Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2011

Oh mamy, oh mamy mamy blue, oh mamy blue

 

Un jour pas si lointain arrivera où, potentiellement, un de mes fils prononcera la phrase suivante d'un air mi-grave, mi-illuminé "maman j'ai un truc à te dire"

 

Et là mon visage se figera dans un rictus catatonique. Tandis que mon cerveau criera intérieurement "au secouuuuuuuuuurs"

Parce que cette phrase signifiera que 

1/ mon bébé a pratiqué un coït sexuel

2/ avec une femme à laquelle je vais être obligée de montrer un minimum de civilité

3/ il s'est reproduit

 

Et qu'il envisage en prime dans un recoin de son cerveau embué que, d'abord, je m'extasie sur le résultat de sa reproduction,  et qu'ensuite je le prenne en charge pendant le week-end pour lui apprendre à cuisiner le clafoutis aux cerises.

Alors que toute femme normalement constituée gazouillerait vraisemblablement de bonheur et de félicité, je m'effondrerais donc plutôt dans une crise d'épilepsie.

Car j'ai oeuvré deux fois dans les couches, et je n'ai ni l'envie, ni plus aucune patience pour recommencer.

 

Le peu d'instinct maternel en ma possession a été totalement englouti dans deux pontes. Mes réserves sont plus à sec que le centre du Sahara au bout de 10 ans sans pluie.

En prime,  j'applique à la lettre le principe d'un vieux paysan, connaissance de mes parents

 

"qui qui les fait, qui qui les garde"

 

Oui, quitte à passer pour un monstre, autant je me vois bien accueillir des portées entières de chatons, autant je n'ai strictement aucune envie de gérer le fruit des entrailles de mes entrailles.

 

Les bébés ça pleure, ça fait caca et ça n'a vraiment aucune, mais aucune conversation intéressante.

 

Au pire, si mes extensions tiennent vraiment à se multiplier, je refile les rejetons au meuri (qui sera ravi je n'en doute pas une seconde, ça l'occupera) et je les récupère vers 9/10 ans quand ils seront capables d'entretenir un débat argumenté et de coder en HTML correctement.


Pendant ce temps, j'irai faire des croisières musicales avec Herbert Léonard en buvant des pinacoladas.

 

Et j'adopterai des chatons sacrés de Birmanie que j'appelerai Wolfgang, Marcel et Anastasia. 

Mais il ne faudra pas compter sur Mamie pour le baby-sitting.

Le seul truc qui pourrait me faire craquer et tolérer qu'un humain miniature occupe les parages ? C'est ça :

9019_5.jpg

 

 

bls.jpg

 

 

Rhouuuuuuuu CROMEUGNON !!

 

 

Sur une idée d'Electroménagère !

Le site des vêtements rock pour babies reperé chez Cranemou est ICI

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : grands parents, petits enfants | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/03/2011

Le No Shopping Month : itte izze fini !!

Depuis mardi précisément.

Ouf on va pouvoir redevenir des moutons consuméristes et enrichir le grand capital !!

 

Enfin surtout moi, qui suis esclavagisée aux vêtements chers, aux parfums et aux cosmétiques luxurieux et désormais, comble de l'horreur, aux grigris technologiques (ceci est une révolution : tu vas payer une fortune un bidouillou électronique totalement inutile)

 

Un  petit bilan d'un mois sans dépenses superflues ? Comme au mois d'août dernier - date de la première édition - je suis d'abord fière d'avoir tenu 4 semaines sans craquer pour un truc inutile. Je m'auto-congratule d'autant que je traverse tous les midis un centre commercial aux tentations tentatrices pour aller déjeuner. 

Pour résister, je ne regarde pas les vitrines.

J'évite également d'aller surfer sur les sites marchands et de feuilleter les magazines féminins. Ce qui n'est pas très difficile. Ca fait un moment que je ne les lis plus, sauf si j'en récupère gratuitement.

 

Ma devise ? Pas de vision, pas de tentation.

Ensuite, financièrement parlant ?

Pas de miracles. 

J'ai en ma possession deux extensions qui, outre un besoin incompréhensible d'être nourries, ont des exigences diverses en études, stages, inscriptions et cours de soutien qui couvriraient facilement le financement d'un deuxième porte-avion français.

Sans parler du fait que les dites extensions sont munies d'un radar à billets ultra perfectionné qui leur permet de détecter infalliblement la présence de deux/trois billets de 10 euros dans mon porte monnaie. Et d'inventer n'importe quel prétexte pour s'en emparer.

 

Or, au mois de février, ils ont été particulièrement actifs dans les activités décrites ci-dessus.

 

Disons que bon gré mal gré, j'ai réussi à leur soustraire quelques euros qui me permettent de financer l'acquisition d'un bidouillou technologique totalement inutile (comme indiqué en préambule) qui répond au doux nom de Paulette Apple.

 

Avec en prime le bonheur de pas avoir des piles de tickets de CB à éplucher pour faire ses comptes.

 

Etant en congès, j'ai décidé de cocooner à l'abri des tentations pour prolonger le challenge le plus possible, cette semaine voire au-delà. Car j'aimerais bien pouvoir mettre quelques sous de côté pour un potentiel voyage ce printemps.

Je n'ai pas vu le soleil de près depuis un petit moment. Il me manque un peu.

 

En conclusion : un peu de vide et d'épure ça fait du bien de temps à autres.

Et que pour tenir sans craquer sur des petits plaisirs, il vaut mieux avoir un but précis.

Je suis bien consciente aussi que c'est un peu un dilemne de riche. Une pensée pour les gens qui eux sont obligés de se priver en permanence n'est pas superflue.


Je recommencerai certainement cette expérience salutaire au mois d'août pour préparer la rentrée, qui d'expérience depuis plusieurs années est une période plus que dure pour le porte-monnaie. Sans forcément en faire un "No Shopping Month" public. 

Qui m'aime me suive...

 

Et vous alors ? Tout bénef' ou pas ?

 

 

No Shopping Month.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : no shopping month | |  Facebook | |  Imprimer | |

18/02/2011

Bouge ton corps, Helmut, ondoule, ondoule

 

J'ai un énorme problème avec la photo.


Je ne reviendrai pas sur le fait que je suis incapable de faire une photo correcte. Enfin si, si on veut positiver, mon style perso c'est la photo floue, surexposée, pas cadrée et de travers.

Avec un peu de bol, mes clichés seront uber branchés dans 350 ans.

Pour l'instant ils sont dans la catégorie "à chier".


 

Mais en PLUS je ne suis pas photogénique

Incroyablement belle et désirable au naturel (si si, j'ai des témoins), dès qu'il s'agit d'imprégner la pellicule avec mon minois le résultat est...

Calamiteux

Mon visage n'accroche absolument pas la lumière. J'ai toujours des ombres mal placées quelque soit l'angle d'où on me shoote... 

Et je m'attends tellement à être mochissime sur la photo, que dès que vois un objectif pointé sur moi, j'ai un rictus crispé et un mouvement de chweus

Le resultat final donne donc un adorable combo d'ombres + rictus crispé qui fait ressortir la ride qui va bien + les cheveux en vrac.

Et pire, je suis la seule moche sur la photo puisque tout mon entourage immédiat - meuri, fils, parents et même la sublime Cannelle - sont tous hypra photogéniques et impeccables sous n'importe quel angle, sur n'importe quelle photo pourrie.

La loose totale.


La seule manière d'obtenir une photo correcte pour moi est soit Photoshop, soit que l'on me prenne par surprise sans que je voie approcher l'objectif. 

Et encore, vu ma tendance naturelle à grimacer, il y a de fortes chance que je ressorte quand même la tête en vrac.

Quand on pense que je porte le prénom de mon grand-père qui faisait de sublimes photos de cinéma (voir l'album colonne de gauche) et que sur ou derrière une photo j'accumule 50 ans de résultats pourris..

A moins que ...

Oedipe, tu as un petit créneau dans les jours qui viennent ? Faut qu'on cause... 

 

IMG_1313.JPG

 

 

Cannelle est photogénique même de dos....

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : photographie, portrait, photogénie | |  Facebook | |  Imprimer | |

15/02/2011

Mytho Man

Je rebondis sur l'excellent billet de Daria Marx qui raconte ses péripéties avec une mythomane qui a mystifié une bonne partie de la blogosphère.

Des mythos j'en ai rencontré un bon paquet au cours de ma vie.

Des cas légers - la copine qui s'invente des boyfriends pour se faire mousser. Ou votre serviteuse qui a tendance à enjoliver les histoires qu'elle raconte pour les rendre plus marrantes (le syndrome la-sardine-qui-a-bouché-le-port-de-Marseille)

 

En passant par les cas moyens : une collègue qui s'invente un appart' dans le 16ème et une vie trépidante entre cocktails branchés et soirées parisienne alors qu'elle passe ses samedis soir dans son studio du 93 à partager une raclette avec son poisson rouge.

 

Jusqu'aux cas grave comme celui de la demoiselle ci-dessus. 

Le mythomane, le vrai, est un malade. Il ne sert donc à rien de lui hurler dessus ou de le placer face à ses mensonges.

Il n'est d'ailleurs pas toujours conscient de ses propres inventions.

 

Il refuse votre réalité. Seule importe la sienne.

Si vous le confondez, il se réfugiera dans une autre histoire, un autre mensonge.

 

Le problème des mythomanes c'est que s'il se contentaient de fabuler gentiment dans leur coin, après tout ça ne serait pas si grave. Mais le mythomane est aussi un manipulateur qui a besoin d'entraîner d'autres personnes dans son petit théâtre personnel pour qu'il devienne vivant.

 

Donc de vous.

 

Et il sait instinctivement ce qu'il doit vous raconter pour que vous l'écoutiez, que vous tombiez dans ses filets et qu'il vous entraîne dans ses fables. Avec des dégâts soit matériels (il vous escroque et  vous pique vos sous) soit moraux (dégâts émotionnels collatéraux)

Jusqu'à ce qu'un jour il se prenne les pieds dans le tapis. Car aussi doué qu'il soit le mythomane finit toujours par se trahir, s'emmeler dans son histoire et susciter le doute chez ses interlocuteurs 

C'est à ce moment qu'en général il disparait, ne supportant pas que sa réalité se fissure.

Pour renaître ailleurs sous une autre forme, et raconter d'autres mensonges, encore et encore

La seule porte de sortie pour lui est un traitement et un suivi psy. Pas toujours couronné de succès malheureusement.

Je suis naturellement équipée d'un assez bon détecteur à mythomanes. Expérience et méfiance aidant, j'arrive à déjouer relativement régulièrement les affabulateurs et autres raconteurs de balivernes.

Mais il n'est pas dit qu'un jour je ne tombe pas à nouveau dans les filets d'un ou une charmeur(se) de serpents particulièrement habile.

Il ne faut jamais dire jamais.

chat_menteur.jpg

 

 

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : mythomane, menteur, histoires | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/02/2011

LE No Shopping Month à la mi-temps


Nous sommes le 14 février et le 14 février c'est, c'est....

La mi-temps du No Shopping Month

 

Oui, cela fait déjà deux semaines, je le rappelle, qu'un groupe de courageuses volontaires a entrepris de mettre en sommeil carte bleue et chéquier pendant tout le mois de février afin de pouvoir mettre quelques sous de côté (et d'éventuellement gagner l'estime de son entourage proche)

 

La liste des participantes est ICI

 

Quoi de neuf en 2 semaines ? Pas grand-chose, la plupart tiennent le coup vaille que vaille.

 

Bon il y a bien quelques minis accrocs, mais personne ne juge personne et on est pas dans un boot camp. C'est, encore une fois, plus un petit challenge perso qu'une obligation impérative.

 

Pour ma part je déclare fièrement 0 achat inutile. A la fois j'ai (un peu) lancé le truc, je me dois de donner l'exemple.

 

La bonne nouvelle c'est qu'il nous reste... deux semaines à tenir...

 

Oui, je sais, ne dites rien. J'ai quelques blondes qui participent il faut leur expliquer les choses

 

Pour finir en beauté ces deux semaines, un petit truc qui peut vous aider à tenir, et, finalement, donner un sens à cette action...

 

Domydom a eu une excellente suggestion : si chacune d'entre nous donnait une petite, toute petite partie des économies réalisées à une oeuvre caritative ce serait pas mal.

 

Là encore il n'y a rien d'obligatoire, rien d'imposé et aucune association privilégiée. A Chacune de faire absolument comme elle le sent.

 

J'ai déjà choisi vers quelle association ira ma modeste participation, mais je n'en dirais pas plus. Je ne veux pas faire de prosélytisme, et je considère que le don doit rester discret.

 

Pour une fois qu'une de mes bêtises peut servir à quelque chose....

 

Et vous, votre No Shopping Month, ça va toujours ?

 

3765304997.jpg


 

 

 

08:21 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : no shopping month | |  Facebook | |  Imprimer | |

13/02/2011

Ben il est où l'écureuil ?

Depuis mes débuts bancaires, je suis fidèle à la caisse d'épargne. Si si.

L'écureuil ne m'embête pas trop sur mes excès de shopping et il me tend même parfois une patte secourable quand des méchants hackers me détournent ma CB sur internet.

Il est assez gentil le rongeur.

Mais l'écureuil, les bestioles, tout ça, ça va bien un moment...

La caisse d'épargne a décidé de rentrer dans la modernitude. Pour mieux correspondre à sa clientèle,  qui est quand même à l'uber-pointe de la hype, je le rappelle, puisque j'en fais partie.

Donc, adieu l'écureuil et bienvenue à...

caisse d'epargne,pub 2011

caisse d'epargne,pub 2011

caisse d'epargne,pub 2011

 


Et aussi à la télé à partir de ce soir et en exclusivitude intersidérale ici même...

 

Qui sera suivie la semaine prochaine par....

 

 

Ca change non ?

Ceci dit, moi l'écureuil je l'aimais bien.

Oui, tu vas me dire, regarde, on a bossé pendant des jours pour faire une super campagne, l'agence est sur les rotules, on a 12 personnes en cure de sommeil et tu me demandes l'écureuil ?

Ben oui. La caisse d'épargne je viens de la racheter. Donc je fais ce que veux...

 

Mouahahhahahhaahahah

(T'as eu peur, hein ?)

07:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : caisse d'epargne, pub 2011 | |  Facebook | |  Imprimer | |

12/02/2011

Zisse ize notte Sinte Valentaïne !

 

Et pourtant il y a parfois des trucs roses avec des coeurs et des "love" qui ne me collent pas des boutons partout.

Et même au contraire...

180760_160762867306557_100001185357393_280370_6283953_n.jpg

 

Thès Kusmi "Love" et LOV Organic à la rose. Chocolat Richart édition spéciale.

Les chocolats Richart c'est le mal en général d'ailleurs. Ils sont beaux ET bons !! De vrais petites oeuvres d'art à déguster...

Richart600400-e1269591376923.jpg

 

 

C'est pas aujourd'hui que je vais me mettre un peu à la diète !!

 

 

Sinon celle qui va passer une excellente Saint Valentin.... Avec un pot de crème "comme tu es belle" d'Olivier Claire c'est.... 

 

MISS JULIE ! choisie par mon fils qui a fait son boulot de jury  avec soin et application et en toute impartialité, en dépouillant absolument tous les commentaires déposés. 

La miss tu me donne ton adresse postale par mail s'iltipli !!

 

Et pour toutes celles qui n'ont pas gagné, vous pouvez tenter aussi votre chance chez The Parisienne !

07:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | |  Imprimer | |