Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2011

Si j'existe, j'existe, c'est d'être fan, c'est d'être fan...

 

Enfin non c'est plutôt l'inverse.

J'arrive à comprendre qu'on aime, qu'on admire, qu'on admire énormément quelqu'un dans un domaine particulier.

Mais plus difficilement qu'on le mette sur un piédestal jusqu'à en faire une quasi-divinité.

Ou d'oublier jusqu'à sa propre existence pour vivre par idole interposée.

A 14, 15 ans qu'on hurle devant Justin Bieber, j'arrive à concevoir.

 

J'ai poussé moi-même quelques hiiiiiiii devant des groupes de rock avec chweus et pantalons moulants.

Mais à 30, 40, voire plus, collectionner tous les disques et les produits dérivés, de Mylène Farmer, Claude François ou Elvis, alors qu'ils sont morts tous les 3 (mouahahahahah) j'ai plus de mal à comprendre.

Bien sur les fans de Johnny qui se font tatouer "que je t'aime" avec un aigle géant dans le dos, c'est drôle 5 minutes. Sur la forme.

Mais sur le fond, l'idolâtrie ça fiche quand même la trouille. Des gens qui font des trucs aveuglément parce que quelqu'un leur demande on sait où ça mène...

A faire des trucs idiots.

Comme par exemple acheter un maillot de foot porté par je ne sais plus quel joueur à la finale de la coupe du monde à 7500 euros. (vu hier à la télé)

7500 euros pour un truc moche, mité et décousu porté par un semi-analphabète, tu parles d'un investissement.. 

 

J'ai une trop haute estime de moi-même pour idolâtrer qui que ce soit.

Je suis convaincue qu'on peut estimer l'oeuvre d'un artiste, d'un penseur, d'un intellectuel sans pour autant lui donner carte blanche sur ses idées ou son attitude

Bon c'est vrai que si me retrouvais devant certains artistes, penseurs ou personnages importants, je serais vraisemblablement une petite chose recroquevillée..

... Jusqu'à ce qu'ils me piquent ma place dans la file pour aller chercher son dessert.

J'en ai tué pour moins que ça.

Et même je  peux te dire que si tu me le piques mon dessert, tu peux être star du rock, écrivain célèbre, président de la république, voire maître du monde, tu vas te prendre une soufflante maison.

Il n'y aura plus d'idole qui tienne.

 

En revanche, je n'ai rien contre le fait qu'on m'idolâtre. 

Allez-y.

blogging-idol.jpg

 

 

08/02/2011

Si j'avais 16 ans aujourd'hui....

 

  • Je passerais ma vie sur les réseaux sociaux
  • Je ferais le mur pour aller boire des coups avec mes copines
  • Je crierais "à poil" en voyant des handballeurs musclé à la télé
  • J'aurais un perf' et des low boots à talons
  • Je me ferais des smoky eyes gris pour sortir
  • J'écouterais du rock'n roll
  • Je testerais tous les parfums chez Sephora sous l'oeil furibard de la vendeuse
  • Je dirais mais euuuuuuuh à chaque fois qu'on me reproche quelque chose
  • Je boirais des pinacoladas et des mojitos
  • J'emmerderais le monde entier pour avoir un Iphone 4.
  • Je commenterais les émissions de télé réalité et je lirais Voici en gloussant
  • Je dirais "putain c'est le kif" toutes les deux phrases
  • Je vouerais un culte aux lapins crétins
  • Je mangerais n'importe quoi
  • Je testerais la vodka-fraise tagada
  • Je ferais "ki ki ki ki" devant tout ce qui porte un caleçon
  • Je m'engueulerais avec ma mère

 

.......

 

Bon ok, je crois qu'à 51 ans, il est vraiment temps que je change de comportement et que je mûrisse un peu.

lapin_cretin-WC.jpg


 

07:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook | |  Imprimer | |

05/02/2011

Le No Shopping Month combien on est-on ?

 

Un petit point rapide quelques jours après le lancement du No Shopping Month, le 1er février.

 
Pour l'instant j'ai l'impression que tout le monde tient le coup. Quelques petites tentations par ci par là mais rien de dramatique.


Pour ma part, j'ai adopté à nouveau, comme la dernière fois,  la technique de la tortue. Je ne regarde plus les vitrines, je ne vais pas sur les sites marchands et je détourne les yeux des publicités.

 

Pas de tentation = pas d'envie.

 

Sinon, entre nous,  on se donne des nouvelles par twitts ou via blogs interposés. On s'encourage, on se motive, on se soutient...

Mais au fait, qui "on"... Car oui, depuis le lancement et outre les premières volontaires...

 

Shalima  

Cathy

Requia

Nawal

Greluche, 

MarjolieMaman,

Mamanwhatelse 

Domydom 

 

Nous sommes devenues démentiellement nombreuses en fait (je n'y crois même pas)

 

Featuring :

La troupe de Shalima 

Anne-Lise

chez little bird

Jeannette,

Laurence, 

Laet102

Juliettewan

Calpurnia

Laetibidule

Angie,

Sandyouiche, 

Carole Nipette,

Zooey, 

Amalia,

La Pipelette de la rue d’à côté, 

Madame Patate,

Sev(Norvege),

Muche,

DelphandCo (?),

framboise au chocolat, 

Coralie,

Mistie, 

Delphine

Fleur des Champs

Touwity,

Covima

 

Les Twitter girls

Miss Giny

Lalex

Naelwynn

Vivi la Chipie

Sparklesand

 

Les bloggofilles

Babeth

Sandrine

Madame Zaza

Virginie

Sabine

Fr@mboize

Léonie

Elizabeth

Eva

LMO

Zaïna

Carnets de Mode

Sublime

L'Arlésienne

Cosmétogirl

Papillotte

Cath

Myrtille

Jordane

Tine

Nane

Pitch

MummyActive

L@ure

Pivoine

Azerty

 

Celles qui ont des dérogations

Frieda qui s'y mettra le 15

Marjolie Maman qui a gagné un voyage à Londres (donc shopping anglais autorisé exceptionnellement) et si elle me rapporte CECI :

122210_willskatetoys.jpg

 

 

 

Celle que j'ai oublié (il en fallait une)

Manou

 

 

Zavez vu comment on est plein ? Ca fiche limite la trouille.

Tiens à la fin du mois, je vais pouvoir faire une collecte pour me récompenser d'avoir eu l'idée... Ca me fera des sous..

 

Mouahaahahahaha

 

Le prochain point sera vers la mi-parcours. Donc autour du 14 février. Ca nous changera de la Saint-Valentin

 

 

No Shopping Month.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (52) | Tags : no shopping month | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/02/2011

Adoptez la star attitude

Aujourd'hui je me suis amusée à faire un petit exercice de style : reprendre un des tous premiers billets postés sur ce blog il y a environ 3 ans, en le réécrivant.

Evidemment c'était très mauvais et j'avais du avoir environ 4 lecteurs, dont ma mère, une copine et les deux personnes qui m'avaient laissé un commentaire.

Et non je ne vous fais pas le coup de "petit scarabée, en partant de cet article navrant, je vais t'expliquer comment j'en suis arrivée à ma gloire actuelle"

Finalement, à me relire mes billets ne sont pas tellement mieux aujourd'hui...


Les créatures sur papier glacé te font rêver ? Tu fantasmes sur une vie de star ? Tu penses que tout ceci est hors de portée ? Détrompes-toi, Lucienne, ta vie peut changer, très facilement même. Si tu suis les conseils de Madame Manu experte en coaching de vie de star. 


  • Relooke-toi : trouve un bon coiffeur, un bon coloriste et tue toute personne qui a leur adresse pour conserver l'exclusivité. Commence par un truc light (quelques mèches, une petite coupe) avant de passer au lourd : coloration, décoloration, extensions. Trouve ta coupe de star que personne n'a osé porter. Par exemple, tu relances la coupe mulet mais pour fille. Répète ce processus pour la manucure, l’esthéticienne, voire les vêtements. Le pagne à franges avec chapeau de cow boy c'est uber-fasheune. Si si. Il suffit d'y croire. Et je t'assure que si tu sors dehors avec une coupe mulet un pagne à franges et un chapeau de cow-boy, déjà, on va te remarquer. 

 

  • Met des talons. 10 cm. Tout le temps. Même pour aller chercher ton escalope. Ce n’est pas un problème de hauteur, mais d’équilibre. Il suffit de trouver la bonne paire d’escarpins.. Exerce toi sur ta  moquette avant de descendre dans la rue. Et adopte une démarche de star : n’hésite pas à balancer “l’affaire” comme disent les Africaines éxagérément. Tu vas souffrir atrocement, mais la gloiritude est à ce prix !  


  • Fais péter les strass. Même le jour. Surtout le jour. Avec les talons et les strass tu vas te rapprocher d'une girl du lido. Ne manquera plus que la plume dans le derrière. A priori à ce stade on devrait commencer à te demander des autographes. Ou à te dépouiller dans le métro. Mais faut ce qu'il faut.


  • Investis dans les lunettes de soleil. Et là il faut mettre le paquet : des grosses, grandes, de marque, avec un logo bien visible. Surtout pas des imitations (ça fait has been immédiatement). et, comme les talons et les strass tu les porte en toutes circonstances, même quand il ne fait pas beau. Quitte à ne rien voir. Ne rien voir a AUSSI des avantages. On n'est plus polluée par les trucs moches : gamins, gens de droite, buffets rustiques, manteau Désigual...

 

  • Adopte un animal improbable : chihuaha, chat sans poil, hamster exotique, furet albinos. Si ces animaux sont trop onéreux, prends n’importe quel bâtard ou chat de gouttière très moche  et prétends que c’est une race rare, personne n’ira vérifier. L’exagération doit faire désormais partie intégrante de ta vie (voir plus loin).

 

  • Sois exigeante, fais des caprices. Avec ton mari (chéri, enlève ce tee-shirt immonde immédiatement !) ; tes enfants (fais tes devoirs ou je te déshérite, range ta chambre ou je me roule par terre en hurlant) ; tes copines (darling, paie-moi un drink, je t’adooore !) ; tes collègues (tiens je t’ai laissé le dossier kraspouk à finir, tu es tellement talentueuse). N’hésite pas à abuser de la flatterie pour arriver à tes fins et oublie les formules de politesse : une star n’a pas besoin de dire s’il vous plait ou merci. 

 

  • Apprends à dire NON et applique tout ce qui précède à ta boulangère : non,pas cette baguette, je voudrais celle moins cuite au fond à droite, finalement je vais prendre du campagne ; dans ta boutique de vêtement : non, en y réfléchissant je ne prend pas le jean slim aubergine. Vous auriez le même modèle mais en baggy et en bleu ? Vous faites des remises ? ;  et en bref, à tout ton entourage. Tu passeras certes pour une chieuse, mais star…

 

  • Apprends le langage verbal de la star. Comme indiqué plus haut l’exagération doit fait partie de ton quotidien. Tu as passé de vacances de rêêêve (même si c’était chez ta belle-mère) ; ton mari et tes enfants sont merveilleux  ; ta carrière est au top, tu as une vie magnifique et non, tu n'as rien fait de spécial pour maigrir, c’est naturel ! Avec un peu de bagout, tu finiras par persuader les autres voire to-même que Bouzy les Foins est the place to be pour les vacances d'été

 

  • Le langage corporel est également primordial. Travaille par exemple le regard “tu-t’es-adressé-à-moi-petit-être-sans-importance ?” : regarde ton interlocuteur par en-dessous (et non de haut comme on le croit généralement) remonte des pieds à la tête en suivant une ligne droite avec les yeux mi-clos, la tête légèrement penchée sur le côté, une légère moue boudeuse sur les lèvres. Et imagine qu’il est tout petit petit avec des talonnettes (comme Nicolas S.), même s’il fait 1,90m. Imparable. Tu peux aussi essayer l’attitude “c’est-moi-qui” : un léger déhanchement, un bras tendu devant vous, le majeur en avant, l’autre bras plié et posé sur la hanche, et tu ne laisse pas votre interlocuteur en placer une. Ou encore,  en position assise l’attitude “je-suis-tellement-au-dessus-de-tout-ça” : la tête sensuellement posée dans le creux de la main, tu fixe un point au dessus de l’épaule de ton interlocuteur assis face à toi.

 

Voilà, si tu appliques tous ces conseils, sois les hommes en blanc viennent te chercher et te parlent très doucement avant de te faire avaler des petites pilules, soit c’est fait, tu es une star…. Dans ton immeuble au moins. Mais c’est toujours un commencement…

 

BannStar.gif

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : star attitude | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/02/2011

Inventaire à la Prévert

 

Oxymore Fluxion

Nonobstant Sucrerie

Fuligineux

Style Saponifère

Chevaleresque

Hédoniste

Caravansérail Envoutement

Alternative

Abscons Clinquant

Euphémisme

Sarcastique

Collatéral Anarchiste

Crucifié Zygomatique

Velouté 

Doryphore

Stéréotypé Soliflore Caquetage

Déterminisme

 

Sorbetière Charismatique

  Rédemption

 

Amalgame Tourbillon Saltimbanque

Caramel Agoraphobe

 

Spontané Sortilège Animalité

 

tellurique

 

 

C'est beau un mot, non ?

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : mots, vocabulaire | |  Facebook | |  Imprimer | |

02/02/2011

Boulet du SMS

Je twitte, je blogge, je htmlise, je backofficise, je passe ma vie la tête dans l'ordi.

Ma vie va bientôt ressembler à Tron en vrai.

MAIS il y a un truc de djeuns auquel je n'ai jamais pu m'habituer : le SMEUSSE

Ou SMS. Les petits messages kikoo lol que s'envoient notre progéniture et parfois des gens très sérieux dont on attendrait un peu plus de virtuosité verbale.

J'ai une répugnance viscérale à écrire : "G fé les kours, G pris du Kmembert"

Je suis un peu vieille France sur l'écriture phonétique, même si, je dois l'avouer, j'aime assez inventer des mots par ailleurs.


Ensuite, techniquement, la rédaction d'un SMS me prend environ 3 heures. Alors que je maîtrise par ailleurs parfaitement la dactylographie sur un clavier standard, le jonglage de pouce sur un mini clavier ou un écran tactile a une furieuse tendance à m'exaspérer rapidement, surtout quand le correcteur automatique change mon "même pas en rêve, Marcel" en "moi aussi, je t'aime, ma biche".


Au bout de 2 mots réécrits 15 fois de suite je jette généralement mon téléphone en poussant un cri strident

KIAAAAAAAIIIIIIIIIII

qui paralyse directement sur place toute personne se trouvant à l'intérieur d'un rayon de 10 mètres autour de moi.

 

Donc quand j'ai quelque chose à dire, je préfère encore la bonne vieille conversation téléphonique. C'est quand même de meilleure qualité et plus efficace pour hurler sur les gens. 

 

Un "rentre immédiatement" par SMS ne produit pas du tout le même effet qu'un "rentre immédiatement" poussé en fréquence vocale ultrasonique dans le cornet acoustique d'un  ado en goguette 


 

Qui par ailleurs, lui, pourrait postuler au championnat du monde de SMS, car il arrive à en envoyer dans absolument toute les positions, par temps de brouillard, dans space mountain, ou encore d'une seule main en mangeant, voire, j'en ai peur, aux toilettes.

 

Le fossé des générations, probablement.

 

 

sms-sarkozy.jpg

 

Merci à Anna Urban Girl qui m'a donné l'idée de ce billet.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sms, technologie, téléphone | |  Facebook | |  Imprimer | |

31/01/2011

Le No Shopping Month est de retour !

En août 2010 j'avais décidé de me lancer un petit challenge perso en vue d'une rentrée financièrement chargée.


Ne rien acheter de superflu pendant un mois, histoire de mettre quelque sous de côté.


Quelques personnes intéressées m'ont fait le plaisir de suivre et, ensemble, nous nous sommes motivées en nous serrant les coudes (et les bourses, si j'ose dire) pour tenir jusqu'au premier septembre.


Certaines d'entre elles ont même pris goût à la chose : Shalima et Frieda suggérant que nous pourrions réitérer l'expérience.

Et pourquoi pas en février ? 

Les fêtes sont terminées, le gros des soldes est passé et EN PLUS, ce qui n'est pas négligeable, février est le mois le plus court de l'année.
 

Rien que 28 petits jours à tenir sans emplettes frivoles.


C'est pourquoi d'un commun accord mutuel et participatif, nous avons décidé de nous relancer dans une diète acheteuse jusqu'au 1er mars.

Mais le No Shopping Month kesquequoitesse en fait ?

C'est renoncer donc à tout ce qui est superflu : vêtements, cosmétiques, gadgets, déco, meubles, électroménager, appareils hi-fi et high tech pendant un mois.

Ne comptent pas évidemment dans ce défi :

  • l'alimentation,
  • l'hygiène et la santé,
  • l'entretien,
  • tout ce qui concerne les enfants, sauf gadgets inutiles, ou 300ème tee-shirt rose à pois mauve
  • le remplacement des cosmétiques d'usage courant (crême de jour habituelle terminée, mascara desséché),
  • et la catastrophe technologique imprévue : télé, frigo ou SURTOUT ordi qui lâche. On ne peut décemment pas condamner une geekette à se passer d'ordi. C'est inhumain. 

 et pour les livres / journaux / loisirs / restaus / cinés ...

 

C'est à la discrétion de chaque participant.

On est pas des moines trappistes non plus

 

Si on se lance ce petit défi en groupe, c'est pour se soutenir le moral face à l'adversitude.

Et si craquage il y a, on ne va pas jeter des tomates à la pêcheresse ou au pêcheur. C'est plus un défi perso pour remplumer son compte en banque qu'un challenge où il faut "absolument" tenir.

Alors, toi, là-bas dans le noir, au fond, tu nous rejoins ? Viendé on est jeunes et on se marre..


Le no shopping month commence demain ! Vous avez encore aujourd'hui pour faire des folies..

Participent déjà, Shalima & Frieda (si elle a fini ses soldes) sus-citées, Cathy, Requia, Nawal, Greluche, MarjolieMaman, Mamanwhatelse & Domydom

 

Quant à moi je le suivrai avec la plus grande facilité. Vu que j'ai (enfin) investi dans un Iphone 4 à un prix exorbitif juste avant la date limite !!

 

Mouahahaahhaahah

No Shopping Month.jpg


 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (58) | Tags : no shopping month | |  Facebook | |  Imprimer | |