Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2010

Infos, Un Faux

 

Aujourd'hui, au bureau, sans autre info que twitter, j'ai réussi à suivre  en quasi-simultané la malheureuse prise d'otages aux Philippines - détails gores compris.


J'ai immédiatement fait un parallèle avec un évènement dont on fêtera bientôt le triste anniversaire, et qui s'est produit alors que j'étais également sur mon lieu de travail : le 11 septembre 2001.

A cette époque qui ne me parait pas si lointaine, internet n'était pas encore reconnu comme une source d'info fiable, et il n'y avait pas de twitter, ni de facebook.


L'information des attentats est montée crescendo, par rumeurs successives, par des gens qui avaient entendu des nouvelles à la radio, dans leur voiture et qui en appellaient d'autres.


Je me rappelle même qu'au départ, on entendait dans les couloirs qu'un hélicoptère s'était écrasé sur l'empire state building.


Les informations se sont faites de plus en plus claires, et de plus en plus alarmantes jusqu'à ce que nous nous regroupions autour de radios disponibles pour avoir une idée enfin (plus ou moins) précise de la situation. Avant de rentrer et de voir, à la télé en boucle, les avions s'écraser sur les tours.

Tout ce processus a pris ... quelques heures.

Quelques heures qui nous ont permis d'absorber le choc.

 

Aujourd'hui l'information nous arrive en temps réel, sans besoin de se brancher sur les médias traditionnels.

Cette info ultra-rapide permanente, brute, reçue sans filtre, sans explication, sans contexte nous envahit en permanence et nous interpelle, sans qu'on ait forcément le temps du recul et de l'analyse.

 

Car il y a non seulement la quantité d'infos que l'on peut recevoir, mais également sa qualité. Les médias, audio-visuels souffrant assez souvent de ce que j'appelle  le  "syndrome du golfe".

 

Oui, depuis la guerre du golfe en 1993 qui a marqué l'avènement du genre,  à chaque évènement potentiellement marquant, on dépêche sur place des envoyés spéciaux qui pendant des heures font le pied de grue en meublant bon gré mal gré. Pour faire du scoop et retenir l'audience, donc plutôt mal gré d'ailleurs.

 

Ce qui donne à peu près ceci "alors, Emile-Albert, vous qui êtes sur place, quoi de nouveau ?" "En fait Lucienne-Ginette, à l'heure où je vous parle, il pourrait se passer des trucs et on envisage même qu'il s'en passe, mais en fait, on ne sait pas trop si ce seront des trucs ou des machins. Je vous tiens informée, bien évidemment"

Du coup, entre quantité astronomique et, de façon inversement proportionnelle, piètre qualité ... Difficile d'y retrouver ses petits et de se forger une opinion objective.

 

Pour ma part, j'essaie de faire le filtre et de ne pas me fier à une source unique d'informations. Une image, un chiffre, un tronçon d'info, sorti du contexte, on peut lui faire dire tout et son contraire.

 

Si on a le temps, croiser l'info de la presse traditionnelle, on-line mais aussi des journaux étrangers, voire spécialisés.

 

Et surtout, surtout, de faire comme notre bon maître du zapping FHDR... De regarder derrière l'image !

 

2005_5_reporters1.jpg

06:01 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : information, scoop, 11 septembre, médias, télé | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/08/2010

Linda Lovefoxxx est de retour

 

On va dire que j'aurais été une star du film X.

 

On va dire que je me serais fabriqué un nom avec un générateur une après-midi d'été où l'inspiration me fuyait..

 

On va dire que j'aurais imaginé un physique raccord avec le nom.. Sur un autre générateur..

 

On va dire qu'après... Le résultat me plaisait plutôt pas mal.. Et qui si je devais ouvrir un blog de cul, finalement ça ferait un avatar tout à fait acceptable..

 

Et même plus qu'acceptable..

 

Linda Lovefoxx.jpeg

 

"Les pensées de Linda Lovefoxxx", ça claque pas l'élastique du slip comme titre de blog ?

Si.

Je crois que je vais me reconvertir..

Mais avant, je vais prendre rendez-vous d'urgence chez le Dr Maboule..

Parce qu'à multiplier les identités je ne sais plus très bien où j'en suis..

Just call me la Grande Manu Lovefoxxx

Deuuuuuuuh

 

Le générateur de noms de stars du porno c'est LA (merci Océane)

Le générateur de pin-up c'est ICI (hero machine pin-up edition). Tu peux aussi faire ton super-héros et plein de trucs funs quand tu veux perdre ta vie comme moi  en glandant sur internet

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : avatar, générateur, porno, blog | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/08/2010

Serial Killer, mon ami


Vous êtes également et certainement fans d "esprits criminels"


090611085334619323844171-2042438a16.jpg


(comment ça vous ne faites pas TOUT comme moi ?)


Cette série où des profilers du FBI traquent des serial killers complètement brindezingués qui trucident du pékin au kilomètre et qui  entendent des voix dans leur tête qui crient "Charles-Albert tu as ENCORE oublié le sucre"...


Mais bien que dans la série joue le déééélicieux Shemar Moore, ce n'est pas uniquement à cause de lui que je me rince l'oeil le mercredi soir sur la chaîne qui vend de l'espace de cerveau libre aux annonceurs.


Le serial killer est, dirons-nous une de mes lubies obsessionnelles. Je suis fascinée par le cheminement mental de ce type de foldingos depuis longtemps..


Quoique, "foldingo" ne soit pas forcément le terme approprié.


Certes, une partie de ces gens vont trucider toutes les mamies à cheveux violets qu'ils croisent sur leur chemin parce que Jacques Dessanges leur a ordonné de le faire par message télépathique. Et dans ce cas, seul un placage au sol énergique suivi de l'administration à vie de médicaments pour éléphant sera la seule solution envisageable.


(quoiqu'on pourrait se poser la question : est-ce que trucider les mamies à cheveux violets n'est pas un acte de charité envers l'humanité ?)


Mais la majorité des tueurs en série ne sont pas fous, loin de là. Ils ont juste une façon d'appréhender les choses différente du reste de l'humanité. Ils considèrent que le monde est un terrain de chasse, qu'ils sont des prédateurs supérieurs et que nous sommes des gibiers dont ils peuvent disposer à loisir car les garde-fous qui nous maintiennent dans les frontières de la civilisation (morale, éthique, et autres) sont, pour eux, totalement abolis.


Ils sont même redoutablement intelligents, et difficiles à attraper.. Et se font souvent piéger soit par excès de vantardise (ils aiment parfois la publicité), soit par la faute d'un hasard malheureux qui met la police sur leur trace.


Qu'ils soient imaginaires comme les délicieux Hannibal Lecter, Dexter et autres siphonnés de la tronçonneuse, ou réels, je les trouve fascinants. J'adore dévorer des histoires dont ils sont les héros.. Ca me fait peur, mais ça me titille la surrénale aussi..

 

Plus ils sont tordus, plus je biche. Le seul problème c'est que dans la fiction, ils se font TOUJOURS arrêter par un policier malin et sa copine blonde sexy aux longues jambes musclées et nerveuses qui a forcément un lien avec le meurtrier (c'est généralement son oncle, son frêre, la cousine de sa belle-mêre ou la baby sitter psychopathe).


Alors que dans la vraie vie, pas toujours. A ma connaissance, on a pas encore arrêté Jack l'Eventreur.


J'attends donc l'histoire ultime où le méchant serait tellement affreusement affreux qu'on ne pourrait jamais l'attraper et qu'il regarderait l'humanité impuissante s'agiter sous son regard pervers et torve..


Mouuuuuh je me fais peur à moi-même, rien que d'y penser..


Ne me remerciez pas de vous avoir filé des cauchemards pour une semaine. C'est totalement désintéressé de ma part.. Si si..


Si comme moi vous êtes captivés par les monstres criminopathes j'ai découvert LE site qui vous dira tout sur eux, y compris leur signe astrologique et leur marque de cotons-tiges préférée : http://www.tueursenserie.org/


Et allons donc pogoter ensemble sur l'hymne international du club des amateurs de meutriers de masse..


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : esprits criminels, tueurs en série, talking heads | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/08/2010

Massacre à la ronchonneuse

 

Devant la beauté somptueuse de ce titre, j’ai failli débaptiser mon blog et le nommer ainsi.

 

Car je dois bien l’admettre...

 

Je râle, peste, souffle, trépigne, maugrée, grommelle, ronchonne, hurle, tacle, bâche, karchérise, marmonne, réclame, grogne, récrimine, pestifère, proteste, discute, bisque, manifeste, atomise, critique, argumente, bougonne,

 

En quasi-permanence.

 

Pourquoi ?

 

Aucune idée. La protestation à flot continu est

 

1/ une tradition familiale pratiquée assidument par les deux branches maternelles et paternelles apparemment d’aussi loin que les archives remontent,


2/ un moyen d’évacuer mon trop-plein de méchanceté au fur et à mesure. Faute de quoi je serais couverte de pustules et mon estomac ne serait qu’un trou géant,


3/ mon fond de commerce.

 

 

Oui, car, public aimé, viendrais-tu ici si ma prose sentait bon la fleurette et le décor Disneyen ??

 

Si je remplaçais les têtes de mort de ma banderole - faite par l’immense Dom, je le rappelle, qu’elle est belle, qu’elle est la meilleure, que je la flatte UNIQUEMENT pour qu’elle m’en refasse une – par des bambis et des petits poneys roses ?

 

Hein ?

 

Non, certainement pas.

 

Tu viens parce que tu aimes la sueur, le sang, les larmes et le sexe aussi, compte tenu de mon degré irrationnel d’obsession pour les nageurs glabres et bodybuildés, Shemar Moore, ou n’importe quel Scandinave un peu musclé.

 

Tu viens parce que tu aimes mes critiques acerbes et virevoltantes

 

Tu viens parce que tu aimes que je te crie dessus…

 

……Ah, on me dit dans l’oreillette que tu viens surtout parce que je t’offre des cadeaux.

 

 

Et tu n’aimes pas que je te crie dessus ? Même juste un peu ? Un tout tout petit peu ?

 

 

Ma vie s’écroule.

 

Très bien.

 

Je me retire définitivement du web et je m’engage auprès du mouvement de défense des bambis et des petits poneys roses.

 

 

Et le premier qui touche ne serait-ce à un POIL de la crinière des bestioles je vous PREVIENS …

 

CA VA CHIER !!!

 

 

Le titre n’est pas une création perso pour une fois mais un emprunt à InZeCity. Et j’ai VRAIMENT pensé à en rebaptiser mon blog, mais un groupe Facebook l’avait déjà pris


Humour1.jpg

(cadeau les filles)

17/08/2010

Madonna et moi


Ou moi et Madonna devrais-je dire..

Mouahahahah


Melon.


Hier le monde a souhaité un bon anniversaire à Madonna Louise Ciccone, star interplanétaire, 52 ans.


Soit, à peu de choses près, un an de plus que moi.


Elle est en forme, elle est riche, célèbre, elle a un amant de la moitié de son âge et elle ressemble à...


Humour.jpg

IIIIIIkkkkkkk


Un poisson.


Evidemment je ne suis ni aussi mince, ni aussi musclée, et surtout ni aussi... tirée.

Mes rides, je les garde. Je préfère avoir de petites griffures autour des yeux et la marque de mes rigolades autour de la bouche plutôt que de ressembler à un mérou inexpressif.


Bien sur, vieillir n'est agréable pour personne, je ne vais pas raconter des fariboles et prétendre qu'à chaque anniversaire je ne vois pas l'horloge tourner avec ... Un peu de tristesse. Moi aussi je soupire sur les beautés lisses en maillot de bain, je vois l'ovale de mon visage se rapprocher de ma poitrine, ma poitrine se rapprocher de mon nombril.. Et mon nombril.. enfin bref.


Mais de voir les gens ne plus accepter leur âge est un mystère qui me dépasse. Un visage qui raconte une histoire est tellement plus beau qu'une face lisse aux nez raboté et aux lèvres collagénées. Visages qui finissent d'ailleurs tous par ressembler à des poissons-lune à force de liftings et autres botox. Les soirées mondaines tiennent actuellement plus du retour de pêche au gros que du rassemblement de jolies sirènes.


Même les professionnels s'en émeuvent : les réalisateurs américains en ont assez de n'avoir que des actrices - mêmes jeunes - tellement transformées que leur visage n'est plus capable de faire passer une expression digne de ce nom à l'écran. Julia Roberts et Teri Hatcher (Desperate Housewives) ont d'ailleurs déclaré ne plus vouloir avoir recours à des artifices.. On veut bien les croire..J'ai un tantinet de mal à avaler leurs déclarations vertueuses quand je les regarde, ceci dit. Et toutes ces belles phrases restent assez hypocrites dans un système qui réclame de la chair fraîche et du visage lisse au kilomètre.


On peut être actif, fasheune et attirant à tout âge, et c'est d'autant plus facile aujourd'hui. Vouloir se rajeunir à tout prix est justement l'erreur qui va d'autant plus souligner... qu'on est plus très jeune. Rien de plus ridicule qu'une vieille Barbie qui s'habille comme sa petite-fille ou un Ken sur le retour avec des cheveux en plastique et un bronzage orange.


Je comprends, surtout dans certains métiers, qu'on veuille offrir une apparence "agréable" ; et dans ce cas, pourquoi pas une ou deux retouches légères, chacun fait ce qu'il veut de son corps et de son porte-monnaie.



Personnellement, je n'ai envie ni de passer sur le billard - aucune opération n'est bénigne -  ni de m'injecter des trucs sous la peau, pour recommencer dans quelques années.  Car les lois de l'attraction terrestre finissent toujours par l'emporter sur les lois du bistouri. Si on veut conserver une certaine apparence, il faut recommencer les retouches, encore et encore.


Non, décidemment, à aucun prix, je ne veux finir comme ça...

Régine.jpg

L'impérissable Régine, tellement liftée qu'on doit la mettre sous oxygène à chaque fois qu'elle tente un sourire..


Je préfère encore finir comme ça...

20300954-07f2-11de-86db-d33d4d96e58d.jpg

Ce qui compte tenu de mon caractère tendre et aimant est certainement l'option la plus réaliste

16/08/2010

Punk un jour....


.. Punk toujours..


2010-08-15.jpg

Tee-shirt vintage perso (1976 s'il vous plait, et pas à vendre)

Broches épingles à nourrice Sonia Rykiel récupérées grâce à mon fils il est booooooo


Moquez-vous, en attendant, être punk et et tacler tout le monde, parfois ça rapporte. Hier par exemple..


Twitter.jpg


A défaut de la couverture de "Vogue la galère", "Marie-Chantal", "Notre Temps, notre dentier" ou "Mon jardin, Mon Punk", j'ai fait la home page de twitter.


Du coup, je me suis fait plein de nouveau amis. Qui détestent tous René la Taupe, Zaz et Christophe Maé.


Vu que nous sommes assez nombreux apparemment, la satellisation des insupportables est en bonne voie. On m'a même demandé d'y rajouter Grégoire et Justin Bieber avec ses fans.


Quelqu'un aurait un contact à la NASA ?? Please RT...


14/08/2010

Le No Shopping Month à mi-parcours

 

Je suis fière, plus que fière, comme une montgolfière carrément.


Car à part quelques minimes accros dus à des vêtements bradés pour moins cher que gratuit en fin de soldes (on ne donnera pas de noms, on ne balance pas ici, c'est pas le style de la maison), toutes celles qui se sont engagées dans le No Shopping Month tiennent le coup pour le moment.


 

Pour ma part, rien, nada, nib, queudchie depuis 15 jours. Voire même trois semaines puisque ma diète a commencé la dernière semaine de juillet à l'insu de mon plein gré, ne trouvant rien à mon goût pour vêtir ma brillantitude. A part l'alimentaire et quelques chèques pour soins médicaux, c'est l'abstinence totale.


Bon, je commence à lorgner sur les vitrines avec la carte bleue qui frétille, mais bon gré, mal gré, je résiste vaillamment. En évitant les tentations du style rentrer dans un magasin ou surfer sur un site marchand. Je suis d'autant plus courageuse (je me jette des pétales) que je traverse un centre commercial pour aller manger tous les midis.


J'espère bien avoir quelques sous de côtés à la fin du mois.


Je rappelle que le No Shopping Month c'est s'abstenir de tout ce qui est superflu : vêtements, cosmétiques, gadgets, déco, meubles, électroménager, appareils hi-fi et high tech pendant un mois.


Ne comptent pas dans ce défi :

  • l'alimentation,
  • l'hygiène et la santé,
  • l'entretien,
  • tout ce qui concerne les enfants,
  • le remplacement des cosmétiques d'usage courant (crême de jour habituelle terminée, mascara desséché),
  • et la catastrophe technologique imprévue : télé, frigo ou SURTOUT ordi qui lâche.


Participent et, donc, tiennent le coup vaillamment pour le moment..


Requia, Sandra, Alexa, Loupy, Sandrine Camus, Virginie B, Papillotte, Angie, Cathy Ciel , Frieda , Shalima, Zalapabelle, MarjolieMaman, e-zabel, Carole, Evy, Joelle Eddie et Babeth qui elle fait no shopping month depuis 6 mois au Rwanda, où il n'y a pas grand chose à acheter, malheureusement.


Courage les filles on va y arriver !! Et le 01 septembre, qui va pouvoir faire du lèche-vitrine en toute impunité, hein ? Qui ?


C'eeeeeeest nouuuuuuus..


Tu me diras, faire des économies pour tout claquer après, c'est pas super-fufutte non plus..


Je me demande si je ne vais pas prolonger l'expérience un mois de plus finalement.. De toutes manières, avec mes deux extensions et leurs études ultra-VIP qui coutent deux reins, j'ai peur de ne pas avoir le choix..


A défaut de vendre mon corps au plus offrant (non ne dites rien, je ne veux pas entendre "le plus offrant ça va être genre 2 euros") Il faut donc que je me vende au grand capital.

 

Les sponsors, c'est quand vous voulez.


Comment ça, "même pas en rêve, Germaine".. ?

 

No%20Shopping%20Month%20Small.jpg

 

Jegoun nu

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : shopping, mois d'août | |  Facebook | |  Imprimer | |