Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2008

LE DEFI MOT

Très bien, Lili, c'est décidé, je participerai donc au défi-mot...

Je rédigerai ma note dès que possible... J'adore...

Les mots proposés, me plaisent particulièrement. Mes babines en frémissent et mes vibrisses vibrillonnent...

 

18:04 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Le défi-mot | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/01/2008

DE L'ENFANTENBASAGEOPHOBIE...

J'ai utilisé ce terme dans ma note précédente. Je vous dois quelques explications.

J'avais déjà il y a quelques mois rédigé dans cet esprit une note qui s'appelait "Je déteste les enfants des autres", que ceux qui ont le courage de fouiller dans les archives pourront retrouver.

Donc, qu'est-ce que l'enfantenbasageophobie ? Au lieu de me lancer dans de complexes et psychanalytiques explications, un simple exemple concret devrait vous suffire à comprendre.

Imaginez : vous avez convié à un petit dîner sympathique et gastronomiques vos amis de tous âges. En prenant bien la peine de préciser "soirée sans enfants SVP".

L'apéro démarre gentiment, vos premiers invités discutent et potinent et l'ambiance s'installe doucement. Quant à 19 h 30, votre sonnette retentit et vous trouvez sur votre seuil Anne-Charlotte et Gaétan, vos potes trentenaires et jeunes parents. Anne-Charlotte tient dans une main un énorme bouquet raffiné et de l'autre ... Pierre-Alexandre, 4,5 ans, des boucles blondes, des yeux marrons, un nez suitant et les joues rouges. La bestiole franchit votre porte accrochée aux jambes de sa mère en refusant bien évidemment obstinément de dire bonjour, malgré l'insistance maternelle (je ne sais pas si vous aviez remarqué : les enfants détestent dire bonjour et au-revoir). Anne-Charlotte enlève son manteau, entravée par son boulet qui refuse de la lâcher et vous sort "Je n'ai pas eu le coeur de laisser Pierre-Alex' avec la baby-sitter, il avait 37.5 hier, j'ai amené ses jouets, de toutes façons il joue des heures tout seul sans rien dire, c'est un amour". Votre large sourire se crispe un peu et vous conduisez la tribu au salon pour rejoindre les autres convives. Anne-Charlotte s'installe et dissémine les doudoux et autres pouet-pouets du bambin, qui occupe déjà la moitié de la pièce à lui tout seul, vous demande si on ne peut pas enlever la table, oui, celle-ci, avec les angles aïgus, constate avec effroi que vous ne disposez pas de caches-prises.... Et embraye direct sur les exploits de son petit génie pendant environ 45 minutes, monopolisant la conversation. Votre mari entraîne les mâles dans une autre pièce pour leur montrer son nouvel ordi/portable/blackberry/costume sur mesure/photo de sa prochaine voiture. Vous vous réfugiez dans la cuisine, sous un prétexte culinaire, et les femmes restantes subissent les exploits de Pierre-Alex' n'osant pas interrompre sa mère au risque de passer pour Cruella.

Au bout de 45 minutes accroché aux jambes maternelles, Pierre-Alex daigne enfin donner un peu d'air à sa génitrice et  jouer quelques instants avec ses jouets.

Vous en profitez pour passer à table et entamer une discussion enfin enrichissante sur les mérites comparés du Pouilly-Montrachet et du Romanet-Conti ou de Microsoft et Apple. Au moment de plonger enfin votre fourchette dans votre délicieux émincé de boeuf aux 3 légumes, clafoutis de coriandre et noisettée de foie gras cuisiné amoureusement, le jeune nabot vient interrompre discussion et dégustation en demandant à sa mère "toi faire dessin ta moi ?". La dite mère submergée d'orgueil obtempère immédiatement en vous demandant des crayons de couleurs (qui ont disparu à l'apparition de la puberté de votre progéniture) et des feuilles. Vous les dirigez vers une pièce annexe disposant de telles commodités et les laissez exprimer leur sens artistiques en priant pour que le Picasso en herbe ne vous tagge pas vos murs.  

 Après environ un quart d'heure de calme et de tranquillité. Mère thérésa revient rose de bonheur. Avec un immonde graffiti à la main qu'elle demande à tous d'admirer longuement.... Suivie de près par le petit monstre qui réclame "maman j'ai foif". D'où obligation de se lever, de trouver et fournir un verre en plastique (pas en verre, c'est coupant) et de faire boire la bête. Le "maman j'ai foif" étant immédiatement suivi de "maman, faim, moi". Evidemment, votre émincé de  boeuf ne convient pas et, oh surprise, vous n'avez PAS de stocks de petits pots chez vous. Il faut donc trouver une tranche de jambon et "oh, éventuellement, tu n'aurais pas quelques coquillettes ?". Mais bien sur. Re-obligation de se lever et de faire cuire les dites coquillettes pendant que votre assiette refroidit et que vous ratez les trois quarts des conversations.

L'atroce chieur ayant fini de manger, vous vous dites, ouf un peu de calme. Et bien non, le gosse, privé d'activité et de petits camarades, commence à dire à sa mère "m'ennuie, maman". Sa mère essaye bien de lui suggérer de retourner à ses breloques pouetpoueteuses, mais il refuse, et revient à la charge en chougnant. Le père, moint patient que sa moitié intervient alors et balance à sa chèrie "occupes-toi en un peu". Votre copine lui retourne alors dans les gencives "si tu avais un peu joué avec lui, il ne demanderait pas". Et excédée, le prend dans ses bras pour le calmer. A ce stade, l'ambiance générale est quelque peu plombée. Anne-Charlotte finit par poser son fils, qui, fatigué (il est 23.15 h) et enervé se met à hurler devant vos invités qui fatiguent. Le père, interrompu dans une discussion fascinante avec votre mari sur les stocks-options crie, "j'en ai assez, c'est toujours la même chose, tu n'as aucune autorité sur cet enfant" et balance une fessée monumentale au lardon qui hurle de plus belle. Anne-Charlotte, au bord des larmes, vous dit, "je crois que nous allons rentrer, Pierre-Alex' est épuisé, et puis tu comprends, hier... Oui, on sait Anne-Charlotte 37.5 ! Elle ramasse l'attirail de Pierre-Alex qui couvre maintenant huit octaves avec ses cris, vous embrasse, prend l'insupportable dans ses bras et se sauve. Suivie par le reste de vos invités épuisés qui vous laissent avec votre dessert commandé spécialement chez le meilleur pâtissier de Paris sur les bras.

Là je dis POURQUOI ! Pourquoi les parents tiennent-ils à traîner partout leurs enfants en bas âge. ET quand il le font pourquoi quand le môme les coupe en pleine discussion, ne lui disent-il pas simplement "je suis occupé, je reviens te voir un peu plus tard" au lieu de lui mettre directement le nez sur le nombril. Il va survivre le gosse, très bien même, ça va en plus lui apprendre la patience et qu'il n'est pas le centre du monde !

Evidemment mes enfants quand ils étaient petits, c'était totalement différent, ils étaient tellement chéris mimis d'amour que je pouvais les emmener partout sans problème. Tout le monde les adorait.  

 

 

 

19:45 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | |  Imprimer | |

EST-CE VRAIMENT LA CRISE ECONOMIQUE ? NOTE SANS AUCUN INTERET

Mon fils aîné (en école de commerce) m’annonce il y a quelques jours que ses vacances de février vont se résumer à une semaine, en l’occurence, celle du 28 janvier. Ni une, ni deux, une idée germe dans mon cerveau en ébullition : pourquoi pas une petite semaine au soleil à bon compte puisque hors période scolaire. En plus, pas de stress, pas d’enfants en bas âge, des hôtels pas trop remplis, des super-promotions et une réservation de dernière minute possible.

Erreur, grave erreur… Tout, absolument tout est complet, même sur internet … A part bien évidemment des séjours au fin fond de la Laponie, ce qui n’était pas l’objet initial de mon désir..

Explication des agences de voyages : ce sont les dernières semaines avant les vacances de février et les enfantsenbasageophobes comme moi se précipitent sur les plages avant la ruée des familles. Deuxième facteur aggravant : l’été ayant été particulièrement pourri, les gens se ruent au soleil, histoire de prendre leur dose.

Donc conclusion, les destinations exotiques sont totalement submergées de touristes…

Je me pose donc la question, où les gens sensés tirer le diable par la queue (j’aimerai bien aussi, mais il a refusé), trouvent-ils les sous pour se payer des séjours balnéaires dispendieux ??

Ils ne peuvent pas rester chez eux, faire des économies, éviter les émissions de CO2 inutiles et surtout me laisser la place.

C’est vrai, quoi, merde…

NB. : je vous avait bien prévenus que cette note était ininteressante, tant pis pour vous si vous l’avez lue en entier !

19:33 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Voyages | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/01/2008

TO BE OR NOT TO BE BOMBE

Je vois par ci, par là sur les blogs des commentaires du genre : j’ai fait les soldes, j’ai essayé une robe décolletée, mais j’ai fini par acheter mon 20ème pull gris coll en V ; ou bien, je suis déprimée, je suis grosse, je ne rentre plus dans mon jean ; ou bien encore : mes copines sont toutes des canons, on ne me voit jamais à côté d’elle. 

Alors là je dis STOP, ARRETONS TOUT, Mesdames, Mesdemoiselles vous, nous sommes toutes des bombes atomiques en puissance.  

Pourquoi ? 

Premièrement être une bombe n’est pas tant un état physique, qu’un état d’esprit. Réfléchissez bien. Est-ce qu’à votre avis une bombe c’est une maigrissime d’ 1,80, qui rentre dans un jean taille 32 et regarde les hommes par-dessus et passe des repas neurasthéniques à contempler sa feuille de salade. NON absolument pas.  La bombe a des courbes, la bombe a du sex-appeal, la bombe est par essence une bonne vivante donc elle MANGE et elle aime ça…  Exemple Kate Moss est mannequin, Beth Ditto est une bombe (même si c’est une bombe pour femme). Vous voyez qui c’est Beth Ditto ? Elle est aussi large que haute, brune, et c’est la chanteuse du groupe Gossip. A priori vous vous dites « c’est un gros tas ». Elle ouvre la bouche et vous avez envie de lui faire sa fête instantanément (enfin, c’est une façon de parler).   

Pourquoi : parce qu’elle est bien dans sa peau. C’est tout. Elle assume et elle assure.  Je suis grosse, et alors, du coup, je pose à poil, y’a quelqu’un qui y trouve à redire ?? 

Vous vous dites, « je n’y arriverai jamais ». Mais si, rien de plus simple. Arrêtez de complexer et passez à l’action.  

Au lieu de toujours vous lamenter sur vos points faibles (j’ai de la culotte de cheval, des petits yeux, des cheveux filasses). Faites la liste de vos POINTS FORTS (ce qu’un certain nombre d’entre nous ont fait sur le blog de Petitpagne). Et je parle de POINTS FORTS physiques ou intellectuels. Non vous n’avez pas de grosses fesses, vous avez une cambrure de danseuse de flamenco ; ok vous n’avez pas la taille mannequin, mais votre peau est super-douce (votre ou vos chéris vous l’ont dit souvent) ; Vous avez de grands pieds, oui, mais les jambes qui vont avec ; Vous n’avez peut-être pas la tête de Scarlett Johansson, mais vous avez un humour ravageur que toutes vos copines vous envient.  Etc…, etc… 

Une fois ces points forts identifiés : CAPITALISEZ DESSUS. Vous avez un beau popotin : osez la robe moulante. Si, si je vous assure. Peu importe que le popotin soit un peu trop généreux. Vous allez rendre les hommes dingos. Vous avez une belle poitrine : open-bar ! Décolleté ravageur et bretelle de soutif’ qui glisse langoureusement sur l’épaule. Vous êtes petite : jouez sur l’instinct protecteur. Vous êtes grande : vous serez langoureuse. Vous êtes drôle : vous serez pétillante….  Regardez bien certaines grandes stars : objectivement, elles n’ont rien d’extraordinaire, mais elles, elles ont su exploiter leurs points forts et les mettre en valeur. 

A vous de trouvez votre créneau. Vous avez du mal toute seule, demandez conseil aux copines ou offrez-vous exceptionnellement un relooking total. La première étape est de vous regarder dans une glace en pied et d’appliquer la méthode Coué : je suis une bombe, je suis une bombe, je suis une bombe, en boucle tous les matins. Après cette séance d’auto-persuasion.  Sortez dans la rue, en adoptant la démarche de la bombe : la tête haute (je suis fière de moi), le pas décidé (je ne crains personne), la démarche légèrement chaloupée (je suis sexy). Vous m’en direz des nouvelles. 

Une fois cette étape franchie, vous aurez déjà fait une grande partie du chemin. Il ne vous reste plus qu’à mettre les recettes de tata Manu en application…La première qui me dit que ça ne marche pas, je lui paie un relooking total…

21:22 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Attitude | |  Facebook | |  Imprimer | |

THE QUESTIONNAIRE

  • Et voici, l’interview de MissChanel, chipée sur le blog d’Angélita. J’ai dit que je répondais, j’ai répondu. Mais quel boulot !!! 
  •  

How tall are you ?      

  •  1.58
  •  

Do you like bananas ?         

  • Yes
  •  

What is your favorite song of all time ?          

  • Marvin Gaye Sexual Healing 
  •  

What do you do on fridays ?             

  •   Je travaille ou je fais semblant de travailler 
  •  

Favorite body part ?               

  • Mes yeux 
  •  

Vitamin Water or Gatorade ?               

  • Thé
  •  

Have you had a beer in the last week ?              

  •  No, who do you think I am…
  •  

If you could have one super human power what would you choose ?   

  •  Transformer NS en nain. Ah zut, c’est déjà un nain
  •  

What is your favorite place ?              

  •  La plage 
  •  

Do you read harry potter books ?            

  •   Non, Angélita fait de très bons résumés
  •  

What is your favorite food ?               

  • Beaucoup, malheureusement. 
  •  

Where do you want to travel next ?              

  • Santo-Domingo prochaînement,  j’espère
  •  

Boat or bus ?              

  • J’ai  le mal de mer à la moindre vaguelette, donc bus
  •  

Do you shower every single day ?              

  • Dis donc, j’ai l’air sale ou quoi ? 
  •  

Kill the spider or let it out ?              

  • Ca dépend de mon humeur
  •  

What is your favorite TV show ?             

  • La Nouvelle Star
  •  

Do you eat cold cereal at night ?             

  •  Certainement pas
  •  

Would you rather be blind or deaf ?              

  • Et toi tu préfères être idiot ou débile ?
  •  

Are you a cat or a dog person ?              

  • Si je vous dis un chien, vous allez me croire ?
  •  

favorite fruit ?             

  •  Cerises
  •  

Juice and crackers or milk and cookies ?              

  • Beurk
  •  

Firefox, Internet Explorer, Netscape, or other ?             

  • Firefox pour emmerder Microsoft
  •  

Favorite element ?             

  • Les potins, là je suis dans mon élément
  •  

Where is Waldo ?             

  • Waldo est très bien là où il se trouve
  •  

Do you support Paris ?             

  • Certainement pas le football est un sport de crétins
  •  

Why did the chicken cross the road ?              

  • Because he is stupid
  •  

Your favorite Disney Films ?              

  •  Quel âge tu crois que j’ai chéri ?
  •  

If you had to pick one car, which would it be ?             

  • Une Rolls, darling, une rolls et rien d’autre
  •  

Most embarrassing moment ?             

  • Probablement quand en pleine rue j’ai sorti un tampon au lieu d’un briquet bic pour allumer ma clope
  •  

Most Memorable Past ?              

  • Je ne vis pas dans le passé 
  •  

What is your favorite clothing brand ?               

  • Si j’avais les moyens Chanel. En ce moment, ce serait plutôt Tati. 
  •  

Opera, Musical, Concert, Play, Performance, or Other?              

  •  M’écouter chanter
  •  

Favorite Place to Eat ?             

  • Si je vous dis sur un torse masculin, ça fait dévergondée ?
  •  

Would you rather lose an arm or a leg ?            

  •  T’as vraiment des questions bêtes
  •  

Would you rather be hot or cold ?              

  • Hot, honey I’m 100 % hot 
  •  

Water or 100% Juice ?               

  • Thé…
  •  

What size shoe do you wear ?               

  • 36
  •  

How do you feel ?              

  •  K’sa peut’ fout’ 
  •  

Romance or Kinky Sex ?              

  • Hot, Luscious, Raw, Kinky Sex
  •  

Get the number or give the number ?              

  • Jamais, ne donnez jamais votre numéro de téléphone, ça les rends dingue
  •  

When do you plan on getting married ?             

  •  Tu suis pas ou quoi , 20 ans de mariage.
  •  

Do you have any tattoos, and if so what and where ?             

  •  Ouaiche, ouaiche, j’ai une fleur sur un motif tribal sur l’omoplate. J’ai fêté mes 40 ans avec un tatouage, après mûre réflexion. 
  •  

Who do you admire most ?              

  • Moi,
  •  

Do you own any pets, and if so what do you have ?              

  • Ma minette, Cannelle est une star, comme sa maîtresse. 
  •  

What are you most proud of in your life ?              

  • Moi 
  •  

Where do you see yourself in five years ?             

  • Je n’en ai aucune idée.
  •  

What 3 words would your best friend use to describe you ?               

  • Sacré foutu caractère 
  •  

If you had only six months to live, what would you do first ?              

  •  J’ai bien l’intention de vivre centenaire pour emmerder mes petits-enfants
  •  

Are you an outdoor or an indoor person ?              

  • Outdoor si c’est sur un transat sur une plage. Sinon, quelle horreur.  
  •  

What do you do for fun ?              

  • Tu tiens vraiment à le savoir ?
  •  

Who was your hero as a child ?              

  • Batman 
  •  

Do you believe that the cup is half empty or half full ?             

  •  J’ai pas de tasses, rien que des bols 
  •  

If you could time travel to the past to correct any mistakes you feel youve made would you?             

  • Rien, il faut savoir assumer ses erreurs 
  •  

If you won the lottery, how would you spend your millions ?              

  • T’es du fisc ou quoi ? Je ne répondrais pas à cette question
  •  

If you were an animal in the wild, what would you be ?              

  • Si je vous dis une gazelle légère et virevoltante vous allez me croire. Non, je rigole : une sublime panthère noire aux yeux verts.
  •  

What makes you laugh ?               

  • Les grosses conneries
  •  

What makes you cry ?                

  • NS. Les malheurs des plus faibles et des plus démunis 
  •  

What is your favourite word ?              

  •  Crétin ! 
  •  

If you have friends coming for supper what would you cook ?             

  • Est-ce qu’ils apportent au moins quelque chose, cette bande de pique-assiette… 
  •  

If you could be someone else for a day, who would it be ?              

  • Moi
  •  

If you could live anywhere in the world where would it be ?              

  • Sur une île. Comme ça, il n’y aurait personne pour me casser les pieds 
  •  

If you could be successful at any job in the world, what would that job be ?              

  • Danseuse étoile
  •  

Describe your perfect Sunday morning ?              

  •  Dodo 
  •  

Aliens have landed and selected you to visit their home planet. Do you go with them ? 

  • Ca depend de l’état de leurs organes génitaux.
  •  

Do you say “I love you” in the relationship ?             

  • Non, jamais, ça ne sort pas.
  •  

Close your eyes for a moment, who pops into your head ?             

  • Marvin Gaye
  •  

How many hobbies do you have ?             

  •  Peu, mais j’aime bien les pratiquer
  •  

Do you hold hands when you walk in public ?              

  • Non. Plus maintenant.
  •  

What attracts you most ?             

  • Des tablettes de chocolat (pas celles à manger) 
  •  

who do you count on when feeling down ?            

  • Moi
  •  

Why are you taking this interview ?              

  • Pour faire ma star
  •  

left handed or right handed ?              

  •  Droitière
  •  

beach or mountain ?              

  • Plage
  •  

How much wood could a wood chuck chuck if a wood chuck could chuck wood ?            

  • Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches, archisèches
  •  

What is your favorite color ?                

  • Noir. Mais ce n’est pas une couleur, donc rose, non bleu, non mauve, non beige, non kaki, non gris,…
  •  

What came first, the chicken or the egg ?               

  • Les dinosaures, crétin, tout le monde le sait.
  •  

Do you believe a good life is attainable? or is it something that is out of our control ie subject to luck etc.              

  • Ma vie est ce que j’en fait. 
  •  

Are you fed up of all these questions ?              

  • Oui, là ça commence à gonfler 
  •  

Riding horses or riding dolphins ?              

  • Essaye de monter sur un dauphin, tu m’en diras des nouvelles
  •  

Performing Arts, Fine Arts, or Sports ?              

  • La danse, chéri, la danse
  •  

Which religion do you choose to follow ?              

  •  C’est personnel et mal élevé de poser cette question
  •  

What is your dream job ?             

  • Danseuse étoile
  •  

City or the suburbs ?              

  • Ville, ville, ville 
  •  

Favorite hot drink ?              

  • Thé, faut suivre, un peu…
  •  

Sour or sweet candy ?              

  • Sucre, sucre
  •  

Chocolate or other candy ?               

  • Bonbons, bonbons
  •  

How many kids (or any at all) would you want to have ?              

  •  2
  •  

Are you in love ?             

  • Ca dépend des points de vue
  •  

Whats your favorite sport ?             

  •  La danse : oui, je confirme, c’est un sport
  •  

Desktop or Laptop?             

  • Les deux mon colonel
  •  

What language would you like to speak fluently ?             

  • Didn’t you notice I speak English, you fool.
  •  

Whats the First Thing You Notice In A Boy/Girl ?             

  • Les tablettes de choc’
  •  

Tom Cruise or Brad Pitt ?              

  • Ni l’un ni l’autre. Tu peux pas trouver un peu mieux ?
  •  

Favorite Rapper ?            

  • Les vieux. Le rap actuel c’est une grosse daube.

How many people are in your family ?              

  • Pas beaucoup. Et heureusement, ils sont tous cintrés. 
  •  

What is your natural hair color ?              

  • Je suis blonde, naturellement colorée 

21:20 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Questionnaire | |  Facebook | |  Imprimer | |

12/01/2008

IN & OUT 2008

Avec le début de l’année 2008, il était impératif d’établir un nouveau In et Out. Voici donc les tendances de l’année qui vient version Manu : sérieuses et loufoques mélangées, comme d’hab’, à vous d’en prendre… ou d’en laisser.

IN

  • Les pyjamas-parties (normal, j’en fait une la semaine prochaine)
  • Le rose : allez hop, je lance la mode du rose de façon totalement aléatoire,
  • Le maillot Bob Marley : il s'agit d'un petit délire avec Petipagne, une bloggeuse Elle qui avait fait une note sur les diverses tendances en matière d'épilation du maillot. J'ai suggéré un maillot à la Bob Marley avec rastas. Apparemment, l'idée plait beaucoup. Donc, c'est une tendance naissante.
  • Les fesses : 2008 sera l’année de la fesse ou ne sera pas. Vive les popotins rebondis !
  • Paul et Joe, la petite marque qui monte
  • Chanel, for ever
  • La Pinacolada
  • La Namibie : c’est superbe, peu fréquenté, j’ai très très envie d’y aller
  • Bertrand Delanoé : vas-y Bertrand, mets-toi en colère, j’adore
  • Le développement durable : on va y avoir droit à toutes les sauces, mais ce n’est pas plus mal
  • Internet, plus que jamais
  • Le Blues : surtout pas parce que Johnny a fait un soi-disant disque de blues. Non le blues, le vrai, l’authentique, le 100 % qui sort des tripes.
  • Batman : oui, le seul super-héros névropathe. Il est super-tendance. A tel point que Superpépette sort avec lui. Si, c’est vrai, elle me l’a dit. Et Superpépette aussi, bien entendu est super-tendance.
  • Le Tango : et oui pourquoi pas après tout…
  • Les bombes latines
  • La Nouvelle Star
  • Les vêtements sans logos
  • Les couleurs pastels
  • Le new-disco : ne me demandez pas ce que c’est, je viens de l’inventer.
  • Etre anti NS. Oui, vous allez voir, ça va être super-tendance


OUT

  • Carla B. et Nicolas S : totalement has-been.
  • La télévision : vive internet et la VOD ! Ca vous dit vous de vous taper 5 mn de programmes au milieu d’une montagne de pub ?
  • Les créateurs Italiens bling-bling : totalement dépassés, c’est d’un ridicule.
  • Les couleurs flashy : la première à qui un pantalon slim vert canard va bien m’envoie une photo
  • Paris 17ème : c’est l’arrondissement de Françoise de Panafieu. J’ai une opinion très positive sur cette personnne qui est intelligente à manger de l’herbe. Vous inversez la phrase et vous avez le fond de ma pensée, j’ai utilisé un code !
  • Les pantalons taille basse : c’est fini, enini. C’est pourquoi Carla B. est totalement has-been.
  • Les filles maigres. Ca aussi, on en veut plus ! Et surtout en couverture des magazines de mode.
  • La tartiflette : c’est lourd à digérer
  • Le I-phone : y’en a marre des appareils qui ont 35 fonctions et qui font en plus couscoussière, presse-purée et ventilateur. Ca c’est de l’arnaque. Vous payez pour 35 fonctions et vous en utilisez deux ou trois. On veut des appareils simples et qui MARCHENT. En plus le I-phone tout le monde va l’avoir, c’est d’un commun !
  • Le rap : c’est devenu une grosse daube.
  • La Star Ac’ : plus ringue tu meurs !
  • Et enfin, de toutes façons, selon les gens pointus, tout ce qui était in en 2007, sera out en 2008 et vice-versa. Alors, vous suivez toujours ??

11:50 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : In et out | |  Facebook | |  Imprimer | |

MARATHON WOMAN

Petit résumé de ma soirée blog.

Donc, ce soir j’ai :


  • Répondu aux commentaires
  • Posté une photo mystère
  • Félicité Angélita pour sa saga parfumée..
  • Disserté sur Simone de Beauvoir avec Acgs : la femme est-elle un homme comme les autres ?
  • Encouragé Jazyss dans son combat contre la cigarette : courage, Miss, tu es une drôle de dame, après tout.
  • Parlé Créole avec MissKin en la suppliant de ne pas nous quitter trop longtemps
  • Conseillé à Petitpagne de lâcher sa copine-boulet. Et je vais aussi lui demander si je peux la mettre dans mes blogs favoris
  • Rigolé de la blague d’Ibid.
  • Philosophé sur le sujet de l’Egoïsme avec Kitty. Qu’est-ce qu’un égoïste ? C’est quelqu’un qui ne pense pas à moi.
  • Commenté le dessin de Gilles
  • Fais le blind-test de la Family
  • Remercié Misouris pour son hommage félin
  • Demandé des explications complémentaires à MissChanel…
  • Trouvé, via le blog de Lili, un blog avec des super-dessins rigolos de bestioles improbables. Je vous le recommande : son nom est “Pas si bête” 

http://goubliboulga.canalblog.com/

  • Et écrit cette note, ouf… Un vrai marathon qui a duré presque 3 heures ! Bon, et bien au lit, ma fille, maintenant, tu as oeuvré pour la bonne cause…

00:02 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Blog | |  Facebook | |  Imprimer | |