Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2007

SERENITE

La maison est silencieuse. Les enfants sont sortis, le mari est parti dormir…

Il y a juste le souffle de l’ordi et la respiration de mon chat qui dort.

J’ose à peine respirer de peur de troubler ce moment… J’entends juste les battements légers de mon coeur et une petite musique dans ma tête. Une vieil air qui me revient. Il a accompagné des années légères et difficiles. Des années où tout était encore possible et impossible. Où j’ai passé des nuits à essayer d’attraper la lumière sur les pistes de danse….

La lumière, j’ai fini par l’attraper…

Ceux qui me connaîssent bien disent qu’elle brille dans mes yeux..

Je vous l’envoie…

Qu’elle éclaire vos nuits et vos pistes de danses…

 

23:35 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chroniques | |  Facebook | |  Imprimer | |

CALENDRIER DE L'AVENT - LE 23 DECEMBRE

Même si c’est virtuel, je vous souhaite… Une pluie de diamants pour l’année prochaine… Et même si ces quelques diamants ne sont que de l’eau de pluie, ou des étoiles dans le ciel n’est-ce pas aussi joli ??

a1ab7db84f2da457cc05ccab3fd5ccdf.jpgA vous de déméler le minéral, l’aquatique et les corps célestes

54588ae739f8166e358e7f5dec2831e8.jpg 31846ee8d22458a18937755d9f7ec7e6.jpgbffdd33f271d4557c9a757af2d545624.jpg80546f8498d984fb55a72982adde2b5b.jpg

23:05 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Calendrier de l'avent ; diamant | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/12/2007

LE CALENDRIER DE L'AVENT - LE 22 DECEMBRE

 

Voici un chant de Noël comme je les aime…

Funky à mort.

Bougez vos branches, les sapins !

Tous les lutins shakent leur booties…

Je veux voir tous les rennes sur la piste de danse…

YEAAAAH…. Le dernier qui reste assis paye son coup

 

 

 

17:05 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Calendrier de l'avent ; Faith Evans | |  Facebook | |  Imprimer | |

LES CHATS

J’aime les chats. Passionnément. Je leur ai déjà souvent déclaré mon amour sur ce blog et ailleurs. Pourquoi ? Je n’en sais rien. C’est juste une communion spirituelle et charnelle avec ces bêtes. J’aime les caresser et sentir sous ma main leur fourrure s’électriser de plaisir, j’aime leur indépendance, leur beauté, leurs yeux si particuliers, leur mode de vie.

Ne me dites surtout pas qu’un chat est égoïste et qu’il n’éprouve aucun sentiment pour ses compagnons humains (je préfère ce terme à “maître”), sinon la reconnaissance du ventre. Tous les chats qui ont partagé ma vie m’ont prouvé le contraire. Ils m’ont tous donné une dose d’amour illimitée. C’est juste que leur façon de l’exprimer est sans doute plus complexe et moins évidente que celle du chien, par exemple.

Les artistes aiment les chats, les écrivains particulièrement. Ce n’est pas un hasard. Le chat a la faculté de provoquer l’inspiration de celui ou celle qui le regarde.

Les grands angoissé aiment les chats. Ce n’est pas un hasard non plus. Le chien vous renvoie votre angoisse en miroir. Le chat la capture et la transforme en sérénité.

Je laisserais le mot de la fin à un poète. Un amoureux des chats qui les a si bien décrits : Charles Baudelaire. Et pour illustrer cette note une photo de celle qui partage notre vie en ce moment . La divine Cannelle…

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

Amis de la science et de la volupté,
Ils cherchent le silence et l’horreur des ténèbres ;
L’Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S’ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s’endormir dans un rêve sans fin ;

Leurs reins féconds sont pleins d’étincelles magiques
Et des parcelles d’or, ainsi qu’un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques
.
28a7e011c8929eda6c5f4b00164c0273.jpg

13:50 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Chats ; chroniques | |  Facebook | |  Imprimer | |

BIENTOT LES FETES...

J’aimerais en cette fin d’année mettre quelques notes un peu plus personnelles sur mon blog.

J’utilise beaucoup l’humour, vous le savez pour celles et ceux qui me lisent régulièrement. J’aime la vie et tous ses plaisirs et je ne m’en cache pas. Ce que je cache en revanche derrière beaucoup de dérision est plus, disons, difficile à sortir pour moi…

Quand le clown enlève son nez rouge, il va cacher ses larmes tout seul dans sa caravane…

Voici un poème qui me touche énormément. Il parle de la relation filiale, chaque fois que je le lis, les larmes me montent aux yeux, j’ignore pourquoi.  Certainement parce que ce texte touche une corde ultra-sensible…

Rudyard Kipling : Tu sera un homme, mon fils…

Vous êtes déjà des hommes, mes fils… 

 

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

                            Tu seras un Homme, mon fils

12:45 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Rudyard Kipling | |  Facebook | |  Imprimer | |

CALENDRIER DE L'AVENT - LE 20 DECEMBRE

Il y en a certains et certaines qui réclament à nouveau des hommes en petite tenue dans ce calendrier de l’avent.

Noël est la période des voeux et des cadeaux.

Donc, qu’il en soit ainsi.

Un des plus beaux hommes nus de la création….

… Le magnifique, le sublime, le divin… David de Michel-Ange.

Une des plus belles oeuvres d’art…

2ecdbd6f369a4518f63f798f21502a63.jpg

10:25 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Calendrier de l'avent ; David ; Michel Ange | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/12/2007

10 IDEES POUR SE RENDRE INOUBLIABLES PENDANT LES FETES

Nikki a fait un article sur ce thème sur son blog (dont vous trouverez l’adresse ci-contre) et me demande d’en faire autant.

Je suis bonne fille, donc je m’exécute.

Voici 10 idées pour vous rendre inoubliable pour Noël. J’ai pompé sans vergogne les slogans des pub Aubade.

IDEE N° 1 : C’EST UN HOMME. Comme je le disais dans ma note précédente, l’homme à un fonctionnement assez basique. Il est donc relativement simple de lui faire accepter une idée. Eteignez les lumieres, allumez des bougies, enlevez vos vêtements et enroulez-vous dans une guirlande de Noël en lui sussurant d’une voix rauque : “tu me l’achètes mon solitaire, chéri ??”. Ca devrait marcher. Si la personne de votre vie est une femme, ça devrait le faire également. Si c’est un berger allemand, une boîte de pâtée qualité supérieure devrait faire l’affaire.

IDEE N°2 : VOTRE BELLE-MERE DEBARQUE. Plusieurs solutions pour vous rendre inoubliable. L’affrontement direct : “dégage pétasse” (mais là votre homme risque d’apprécier modérément). L’affrontement indirect (vous avez pris du poids belle-maman, non??). Ou au contraire la flatterie éhontée (ce rincage mauve sur les cheveux vous rajeunit de 10 ans). Ou la compromission totale (ne BOUGEZ surtout pas, je vais vous servir).

IDEE N°3 : VOS FILS VEULENT SORTIR POUR LE REVEILLON DE NOEL. Là, pas de quartier. Bouclez-les directement à double tour dans leur chambre en les menaçant de débrancher MSN. Vous allez être inoubliable. Si la première solution ne marche pas, mettez des boules quies et passez-leur du Lara Fabian en boucle, ça va les calmer direct.

IDEE N°4 : VOTRE MARI VEUT VOUS IMPOSER SON POTE ALBERT POUR LE REVEILLON. Le looser, célibataire à 38 ans, geek invétéré, avec les cheveux gras et des grosses lunettes qui essaye de sauter sur toutes vos copines. Mettez en application l’idée n°1, mais sur Albert. Votre mari va s’en débarrasser illico. Le risque étant de prendre en parallèle un savon de première catégorie

IDEE N°5 : VOUS VOULEZ IMPOSER VOTRE COPINE SYLVIE. La looseuse, célibataire à 38 ans, en surpoids et spécialiste de la littérature médiévale. Demandez-lui d’apporter une très bonne bouteille de vin et un cigare Cubain cuvée spéciale pour votre chéri. Comme je le disais plus haut, l’homme ayant un comportement basique, quelques offrandes bien sélectionnées calment immédiatement le Néanderthal qui sommeille en lui.

IDEE N° 6 : VOTRE MARI VOUS DEMANDE DE RECEVOIR CETTE ANNEE SES 10 FRERES ET SOEURS + CONJOINTS + MARMAILLE. Situation oh combien délicate, car on ne peut pas toujours refuser de voir sa parentèle. Mon conseil : dissimulez des pétards dans votre four, faites-les exploser et répandez un peu de suie dans votre cuisine. Puis asseyez-vous par terre au milieu du désastre et sanglotez du plus fort que vous pouvez au moment où votre mari débarque. Avantage n°1, il vous prendra dans ses bras consolateurs, Avantage n°2, vous ne pourrez plus matériellement organiser le réveillon, Avantage N°3, cette histoire va faire le tour de votre belle-famille et vous rendra inoubliable.

IDEE N° 7 : FAITES COMME DANS LA PUB pour les voitures Renaut ou Peugeot (je ne sais plus). Achetez plusieurs voitures à la fois, ou un château à retaper, ou la moitié du magasin Gucci, etc… Votre conjoint va pour le coup vous trouver totalement inoubliable. Mais risque de vous quitter immédiatement. Pour éviter cette situation, simulez la folie passagère, certificat médical à l’appui.

IDEE N°8 : AUTRE IDEE PUBLICITAIRE, cette fois pour vous rendre inoubliable auprès de votre boss. Arrivez en comité de direction en slip avec une tête de poussin et en chantant “au revoir Président”. Risque immédiat : un licenciement expéditif. Là aussi vous pouvez tenter de simuler la folie passagère.  Un petit aparté, le “au-revoir Président” on rêve tous et toutes de le faire un jour. Moi, mon truc ce serait plutôt de débarquer en comité de direction avec un cortège brésilien : danseuse en string, plumes, et orchestre samba.

IDEE N° 9 :  SI VOUS EN AVEZ LE COURAGE, allez aider les restau du coeur pour le réveillon. Et là, je vous assure, il faut avoir l’estomac bien accroché pour ne pas finir en larmes. Vous serez inoubliable pour beaucoup de gens dans le besoin. Ca c’était pour la petite touche plus sérieuse.

IDEE N° 10 : SOYEZ VOUS-MEME. Bien sûr, vous êtes déjà forcément inoubliable

13:15 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Fêtes de Noël | |  Facebook | |  Imprimer | |