Oui moi aussi avant je croyais que directeur de prod c'était le big boss)  Domino, sa technique au téléphone c'est de rigoler tout le temps pour provoquer l'empathie. Quel gros malin. Mais Domino, lui ça fait (trop) longtemps qu'il est là. Et il en a un peu ras la casquette. il a migré dans un autre bureau - il est puni ! Au grand désespoir de zig et puce.


Mirabelle: (aka Gazelle furieuse) Mirabelle  a fait plein de trucs dans sa vie. Elle a un CV qui fait franchement reup. Mais chez wwd, tout le monde (enfin les méchants ) s'évertue à faire croire qu'elle est comptable.  Mirabelle est un peu la mamie qu'on aimerait tous avoir. elle dit des gros mots, elle a un scoot, elle fait du tai chi et surtout SURTOUT: faut pas l’emmerder.


les méchants

Jacqouille - (aka dromadaire soporifique) lui c' est le big boss.  Comme l' a dit très justement Domino, pour le décrire en trois mots, figurez vous un BHL de prisunic. Il a rien dans le cigare et il est un peu mytho. il a fait soit disant des études de sociologie comparée ... mais comparée à quoi ? Ca on se le demande encore. Ce qu'il veut dans la vie: produire des films qui portent une parole responsable dans ce monde de fous. ah oui et aussi il veut... DU POOOOGNOOOOONNNNN !!!


Rosalie - (aka hyiène insipide) elle c' est l’associée de Jaqcouille. Elle a des parts dans la société. C' est un peu Eve Angeli mais avec des fringues plus chères. Elle, son poste y a personne qui a encore vraiment bien compris ce que c'était. Elle parle avec une toute petite voix d'enfant. peut être qu'elle trouve que c'est sexy. Nous on trouve surtout que ça fait cruche.


Francine (aka bison pas futé) elle c'est la femme de Jacqouille. Elle s'occupe de la communication. Elle travaille tellement vite qu'une tortue sous somnifères pourrait lui mettre une disquette. La théorie qui circule c'est qu'elle a pris un mushroom un peu hardos dans sa période peace and love et depuis... elle est restée perchée.


Houmous (aka couleuvre perfide) lui c'est le pote de Jacqouille. Il s'occupe des films pour le cinéma. Et lui, il les collectionne. il est mou, inculte, paresseux. Bref c'est un gros naze. Sa seule connerie nécessiterait de noircir plusieurs pages. Sachez au passage pour votre gouverne qu'en plus il pue du bec. Lui ce qu'il veut
c'est produire tout plein de films en restant dans son lit. Ah oui et aussi... DU POOOGNNNOOOOONNN !!!


Voilà le portrait de nos personnages principaux brossé!

bienvenue chez We want Dollars pictures !


Un jour, peut être, j’aurai l’occasion de vous raconter quelques épisodes croustillants (au moins autant que Dallas) Mais alors il faudra trouver une astuce pour que ça reste top sicrète. Voilà, ça servait à rien, mais ça m’a soulagée de vous parler des énergumènes que je me coltine. Je vous souhaite le bonjour, nous vivons une époque moderne.

06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : production audiovisuelle, travail | |  Facebook | |  Imprimer | |