Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2011

Personal webmelon

Faire un stage de formation sur l'organisation personnelle.

Lors du tour de table, annoncer que votre loisir favori est le web et les réseaux sociaux.


Répondre aux demandes d'explication de ces univers mystérieux de la part des participants.

 

 

Faire une brillante démonstration sur la différence entre un blog et une page facebook.

 

  

S'entendre dire "mais madame, vous êtes faite pour être community manager, voire faire de la stratégie web" par la consultante-formatrice.

Qui prend mon adresse mail pour que je la briefe sur le lancement de la page Facebook de sa boite.

Bon.

Il serait peut-être temps que je songe à ma reconversion.

Il y a bien une mamie DJ (qui marche très fort d'ailleurs)

Photo-mamy-rock-3.jpg


Je peux faire mamie CM.

Je prends un congé sabbatique et j'y réfléchis ?

 

NB Il y en a deux autres qui devraient peut-être penser à leur reconversion

imagefromurl?size=medium&url=http%3A%2F%2Flockerz.com%2Fs%2F146565884

 

Affichage de la Freebox sur le débat Hollande-Aubry

Heu......

 

13/10/2011

Mon banquier est un geek

Mon banquier est stoïque.

Il supporte mes frasques depuis des années. Juste de temps à autres il m'envoie une petite lettre "Madame Manu ton compte présente un déficit aussi important que le PIB du Kazakhstan, tu va te faire taper sur les doigts, bisous"

Bon il est gentil mais il me colle quand même des agios, (ahem) (suivez mon regard) (faites passer le message) (sifflotement)

Bon il est gentil, mais quand je dois me traîner 4 fois par an à mon agence, comment dire, pfffou, ça me fatigue un poil.

Parce que pour retirer un chéquier, j'ai TOUJOURS devant moi la mamie qui veut ouvrir un PEL et qui ne comprend rien à ce qu'on lui explique. Du coup ça dure des heures, je m'énerve, je me met à baver, je mords son yorkshire, je shoote dans un gosse et j'arrache mes vêtements en beuglant.

Et on finit tous au poste. Moi, la mamie, le yorkshire, le gosse et le personnel qui a tenté de me ceinturer.

Alors la Caisse d'Epargne en a eu assez de payer la caution de ses salariés pour les faire sortir de garde à vue.

C'est pourquoi, spécialement pour que j'évite de fréquenter ses établissements, l'écureuil a créé 

Monbanquierenligne.fr

Une banque en ligne... Qui n'est pas une banque en ligne.

Alors à quoi ça sert ? 

C'est ce que je te disais au-dessus, c'est une agence sans agence. Mais une VRAIE agence, dans laquelle non seulement tu peux faire toutes tes opérations on line, mais également où tu peux joindre de 8 h 30 à 20 h sans interruption, la semaine et de 9 h à 13 h le samedi, un VRAI conseiller bancaire, qui te suis personnellement et en personne rien que pour toi, et pas un téléconseiller lambda sur un plateau qui se contente de suivre son guide de réponses.


En plus tu peux le déranger par web, mail, appli iphone, téléphone ou SMS. Ou tout en même temps si tu es psychotique.

Plus besoin de prendre une demi-journée pour faire un virement ou emprunter des sous !

Du coup, je trépigne comme une fan de base de Justin Bieber en attendant que l'agence Monbanquierenligne.fr de Paris ouvre !! (Puisque la Caisse d'Epargne est organisée par caisses régionales)

Mais, suis-je bécasse, je pourrais très bien m'inscrire en Alsace ou dans la région Centre (entre autres déjà ouvertes), pas besoin bien sur d'habiter près de sa banque du coup !!

Autre avantage, que tu déménages à Tataouine ou à Bouzy-les-Foins, aucun besoin de changer d'agence. Tu peux rester in love de ton agence forever et où que tu ailles !!


Je vais quand même attendre Paris. Symboliquement. Pour le geste. Et par ailleurs on m'a demandé d'attendre le temps de me recruter un conseiller en ligne spécialement formé au GIGN ou dans les paras-commandos.

Je n'ai pas bien compris pourquoi. 


En attendant, je vais aller faire mumuse avec la toute nouvelle publicité en ligne de mon banquier en ligne (muhuhuhuhuh)

Toi-aussi pousse la home page et découvre ce qui se passe derrière !!

On nous a expliqué le making of et crois-moi, c'est un truc de malade. D'ailleurs normalement si ça t'intéresse, je devrais bientôt récupérer des images.

Ah, dernière chose, si tu veux travailler à la Caisse d'Epargne, comme conseiller, mieux vaut s'appeler Alain.

Pourquoi ? Regarde le film, essaie les différentes agences régionales et tu comprendras. 

Monbanquierenligne-iphone.jpg


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mon banquier en ligne, caisse d'épargne | |  Facebook | |  Imprimer | |

12/10/2011

Benjamine Buttonette

J'ai un âge mental situé quelque part entre 12 et 14 ans. 

Je vis dans un univers d'ordinateurs, de musique, de BD, de lolcats, de blagues à deux balles, de hiiiiiiiii avec mes copines et d'obscures références à des séries Z dont personne ne se souvient. A part quelques geeks de 25 ans derrière leur écran.


Ce qui fait que mon mari, maintenant père de deux jeunes adultes plus ou moins élevés se coltine un OVNI dont le cortex ne correspond en rien au physique (de mémé). Et dont il observe jour après jour les frasques et les imbécilités d'un air consterné.

Ce qui fait aussi que QI de midinette + tête dans l'ordinateur = je me retrouve parfois en complet décalage avec les gens de mon âge. 

Et dans les dîners en ville, je finis souvent par discuter avec leurs (grands) enfants, plutôt qu'avec eux.

J'ai souvent l'impression qu'on a pas les mêmes centres d'intérêts : eux me parlent PEL, résidence secondaire, vacances à l'étranger, bons repas et travaux dans la salle de bain. 


Ce qui me laisse à 80 % indifférente (sauf pour les bonnes bouffes)


A l'inverse si je me lance dans une brillante démonstration sur le lancement de l'IOS 5 d'Apple, ses avantages et ses inconvénients, ils prennent un air hébêté, un filet de bave coulant de leurs lèvres entrouvertes pendant que leur progéniture me regarde subitement avec vénération comme si j'étais un genre d'icone post-moderne.

Ce qui est curieux c'est que gamine j'étais plutôt ultra sérieuse et en avance pour mon âge. Je trouvais mes congénères idiots et peu intéressants et je préférais nettement la compagnie des adultes.

Pour les enfants, je suis d'ailleurs restée à peu près sur la même ligne  jusqu'à aujourd'hui. Pour le reste, un truc a dû clocher dans ma maturation intellectuelle.

Ou alors, comme Benjamin Button, je fais le chemin à l'envers. 

Ca promet pour les vingt à trente ans à venir (j'espère).

Allumez un cierge pour mes proches svp, ils vont en avoir besoin.

benjamin-button.jpg

 

PS : j'exagère un poil, j'arrive à penser à acheter du pain et à prendre une décision rationnelle de temps à autres quand même, faut pas exagérer.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : benjamin button, vieillesse, jeunesse, maturité | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/10/2011

Pirouette, Cacahuète...

Coincer sa compensée dans un pavé qui dépasse,  faire un triple axel double boucle piquée et s'étaler comme une bouse sur le bitume.

Crapahuter en crabe par terre au mépris de toute dignité humaine pour se relever.

Avoir une jeune fille qui se précipite vers vous, vous agrippe le bras et vous hurle dans l'oreille "ca va, Madame, je peux vous aider ?".

Lui crier dessus "NON MERCI".

Se relever en claudiquant et shooter dans un yorkshire exprès pour se passer les nerfs.


Donc maintenant, je confirme : je suis officiellement VIEILLE ET MECHANTE.

 

Je vais de ce pas commander chez Damart, acheter du Polident et désheriter mes gosses au profit de la fondation pour les chatons mignons.

Pour oublier je vais fumer du Lexomil et sniffer de la vodka. 

Et faire un billet foutage de gueule. Ca va avec le reste.

images?q=tbn:ANd9GcSS8OYrkRvD75NqbHBzrZHbVIFB9GBVw_s-wGTOxyNhinUFrcfDvcFwCbwUZg

Oui ça donnait à peu près ça....

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : chute, rue, talon, ridicule, vieille | |  Facebook | |  Imprimer | |

06/10/2011

Vent contraire

J'ai été conformiste.

J'ai rêvé de fêtes traditionnelles fêtées traditionnellement, d'appartenir à un clan, de porter les mêmes vêtements que tout le monde, d'aller aux mêmes endroits aux mêmes moments, de me couler dans la douce béatitude de la monopensée.

J'avais même un poil honte des mes parents qui faisaient souvent à mes yeux n'importe quoi, surtout en terme de... N'importe quoi. Je rêvais d'ascendants avec des bibliothèques remplies de La Pléiade, un chien et des napperons au crochet, comme chez ma meilleure copine de l'époque.

Et puis, la vie, l'amour, les vaches, les gens, les amis, les amours, les emmerdes...

Aujourd'hui les exercices et les fêtes imposés m'ennuient, les relations convenues me fatiguent, je déteste porter les mêmes vêtements que tout le monde, même si je sais que H&M a fabriqué mon tee-shirt en 12598 exemplaires je déteste le voir sur quelqu'un d'autre, je refuse d'aller où tout le monde va quand tout le monde y va, voir les blockbusters, lire le prix Goncourt, aimer les chanteurs guimauves et kiffer la vibe avec mon mec.

Je n'aime plus que les relations non conventionnelles, les endroits secrets, les plages désertes, les fêtes improvisées et je commence à développer une forte attirance pour les trucs que tout le monde déteste.

Plus j'avance, plus je recule devant les cases, plus je nage à contre-courant.

A tel point que j'ai toujours une suspicion envers les oeuvres dites "populaires".

Parfois à tort, d'ailleurs, élitisme de mauvais aloi.

Le visionnage de certains films ou la lecture de best sellers à l'insu de mon plein gré initial m'ont souvent prouvé que j'avais tort.

Bien sur ma vie n'est pas si rockenrollienne, et j'ai même un quotidien normativé avec mariage, enfants, boulot, Iphone à tous les étages et chat qui ronronne sur le canapé.

Mais sous le pavé, la plage et ses grains de sable dans la machine.

Etre contre tout ce qui est pour et pour tout ce qui est contre pourrait être ma raison de vivre.

Ca me va plutôt bien. 

Il y a juste un truc qui me dérange.

Oh un détail, presque rien.

Je commence à ressembler à ma mère. Et c'est une perspective plutôt effrayante.

Je crois que je vais aller contre.

 

images?q=tbn:ANd9GcQCwgwn-q5rcJsYrU1vNRz21ihZ1umLAQiFfRzyCvf8kcB9A4XheQ

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : vie, contre, quotidien, norme, conformisme | |  Facebook | |  Imprimer | |

02/10/2011

Le petit shopping du ouikende !!

 

Il ne faut jamais rester sur des idées préconçues.

La preuve : j'avais une image des meubles But plutôt... Comment dire, armoire normande et sujets en porcelaine sur le buffet rustique. 

Est-ce le moment de dire que je suis tombée du placard ? Oui.

Car les magasins et le catalogue proposent une gamme totalement moderniste et relookette à des prix si doux que je suis tombée dans le catalogue les deux pieds devant.

Une sérieuse concurrence pour le Suédois à monter tout seul (si j'ose dire).

Je crois même que je vais craquer pour un ensemble de la collection Dédé Manoukian (qui a signé toute une ligne de déco et meubles)

Si.

Il me reste juste à convaincre le meuri de larguer son vieux canapé pour un canapé... vielli.. aspect cuir, mais en microfibre et son fauteuil club.. A des prix unbelivabeule (299 et 399 euros respectivement)

Et tellement confort qu'on n'en sort plus (je l'ai testé)

Et on peut même commander en ligne. Que demander de plus !!

but_salon_manoukian.jpg

 

Dédé et son orchestre (enfin et ses meubles)

 

Passons du salon à la cuisine. La Pizza, ça vous parle ? Moi oui, et mes morphales maison aussi. Mais plutôt que de l'acheter toute faite, je préfère la faire moi-même avec ce que je veux dessus. Enfin la faire partiellement, je suis quand même une énorme flemmasse dans la vie, il faut le savoir. Et mon savoir-faire j'ai pu le démontrer lors d'un atelier organisé par Herta en confectionnant la pizza la plus calorique du monde !! 5 fromages, Olives  et Pepperoni ... (j'ai 3 hommes à nourrir je vous rappelle)

IMG_0727.JPG

 

Bon vue comme ça, elle est très moche, et je n'ai pas gagné le concours organisé pour primer la pizza la plus créative avec un week-end à Rome à la clé. Mais à la fin, ma pizza avait mystérieusement disparu, il n'en restait plus un seul morceau.

Je considère donc que j'ai eu le prix du public. Et la considération distinguée de mes contemporains. C'est beau.

 

Pour finir avec les gourmandises, un grand merci à Nawal pour le panier d'automne qui a fait le régal de toute la famille la semaine dernière... Du fromage, du pain, du vin, que demander de plus... Ah si... Traverser Paris avec le dit panier contenant un camembert "Le Rustique" délicieux mais .... très odorant dans un bus plein. J'avais tellement honte que j'ai préferé finir le trajet à pieds ! L'odeur était à la hauteur du goût, finalement : piquante et délicieuse...

96c4f85e377245d983a595654506035e_7.jpg

 

 

Restons dans l'univers de la maison, mais côté entretien, comme moi tu aimes les lessives qui sentent bon... Mais pour la planète, la lessive et ses emballages, ce n'est pas toujours l'idéal. Un des grands industriels du secteur, Henkel a décidé de poursuivre ses efforts dans ce domaine en

  • diminuant le volume d’eau utilisé pour la fabrication des lessives
  • utilisant moins de plastique par bouteille 
  • limitant la consommation d’énergie lors de la production 
  • réduisant le nombre de trajets nécessaires pour transporter l’équivalent en lessives non concentrées 

On en est pas encore à la lessive totalement "verte" mais tous les efforts sont appréciables dans ce domaine. On attend donc de pied ferme la première lessive 100 % recyclable du fabricant (ce serait vraiment une avancée significative) !!

En attendant, la lessive Super Croix Fleurs d'orangers et lait d'amande douce ... Elle sent hmmmmm...

3f6932d8553e4dc49518bea364ba463b_7.jpg

 

Enfin, je signale au beautystas le lancement récent des ombres crèmes Shiseido. Testées par maman en personne. Un vrai bonheur.

Je ne suis pas d'habitude une grande fan des ombres crèmes, je trouve leur texture un peu collante et elle a tendance à filer dans les ridules. Et parfois à faire des "paquets"

Aucun souci avec les ombres Shiseido, une texture mousseuse, légère qui se travaille au doigt, des couleurs subtiles, brillantes juste ce qu'il faut, bref, la qualité Shiseido au rendez-vous. Et au service de la beauté de votre regard. En douze teintes sophistiquées.

Je suis fan, bien sur, comme toujours.

Avec ces ombres crèmes vous pouvez même superposer et mixer des ombres poudres sans aucun souci. Les textures s'harmonisent impeccablement.

Mon petit truc perso ? Travailler l'ombre au doigt et faire La finition au coton-tige !! Résultat impeccable.

 

Shimmering-Cream-Eye-Color-shiseido.jpg

 

img53990.jpg

 

 

Quant aux gagnantes des entrées pour le salon du chocolat après un intense débat avec moi-même, j'ai choisi : Sunnybulle, Pénélope et LaLangellière. Mesdames, envoyez-moi vite votre adresse postale par mail !

30/09/2011

Nom de nom

La twitto-blogo-facebooko-media et autres blablas sphères ont été agitée ces derniers jours par le débat sur le fait de supprimer le terme "mademoiselle" ou pas sur les formulaires officiels.

Pour aborder et évacuer un débat moulte fois repris et rebattu partout, et le faire rapidement, je rejoins le camp de ceux qui préconisent un "M" ou "F" comme déterminant (histoire qu'on sache qui est qui), à l'anglo-saxonne.

Et évidemment, la femme qui changerait de statut quand elle se marie est un concept qui me dépasse totalement.

Le mariage étant à mon sens un choix d'engagement de deux individus et pas une espèce d'accomplissement supposé pour une femme, qui n'a aucun besoin d'un homme pour "s'accomplir" que ce soit entendu.

Qu'il soit entendu aussi que chacune est libre de ne pas se marier si elle n'a pas envie.

Mais pour celles qui choisissent de lier leur karma à celui d'un pourvoyeur de testostérone, il y a quand même un truc qui m'horripile le poil de cheveu.

Le soit-disant "nom d'épouse".

Ké nom d'épouse.

J'ai un nom, il a été le mien pendant près de 30 ans, je ne vois pas pourquoi j'en changerais. Je l'ai gardé au travail, je l'ai gardé sur ma porte, je l'ai gardé à ma banque, bref, je l'ai tellement gardé qu'on appelle parfois le meuri "Monsieur Manu". 

Ce qui visiblement ne le gêne pas plus que ça. 

Je refuse donc obstinément de remplir la case "nom d'épouse" dans tous les formulaires qu'on me tend ce qui généralement donne la conversation suivante :

fonctionnaire/banquier/clampin de service : mais vous n'avez pas rempli le nom d'épouse

Manu : c'est Manu

fonctionnaire/banquier/clampin de service : mais c'est le même que votre nom de jeune fille

Manu : c'est mon nom

fonctionnaire/banquier/clampin de service : mais vous n'êtes pas mariée alors ?

Manu : si

fonctionnaire/banquier/clampin de service : votre nom d'épouse c'est quoi alors ?

Manu : je n'en ai pas

fonctionnaire/banquier/clampin de service  : si vous êtes mariée, vous avez forcément un nom d'épouse

Manu : non, légalement, non.

fonctionnaire/banquier/clampin de service : ?

Manu : le nom d'épouse c'est un usage, pas une loi.

etc, etc...

Bon, certes, si on creuse un peu, mon nom c'est celui de mon père, époque et contexte oblige. Mais je n'aurais pas dit non au fait de prendre celui de ma mère, si on m'en avait laissé l'opportunité.

Je propose d'ailleurs que les enfants puissent choisir à leur majorité de prendre l'un ou l'autre ou les deux. Quoiqu'il me semble que ce soit déjà le cas pour les enfants des couples non mariés (à confirmer, je n'ai pas creusé le point).

Ca demandera un peu d'organisation de la part de l'état-civil, mais avec quelques ordinateurs et un peu de bonne volonté, on devrait y arriver.

En plus, on ferait plaisir aux généalogistes qui se plaignent de l'appauvrissement des patronymes. 

Donc Manu je suis, Manu je resterai. 

Ne comptez pas sur moi pour être madame épouse le meuri.

Ca ne va pas être possible.

figurines-gateau-mariage-figurine_gateau_mariage_humoristique8664-img.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : mari, femme, mariage, nom, jeune fille, épouse | |  Facebook | |  Imprimer | |