Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2007

JE VEUX CA POUR NOEL - 2

Et cette fois, c’est nettement plus réaliste que la première alternative.

J’adore les bougies parfumées en général, et celles de Dyptique en particulier. Elles sont un peu chères, c’est vrai, donc pas à la portée de toutes les bourses, mais à se faire offrir, elles restent dans la limite du raisonnable ; et Dyptique a vraiment une gamme de senteurs très raffinées que je n’ai retrouvé nulle part ailleurs. Je me suis inscrite sur leur fichier et ils m’envoient donc régulièrement des courriers pour annoncer leurs nouveautés. Recevoir leurs cartons d’invitation est déjà un plaisir en soi.

Dans leur dernière collection en édition limitée, je choisirais tout particulièrement “Gingembre”. Epices et agrumes, quel délicieuse odeur pour parfumer la maison au moment des fêtes de fin d’année.

Pour les parisiennes, je vous conseille d’aller faire un tour dans le magasin Dyptique, Boulevard Saint-Germain, un plaisir de la vue et du nez en même temps…

504668e089ff84c614a433f306e3b066.jpg

19:15 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/11/2007

COUP DE GUEULE FEMINISTE

170e7eb33e0bc86d55ea59dabcf61584.jpgJe développe un commentaire fait sur une note écrite par Titie sur les suffragettes.

C'est vrai que depuis le début du XXème siècle et les premiers combats des sufragettes, les femmes ont parcouru un long  chemin.

Aujourd'hui on  du mal à imaginer ces vies soumises à un père, puis à un époux, sans voix politique, cantonnées à des tâches ménagères, prisonnières des grossesses ou obligées d'avoir recours à des avortements dans des conditions lamentables. On a oublié les luttes qu'on dû mener ces femmes d'autrefois pour "arracher" quelques pans d'égalité aux hommes.

Par exemple, ma mère me disait qu'encore au début des années 60 elle avait besoin de l'autorisation de mon père pour avoir un chéquier !!! C'est n'est pas tout jeune, certes, mais pas antédéluvien non plus. 

 Beaucoup de choses ont été faites, mais beaucoup de problèmes restent à résoudre en terme de parité des sexes : inégalités salariales, inégalités professionnelle, représentativité politique,... et il reste surtout un énorme problème de violences faites aux femmes qu'elles soient conjugales ou non.

Il faut encore et toujours se battre ou soutenir celles (et ceux) qui le font pour nous. De toute les manières possibles. Je suis admirative quelque soit leur opinion et leur méthode envers les femmes qui arrivent à des postes à responsabilités. Et je serai prête à descendre dans la rue pour défendre l'avortement ou les droits des femmes en général si besoin était. Je voudrais aussi qu'on pense à toutes ses femmes enfermées, exploitées, aliénées, asservies, excisées, violées, partout dans le monde qui subissent encore ce qu'on vécu nos mères et nos grands-mères sans grand espoir de changement à court terme. 

C'est pourquoi il y a des choses qui m'énervent viscéralement. Le voile est en une. On peut me chanter sur tous les ton  que c'est la liberté de culte et que c'est un choix. NON MESDAMES NON. Laissez-moi alors la liberté de dire que votre voile me gêne. Vous me demandez de respectez vos idées religieuses, alors respectez-vous d'abord. Des femmes souffrent ou meurent dans certains pays quand elle tentes d'enlever leur voile, alors quand je vous vois le remettre alors que vos mères l'ont enlevé, franchement, j'ai envie de hurler. Le voile c'est de la soumission pure. Je sais parfaitement ceci dit que certaines le mettent sur la tête simplement pour avoir la paix dans les quartiers et que le problème n'est pas aussi simple. Mais vous avez la chance de vivre dans un pays laïc et démocratique. Vous avez le choix. D'autres femmes ne l'ont pas.

Et ne vous méprenez pas je n'ai rien, mais absolument rien contre les musulmans et il n'y a rien de plus respectable qu'une croyance ou une foi  tant qu'elle ne bascule pas dans le prosélytisme ou l'extrême.

A l'autre extrémité du spectre "féminin énervant" les  fameuses "chiennes de gardes". Ces dames du 5ème arrondissement qui n'ont généralement pas de problème de revenu feraient mieux d'aller sur le terrain avec ni putes ni soumises plutôt que de discuter autour d'un thé et d'une pâtisserie chez Angélina pour savoir si le féminin d'auteur est auteure.

NON Mesdames, le féminin d'auteur n'est pas "auteure" mais "auteuse" si on suit les règles du français.

Par contre le féminin de con est bien conne...

 

Je mets en illustration de cette note la couverture du livre de la belle  Wadis DIrié, ex-top model Somalienne qui raconte son parcours hors norme et ses combats, notamment contre l'excision qu'elle a elle-même subi.

 

22:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Féminisme ; voile ; chiennes de garde | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/11/2007

ANONYMAT OU PAS ANONYMAT ??

On se pose régulièrement la question avec d’autres bloggeurs et bloggeuses. Faut-il rompre l’anonymat du blog ? C’est vrai qu’avec certaines personnes on se découvre tellement d’affinités qu’il serait tentant de se voir ou d’avoir une correspondance plus poussée. Mais on hésite…
C’est vrai aussi que l’anonymat d’un blog me convient personnellement mieux qu’un chat ou que Facebook. Ce dernier site rencontre parait-il un succès phénoménal et c’est certainement très pratique pour constituer et étendre un réseau. Mais l’idée d’étaler ma photo, mes amis, mes activités dans le détails, bref mon intimité sur internet au vu et au su de tout le monde me dérange. On ne sait jamais où peuvent finir ces informations. Et puis, soyons paranoïaque, j’ai un peu l’impression que tout ceci risque de finir en “big brother”.
Et vous, alors, anonymat ou pas anonymat ???

11:35 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Blogs | |  Facebook | |  Imprimer | |

08/11/2007

LES ANGES - 2

Pour faire suite au petits angelots de Raphaël. J’adore les anges. Ces émissaires divins et pourtant si proches des humains. Même si je ne suis pas du tout croyante ni tentée par aucune religion les figures angéliques, tout comme celles de Bouddha, me font un effet apaisant et protecteur. J’ignore pourquoi. J’aime aussi beaucoup la figure emblématique de l’ange déchû. Ma seule tentation irrationnelle, moi qui suis par nature pragmatique et plutôt cartésienne serait de croire en la présence d’un ange gardien qui veille, parfois, sur moi.

 

A tous les anges, visibles et invisibles....

18:15 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Anges ; Robbie Williams | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/11/2007

ADOPTEZ LA STAR ATTITUDE

576fd443505f0faa9470b4740435f77a.jpgPour répondre à un commentaire de Chris, sur le fait d'être une star, ci-après une note anciennement créée sur le blog Elle, il y a quelques mois de cela....

Les créatures sur papier glacé vous font rêver ? Vous phantasmez sur une vie de star ? Vous pensez que tout ceci est bien loin de vous. Détrompez-vous. Avec quelques petits trucs facilement réalisables, vous aussi vous pouvez être une star

  • Relookez-vous : trouvez un bon coiffeur, un bon coloriste (faites marcher votre réseau de copines) et mettez-les sous cloche. Commencez par un truc light (quelques mèches, une petite coupe) avant de passer au lourd, si ça vous chante (coloration, décoloration, extensions…). Trouvez votre coupe de star : la mèche sur l’oeil est très bien, par exemple. Vous aurez déjà franchi une première étape. Répétez ce processus pour la manucure, l’esthéticienne, voire les vêtements. Il y a des coaches vestimentaires prêts à vous prendre en main, dans les grands magasins par exemple. Et piquez les trucs de maquillage aux professionnels, au lieu de vous transformer toute seule en voiture volée. Le maquillage, c’est un art et ça s’apprend, comme la peinture ou la sculpture. Vous trouverez des très bons conseils (gratuits) chez Séphora ou dans les rayons cosméto des grands magasins.
  • Mettez des talons. 10 cm. Si, si c’est possible. Ce n’est pas un problème de hauteur, mais d’équilibre. Il suffit de trouver la bonne paire d’escarpins. N’achetez jamais des chaussures si elles vous font mal d’entrée (contrairement à ce que la vendeuse veut vous faire croire, elle ne se “feront” pas). Exercez vous sur votre moquette avant de descendre dans la rue. Et adoptez une démarche de star : la tête et le dos bien droits, n’hésitez pas à balancer “l’affaire” comme disent les Africaines (le bassin et les fesses).
  • Sortez les strass. Même le jour. Quelques paillettes sur un petit top suffisent à vous faire remarquer et de vous donner de l’éclat. Nul besoin de vous transformer en sapin de noël clignotant ou en Paris Hilton. Quelques bracelets en strass - mais blanc uniquement - sont également classes à mini prix (allez fouiller chez Claire’s). En revanche, évitez les bijoux en strass de couleur qui vous font passer pour une petite fille attardée.
  • Investissez dans les lunettes de soleil. Et la, mettez le paquet : des grosses, grandes, de marque, avec un logo bien visible. Surtout pas des imitations (ça fait has been immédiatement). et mettez-les en toutes circonstances, même quand il ne fait pas beau. Si le prix plein pot vous fait peur, attendez les soldes (surtout les fins de solde).
  • Adoptez un animal improbable : chihuaha, chat sans poil, hamster exotique, furet albinos. Encore une fois, si ces animaux sont trop onéreux pour votre bourse, prenez n’importe quel bâtard ou chat de gouttière et prétendez que c’est une race très rare (personne n’ira vérifier). L’exagération doit faire désormais partie intégrante de votre vie (voir plus loin).
  • Lisez VOICI tous les lundis, c’est le seul magazine indispensable. Même les people le lisent, c’est dire.
  • Ayez des exigences, faites des caprices. Avec votre mari (chéri, enlève ce tee-shirt immonde immédiatement !) ; vos enfants (fais tes devoirs ou je te déshérite, mets un soutien-gorge sous ce tee-shirt ou je me roule par terre en hurlant) ; vos copines (darling, paie-moi un drink, je t’adooore !) ; vos collègues (tiens je t’ai laissé le dossier kraspouk à finir, tu es tellement talentueuse). N’hésitez pas à abuser de la flatterie pour arriver à vos fins et oubliez les formules de politesse : une star n’a pas besoin de dire s’il vous plait ou merci. Apprenez à dire NON et appliquez tout ce qui précède à votre boulangère (non,pas cette baguette, je voudrais celle moins cuite au fond à droite, finalement je vais prendre du campagne), dans votre boutique de vêtement (non, en y réfléchissant je ne prend pas le jean slim aubergine. Vous auriez le même modèle mais en baggy et en bleu ? Vous faites des remises ?) et en bref, à tout votre entourage. Vous passerez certes pour une chieuse, mais star…
  • Osez rentrer dans des boutiques de luxe par exemple. Les vendeuses ne vont pas vous manger, elles sont là pour ça. Si le fait de franchir le seuil de ces établissement (souvent vides) vous tétanise, faites-vous accompagner d’une copine. Commencez par les corners des marques dans les grands magasins, c’est plus facile. Si vous avez vraiment la grande forme, essayez des vêtements. Si vous avez peur de craquer, allez-y sans carte de crédit, ni liquide. Si vous voulez vous faire plaisir, offrez-vous une babiole. Vous aurez le plaisir d’acquérir un objet griffé. Si une vendeuse vous toise avec mépris (ça arrive) faites-lui sortir tout le magasin et partez sans rien acheter. Ne complexez pas sur votre apparence, dites-vous que beaucoup de gens richissimes sont fagotés comme l’as de pique. Je vous conseille un magasin Vuitton pour débuter, ils sont toujours très aimables. Une fois sur votre lancée, allez dans les bars des grands hôtels (c’est très agréable et pas forcément plus cher qu’ailleurs), les restaurants in, voire les boites branchées. Avec un peu d’assurance et un look correct, vous arriverez à rentrer n’importe où.
  • Et enfin, très important, Apprenez le langage verbal et corporel de la star. Comme indiqué plus haut l’exagération doit fait partie de votre quotidien. Vous avez passé de vacances de rêêêve (même si c’était chez votre belle-mère), votre mari et vos enfants sont merveilleux (à force de le répéter, vous finirez par y croire), vous avez une vie magnifique et non, vous n’avez rien fait de spécial pour maigrir, c’est naturel ! Attention, qui dit exagération, ne dit pas mythomanie. Si vous racontez des salades (j’ai dîné avec George Clooney hier soir), votre entourage s’en apercevra et vous virerez vite à a star déchue.
  • Le langage corporel est également primordial. Travaillez par exemple le regard “tu-t’es-adressé-à-moi-petit-être-sans-importance ?” : regardez votre interlocuteur par en-dessous (et non de haut comme on le croit généralement) remontez des pieds à la tête en suivant une ligne droite avec les yeux mi-clos, la tête légèrement penchée sur le côté, une légère moue boudeuse sur les lèvres. Et imaginez qu’il est tout petit petit avec des talonnettes (comme Nicolas S.), même s’il fait 1,90m. Imparable. Vous pouvez aussi essayer l’attitude “c’est-moi-qui” : un léger déhanchement, un bras tendu devant vous, le majeur en avant, l’autre bras plié et posé sur la hanche, et vous ne laissez pas votre interlocuteur en placer une. Egalement, en position assise l’attitude “je-suis-tellement-au-dessus-de-tout-ça” : la tête sensuellement posée dans le creux de la main, vous fixez un point au dessus de l’épaule de votre interlocuteur assis en face.

Voilà, c’est fait, vous êtes une star…. Dans votre immeuble au moins. Mais c’est toujours un commencement…

11:35 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Star ; Humour | |  Facebook | |  Imprimer | |

31/10/2007

DESOLATION...

Bon, je vais être obligée de vous laisser. Devoir familial oblige, on va passer deux jours chez mon beau-père en province... Alors que je pourrais être tranquille, chez moi, à vous parler sur mon blog.

GNIAAAAA...

 

Gros bisous à tous et toutes... 

13:45 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chroniques ; humour | |  Facebook | |  Imprimer | |

LE METRO C'EST MOROSE...

... Mais pas toujours...

 Hier soir, dans la galerie commerciale de Gare du Nord (pour les non-parisiens, c'est là-même où des hordes de banlieusards sanguinaires et cannibales ont fondu sur nos gentils gardiens de a paix afin de le mettre dans des marmites et de les déguster pour leur repas du soir, dixit nos amis de TF1), mon oreille est attirée par des applaudissements. Je m'approche et je découvre une foule en cercle autour d'un SUPER groupe de danseurs de hip-hop en pleine démonstration. Je suis restée devant au moins vingt minutes à applaudir leur performance et leur bonne humeur qui faisait plaisir à voir.

A la fin, moi qui donne rarement, je le confesse,  la pièce aux divers baladins qui parcourent les couloirs et les rames du métro (El condor Pasa à la flûte indienne ou No Women No Cry massacré à la guitare, à huit heures du matin, c'est vraiment pénible) j'ai vraiment regretté de n'avoir qu'un euro en monnaie à leur donner.

Un super spectacle pour un euro, elle est pas belle la vie ???

ca05ac9f445d30fae5b6875bd6611c0f.jpg

 

 

11:20 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Danse ; hip hop ; métro | |  Facebook | |  Imprimer | |