Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2010

Vos papiers !!

 

Parmi les conséquences qui vont découler du virage sécuritaire du gouvernement, va certainement figurer la complication de renouveler ses papiers.


Depuis plusieurs années déjà  renouveler sa carte d'identité ou son passeport est parfois un parcours semé d'embûches .

(merci Pasqua)

 

Entre autres, lors du passage à la carte d'identité plastifiée, tout français moyen a déjà du prouver avec moulte papiers que sa francitude remontait au moins à Charlemagne.

 

Quand ce n'était pas le cas, comme pour mes parents, arrivés en France dans les années trente et naturalisés après-guerre, on arrivait à des situations ubuesques où, pour renouveler une carte d'identité expirée, mais bel et bien existante, on leur demandait une montagne de pièces justificatives inexistantes, disparues ou inaccessibles.

 

Il a fallu que ma mère se fâche (et quand elle se fâche, c'est pire que moi, je peux vous le garantir), passe sur France Culture en exposant son cas et en traitant l'administration française de plantigrades eunuques pour que, miracle, la mairie et la préfecture prennent son dossier en considération et lui délivrent enfin le précieux sésame.

Et en parlant de cette situation autour de nous, nous nous sommes aperçus que le cas n'était pas unique et que certains français nés à l'étranger, naturalisés, ou autres pouvaient aussi se retrouver dans des situations abracadabrantesques, sans papiers dans leur propre pays.

 

Dans mon cas, bien que née en France, et mariée avec un français dont les origines sont tellement ancrées dans le terroir que s'en est inquiétant, il fallait quand même que je produise à chaque demande de renouvellement de carte d'identité ou passeport, les certificats de naturalisation de mes ancêtres.

 

Il y a quelques mois, j'ai inconsciemment semé au quatre vents mon passeport ET ma carte d'identité. Je me suis dit qu'errer sans papiers, par les temps qui courrent n'était pas forcément une situation idéale.

J'ai rassemblé les pièces nécessaires et déposé ma demande. J'ai attendu des heures à l'antenne de police pour qu'une fonctionnaire revêche épluche mon dossier et finisse par me dire "bon votre dossier est complet, mais normalement, avec des parents nés à l'étranger, il faut produire un certificat de nationalité française". Abasourdie par l'attente, je n'ai pas réagi sur le moment.

C'est en sortant que j'ai réalisé qu'on me demandait de prouver ma nationalité.

 

Et bien je refuse.

 

Je n'ai rien à prouver à personne. Je ne me procurerais pas ce papier, point barre.

La prochaine fois s'il le faut, je retourne l'antenne de police et j'irai jusqu'à la préfecture, voire au ministère de l'intérieur si besoin (Brice, même pas peur)

Je suis née à Paris, Mes grands-parents étaient français, mes parents sont français, mon mari est français, ça devrait suffire non ? Il faut que je remonte jusqu'où ? Au moment où les amphibiens sont sortis des océans ?

Attention, va pas trop falloir me chatouiller la glotte, l'administration.

Je vous préviens si vous me cherchez des poux dans la nationalité, vous allez vous brosser avec. Mes ancêtres ont changé environ 112 fois de pays par la force des évènements. C'est pas une fois de plus qui va me faire peur.

Si vous persistez à m'emmerder, j'en demande une autre de nationalité. Je suis certaine que le Sénégal sera ravi d'avoir une résidente de plus, par exemple.

 

Et il conviendrait peut-être aussi d'éviter de mettre des bâtons dans les roue de n'importe qui sous prétexte d'une situation qui ne rentre pas dans les cases à cocher sur le formulaire de renouvellement de papiers d'identité.

 

C'est déjà assez pénible de courir après des certificats au quatre coins du monde sans qu'on vous jette un regard soupçonneux comme si vous étiez un rastacouère récidiviste.

 

Parce que la logique voudrait quand même qu'une fois acquise, on ne vous redemande pas en permanence de prouver votre nationalité française.

Non ?

 

Quelques articles à lire en référence sur le sujet

Le Nouvel Obs : Etes-vous surs d'être français ?

Libération : Ce certificat de nationalité est inutile, je suis française

Le témoignage d'Anne Sinclair sur la difficulté de renouveler ses papiers : Etre français, chance ou punition ?

 

Et merci à M1, Trublyonne et Cathy qui m'ont envoyé les liens

 

 

eID_Bob.jpg

 

29/09/2010

Du concours, du teasing. Du coursing

 

Le mercredi tout le monde s'en fiche de tout.


Si si, regardez vos stats (et ne me dites pas que vous ne les regardez pas, je ne vous crois pas bande de canaillous), le mercredi c'est un poil un jour creux.


Du coup, je m'en fiche aussi, je meuble.

Voilà. C'est bien fait, z'avez qu'à venir plus.

Pour commencer, comme promis, les 4 heureuses bénéficiaires qui vont pouvoir croustiller du pilon comme des folles :

Maître Cannelle a oeuvré et sa patte de velours a désigné


Virginie, Angélita, Shaya et Luxe & Vintage.


Mesdames et demoiselles, envoyez-moi vite votre adresse par mail pour frétiller du croupion (si j'ose dire)

Merci à toutes les autres d'avoir participé et ne pleurez plus, du Maggi, on en reparlera d'ici quelques temps.

(ratatattataaaa premier teasing)

 

Ensuite, environ vers la semaine prochaine, ce blog aura trois ans. Moi je pense que ça vaut un concours qu'il est bien.


Enfin si ça vous intéresse. Ce serait à base de boisson chaude non alcoolisée et de .... Vous verrez bien... Mais de toutes manières, y'aura du fun et de la vibe, comme d'habitude.

 

Et pour finir, demain, je pense que vous avez intérêt à revenir traîner par ici. Moi je dis ça, je ne dis rien.

 

Juste que soit vous allez m'adorer, soit vous allez me jeter des tongs.

De toutes manières je m'en fiche aussi tiens. J'ai déjà mon billet pour la Patagonie en poche.

blogmfc-sexy-silverlight-teasing.jpg

Et ça, c'est pas du teasing ??? Hein, hein, hein ???

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : teasing, concours, résultats, maggi | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/09/2010

Mes conneries sont légitimes ?

Les blogs sont morts parait-il.

 

Tué par les réseaux sociaux et le microblogging, le blog individuel serait d'ores et déjà un truc de vieux destiné à disparaître dans peu de temps.

 

Bon ok, je vais me reconvertir dans l'élevage de moutons dans le Larzac et devenir une moutonnière influente.

 

Sauf qu'un nouveau rapport paru cette année aux USA infirme cette tendance. Selon ce rapport plus de 50% de la population lira des blogs cette année. Le rapport estime même que d’ici à 2014, le lectorat de blogs comprendra plus de 150 millions d'Americains, soit 60% des internautes du pays.

 

Une des raisons pour lesquelles le lectorat de blogs est en constante augmentation, selon le rapport, est que les blogs sont devenus des médias en ligne légitimes, et gagnent de plus en plus d’influence.

 

Wowowowowowowo.... Attends, arrêt sur image.

 

Légitime as-tu dit rapport américain ? Tu veux dire, même mon blog ? 

C'est-à-dire que mes conneries seraient légitimes ?

Mais si elles sont légitimes, alors, ce ne seraient plus des conneries ?

 

Un abime métaphysique s'ouvre sous mes Louboutins.

 

Je ne sais pas, je ne sais plus, je vacille, je titube.

(c'est pas facile un abime métaphysique pour une blonde mononeuronée)

 

Du coup, José Bové, tu récupères tes moutons, merci. C'est dégueulasse ces bestioles, ça pue, ça chie partout et Cannelle est allergique.

 

Et moi je vais continuer à écrire mes billets.

 

Sauf si quelqu'un me dit que mes conneries sont légitimes. Dans ce cas, un je le châtre à l'épluche-légumes, deux j'arrête tout.

 

Je vous aurais prévenu.

 

(la présentation de l'étude a été trouvée dans un article de 20 minutes.fr)

 

 

blog-pro-2.jpg

 

 

06:04 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : blog, étude, mort | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/09/2010

Epicurienne à signaler

 

Epicurienne  

adjectif féminin singulier :  qui est relative à la doctrine d'Épicure, relative à la recherche du plaisir des sens avant tout  

nom féminin singulier  celle celui qui est partisan de la doctrine d'Épicure  ; celle qui ne pense qu'aux plaisirs (être, vivre en épicurienne)


Cette définition s'applique relativement bien à mon mode de fonctionnement. J'aime tous les plaisirs que peut offrir la vie : la bouffe, la rigolade, la paresse, les coups à boire, les chorégraphies approximatives sur le dancefloor,  les cigarettes qui font rire sans parler du reste.

J'admire les gens qui volontairement se privent de toutes les tentations qui s'offrent à nous pour des raisons qui leur appartiennent.

Je ne résiste à rien, surtout pas à l'irrésistible.


En revanche, si ma tête balance du côté des jouisseurs, mon corps me rapproche du camp des ascètes.

Je fais du cholestérol avec une feuille de salade, la moindre pâtisserie se loge directement sur mes hanches, la clope a tueR mes artères, la drogue me rend malade, je suis ivre au bout de deux verres et si je n'ai pas mon quota de sommeil, je suis une loque humaine.

Mon corps non plus ne résiste à rien, ce con.

J'ai bien essayé de l'échanger deux ou trois fois sur Ebay mais personne n'en a voulu.

Je suis donc une épicurienne bonne du curé : je voudrais bien, mais j'peux point.

 

Même limitée par ce physique absurde qui ne veut rien savoir je me situe et me revendique du camp des bons vivants.

 

Théologiquement parlant étant donné que je suis persuadée que ce ne sont pas 600 ou 700 vierges qui m'attendent au bout du grand tunnel de lumière. Mais plutôt le grand rien. Je cherche donc à profiter au mieux du peu de vie qui m'est donnée avant de sombrer dans l'Alzheimer et de distribuer des biftons à l'UMP comme Liliane.


Et je dirais que même si (c'est une hypothèse de travail) je croyais que le tout puissant m'offrait une deuxième vie d'éternitude, d'ailes dans le dos et de harpes célestes (pitin comment ça doit être rasoir) j'ai un gros doute sur le fait que papa demande à sa plus belle création de s'emmerder comme un rat mort en se privant de tout.

 

Après chacun fait ce qu'il veut.

 

Tout ce que je demande c'est qu'on me laisse épicurer en paix dans les limites que m'impose ma physiologie. Sans me dire 25 fois par jour que le travail c'est la santé et que de se resservir du canard aux pêches, c'est mal.

 

Oui, laissez-moi me goinfrer tranquille, surtout si vous voulez que je vous distribue des biftons quand je serais Alzheimer.

 

 

PS : dieu vient de m'appeler. Il est très fâché que je mette en doute son existence, du coup il me supprime les tickets restaurants et me condamne à porter du Desigual pour l'éternité.

 

237995_416221260_bouche_H095919_L.jpg


07:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : epicurienne | |  Facebook | |  Imprimer | |

22/09/2010

Hier encore, ....

 

... J'ai mangé un casse-croûte le cul sur une colonne de Buren dans la cour du Palais Royal, les yeux dans les fenêtres du ministère de la culture.

 

J'ai regardé les touristes se faire photographier debout sur les colonnes en écoutant le bruit vague de la rue etouffé par les murs du Palais-Royal.

 

J'étais seule, j'étais bien, j'aime la solitude. Elle me permet de penser que le monde me tourne autour. Le bruit de l'humanité devient un vague murmure qui ne me dérange plus.

 

En partant j'ai jeté mon sac en plastique dans une poubelle, salué la comédie française et fait un doigt d'honneur au ministère de la culture.

Les touristes m'ont regardé un peu interloqués et sont retournés à leurs photos. Un clodo a levé son poing pour me saluer. Je lui ai souri. Et puis chacun a repris sa vie.

Pour reprendre contact avec la civilisation, j'ai envoyé un touriste qui me demandait son chemin dans la mauvaise direction volontairement. Fallait pas me déranger.

En passant sous les arcades du Palais Royal, je me suis arrêtée devant un vieux magasin de pipes.

Dans la vitrine, des photos promotionnelles avec des célébrités célébrant la gloire de la pipe artisanale..

Je n'ai pas résisté à la beauté du sujet..

 

IMG_0192.JPG

 

(les meilleures pipes pour les meilleurs gens)

Ce n'est pas Monica qui va dire le contraire !

 

 



Edit : eeeeet pardon pour le retard, le temps d'organiser le tirage au sort tout ça... Les deux gagnantes des Bescherelles sont...

 

La Mère Joie et Olympe !!

 

Les filles, envoyez-moi votre adresse postale par mail !

07:37 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : chronique, palais royal, bill clinton, pipe | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/09/2010

Diamonds are Manu's best friends

 

Et si ont vous donnait l'occasion de visiter la caverne d'Ali-Baba ?

Vous feriez comme moi : vous iriez en courant sur les murs (genre Matrix, tu vois ?)


Parce qu'on a exceptionnellement l'occasion de voir les coulisses d'une société respectable qui travaille

... les métaux et les pierres précieuses.


C'est la maison Lara qui nous a ouvert ses portes - ses deux portes d'ailleurs sas de sécurité - oblige pour nous présenter ses créations..

Et c'est là que nous en avons pris plein les mirettes.. Les mirettes et les oreilles d'ailleurs. Parce que Laurent, le directeur nous a tout tout tout expliqué avec passion sur la joaillerie, ses techniques et son histoire.. Et comment travaille une maison dont la vocation est l'excellence et le sur-mesure.

Avec démonstration et cascades de pierres et de magnifiques bijoux qui feraient rêver n'importe qui..

IMG_0167.JPG

Hiiiiiinnnnn

IMG_0158.JPG

Danse pour moi jolie bague, danse danse

(vous voyez l'effet que ça me fait ?)

 

IMG_0166.JPG

 

T'en veux encore ou ça va aller ??

 

IMG_0161.JPG

 

Je ne vous avais pas dit que les diamants et moi on était potes ?

(3 carats la bestiole, quand même)

 

IMG_0152.JPG

 

Des pierres de toutes les couleurs !! Et pour tous les goûts

 

IMG_0176.JPG

 

Comme dirait Prince "Diamonds & Pearls" (oui c'est une perle jaune)

Et si vous aimez les perles..

 

IMG_0177.JPG

IMG_0182.JPG

 

Toutes les nuances de la nacre.... Pour votre émerveillement..

 

Mais  Laurent ne se contente pas de nous sortir ses merveilles, il nous fait également notre diagnostic pierre précieuse... Et me déclare que dans mon cas

C'est soit le rouge... (négatif, le rouge et moi on est pas copains)

Soit le diamant... (déjà je suis plus en phase)

Soit... Le bleu électrique... Et c'est là qu'il me présente..

La bague de ma vie

 

IMG_0163.JPG

 

LOOK ! THE RING !

 

Ce merveilleux savoir-faire, Laurent a décidé de le moderniser sans brader la qualité de ses bijoux. Il s'est associé au créateur du site Ocarat pour proposer une collection de produits tendances et de qualité à des prix accessibles

Home-Ocarat.png

 

Outre les créations de Laurent, vous pourrez y trouver quelques-uns des artisans français les plus reconnus et les plus tendance. Leurs collections sont proposées de 30 à 60  % moins chères qu'en boutique traditionnelle.

C'est quand même autre chose que Matoc ou Le manège à la quincaille non ? (toute ressemblance avec des noms connus est totalement fortuite)

Moi même j'avoue que je plaquerais volontiers la tête du meuri contre l'écran de l'ordi juste avant Noël, comme ça, histoire de lui suggérer subtilement un cadeau.

 

A propos de plaquer, j'ai tenté discrètement de m'enfuir avec ma bague d'amour à la fin de la visite.

 

Mais un low kick latéral suivie d'un genou entre mes omoplates m'en ont dissuadée.

Ma baaaaaaaaguuuuueuh bouhouhohouhouhh....

 

Le site Ocarat vous attend ICI (je rappelle donc mesdames que c'est bientôt Noël et que flûte après tout on a pas besoin de prétextes)

Et merci Amélie pour cette parenthèse enchantée..

En revanche je ne remercie pas Vivi, Manou, Sandrine, TrendyMood, Anna, Mylène, Eamimi qui ont littéralement refusé de sortir pour moi les quelques pierres que j'avais glissé dans leur poches.

Zetes vraiment pas sympa les filles

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : bijoux, lara, ocarat, bagues, diamants, perles | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/09/2010

Défile pour moi, oh macaron !

Qui ne connait pas Pierre Hermé ? Le prince de la pâtisserie française...  Qui avait décidé de présenter sa nouvelle collection dans un défilé haute couture, où plutôt haute pâtisserie !

 

Seule différence avec les défilés de ses confrères fashionistes : les stars ne sont pas les mannequins... Mais les gâteaux, que le public avait non seulement envie de dévorer des yeux, mais également de dévorer tout court.

Sandrine, Requia, Vivi, Mercotte et Mrs Clooney ont d'ailleurs eu le plus grand mal à me retenir de me jeter sur les douceurs qui passaient sous mon nez.

Heureusement, avant et après le défilé des anges (quelqu'un qui vous file un gateau gratis est forcément un saint) chargés de plateaux nous ont permis de ne pas nous vider de notre salive en nous proposant des ces sublimes douceurs.

 

Je garderai toute ma vie le souvenir ému des macarons petit-pois/menthe et haricot rouge/thé vert.


J'ai songé à kidnapper Pierre Hermé mais on me l'a déconseillé : en prison, il n'y a pas de wi-fi.


Mais je parle, je parle, et je ne montre rien...


Retiens ton souffle blogosphère, toi aussi tu vas baver..

IMG_0092.JPG

Le podium pâtissier

 

IMG_0095.JPG

 

La presse en folie

IMG_0098.JPG

Cho cacao, cho cho cho chocolat...

 

IMG_0106.JPG

 

Vise la boite !

IMG_0107.JPG

Noooooon, ne pars pas !!

 

IMG_0110.JPG

 

Bonjour, vous...

 

IMG_0117.JPG

 

Iiiiiiil eeeeest mignon, mignon, mignon mon macaron, ron, ron

 

IMG_0121.JPG

 

Pour une fois, j'aimerais bien scier une bûche..

IMG_0125.JPG

Et pour Noël, la buche... En forme de buche...

 

IMG_0126.JPG

 

Le maître et ses petits lutins (pour une fois, j'adore les enfants)

 

IMG_0133.JPG

 

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai envie de danser nue dans un champ de campanules

 

IMG_0136.JPG

Non arrêtez de baver, mon écran est tout sale

 

IMG_0137.JPG

 

Bon, ok, vous pouvez baver, je vous autorise

 

Aaaaaah quel rêve !! Et si vous voulez rêver encore, et même ne plus rêver du tout mais DEGUSTER ces petites merveilles, le site et la boutique en ligne de Pierre Hermé sont ICI

Et Pierre finalement, même si tu me demandes en mariage, je vais devoir refuser.

Sinon je risque de me jeter sauvagement sur toutes tes créations au mépris de toute civilisation.

Et je tiens à garder un semblant de dignité et d'équilibre mental

(Et merci à Dounia et à l'agence Pascale Venot pour cette parenthèse enchantée)

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : pierre hermé, défilé, macarons, gâteaux, chocolats | |  Facebook | |  Imprimer | |